Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Yann Wehrling, candidat du MoDem, exclu par les Verts

lundi 24 décembre 2007 - Contacter l'auteur - 5 coms

de Sylvia Zappi

Yann Wehrling a décidé de franchir le pas. Le porte-parole national des Verts a accepté l’offre que lui a faite le MoDem : devenir le numéro deux sur la liste des amis de François Bayrou à Strasbourg. Il a été pour cela exclu des Verts, vendredi 21 décembre.

Agé de 36 ans, il en a passé dix-neuf chez les écologistes. Où il a été successivement assistant parlementaire du député européen Gérard Onesta, animateur du courant Pôle écolo - regroupant les "fondamentalistes" au sein des Verts français -, porte-parole de son parti en 2003 avant d’en devenir le secrétaire national en 2005.

Depuis l’échec de Dominique Voynet à l’élection présidentielle, Yann Wehrling avait multiplié les déclarations en faveur d’une "ouverture au centre" suivant le modèle italien.

DU MAL AUX VERTS

Après avoir assumé plusieurs responsabilités en interne, il rêvait de devenir élu local. Candidat Verts aux élections législatives dans la deuxième circonscription du Bas-Rhin (Strasbourg), il avait obtenu 5,9 % des suffrages. Les municipales devaient être sa revanche. Les Verts locaux ne lui ont octroyé que la 15e place sur leur liste. Ils n’ont pas toléré ses appels à une "troisième voie" passant par un dialogue, voire un "rapprochement" des Verts avec le MoDem. "C’est une vraie humiliation pour un ancien secrétaire national des Verts", juge Sergio Coronado.

"Je ne veux pas me contenter d’une place marginale d’éternelle caution environnementale de la gauche", réplique l’intéressé. Il jure que la candidate du MoDem, Chantal Cutajar, est une "vraie écolo" : "Ici, le MoDem est contre le contournement autoroutier ouest de la ville et pour la fermeture de l’incinérateur", soutient encore l’ancien dirigeant des Verts.

Au siège du parti écologiste, la nouvelle se répandait depuis plusieurs jours. Pour la direction, il était temps de réagir. Le collège exécutif a décidé d’exclure son porte-parole. "Il a été élu voilà un an sur une ligne qui l’engage soit dans des listes autonomes, soit dans un cadre d’alliance à gauche. Certainement pas dans un écologisme s’adaptant au système productiviste libéral", tranche la secrétaire nationale Cécile Duflot. "Ce type de comportement fait trop de mal à la politique", ajoute-t-elle.

Il fait surtout du mal aux Verts. M. Wehrling est le deuxième ancien secrétaire national de ce parti qui s’en va au MoDem : Jean-Luc Bennahmias avait rejoint M. Bayrou en mai. Le député européen est désormais tête de liste du parti centriste à Marseille, sous le signe de la "haute qualité, environnementale, sociale et démocratique".

http://www.lemonde.fr/web/article/0...

Mots clés : Dazibao / FR - Nord & Est (03) / Municipales - Cant. 2008 / Partis politiques / Sylvia Zappi /

Messages

  • Avant d’exprimer une opinion, merci de préciser le sens que vous apporter au mot "écolo"

    Quel rapport entre l’écologie et un projet de contournement d’une ville saturé par la circulation du transit européen ? Les dizaines de milliers de camion traversant le cœur de la ville de Strasbourg n’ont rien d’écologique et les dévier vers une périphérie plus large sera salutaire pour les habitants. Strasbourg est la seule grande ville de France à ne pas avoir un périphérique.
    S’opposer à cela est une position dont la finalité n’est surement pas le bien être des habitants ni du bien commun.
    Fermer un incinérateur est du même acabit, certes celui de la région est odorant mais il retraite les déchets de notre stupide société de consommation. Votre rôle s’il est pleinement écologique doit se situer en amont, dans la perception que les gens ont de la consommation.
    Pour cela, il faudra attaquer de face les lobbies des cartels consuméristes (au sens production) dont l’intérêt est la pleine consommation mais cela est une autre histoire.

    Les écolos sont toujours aussi amusants, espérons qu’ils n’auront jamais le pouvoir.

    J.Michel

  • rien à voir avec écolo ou autre courant d’idées, il y les mêmes dans tous les partis, ce sont ceux qui n’aspirent quà une place d’élu et se foutent pas mal du reste !!!

    ils ne sont soucieux que de leur personne !!

    je me voyais déjà en haut de l’affiche.....

  • Je considère cette exclusion comme normale ! On ne peut pas passer des verts (donc de gauche en général) au Modem qui représente le contre droit ! En fait il avait peut etre choisi le mauvais partie écolo : il aurait du etre de CAP 21 de Corine Lepage qui est le le partie écolo de droite !

    J’espère qu’il sera le seul a aller vers l’ouverture ! La seule ouverture pour les écolos s’est le grand partie d’extrème gauche !

    Bonnes fètes a tous

    • J’ai toujours pensé que les "Verts" étaient un vulgaire satellite du PS : ils n’existent électoralement que par la grâce du PS, d’ailleurs ils ne sont utiles que pour le PS. Ils sont l’expression de la mauvaise conscience des classes moyennes les plus "élitistes", le populo est trop grossier pour se soucier des questions d’environnement.Parce qu’ils en ont les moyens financiers, ils sont arrivés au stade suprême de la Consommation : le ventre plein, désirs assouvis, gavés, ils peuvent désormais réfléchir sur le sens profond de la Vie et critiquer le Populo qui, par la course au consumérisme risque de foutre en l’air la planète. Ce "retournement" n’étonne que ceux qui croient que la sénatrice Voynet ou l’ex présentateur MAMÈRE sont de redoutable révolutionnaires.
      Les "Verts" font semblant d’ignorer qu’il faut s’attaquer à la société marchande, donc au Capitalisme pour produire "utile" et "durable" dans le respect de la Nature et de tous les êtres qui la composent.Les Verts sont des instruments du PS, comme le fut SOS RACISME pour MITTERRAND quand il faisait "monter" le FN dans les années 80.
      MITTERRAND disparu, son parti est un canard à qui on a tranché la tête et qui court tout seul.
      Aujourd’hui comme SOS Racisme, les Verts sont inutiles au PS, mais surtout à l’écologie politique qu’ils ont phagocitée, parasitée pendant des années battus par le hulotisme et autres marionnettes et gadgets télévisés créés les Capitalistes ses penseurs, ses médias et ses publicitaires. Yann Rougeot

Derniers articles sur Bellaciao :