Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Santé-Social, 05 Février 2005 : toutes les raisons d’agir ! !

lundi 31 janvier 2005 - Contacter l'auteur - 2 coms

TOUS ENSEMBLE POUR UN SERVICE PUBLIC SANITAIRE ET SOCIAL DE QUALITE...

En ce début d’année , le climat social bouge temps de travail, services publics s’affirment préoccupation majeurs chez les salariés Hospitalière comme du secteur privé.

L E 05 FÉVRIER SERA POUR LES SALARIES DU PUBLIC LE PROLONGEMENT NATUREL DES ACTIONS DEJA ENGAGEES ET POUR LES SALARIES DU PRIVE L’OCCASION DE FAIRE ENTENDRE LEUR VOIX POUR QUE, DANS CHAQUE ENTREPRISE, LA NEGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE PRENNE ENFIN EN COMPTE LEURS REVENDICATIONS.

Ce sera pour l’ensemble des salariés une nouvelle étape qui doit PERMETTRE D’ÉLARGIR LES MOBILISATIONS POUR PESER SUR LES CHOIX GOUVERNEMENTAUX ET FAIRE ENTENDRE LA VOIX DE LA RAISON.

NOS RAISONS D’AGIR...

LA R.T.T. :
Le secteur sanitaire et social est déjà un secteur dont les horaires
sont très diversifiés et atypiques : travail 24H/24H, travail le weekend...
Il devient de plus en plus difficile de concilier vie professionnelle et
familiale. Nous ne pouvons plus accepter d’aller de dérogations en
dérogations. Que veut de plus le Gouvernement ? Faire comme dans
le secteur du social : TRAVAILLER GRATUITEMENT AVEC DES HEURES
D’ÉQUIVALENCES ?

L’EMPLOI :
Il est URGENT, dans ce domaine, DE RENFORCER L’ENSEMBLE DES
EFFECTIFS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL. Il est INTOLÉRABLE
que des professionnels s’exposent à des risques, faute de moyens, dans nos
établissements. En Psychiatrie, par exemple, on en est arrivé à banaliser
l’exercice d’un seul professionnel auprès de patients en difficultés sociales.

Formation :
CHACUN PEUT MESURER ET NOUS N’AVONS PLUS À EN FAIRE LA DÉMONSTRATION, LA NÉCESSITÉ D’OUVRIR UNE NÉGOCIATION À CE SUJET, TANT NOUS CONSTATONS TOUS LES SOUS-EFFECTIFS CHRONIQUES, DANS TOUS LES SERVICES DE NOS ÉTABLISSEMENTS. POUR CELA, LA CGT REVENDIQUE, AVEC VOUS, DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES UN PLAN D’URGENCE EMPLOI - FORMATION.

Salaires et rémunération :
« DES PERSONNELS PAYÉS À LEUR JUSTE VALEUR, C’EST UN SERVICE
PUBLIC DE MEILLEURE QUALITÉ ». LES NÉGOCIATIONS SALARIALES DANS LE PUBLIC COMME DANS LE SECTEUR CONVENTIONNÉ SONT DANS L’IMPASSE. LE GOUVERNEMENT ET LES EMPLOYEURS DU SANITAIRE ET DU SOCIAL NE VEULENT PLUS NÉGOCIER...

NOUS EXIGEONS LA RÉOUVERTURE IMMÉDIATE DES NÉGOCIATIONS
SALARIALES ET LE RATTRAPAGE DES SALAIRES.

Reconnaissance des qualifications :
LES DERNIÈRES NÉGOCIATIONS SALARIALES DANS LA FONCTION PUBLIQUE NIENT LES QUALIFICATIONS DANS LA CATÉGORIE C. LES AGENTS QUALIFIÉS ET NON QUALIFIÉS DÉMARRERONT LEUR CARRIÈRE DANS LA MÊME ÉCHELLE DE RÉMUNÉRATION (EX : LES AS ET LES ASH).

IL EST INACCEPTABLE QUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE, LES
QUALIFICATIONS BAC+ SOIENT SEULEMENT RÉMUNÉRÉES 1,054 X LE SALAIRE MINIMUM DE LA FONCTION PUBLIQUE ET QUE LES BAC+ 3 SOIENT SEULEMENT RÉMUNÉRÉES 1,116 X LE SALAIRE MINIMUM DE LA FONCTION PUBLIQUE. CETTE NÉGATION DES QUALIFICATIONS SE DÉROULE À L’IDENTIQUE DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES DU SECTEUR.

Financements des établissements et du service public :
NOUS DEVONS PORTER UN COUP D’ARRÊT À LA GESTION LIBÉRALE QUI S’INSTALLE PROGRESSIVEMENT DANS NOS ÉTABLISSEMENTS. Ces modes de management des activités sont incompatibles avec nos missions, avec les réponses à apporter aux besoins de la population en matière sanitaire et sociale.

LA CGT EXIGE, AVEC VOUS, QUE CETTE DÉMARCHE SOIT INVERSÉE.

Ce sont les besoins qui doivent guider les financements et non les financements qui doivent décider de l’offre sanitaire et sociale

UNE NOUVELLE ETAPE
FAIRE PRENDRE EN COMPTE CES ASPIRATIONS, C’EST LE SENS DE L’APPEL À MANIFESTER LE 05 FÉVRIER QUE LANCENT ENSEMBLE LA CGT, LA CFDT, LA CFTC, FORCE OUVRIERE, AUXQUELLES SE JOIGNENT LA FSU, L’UNSA ET SUD SOLIDAIRE.

L ’exemple de la psychiatrie :
Le Ministre a annoncé, à grand renfort de médiatisation, un moratoire sur la fermeture des lits en psychiatrie, il a d’ailleurs omis de faire de même pour la
suppression des emplois.
Cela ne suffit pas, il faut rouvrir les lits partout ou cela est nécessaire et créer les emplois y afférent.
La sécurité des professionnels est à ce prix, l’actualité récente nous l’a fait cruellement remarquer...

Journée d’actions le Samedi 05 Février 2005 !

Mots clés : Manifs-actions / Santé - Médecine / Social / Syndicats /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :