Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

NUCLEAIRE - de l’impossibilité de signaler le danger aux générations futures

vendredi 18 mai 2012 - Contacter l'auteur

Comment signaler un danger radioactif aux générations futures ? Comment seront compris ces messages dans 1.000, 10.000 ou 50.000 ans ? Pour un Européen, mais aussi pour un ou une terrienne d’un autre continent ?

Le cas du pictogramme à tête de mort est particulièrement parlant : le sens
« danger de mort » n’est pas perçu par plus de 60 % des personnes dans cette étude. C’est qu’il y a dans ce pictogramme une composante culturelle (occidentale) très importante et que, contrairement à ce que l’on croit souvent, il n’est pas universel.

Une autre étude, auprès d’enfants en école maternelle, dans la région de Grenoble et en Martinique, a montré que ce même pictogramme à tête de mort n’était pas compris correctement dans la plupart des cas.
Les enfants y voient en effet un drapeau de pirate, éventuellement une référence au
Capitaine Crochet de Peter Pan, mais très rarement un avertissement contre un danger mortel...

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=369

Freiner et/ou arrêter le nucléaire semble déjà bien difficile mais en sortir, en toute honnêteté et objectivement, à l’aune des déchets accumulés et à venir est véritablement, techniquement et littéralement impossible.

Mots clés : Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :