Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Pour le PCF, le déclin a commencé en 1981

jeudi 26 avril 2007 - Contacter l'auteur - 27 coms

de Caroline Monnot

21 avril 2002 : avec 3,37 % des suffrages au premier tour de la présidentielle, score obtenu par son candidat du moment, Robert Hue, le PCF essuie une débâcle électorale sans précédent. Deux mois plus tard, le premier tour des législatives lui accorde 4,80 % des suffrages exprimés. Et le Parti communiste ne sauve son groupe de députés à l’Assemblée nationale que d’extrême justesse.

22 avril 2007 : l’étiage historique de 2002 est enfoncé. La candidate du Parti communiste, Marie-George Buffet, ne recueille que 1,93 % des suffrages. Déjà présente en 2002, la question de la permanence du PCF comme force politique nationale se pose à nouveau avec acuité. Les législatives des 10 et 17 juin prochains s’annoncent extrêmement difficiles pour le PCF.

Premier parti politique de France de 1945 à 1958, première force de gauche jusqu’au milieu des années 1970, le PCF a perdu depuis 1981 près de 600 000 militants et quelque 15 000 élus. Les communistes voient leur potentiel électoral s’effriter à partir des années 1970. Celui-ci passe de 25 % lors de l’arrivée de De Gaulle à l’Elysée à 20 % à la fin du septennat de Valéry Giscard d’Estaing.

L’arrivée de la gauche au pouvoir, en 1981, à laquelle il a contribué, marque un nouveau décrochage. Georges Marchais obtient 15,48 % des voix en 1981 et le PCF 16,13 % aux législatives qui suivent. La dégringolade commence, elle se fera de plus en plus brutale.

De 1986 à 1997, les scores du PCF aux législatives s’inscrivent dans une fourchette entre 9 % et 11 %. En revanche, André Lajoinie ne recueille plus que 6,86 % des voix lors de la présidentielle de 1988 et Robert Hue 8,73 % en 1995. A partir de 2002, c’est l’effondrement. Le PCF passe sous le palier des 5 %, lequel pour beaucoup de militants, fixait la limite de l’acceptable.

Ce déclin électoral s’accompagne d’une décrue équivalente des effectifs. En 1981, le PCF revendique encore 710 000 adhérents. En 1987, leur nombre a fondu de moitié. Dix ans plus tard, ils ne sont plus que 210 000. Puis, 125 000 en 2004.

http://www.lemonde.fr/web/article/0...

Mots clés : Caroline Monnot / Histoire / Partis politiques /

Messages

  • Pas d’accord il a commencé en 56 avec le rapport K et tout ce qui a suivi, qui tendait toujours à exonérer le stalinisme quitte à charger Marx et Lénine des crimes de Staline (ex : dictature du prolétariat)

    CN46400

    • Pour moi le grand tournant, et je me souviens des réactions effarés de mes parents à l’époque autour de table quand les gens parlaient encore incessamment de politique en mangeant en famille le soir, ça a été que le PC soutienne Mittérand aux élections présidentielles dans les années soixante, j’étais tout gosse.
      Imposteur, trafic de piastres, attentat du petit clamart, type de droite, guerre d’algérie, vieux routier politicard. Puis ses souvenirs mes sont revenus bien plus tard.
      Je n’y comprenais rien, car j’étais trop petit. Ils le savaient, alors ne parlons pas de la direction de l’époque.
      Ca faisait parti de leur vie, de leur souvenir encore très frais. Puis les générations passent et on se refait une virginité.

      Est ce que tout est vrai ou seulement en partie. En tout cas c’est ce que j’ai entendu à l’époque et bien pire, mais je fais de l’autocensure.

    • entre 56 (rapport K) et 76 (Dictature du prolétariat), il y a 20 ans, aprés on a parlé de "retard" (excusez moi j’avais pa vu l’heure).

      Ceci dit "Le Monde", la bourgeoisie faite journal, en connais un rayon, C’est déjà au 3 ou 4° enterrement du Pcf qu’il participe. Imaginons sa tête du 10 juin pour expliquer que dans telle ou telle circonscription le PS doit choisir de se désister soit pour le PC soit pour le PD de Bayrou !

      Les voix du Pcf ont disparues, mais les prolétaires sont toujours là ! Rira bien celui qui rira le dernier !

      CN46400

    • le rapport Kroutchev à exonéré Staline de toute responsabilité....On me l’avait encore jamais faite celle-là ! Quand on me dit que le révisionnisme historique est la meilleure arme des anticommunistes, je suis bien d’accord !

    • Désolé de te le dire camarade, mais si tu exprimais une opinion moins à l’emporte-pièçe, tu n’affirmerais pas cela.

      L’on a raté complètement la déstalinisation en balançant par-dessus bord le marxisme et le combat révolutionnaire.

      Faut-il rappeler :

      1976 : abandon de la dictature du prolétariat (« victoire » des Sève et autres, grosse gueulante d’Althusser à l’époque)

      1979 : on ne fait plus référence au marxisme-léninisme et par la même occasion à l’internationalisme (pour plaire au PS). Dépassez tout ça mon bon monsieur, faut « rénover ».

      1994 : On abandonne carrément les référence au socialisme, au marxisme, à la classe ouvrière

      Bon bah, maintenant qu’est-ce qu’on fait ?

      On essaie de voir si avec Kouchner, Bayrou et DSK, la rupture anticapitaliste on va pouvoir la faire :-) Et puis tant qu’on y est, on peut monter aussi de comités antilibéraux avec eux ? :-) ...des fois qu’ils se transforment...

      Et le peuple dans tout ça ?

      Une statistique.

    • Ok,J’ai fait un peu trop court, Cogniot et Doize n’ont reconnu avoir eu ce papier entre les main qu’en 76, vingt ans aprés !

      CN46400

    • "soit pour le PC soit pour le PD de Bayrou" je savais pas qu’il était homo le béarnais... Oui une blague pathétique mais en ce moment on tombe tous à un trés bas niveau.

  • Pas d’accord il a commencé en 56 avec le rapport K et tout ce qui a suivi, qui tendait toujours à exonérer le stalinisme quitte à charger Marx et Lénine des crimes de Staline (ex : dictature du prolétariat)

    CN46400

    Complètement d’accord avec toi

    Accentué dans les années 60 avec cette mythologie de l’Union de la Gauche (reste du Front Populaire) ... et l’on en a encore remis une couche avec les « Comités Antilibéraux » (la bonne blague).

  • Le PC a chuté à partir de 1924, en acceptant la stalinisation et l’exclusion des principaux fondateurs.

    A partir de là le marxisme a été remplacé par le stalinisme (dit aussi "marxisme-léninisme" par des staliniens), qui en est l’opposé.

    Le PC reste encore marqué par le néo-stalinisme, et reste dominé par un appareil bureaucratique.

    Il faut aller vers le marxisme réel, en finir avec le néo-stalinisme, unifier tout le marxisme démocratique dans une organisation commune dirigée par les militants.

    • Sauf qu’en 36, le dénommé Thorez, avec "son" Front Poulaire a fait passer le Pc de 14 à 72 députés et à 150 en 46, suite une innovation politique si payante qu’on a fini par croîre qu’elle pouvait être reproductible à l’infini.

      C’est précisément les nostalgies de cette époque qui ont fait capoter "l’union antilibérale", mais c’est une autre innovation politiqui relancera, n’en déplaise à tous les croques morts qui rodent dans les parages, ce parti.

      Tout simplement parceque la bourgeoisie ne peut se passer du prolétariat !

      CN46400

    • Tout simplement parceque la bourgeoisie ne peut se passer du prolétariat !
      bien sur la bourgeoisie ne peut s’en passer ,mais on peut se passer du pcf ,on reconstruit un autre outil puisque celui ci apres presqu’un siecle est devenu tiotalement inefficace.
      L’ideé communiste n’est heureusement pas le monopole du pcf !!
      comment reconstruir le pcf avec des hue des thibaults des le duigou, ...
      virez les !!!

    • 193.***.63.**

      Avec des idées brillantes comme les tiennes, c’est la droite à perpet...

      Enfin tu as choisi ton camp, tout sauf le PCF.

      Pour rappel A.Krivine et Allette pratique cette politique depuis + de 30 ans.

      Annonce moi une seule avancée sociale avec une telle tactique !...

      Eh ben rien, nada, néant !...

      J’espère que Olivier ne suivra pas le même chemin...

      Alain62

  • Debattre du PCF a partir d un article du monde

    VOUS FAITE TRES FORT !!!!!!

    J avais cru comprendre qu un congrés se profilait ......!!!!

    C est LA et a ce moment LA que nous devront réflechir collectivement pour decider de la stratégie et de la direction chargée de la mettre en oeuvre

    Christian Forgeot vitry 94

    • Au train ou vont les affaires, on va organiser notre prochain congrés dans les locaux du journal Le Monde, avec Sylvia Zappi comme présidente d’honneur !...

      Mes camarades, vous vous êtes relus, il y en a même un qui considère que les erreurs ont commencé en 1924 !..., Tant que tu y es, dis que notre seul tort relève de notre existence....

      Et je ne vous parle pas de votre méconnaissance du rapport kroutchef !...

      On peut aussi accuser les communistes d’avoir résister à l’Espagne de Franco, à Hitler, de s’être opposé à la guerre d’Indochine et d’Algérie !... Ben oui, tant qu’on y est...

      Je préfère abréger, mais pensez-vous sérieusement que les électeurs ce Dimanche pensaient à l’URSS en glissant leur bulletin dans l’urne !...

      OUi, il est grand temps de renouer avec nos fondamentaux, de recréer des cellules dans les quantiers populaires, de retrouver le chemin de la lutte des classes etc..., afin d’éviter d’entendre des inepties...

      Maintenant comme le rapelle fort justement Christian, nous avons un congrés pour decider de la stratégie et de la direction chargée de la mettre en oeuvre., le reste après ressemble à l’élaboration de plan pour tirer sur les comètes...

      Fraternellement.

      Alain62

    • Si on veut aller vers le communisme, il faut combattre le stalinisme sous toutes ses formes. Sinon, et on l’a vu, on n’arrive à rien.

      Se sortir d’une situation catastrophique commence par faire un bilan réel du passé, sans fantasmer sur les anti-communistes qu’étaient thorez ou duclos.

    • "Se sortir d’une situation catastrophique commence par faire un bilan réel du passé, sans fantasmer sur les anti-communistes qu’étaient thorez ou duclos."

      T’es resté top longtemps au soleil ou quoi !...

      Thorez et Duclos, des anticommunistes !....?....

    • Autre petit rappel historique sur les acquis que veut remettre en cause le cocu de Neuilly et toute la bourgeoisie revancharde des capitulards.

      - 1945 statut de la fonction publique signé Thorez,
      - la Sécurité Sociale, les comités d’entreprises, les retraites par répartition, les conventions
      collectives, signés Croizat (son nom ne figure même pas dans les dictionnaires),
      - la nationalisation d’EDF signé M.Paul et j’en oublie, et j’en oublie.

      On peut observer une différence de politique avec un PCF à 20%, et un PCF à 2%, que les travailleurs cogitent là dessus.

      Moi aussi Christian, mon premier vote fut pour Jaques Duclos, un grand Monsieur qui nous manque beaucoup...

      Alain62

  • A 84 191

    Tu oublies de demander que dis je d exiger que soit fusiller les 140000 Anticommunistes qui constituent le PCF aujourd hui !!!!!!

    Juste un rappel sur Jacques Duclos Clandestin de 1939 a 1944 a dirigé le PCF durant ce temps les anticommunistes comme Doriot (il était maire de st denis avant de tourner casaque .....) et d autre eux combattaient dans la Waffen SS sur le front de l est .....

    Chapeau bas a Jacques c était un grand Monsieur qui lui a connu les geoles de la république ,et en plus c est pour lui que j ai voté pour mon premier vote ....

    CF VITRY 94

    • Petit rappel historique tiré du livre de Annie Lacrox-Riz intitulé " Le choix de la défaite".

      http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=43175

      Longue mais très intéressante lecture.

      Alain62

    • Vous pensez aller ou avec ces discutions de bistrots de l’histoire ? Pouquoi pas le déclin du PC des le soir du congrès de Tours ? .La question c’est aujourdhui et demain. Nous avons des enfants non ! Il y a un temps pour chaque chose ,bien l’histoire ? sauf quand cela nous permet de ne pas parler du futur .ET LA EST LA VRAIE QUESTION DU JOUR vous ne trouvez pas non ?

      L’artiste

    • Duclos , d’autres dirigeants et touts les résistants communistes n’étaient pas parfaits, mais ils ont eu un rôle décisif pour libérer la France. Je le répète ici. Le petit Jacques était un grand homme et il n’a pas été décoré de la Francisque lui....Vous savez les dirigeants du parti de l’époque ont porté leur croix avec le stalinisme, ily avait la guerre froide. Ce ne sont pas les historiens et les Onfray en vue qui font l’histoire mais ceux qui luttent.
      il est indispensable pour la droite de salir nos glorieux résistants et déconsidérer le parti de la résistance, alors que cette droite a livrer notre pays à l’ennemi.
      Je vais bientôt livrer mon témoignage, je le dois aux communistes que j’aime et aussi pour la vérité historique et mettre en lumière l’incroyable déficit de rigueur des soit disant historiens qui ont balancé une saloperie avant les élections. Francis de Montmartre.

    • L’artiste,

      "le devoir du souvenir et la culture sont les piliers essentiels de l’émancipation de la classe ouvrière" ( K.Marx), je ne connais pas ton âge, mais si nous " les anciens" ne transmettons pas notre héritage, qui va le faire à ton avis, la presse bourgeoise !...

      Combien de jeunes savent que le statut de la fonction publique fut mis en place par Maurice Thorez ?

      Que la Sécurité Sociale, les comités d’entreprises, les retraites par répartition, les conventions collectives etc... furent mises en place par Ambroise Croizat ?

      Que nationalisation d’EDF fut l’oeuvre de M.Paul ? et j’en oublie, et j’en oublie.

      Fait un petite enquête personnelle et tu verras le nombre de bonnes réponses que tu risques d’obtenir !... Tu vas avoir une drôle de surprise !...

      Maintenant tu as raison sur un point, il faut parler du présent et du futur, mais il ne faut jamais oublié son passé...

      Fraternellement.

      Alain62

  • ...et fini maintenant ! le pcf est mort.

    union de toutes les forces de gauche (pcf, lo ,lcr, unis bové, alternatis... )en un seul parti !

  • En 1969 le candidat du PCF faisait 22%.

    C’est à partir du moment ou l’on a voulu mettre en place le programme commun en 1971/72, que les choses ons commencer à tourner en notre défaveur, nous votions 90 voir 95% pour les candidats socialistes et eux votais 70% pour les notres. C’est pour cela que 1978, année ou nous aurions du mettre GISCARD au piquet, l’assemblée est resté à droite. 1981 MITTERAND est élus et MARCHAIS fait 15% et à partir de ce moment, la baisse a été continuele.

    Malheureusement, c’est pour dire que rien n’est figer et que nous pouvons remontez, mais à conditions de ne plus faire les memes erreurs. C’est pour cela que la candidature unique ne peut ce faire que sur la base, d’un concentement mutuele entre l’ensemble des foreces de gauche, et non pour servir de marche pied.

    • La plus grosse des bêtises fut la politique de la main tendue au PS qui navigait à l’époque entre 4 et 5%, d’ailleurs G.Marchais a reconnu que ce n’est pas ce qu’il avait fait de mieux, ce n’est pas la seule raison mais...

      Pour infos, à la sortie de la première guerre mondiale, le PCF valait 3 ou 4%,
      la cause : J.guesdes n’avait pas signé l’internationale proposée par Lénine, internationale qui spécifiée la non agression entre travailleurs pour le compte du capitalisme.

      Quelques exemples comme ça à la volèe qui démontrent qu’en politique rien n’est figée, et qu’il faut garder l’espoir et ne jamais baisser les bras.

      Alain62

Derniers articles sur Bellaciao :