Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Téléphone mobile : risque avéré pour la santé

mardi 14 juin 2005 - Contacter l'auteur - 4 coms

En utilisant ce titre, je ne fais qu’utiliser les mêmes "armes" que les "specialistes" et medias, a la botte des industriels, utilisent encore aujourd’hui ainsi :
"Téléphone mobile:pas de risque avéré pour la santé"

pour plusieurs raison ; avéré veut dire "Reconnu vrai, certain, sûr." alors que dans leur rapport ils disent je cite :
"Etudes apparemment contradictoires
L’étude suédoise, publiée en mai dans une revue britannique, relève un risque de cancer du cerveau plus élevé chez les utilisateurs de portable..." en se cachant derrière une difference de technologie (analogique/numerique) qui ne fait que renforcer l’idée que si des cancers apparaissent apres une utilisation purement numerique ; on ne le saura que dans quelques années. je me demande bien sur quel chiffre, côté malade, il se basent concernant le tout recent numerique.

"La publication, attendue à la fin de l’année, de la première étude épidémiologique à grande échelle conduite par le Circ (Centre international de recherche sur le cancer) dans 13 pays, devrait apporter des éléments plus décisifs sur le risque de cancer, estiment les experts."
Là encore donc, ils s’avance dangereusement puisqu’ils attendent apparement des elements plus "decisifs".

"Rien n’est formellement établi quant au risque de passage des rayonnements des téléphones à travers la barrière hémato-encéphalique, pouvant occasionner maux de tête, fatigue et sensation de chaleur, relève le groupe d’experts."
Donc la preuve du contraire non plus. moi j’ai toujours pensé que dans le doute, on ne devait pas prendre les gens pour des cobayes.

c’est donc à leurs yeux "Reconnu vrai, certain, sûr." qu’il n’y a aucun risque..., et pourtant dans leur rapport ils osent encore dirent :
"A titre de précaution, il recommande des mesures "de bon sens" : limiter le temps de communication, éviter les zones de mauvaise réception, éloigner l’appareil de la tête, notamment chez les enfants et les jeunes, gros utilisateurs de portables."
pourquoi prendre ces precaution alors ?... propos contradictoire avec le titre ou petit "jeu de mots et definitions" avec le public ?
le bon sens, de leur propre dires, est de ne pas croire en leur rapport ! pas mal pour un futur eventuel besoin d’argument de defense.

que le bon sens est de ne pas prendre au serieux ce "gros titre" que la plupart de la population aujourd’hui enregistre comme "AUCUN RISQUES" sans chercher a comprendre ni a lire les details.

"Les antennes relais n’occasionnent, selon les experts, pas d’effets sanitaires directs. Toutefois, pour répondre à l’inquiétude des populations, dans un contexte de multiplication des stations pour les réseaux de troisième génération, les experts recommandent des études plus précises de dosimétrie."
là encore...je ne develloppe même pas.

et de finir : "...Il s’agit de mesurer individuellement les doses reçues, à divers moments de la journée, par une personne. Le groupe d’expert déplore l’absence d’études de ce type..."

bref ; une etude apparement incomplete, dirigé par des experts non-independant (je sais pas pour vous mais moi j’ai pas confiance) etc...

mais le plus grave a mon avis reste la reponsabilité de la presse. encore une fois elle prend partie soit par inadvertance, elle serait donc completement incompetente. soit par caution volontaire ou forcée en editant un tel titre. les industriels proprietaires des groupes de presse feraient ainsi leur promo sur le dos de la santé et du principe de précaution.

je vous fait grace des etudes contradictoires plus ou moins recente que l’on trouve facilement sur le web. tiens, juste cette petite derniere toute fraiche :

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=16145

moi je pense qu’il serait criminel d’accepter le developpement de ces portables surtout chez les jeunes. j’aime mes enfants et ferait tout pour leur eviter de prendre ce genre de risques bien plus important à mes yeux que les arguments de vente utilisés.

décidement non, mes enfants sont assez polués comme ca. je ne me ferait pas le complice d’un eventuel futur cancer.

Mots clés : Numérique-Techno. / Santé - Médecine /

Messages

  • bonjour à tous,

    Juste une petite invitation à aller sur ce site riche de renseignements sur le sujet (fausse cheminée, et faux arbres pour masquer les antennes, mais dormez, il n’y a pas de risques)

    l’adresse : http://robindestoits.org/

    Bonne lecture, et surtout ne vous laissez pas déranger par la sonnerie de votre téléphone ;-)

    PéKa

  • les parents ne sont même plus capables d’argumenter avec leur enfants. ils leur laisserait acheter un flingue pour avoir la paix !

    c’est exactement ce qui se passe avec les téléphones céllulaires, les gosses tiennent la grappe aux parents sous divers pretextes bien relayés par la presse, et les "adultes", au lieux de tenir leur rôle, abandonnent lachement leur progéniture aux dangers de ce monde avec des réponses aussi ininterressées que stupide du genre : "si c’etait dangereux il le dirait à la télé"..."ça se saurait" etc...

    • Antennes-relais : "les études ne franchissent pas nos frontières"
      Mis en ligne aujourd’hui sur tf1/Lci : http://www.lci.fr/news/sciences/0,,3225850,00.html

      extrait :

      Selon l’Agence française de sécurité sanitaire environnementale, il n’y a pas de risqué avéré pour la santé lié aux rayonnements des téléphones mobiles. Jeanine Le Calvez, présidente de l’association Priartem, dénonce la partialité des experts et leur oppose des études internationales.

      tf1.fr : Que pensez-vous de l’avis rendu par les experts de l’Afsse ?

      Jeanine Le Calvez : L’Afsse persiste et signe avec, aux commandes, les mêmes experts qui avaient été largement discrédités par la presse pour leur non-indépendance lors de leur premier rapport, publiés en avril 2003. Cela éclaire un peu mieux les critiques du professeur Denis Zmirou qui a démissionné le 19 mai de la direction scientifique de l’Afsse (1). Il s’agit d’un petit noyau d’experts qui manifestement confisquent l’expertise et qui ne sont absolument pas représentatifs de l’état du débat au sein de la communauté scientifique. Or, depuis un an, il y a un certain nombre de résultats d’études officielles qui vont plutôt dans le même sens, à savoir la reconnaissance d’un risque pour la santé, tant pour les riverains d’antennes relais que pour les utilisateurs de téléphones mobiles.

      William Stewart, du National Radiological Protection Board britannique (NRPB), a publié deux rapports : en 2000, il disait qu’il fallait faire attention [aux conséquences sanitaires de l’utilisation des téléphones mobiles, NDLR] ; en 2005, il dit que, sans doute, les risques ont été sous-estimés en s’appuyant sur des recherches internationales dont on ne parle pas en France.

      la suite : http://www.lci.fr/news/sciences/0,,3225850,00.html

      reflechissez bien avant d’offrir ce genre de cadeau empoisonné (dans tous les sens du terme)
      vous etes grands, alors faites comme vous voulez mais ne jouez pas avec la santé de vos enfants SVP

      wapasha

  • Ce rapport concernant les "antennes relais" diffuse une information mensongère car tronquée sur les risques car il ne mentionne jamais les risques concernant la compatibilité électromagnétique avec les appareils electronique à usages medicaux. (vous noterez qu’il n’evalue que les risques directs et passe sous silence certains risque indirects)

    Prétendre qu’il n’y a aucun risque avéré jusqu’a un niveau de 61V/m (texte de 2002 sur les effets thermiques) est une grossière falsification de la vérité scientifique.

    L’homme n’habite plus dans des cavernes et utilise a son domicile des appareils electronique ludiques , des automatismes (alarmes arrosage automatique etc) et des appareils à usage médicaux (thermomètre électroniques, appareils pour diabétiques tensiomètres etc..)

    Tous ces appareils destinés a être utilisés a domicile sont prévus et testés pour être utilisé dans un environnement résidentiel.

    Afin d’assurer le bon fonctionnement des appareils il existe des lois et règles concernant la compatibilité electromagnétique qui s’appliquent en droit commun.

    Les appareils destines à etre utilisé en environnement résidentiel sont prévus pour fonctionner dans un champ electrique de 3V/m au maximum (pour les frequences de 80Mhz a 2,5GHz) il est mensonger de dire qu’ils fonctionneront correctement avec un niveau supérieur.

    Pretendre qu’il n’y a aucun risque et que donc les appareils fonctionneront normalement a 60V/m soit 20 fois le niveau de champ (400 fois la puissance) ou ils ont été testé relève de l’escroquerie car les règles de la compatibilité électromagnétique sont violées gravement.

    Ce risque n’est pas décelable par les habitants et les medecins, il est irrefutable et peut entrainer de grave dommages pour la santé voire entrainer la mort dans le cas de dysfonctionnement des appareils a usage médicaux utilisés a domicile.

    Ceci est la démonstration que prétendre qu’il n’y a aucun risque près des station de base est grotesque et constitue soit une volonté de cacher un risque et mettre en danger délibérement des populations soit de l’ignorance dans les deux cas ce rapport est plus que douteux.

Derniers articles sur Bellaciao :