Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

PCF : Italie, un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faire en France...

jeudi 13 décembre 2007 - Contacter l'auteur - 3 coms

de Le moustique socratique

En Italie, la faucille et le marteau vont-ils disparaitre ?

Le débat sur la "Cosa rossa" (allusion transparente à la "Cosa" nom dont on affublait le déjà ex Pci lors du processus d’abandon de la référence au communisme par les dirigeants du PCI et la création du PDS...) s’est accéléré.

La direction du PRC (Partito della Rifondazione Comunista) sous l’impulsion de son secrétaire Giordano, et du président de la Chambre Fausto Bertinotti annonce la création de la fédération "Arc en ciel" avec les Vert, le PDCI, les Démocrates de Gauche.

Aux prochaines élections régionales, les candidats du PRC devraient se présenter non plus sous le symbole du parti (drapeaux rouges et faucille et marteau) mais sous celui de "L’arc en ciel"

Il ne s’agit évidemment pas du seul abandon d’un symbole (mais justement le PRC s’était formé aussi sur le refus de l’abandon des symbole : drapeaux rouge et faucille et marteau...) mais bien d’un abandon en cours de sinon de toute référence au communisme, du moins de l’existence d’un courant communiste autonome.

Ces évolutions n’arrivent pas dans n’importe quel contexte : celui d’un gouvernement de "centre-gauche" dont la politique est de plus en plus de droite, avec les lois sur le Welfare, sur les retraites, sur les immigrés (le décret anti rom, décret implicitement raciste, dont même un Hortefeux ne saurait rêver en France...) et de parti de gauche (PRC, mais aussi PDCI et vert...) qui crient, qui protestent...mais qui finissent par voter. Le PRC est devenue la risée de toute la presse italienne... et la sortie bien peu institutionnelle du président de la Chambre, Fausto Bertinotti, qui met en garde le gouvernement Prodi, n’y changera rien... Le PRC se soumettra...

Alors de nombreux députés et quelques sénateurs du PRC refusent de voter la confiance à Prodi. Pour certains les mêmes qui protestent contre l’abandon de la référence au communisme...

Et quand le projet est sale autant le faire salement : de peur de plus être majoritaire (comme cela est prévisible) la direction du PRC décide de repousser d’un an le congrès qui était prévu en mars 2008 !

Voilà de quoi réfléchir et discuter das les section du PCF aprée l’ANE de ce week end à la Défense...

http://home.rifondazione.it/

Mots clés : Communisme : le débat / Dazibao / Italie / Le moustique socratique / Partis politiques /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :