Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !

de : Charles HOAREAU
lundi 7 juin 2010 - 23h22 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 16.5 ko

de Charles HOAREAU

Depuis hier la presse, au sujet des manifestant-e-s qui un peu partout en France et dans le monde protestent contre l’assassinat programmé par l’armée israélienne de militant-e-s pacifistes, parle de militant-e-s « d’extrême gauche et/ou pro-palestiniens. »

Et je ne comprends pas.
Enfin presque pas.
Et en tous cas je ne me sens pas concerné.

Je ne me sens pas d’ « extrême gauche ».

Notion dont en plus je ne suis pas sûr qu’elle veuille dire quelque chose même si elle est pratique pour le classement en fiche.

Je ne me sens pas extrémiste au sens où l’entend ou le sous-entend la presse.

Si on doit parler d’extrémisme il faut dire que c’est le capitalisme qui est un système extrémiste tant dans son fonctionnement et ses visées que dans les solutions qu’il met en œuvre pour subsister au mépris de toute volonté populaire.

Car comment qualifier autrement un système qui n’hésite pas à recourir aux pillages, à la surexploitation et même aux guerres, aux coups d’état et autres dictatures quand il est remis en cause par les peuples ?

De ce point de vue de l’Afrique à Cuba en passant par le Moyen Orient, l’histoire fourmille de multitudes d’exemples. Ce qui se passe au Honduras ou dans un autre domaine ce que la technocratie de l’Union Européenne veut imposer aux peuples d’Europe au mépris de la plus élémentaire démocratie en sont deux illustrations actuelles.

Et ne parlons pas du « Grand Moyen Orient » cher à Georges Bush que l’administration Obama n’a pas remis en cause…

Suis-je de gauche ?

Historiquement sans doute mais aujourd’hui je n’appartiens pas à la même famille politique que Strauss-Kahn ou de nombre de dirigeants politiques qui s’affirment de « gauche » (et qui me semblent bien plus près de la « droite décomplexée » que de moi) et avec qui je me sens en rupture sur le RSA, l’affrontement face aux multinationales, l’UE et la justice internationale au moyen orient ou ailleurs.

Suis-je, sommes-nous pro palestiniens ?

Notion bien pratique pour expliquer qu’il y ait en France et ailleurs des gens qui manifestent contre ce qui se passe en Palestine ?

Je ne suis pas pro-palestinien pas plus que je n’étais pro-africain quand je manifestais contre l’apartheid en Afrique du sud et participais à la campagne mondiale de boycott des oranges OUTSPAN ou pour la libération de Mandela.

Je ne suis pas pro-palestinien pas plus que je n’étais pro-vietnamien quand avec des millions d’autres de par le monde je participais à des manifestations pour la paix au Viet-Nam et le départ des américains.

Je ne suis pas pro-palestinien pas plus que je n’étais pro-noir quand je participais à la protestation internationale contre la politique de ségrégation raciale aux USA et pour la libération d’Angela Davis.

Nous ne sommes pas plus pro-palestiniens que nous sommes pro-kanaks – pas plus qu’il y a 50 ans, nos parents étaient pro-algériens ou pro sénégalais – quand nous revendiquons à leur suite le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Le 31 mai nombre de rues de France et du monde étaient remplies de militant-e-s pro paix, pro paix parce que pro humains tout simplement.

Ou pour le dire autrement pro liberté, pro égalité, pro fraternité.

- Comment peut-on être pour la liberté et accepter l’enfermement de toute la population de Gaza ?

- Comment peut-on être pour l’égalité et accepter la politique d’apartheid que mène Israël dans les colonies palestiniennes ?

- Comment peut-on être pour la fraternité et accepter cette politique d’élimination systématique, d’expulsion, d’exclusion, de racisme que mène Israël non seulement dans « ses » colonies mais à l’intérieur même de ses frontières ?

On ne le peut pas.

Tout être humain épris d’égalité, de liberté, de fraternité ne peut que se sentir solidaire du peuple palestinien comme de tous les peuples qui sont opprimés dans le monde.

Et c’est pour cela que depuis 62 ans des femmes et des hommes de par le monde manifestent contre les crimes commis par l’état d’Israël au nom d’une idéologie au caractère fascisant de plus en plus affirmé.

Par son acte qui n’est ni une erreur ni une réaction disproportionnée mais une action froidement planifiée par un état qui s’est arrogé « un droit d’exception » le gouvernement israélien a voulu donner un message clair :

« Moi Israël, je fais ce que je veux, le droit des peuples cela ne me concerne pas. Personne ne rentrera dans Gaza. »

A cette déclaration de guerre faite au monde libre, le monde libre doit répondre.

Nous ne laisserons pas faire.

Comme à chaque période historique où les peuples ont été confrontés au fascisme ils n’ont pu s’en sortir qu’en ne reculant pas. Au besoin en s’appuyant sur la solidarité internationale.

Les pro humains de notre temps, manifestant-e-s contre les massacres de Sabra et Chatila, les invasions du Liban ou le massacre de Gaza, sont les héritiers des révolutionnaires de 1789, des brigadistes d’Espagne de 1936, des résistant-e-s de 1940, des militant-e-s de l’indépendance des années 50, de celles et ceux qui en 1973 clamaient au côté d’un peuple martyrisé « El pueblo unido jamàs serà vencido ».

Notre réponse de pro humain au massacre du 31 mai doit être nette et sans bavure : _ « Messieurs les fascistes nous ne reculerons pas !
No pasaran !
S’il le faut nous irons à Gaza et en Palestine pour arracher avec le peuple palestinien le droit universel à la liberté, l’égalité, la fraternité ! »

Inscrivons-nous massivement pour les prochaines missions civiles de soutien au peuple palestinien.

Le 1er juin 2010

http://www.rougemidi.org/spip.php?a...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
7 juin 2010 - 23h50 - Posté par Marie

Très bel article dans lequel je me reconnais totalement !



Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
8 juin 2010 - 09h21 - Posté par Mengneau Michel

Ce qui est intéressant dans l’article de Charles, c’est qu’il a démystifié la notion d’extrémisme.

Extrémisme volontairement subodoré à travers le "pro-machin", et qui en réalité est là pour donner le changer au vrai extrémisme qui est celui des israèliens.

En fait on donne une appellation pour compenser celle que l’on ne veut pas donner aux principaux responsables des exactions.

On tente de décrédibiliser les opposants à Israël pour cautionner ce qui est, si on y regarde bien, un crime contre l’humanité !



Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
8 juin 2010 - 10h00 - Posté par momo11

Bravo Charles !Nous sommes pro-humain et cela le capitalisme ne le supporte pas.momo11



Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
8 juin 2010 - 10h33 - Posté par Copas

Faut-il le dire et faut-il le rappeler ?

La Bande de Gaza concentre un prolétariat urbain plein de force et de vie, enfermé et compressé dans une prison à ciel ouvert qu’on affame et qu’on bombarde, qu’on blesse et humilie.

Ce n’est pas seulement un peuple pour lequel on réclame le droit à l’existence et à la liberté, c’est également pour un prolétariat d’une agglomération important.

La classe populaire dans le monde entier ne peut accepter qu’une partie d’elle-même soit maltraitée à ce point.



Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
8 juin 2010 - 13h21 - Posté par Jacques DEBEIRE

Moi non plus je ne suis ni pro Palestinien , ni pro Arabe ( contrairement à ce que certain pensent bêtement , parce que je défend l opprimé ou qu il se trouve ) , ni pro Tout ce que l on voudra ; je suis entièrement PRO LIBERTÉ , PRO BONHEUR DU PEUPLE . Je soutient toutes les causes juste .



Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
10 juin 2010 - 00h23 - Posté par FreeMan

Mille mercis Charles pour cet article.

1-En effet les médias discreditent systématiquement les mouvements de contestation condamnant Israel :
J’ai été choqué, écoeuré d’entendre les médias qualifier d’une même voix (bizarre les journalistes sont-ils lobotomisés, celà sort-il du même cerveau ?) la flotille internationale convoyant de l’aide humanitaire comme étant composé de Pro-Palestiniens, j’aurai préféré le qualificatif d’humaniste.

Ils auraient pu les qualifier d’antisémites pendant qu’on y est, mais bon ce terme à tellement été usité que les gens ne sont plus dupes.

2-J’ai un gros coup de gueule concernant le "monde" Arabe (s’il existe), il est sourd sourd et sourd et aveugle (aucun ne représente les interêts du peuple qui manifeste pourtant son indignation, aucun pays arabe ne fait bloc ou n’ose couper ses liens avec Israel ou les Usa en signe de protestation. Quel est le risque ? ).
Je pige pas cette paralysie lobotomiale, faut qu’on m’explique.

Merci le site est très très intéressant.



Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
10 juin 2010 - 23h41 - Posté par David

Extrême-gauche, ce n’est pas un gros mot. Cela désigne le courant de gauche qui se situe hors du jeu institutionnel, parce que historiquement "la gauche" est une notion parlementaire. Moi je suis un militant d’extrême-gauche, parce que je pense que ce n’est pas en gérant les institutions que l’on changera quoi que ce soit à l’ordre du monde : j’en suis fier et je l’assume pleinement.



Je ne suis pas pro-Palestinien... et j’irai à Gaza !
13 juin 2010 - 20h45

bonjour

Afrique du SUD ET maintenant la Palestine pour que l’apartheid disparaisse une bonne fois pour toute.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite