Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

OTAN : Rasmussen remplacé par Abdel Fattah Younès ?!

mercredi 6 avril 2011 - 1 com

Abdel Fattah Younès, ex ministre de l’Intérieur de Khadafi est actuellement chef d’état-major des insurgés libyens. (Oui, pas simple !)

Et il tape du poing sur la table parlant "d’inaction des occidentaux"pour provoquer des frappes plus sérieuses, car un nouveau massacre se profile ! ( les ex-ministres de l’intérieur des tyrans sont souvent émotifs)

Noter que Misrata est à l’Ouest de la Libye, un peu plus de 200km de Tripoli.

L’Otan se défend piteusement, annonçant 851 sorties en 6 jours et la destruction du tiers des capacités de l’armée loyaliste.

On finit par se demander qui commande qui pour faire quoi et qui travaille pour qui dans quel but ?

Les vrais révoltés contre la dictature doivent s’exprimer rapidement.
Le peuvent-ils ?


« "Soit l’Otan fait son travail correctement, soit nous demanderons au Conseil national de transition (de la rébellion) de soulever la question devant le Conseil de sécurité" de l’Onu, a averti Abdel Fattah Younés, chef d’état-major des insurgés, lors d’une conférence de presse organisée à Benghazi. L’inaction des Occidentaux, a-t-il poursuivi, permet aux forces de Mouammar Kadhafi d’avancer et de massacrer "chaque jour" la population de Misrata, troisième ville de Libye. "L’Otan nous a déçus, elle ne nous a pas donné ce que nous attendions, elle est devenue notre problème. Misrata fait l’objet d’une véritable extermination", a insisté le chef militaire. "Si l’Otan attend encore une semaine de plus, ce sera la fin de Misrata ; nous ne trouverons plus personne là-bas".

Selon le chef militaire rebelle, les habitants de Misrata sont désormais menacés "d’extermination au vrai sens du terme". "L’eau y est coupée, il n’y a plus d’électricité ou de produits alimentaires, il n’y pas plus de lait pour enfants depuis 40 jours, alors que les forces de Kadhafi bombardent tous les jours maisons, mosquées et hôpitaux à l’artillerie lourde (...). Les habitants boivent de l’eau des égouts. Si l’Otan voulait briser le blocus de la ville, elle l’aurait fait depuis plusieurs jours".

"Les habitants boivent de l’eau des égouts"

Ces accusations d’une virulence sans précédent interviennent quelques heures après que l’Alliance atlantique eut pourtant annoncé qu’elle avait fait de la défense de Misrata sa "priorité numéro un". Interrogée sur ses propos, Oana Lungescu, porte-parole de l’Alliance, a assuré que les raids n’avaient pas diminué. "Les faits parlent d’eux-mêmes (...) Nous avons effectué 851 sorties au cours des six derniers jours". "Les rebelles ne nous voient peut-être pas. Nous sommes peut-être à 100, 150 km d’eux", a ajouté un autre représentant de l’Otan. Selon le général Mark van Uhm, membre de l’état-major de l’Alliance, l »

Extrait de TF1News http://lci.tf1.fr/monde/afrique/les...

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :