Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?

jeudi 15 avril 2021
Voici ce qui a été décidé en mars lors d’une réunion de la direction d’Info’Com CGT !!!

Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT

- Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal Officiel) uniquement pour des opinons différentes sur la gestion du syndicat. Il n’y avait aucun reproche à faire sur leur travail...

- Pendant que le syndicat annonce défendre les précaires via ces affiches, le « secrétaire général » d’Info’Com-CGT, Romain Altmann s’arroge le droit de conserver un salaire à mi-temps de près de 7000 euros mensuel brut à ça il faut additionner les cotisations « patronales » le tout payé par le syndicat, mettant en difficulté les finances du syndicat.

- La nouvelle gestion du syndicat a fait perdre 265 adhérents, soit près de un tiers des militants du syndicat

- Info’Com-CGT a créé une société privée « Camarade Agency » dirigée par Altmann en personne qui facture à des prix prohibitifs ses « services » de pub

- Pour « conserver » son propre salaire le « Secrétaire Général » de Info’Com menacerait de vendre des locaux appartenant au syndicat Info’Com et a décidé, dans ce but, d’engager des démarches juridiques et judiciaires en vue d’obtenir la résiliation du bail et donc l’expulsion du Syndicat Général du Livre et des industries connexes CGT pour vider les locaux de la Chambre Typographique Parisienne.! Nous apprenons qu’il réclame 28 000 euros de loyer au syndicat general du livre et des industries connexes !

- Un voile sombre plane sur la gestion de la « fameuse » caisse de grève et de son réel objectif politique

- Bien sûr la direction de Info’Com CGT (donc 4 membres) refuse de nous confirmer ou d’infirmer ces informations.

Derniers articles sur Bellaciao :