Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Toulouse : défense de l’hôpital La Grave Jeudi 25 novembre, à partir de12h

jeudi 18 novembre 2004 - Contacter l'auteur

défense de l’hôpital La Grave

Jeudi 25 novembre, à partir de12h

RASSEMBLEMENT/CONFERENCE DE PRESSE

dans la cour de l’Hôpital La Grave pour la sauvegarde du seul hôpital public
de proximité

Il y a un texte d’appel à signer, pour les assos et les syndicats qu’ils le
veulent.
Premier signataire : Act Up Toulouse, Griselidis, Médecins du Monde, la LCR
On attend la confirmation de la CGT et de SUD ;

Le texte suit :

Toulouse, Hôpital La Grave :
Chut ! ! ! On vend !

Pendant que Philippe Douste-Blazy se démène, au ministère de la santé, à
mettre en place un système de soins à deux vitesses (contre réforme de l’assurance
maladie), à Toulouse, les responsables des hôpitaux continuent d’appliquer
sa « politique de casse » de l’Hôpital La Grave, initiée sous son mandat de
maire. Par ses paroles, le ministre de la santé s’évertue à nous expliquer
les bienfaits du futur cancéropole toulousain. Par ses actes, il manigance
pour « vider » l’hôpital de proximité des toulousain-e-s de ses différents
services, avec un mépris des plus marqué pour ses usager-e-s, le personnel
hospitalier et les médecins.
Nous apprenons qu’à partir du 6 décembre 2004, la pharmacie hospitalière de
l’Hôpital La Grave ne délivrera plus de médicaments aux patient-e-s
externes.

Dans les faits, cela veut dire que :

- les 400 personnes séropositives qui sont suivis
par les médecins de l’hôpital ne pourront plus y retirer leur multi
thérapie.
- les toulousain-e-s ne pourront plus bénéficier
d’un traitement d’urgence, en cas d’exposition au VIH en venant au Centre de
Dépistage Anonyme et Gratuit.
- les usager-e-s de la PASS (Permanence d’Accès
aux Soins et Santé) ne pourront plus avoir accès à leurs médicaments.
- l’hôpital public n’assurera plus son rôle d’accès
aux soins et aux médicaments.

Dans les faits, cela veut dire que Philippe Douste-Blazy entrera dans l’histoire
de la ville de Toulouse comme le maire/ministre de la santé qui a fait
fermer l’hôpital de proximité des toulousain-e-s, tout en méprisant le
personnel hospitalier, les médecins et les usager-e-s.

Nous exigeons la mise en place, dans les plus bref délais, d’une réunion où
les usager-e-s, les syndicats, le personnel hospitalier, les médecins, les
politiques (majorité comme opposition) et les représentant-e-s de l’administration
hospitalière et du pôle pharmacie (Mr Moisnard ;Mr Delmas ; Mme Bellon)
seront représentés.

Nous appelons tous les toulousains et les toulousaines à nous rejoindre
jeudi 25 novembre, à partir de 12h, dans la cour de l’Hôpital La Grave pour
participer à un rassemblement/conférence de presse pour la sauvegarde du
seul hôpital public de proximité de Toulouse.

Signataire : Act Up Toulouse ; Griselidis ; Médecins du Monde ; .à compléter

Mots clés : Hôpital / Manifs-actions /
Derniers articles sur Bellaciao :