Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La poste, avant…
de : Bernard Gensane
mercredi 12 janvier 2011 - 17h07 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Encore une bonne émission (“ Spécial investigation ”) de Canal+ consacrée à La Poste. Bonne, mais courte : 25 minutes pour traiter de la souffrance au travail et de la privatisation – même quand on montre bien que tout est lié, c’est un peu rapide.

Avec la privatisation des postes en Europe, nous sommes en plein dogmatisme libéral. Rien n’obligeait les Européens à privatiser ces services qui fonctionnaient très bien au temps où les employés s’occupaient simplement d’acheminer le courrier.

Dans l’émission de Canal+, j’ai retenu, en particulier, les interventions de trois personnes :

– la mère d’un jeune postier qui s’était suicidé, les conditions de travail étant largement responsables de cette fin tragique ;

– une employée répondant avec le sourire que, pour elle, tout baignait. On découvrait après quelques secondes qu’elle s’exprimait sous la surveillance de deux sbires de la com’ payés grâce aux impôts des contribuables. La Poste, désormais, c’est la Corée du Nord ;

– une carpette de luxe responsable du développement nous expliquant qu’aujourd’hui on essayait de vendre des porte-clés dans les bureaux de poste, et que, si cela ne prenait pas, demain on proposerait autre chose. Je suggère du jus de carotte lyophilisé. C’est ça le libéralisme : on tente des coups, pas de politique à long terme, la recherche du profit n’importe comment, aucun sens du service du service public.

On le sait, ces dérives scandaleuses ont commencé à la fin des années 1980, sous les socialistes. Le ministre Paul Quilès, polytechnicien, donc fonctionnaire jusqu’au bout des sourcils, impulse l’engrenage fatal de la privatisation et de la défonctionnarisation des personnels. La Poste se sépare de France Télécom pour des raisons “ économiques ”, alors que les télécoms font de somptueux bénéfices. Aujourd’hui, La Poste s’est associée à un fournisseur privé pour vendre du téléphone, en pleine concurrence avec Orange.

La logique de l’avancée inexorable vers le privé est la même que partout ailleurs. L’État se désengage ou annonce qu’il va se désengager, et le service public est contraint de chercher des financements privés en vendant par exemple du sperme d’aurochs en poudre. Le patron de La Poste, aux commandes de cette forfaiture, a un intérêt personnel à ce que cela se réalise rapidement, car s’il est reconduit en tant que patron privé, son salaire sera multiplié par 5 ou 10.

Un témoignage personnel sur “ avant ”. Quand j’étais enfant dans les années cinquante, j’habitais dans le Pas-de-Calais. Mes grands-parents résidaient à 850 kilomètres de là, dans le Lot-et-garonne. Nous n’avions pas le téléphone et correspondions par courrier. Si je postais une lettre tôt le matin, le facteur la leur délivrait le lendemain à 10 heures. Si je la postais un peu plus tard, ils la recevaient le surlendemain. À l’époque, il n’y avait pas d’informatique, pas de TGV, quasiment pas d’autoroutes. Le tri était manuel, la plupart des facteurs faisaient leur tournée à pied. Une très grande majorité des employés étaient fonctionnaires, ils ne subissaient aucun harcèlement, n’étaient pas évalués toutes les 48 heures et n’étaient pas sanctionnés parce qu’ils ne vendaient pas suffisamment de jus de carottes lyophilisé. Bref, ça marchait franchement bien. Le village de mes grands-parents est un chef-lieu de canton de 900 habitants (il en a perdu 200 en 50 ans). Il a perdu également sept ou huit commerces. Et il a surtout perdu son bureau de poste, il y a quelques années. Face à une population constituée pour une grande part de personnes âgées et de citoyens d’origine maghrébine, l’administration postale fut sans pitié. Malgré la présence, l’été, de Roger Louret (né à deux pas) et de ses Baladins en Agenais, le village survit difficilement. La Poste lui a enfoncé la tête sous l’eau.

Il y a une trentaine d’années, il m’a été donné de rencontrer longuement Robert Galley, qui avait été, auparavant, ministre des PTT. Galley fut un homme politique farouchement de droite mais, peut-être parce qu’il avait été un grand résistant (et pas un descendant d’une famille expropriée par l’Armée rouge en 1944), il fit honneur au sens de l’État. Pour lui, être en politique ne signifiait pas, comme pour les avocats d’affaires d’aujourd’hui en mission dans des territoires qu’ils doivent ravager, tuer le service public, mais, au contraire, le faire vivre au service de la collectivité. Il m’expliqua que le budget des PTT était autonome par rapport au budget de l’État. Les communications téléphoniques, la vente des timbres suffisaient à payer les fonctionnaires et à faire tourner cette énorme administration. Pas de surendettement, pas de rachat d’entreprises concurrentes, pas de guichets réservés aux entreprises, pas d’arnaque aux colis envoyés à des prix exorbitants, pas de vente de bureaux de poste et de location de boîtes à chaussures où les personnes âgées font la queue pendant vingt minutes sans pouvoir s’asseoir, pas de “ Banque postale ” (mais on recevait un avis du centre de CCP lors de chaque transaction). Pas de nouvelles tâches imposées aux travailleurs comme le relevé des compteurs de gaz, l’installation de la TNT, la mise en place de dispositifs de téléalarmes pour les personnes âgées, la conception, l’impression et le portage de prospectus publicitaires. Pas d’UPS, pas de DHL.

Le bonheur de lire le mardi midi une lettre que mon grand-père m’avait écrite le lundi matin.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La poste, avant…
12 janvier 2011 - 17h43 - Posté par luisjean

J’ai commencé aux PTT sur le train poste ( ambulants ), affecté sur la ligne de Paris-Bordeaux : à cette époque on recevait pour le départ du train de Bordeaux - Paris à 21 h, le courrier posté dans l’après midi des départements 64,65,40,33 et bien une lettre de Lourdes ou Bayonne pour Nancy ou Lille était acheminée et distribuée le lendemain.
Aujourd’hui il faut 3 jours ( cherchez l’erreur !...)

Ensuite j’ai été Receveur , puis j’ai terminé comme Directeur de centre courrier.
A la retraite depuis 4 ans j’ai vu et subit la dégradation du service postal à/c de 1994 , et à/c du 2001 la destruction complète d’une administration au service de tous .
La nomination dans les directions de trous du cul sortant de grandes écoles commerçiales ou de grandes banques privées ont crée un climat malsain et criminel pour le personnel.

Le charentais révolté



La poste, avant…
12 janvier 2011 - 18h37 - Posté par

On ne soulignera jamais assez ce que nous devons aux socialistes qui jouèrent un rôle important pour la privatisation de La Poste. La Loi Quilès-Rocard de 1990 a scellé le sort de deux services publics partie intégrante de la vie quotidienne et de la richesse culturelle de la France.
Le PS, parti non issu de la Résistance, né dans les années 70 de différentes tendances réunies pour le service exclusif d’un ancien Pétainiste a drainé toute une faune de carriéristes, spéculateurs et autres élites de la haute fonction publique qui nous ont vendus à de nouveaux maîtres : les USA et leur Dollar.
Quilès a par exemple recruté un cabinet américain pour re...mettre à plat le fonctionnement des services du Personnel (le Personnel est composé de personnes) pour en faire une direction des ressources humaines (l’"humain" doit rapporter à l’entreprise)
Je suis étonné que La Poste en soit arrivée là sans réaction significative des Personnels en dehors de ses prolétaires : 3000 cadres seulement s’étaient opposés en 1990 à la Loi Quilès.
A l’heure où certains s’émeuvent à contresens de la pression de l’Etat sur les cultures régionales (l’Etat se désengage et les régions gèrent la pénurie), l’UMPS a détruit tout ce qui se rapproche des idéaux républicains contenus dans le programme de 1943 du CNR : finie l’égalité entre Citoyens dans le même pays, finie la répartition équilibrée des richesses entre les régions, la péréquation tarifaire qui garantit un prix modéré des ex- services publics.
A ceux qui s’étonnent faussement (en ce qui concerne nos amis de la Gauche non communiste) de la dictature du Capitalisme qui tue en nous la diversité et l’humanisme, je dis il faut être aveugle.


La poste, avant…
12 janvier 2011 - 21h18 - Posté par encolère

Factrice depuis 30 ans, je puis affirmer que nous sommes devenus corvéables à merci . Nous subissons restructurations sur restructurations. Facteurs d’avenirs, égal dépassements quotidien des horaires sans la moindre compensation et un mépris permanent de nos supérieurs . A quand les distributeurs de Prozac dans les bureaux de poste !






GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ?
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
1 commentaire
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1
MAKE ROJAVA GREEN AGAIN
dimanche 12 - 11h20
de : Ernest London
Il s’appelait Fiacre Gbédji. Il était guide dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Il n’aura pas d’hommage, pas d’émission spéciale...
samedi 11 - 21h38
de : jean 1
1 commentaire
Malaise dans la police ?
vendredi 10 - 17h38
de : JO
4 commentaires
Vous me demandez pourquoi je suis Gilet Jaune ? (Réponse en vidéo, démonstration, excellent, à partager))
vendredi 10 - 15h02
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La révolution ne paraît jamais plus improbable que la veille du jour où elle éclate. Eric Hazan
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite