Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Un communisme pour une nouvelle civilisation

mardi 27 novembre 2007 - Contacter l'auteur - 6 coms

Michel Peyret
27 novembre 2007

UN COMMUNISME POUR UNE NOUVELLE CIVILISATION

Le système capitaliste ne voit aujourd’hui sa perpétuation que dans l’accentuation et l’extention forcenées de son exploitation et de sa domination des peuples de tous les pays de notre monde . Des mesures autoritaires , aux politiques de régression sociale et à la guerre , rien ne lui paraît interdit pour s’opposer aux espérances et aux aspirations de libération humaine qui tentent de se frayer leur chemin .

En France , les mouvements sociaux renouent avec les luttes revendicatives et politiques qui ont conduit à l’insurrection qu’a constitué le référendum de mai 2005 . A l’image de son résultat , les Français dans leur grande majorité dénoncent le capitalisme comme cause principale de leurs difficultés et de leurs maux , les jeunes davantage encore .
Il est devenu urgent de contruire avec eux une alternative à la dimension de leur lucidité et de leurs exigences .

En fait , du fait même de la nature et de la profondeur des problèmes à résoudre , il ne peut s’agir que d’une nouvelle civilisation .
C’est pourtant dans ce contexte que la matrice d’élaboration du PCF a fait défaut . Elle a perpétué jusqu’au tragique les formes de l’ancien , se refusant à la hardiesse dont elle avait su faire preuve en d’autres périodes de l’histoire de France .

Elle s’est orientée vers des modalités d’action et d’organisation qui étaient déjà sa négation . Elle a été sanctionnée comme telle par les dernières élections .

Le PCF n’était plus perceptible dans les collectifs et il a disparu de fait pendant la campagne des présidentielles.Marie-George Buffet se voulait candidate des collectifs et son programme ,
qui en émanait également , était le même que celui de José Bové .

Annoncé comme élaboré par les collectifs , il a été mis au point et entériné au sommet par les responsables politiques de plusieurs organisations , dont des « dirigeants » du PCF qui sont à l’oeuvre aujourd’hui pour fonder un parti de « gauche » et faire disparaître le parti communiste .

Ces prophètes de la mort se heurtent à un sursaut identitaire du potentiel de femmes et d’hommes communistes qui se refusent à faire leur deuil du communisme .

Revenant avec force sur les leçons du passé , ce communisme doit se révolutionner dans le bond qualitatif indispensable pour vouloir devenir le communisme du 21eme siècle . C’est la condition pour parvenir à la conception d’une formation nouvelle dans son essence et d’un projet de société , en fait celui d’une nouvelle civilisation dont des éléments nouveaux existent déjà mais enfouis dans la dureté et l’inhumanité profonde du capitalisme actuel dans sa perpétuation aggravée de ses exploitations , dominations et aliénations .

Le nouveau communisme ne pourra s’affirmer que s’il se donne l’ambition de conduire , en étroite relation d’élaboration avec le peuple français , l’affirmation des caractéristiques essentielles de cette nouvelle civilisation.

Sa dimension centrale doit être la libération de l’homme et celle de la femme , devenues possibles par l’implosion des carcans surrannés du capitalisme .

Le concept d’appropriation sociale doit permettre ces libérations , comme celle de la société tout entière dans toutes ses dimensions .
Il permet d’appréhender dès maintenant toutes les possibilités d’auto-administration de la société qui constitueront autant de formes de dépérissement de l’Etat .

Il impliquera au premier chef des avancées vers la disparition du travail salarié et aliéné pour d’autres formes d’activités et de rénumération .
Il permettra d’orienter ces activités vers la satisfaction des besoins humains dans le respect absolu de la nature , dans les coopérations et les solidarités avec tous les peuples de notre monde .

Les Assises du communisme , ouvertes à toute la famille communiste , à l’apport de toute la société et de sa jeunesse , doivent se donner l’ambition de conduire cette transcendence de la pensée et de l’action .

Mots clés : Communisme : le débat / Michel Peyret / Partis politiques /

Messages

  • Cette recomposition, à partir de la base, d’un grand parti populaire n’est pas la fin mais le renouveau du COMMUNISME.

    Ce sont en réalité les compromissions du PCF avec la sociale démocratie depuis les années 1983, qui ont provoqué l’effondrement du parti, mais fort heureusement l’idéal communiste est resté toujours aussi vivant dans les classes populaires. Raymond

  • Je partage entièrement ce point de vue...Mais il ne faut pas oublier que l’adversaire fera tout pour empêcher l’installation de la nouvelle socièté,nous le voyons à l’oeuvre aujourd’hui au Vénézuèla,en Bolivie.Le coup du Chili est en route par les mêmes méthodes de déstabilisation sociale:produits alimentaires planqués,organisation de groupes violents avec l’appui de forces venant d’autres pays,trahison de personnalités grâce à l’argent de la corruption et bien d’autres coups tordus,utilisation de la social-démocratie pour troubler les idées révolutionnaires et diviser le mouvement progressiste.

    Face à cette contre-offensive de la bourgeoisie de ces pays aidé par le gouvernement Bush et le gouvernement espagnol qui se résume dans le mot du roi d’Espagne "tais-toi" à chavez,ce qui veut dire le mèpris de ces gens quand le peuple exige la parole,les révolutionnaires de ces pays essayent de trouver la parade et d’éviter les erreurs d’Allende qui a coûté si cher aux militants de ce pays .Face à la violence réactionnaire,nous devons nous préparer à contrer cette violence en mobilisant le peuple avec tous les moyens possibles,y compris armés si c’est nécessaire.Nous ne devons pas être des rêveurs innocents face à ces hordes réactionnaires sans foi ni loi .N’oublions pas le massacre des Communards en 1871,les fusillés de la résistance,les condamnés des guerres coloniales et de bien d’autres répressions .Le bourgeois n’est pas un enfant de coeur malgré son côté bon chic bon genre(écoutons des Baverez,des Marseille dans leur jugement sur le mouvement syndical en action,ils encouragent l’autoritarisme SARKHOZIEN en permanence),et lorsque ses privilèges sont en cause il sort le pistolet sans état d’âme .

    Avec l’appui constant du mouvement populaire en le faisant participer au combat pour qu’il trouve sa nourriture à bon marché,qu’il participe au processus révolutionnaire par une démocratie constante,par son implication dans la gestion des entreprises publiques et privées nous pouvons réussir et empêcher les groupes "factieux" de la bourgeoise nationale et internationale de déstabiliser le mouvement révolutionnaire en pleine créativité sociale et démocratique .Démasquer les traîtres,les isoler et les punir devant l’opinion publique fait aussi parti du combat nécessaire pour réussir .La lutte idéologique liée à la satisfaction matérielle des besoins des masses populaires sera encore plus bénéfique à la réussite de la révolution .L’échec de l’URSS et pays satellites l’a démontré au cours du 20ème siècle .

    Construire le Communisme sur ces bases stratégiques avec une volonté courageuse et dynamique c’est la base du succès historique.

    Bernard SARTON,section d’Aubagne

  • En farfouillant sur le net, j’ai vu que ces Assises se tiennent les 1er et 2 décembre. A quel endroit ?

Derniers articles sur Bellaciao :