Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Train SNCF de marchandises contre camion espagnol

vendredi 25 septembre 2009

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA CGT CHEMINOTS REGION DE BORDEAUX

"Aujourd’hui, peu après 13 heures et moins de 14 km au nord de la gare de Dax, un train SNCF de marchandises a percuté un poids lourd engagé sur un passage à niveau.

L’accident n’a fait aucune victime, bien que le choc ait eu lieu alors que le train était, malgré son freinage, encore à près de 60 km/h.
Le semi-remorque, chargé de traverses de chemin de fer, manœuvrait sur le passage à niveau afin de desservir une aire de stockage de matériaux ferroviaires, destinés aux travaux de renouvellement des voies ferrées entre Bayonne et Hendaye.
Le poids lourd aurait calé alors que le train, provenant de Bordeaux, est survenu.

Bien sûr, il appartiendra aux enquêteurs de déterminer les causes détaillées de cet accident, mais, d’ores et déjà il apparaît que cet accident aurait pu être évité. En effet, le choix de faire livrer les matériaux nécessaires aux chantiers ferroviaires est consécutif à la volonté de la direction SNCF d’abandonner la technique du « wagon isolé ». Technique utilisée encore récemment pour alimenter les chantiers de travaux ferroviaires. Ce choix génère, comme pour toutes les circulations de poids lourds de 40 Tonnes sur la voirie publique, un risque supplémentaire pour tous. Pourtant, ce risque n’est pas assumé par les décideurs puisqu’il n’apparaît pas dans les résultats comptables, ni de la SNCF, ni de RFF ( son commanditaire).

Cet accident aurait pu être évité si le Conseil d’Administration SNCF du 23 mai 2007, qui a avalisé le transfert sur route du transport de 300 000 TONNES par an de traverses (béton et bois), de bobines et diverses pièces ferroviaires, avait suivi l’avis de ses administrateurs représentants du personnel pour le rejeter.

Ce choix a entraîné la mise en circulation de plus de 10 000 camions supplémentaires sur les routes.

10 000 camions qui s’ajoutent au million et demi de poids lourds supplémentaires consécutifs au Plan Véron (2004-2006) de réduction du trafic de trains de marchandises. Or, tous ces camions ont directement détérioré le fragile équilibre économique des trains de marchandises, permettant de tenter de justifier l’abandon de la technique du wagon isolé. Technique pourtant seule capable de constituer un jour une alternative sérieuse de transport terrestre « aux murs de camions » qui irriguent le tissu économique de nos régions…

Les cheminots CGT de notre région condamnent l’abandon annoncé de cette technique ferroviaire unique et irremplaçable et s’insurgent contre le recours à la route, par notre entreprise publique de transport ferroviaire pour acheminer les matériaux ferroviaires. "