Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Presse, capitalisme et précarité

de : Bernard Gensane
dimanche 6 mars 2011 - 11h11 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Il y a troisjours, Mélenchon était reçu au Grand Journal de Canal + par Denisot.

Au lieu de poser des question d’actualité intéressantes, l’obsessionnel Aphatie interrogea pour la nième fois le dirigeant du Parti de Gauche sur ses lubies bien connues : Cuba et sa "dictature", la Chine et les pauvres Tibétains. Mélenchon, à qui Apathie avait déjà posé ces mêmes questions sur d’autres antennes où il sévit également, finit par lui voler dans les plumes, lui clouer le bec (pardon, pauvres oiseaux, pour ces métaphores un peu faibles) en lui envoyant dans les dents (les oiseaux ont-ils des dents ?) sa seule motivation profonde : l’anticommunisme.

Mélenchon profita également de son passage à l’antenne pour manifester son soutien aux travailleurs du groupe Prisma, en grève pour des raisons de conditions de travail et de salaire, et fit observer à ceux qui l’entouraient (Denisot, Aphatie, Yann Barthès) qu’ils n’avaient pas dit un mot de cette lutte dans leur profession. La bande de Canal + en resta bouche bée, comme deux ronds de flan.

A capitaux allemands, Prisma est le deuxième groupe de presse français. Il compte une vingtaine de titres, des organes d’une certaine tenue, d’autres appartenant à ce que les Britanniques, qui s’y connaissent, appellent "presse de caniveau". Comme toutes les entreprises de presse, il emploie toujours plus de travailleurs en contrat précaire.

Il n’est pas le seul : Le Monde, le prestigieux "quotidien de référence" comme on dit dans les milieux du journalisme branché, fait de même. D’où, également, un mouvement social récent de travailleurs pigistes à vie qui, bien qu’assumant les mêmes tâches que leurs collègues, et avec la même compétence, ont des salaires inférieurs, ne bénéficient pas de la mutuelle d’entreprise, n’ont pas accès aux RTT et autres friandises qui permettent de rendre la vie supportable.

Le problème est que les salariés de ce quotidien viennent de porter à leur tête Erik Izraelevicz, un furieux du capitalisme libéral.

Bon courage tout de même.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Presse, capitalisme et précarité
6 mars 2011 - 19h32 - Posté par copas

la question de la précarisation des pigistes, employés des grands groupes de médias est le versant de leur centralisation et leur concentration afin de délivrer des messages favorisant l’ordre du système

la bataille pour soutenir ceux qui résistent à cela est importante et nécessite de fesser les joues de quelques tartufes.

En cela Mélenchon a raison.

Pour ce qui est de ses positions sur certaines questions dans le monde il a peut-être besoin de bons coups de pied au cul.

Mais face à ceux-là, ceux qui sous des dehors décontractés ont une conception de l’info toute brejnevienne, cachant mal que certains sujets ne sont pas évoqués, ou très peu, sur la question de la dérive énorme dans les grands médias, leurs silences sur ceux-là même qui leur fournissent matière à leurs "infos", leur sort de parias, Mélenchon a raison là dessus.

Tout cela est très emblématique du sort que la bourgeoisie fait à des couches sociales qui ont été moins mal traitées à une autre époque.

Soutien aux travailleurs du groupe Prisma, en grève pour les conditions de travail et les salaires, pour 150 euros pour tous, des primes de déménagement, un plan de rattrapage des bas salaires, etc

le groupe Prisma a connu une augmentation de ses bénéfices de 75%







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite