Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

les grands travaux de la cgt

mardi 9 décembre 2014 , par hdm - Contacter l'auteur

CE MERCREDI 10 DECEMBRE 2014

A 18H30

C’EST “L’HEURE DE L’METTRE”

Sur RADIO CAMPUS Lille 106,6

En direct et en archives sur www.campuslille.com

S’agit-il d’une machination orchestrée par nos ennemis de classe pour salir la CGT ? Ou de simples dysfonctionnements internes ? Est-ce un « faux-pas » ? Ou une faute grave, et même impardonnable, pour le dirigeant de la première organisation ouvrière du pays ? Ne s’agit-il pas finalement, de la conséquence inéluctable d’un réformisme rampant, invité à manger aux tables patronales et à coucher dans le lit de la CES, avec la CFDT ?

Il s’agit sans doute de tout cela à la fois.

Pour avoir reçu à maintes reprises de nombreux militants de la CGT dans nos studios, pour les avoir écoutés, côtoyés, connus, et finalement respectés et même admirés, pour avoir pu mesurer ce que leur coûte le combat de classe, et ce qu’il nous apporte, nous ne hurlerons pas avec les loups.

Pour autant, et pour les mêmes raisons, nous ne minimiserons pas les « affaires ». Même si elles sont sans commune mesure avec celles qui agitent d’autres sphères et d’autres organisations « syndicales », elles touchent le cœur même de celles et ceux qui, aujourd’hui comme par le passé, luttent et ont lutté pour une autre société, débarrassée de l’exploitation capitaliste. Ces « affaires » ont donc une résonance particulière. Pour beaucoup des premiers concernés, elles sont tout simplement inacceptables.

Car, dans un contexte effrayant de saccage social, de retours en arrière inédits, alors même que le désespoir et le dégoût gagnent du terrain, et avec eux, le fascisme remorqué par la social-démocratie ; dans un contexte de guerre à tous crins contre la classe des salariés, et même quand beaucoup de ceux-ci, dégoûtés, se résignent au pire, dans ce contexte-là, nous avons besoin d’une organisation en capacité d’organiser la résistance.

Pas question encore de « parti ». Mais dans les boîtes et dans les villes, il existe encore cette organisation syndicale, celle de Frachon et de Krasucki, et qui fut à l’origine de nos plus grandes victoires. Voilà pourquoi nous comptons sur elle.

Aussi, ce mercredi, nous nous intéresserons aux grands travaux de la CGT. Ceux qui nous attendent, à savoir une résistance résolue face aux politiques d’austérité. Elle existe déjà, cette résistance, combattant pied à pied – et à quel prix -, les prétentions patronales au jour le jour, dans les boîtes, donc dans le secret de l’exploitation capitaliste (car ce n’est jamais de cela que parlent les medias).

Les grands travaux, c’est tous les jours quand on doit gagner son bifteck, loin des tables garnies où se déroule le dialogue social… Aussi, nous recevrons mercredi, de ces combattants du quotidien et, en l’occurrence, de jeunes ouvriers qui, dans une usine agro-alimentaire de la métropole, en pleine « affaire Le Paon », se sont massivement imposés dans la boîte, lors des élections professionnelles. Avec la CGT.

Nous commenterons les résultats des élections dans la fonction publique, avec un militant élu dans les instances de la CGT de notre département, et qui ne mâche pas ses mots. Et avec d’autres encore, nous parlerons du combat à mener… Ces fameux grands travaux !

Le devis, c’est mercredi… Quand c’est l’heure de l’mettre…

Mots clés : Radio / Syndicats /
Derniers articles sur Bellaciao :