Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Puissances et limites des résistances locales (suite)

de : via Mengneau Michel
jeudi 11 août 2011 - 12h09 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 6.8 ko

Contribution de Caroline Buissou

Le local c’est l’horizon autour de chez soi, on y est spectateur et à la fois acteur.
On peut y rechercher d’autres alternatives, entre capitalisme et étatisme.
La résistance locale, germe, nait des citoyens, qui se mobilisent sur des idéaux émancipateurs, contre des injustices, contre la religion de la croissance, …

Elles permettent une reconnaissance du droit à la parole à tous, combinant ainsi savoir, experts, citoyens.

Les résistances locales font naître de vrais débats, pour la collectivité et encouragent le développement de la démocratie participative grâce à leurs rapports sociaux porteurs de sens, de convivialité, au sein de groupe à taille humaine.
C’est un des chemins pour réinvestir localement, l’économique, le culturel et le politique, en intervenant sur les municipalités pour qu’elles prennent en charge l’économie locale, dans le domaine de la vie quotidienne solidaire et respectueuse de l’homme et la nature.

Grace à leurs différents panels, leur nombre croissant, elles deviennent un contre pouvoir, la voix du peuple, elles sont le chemin d’un autre possible à construire ensemble.

Les résistances locales, en étant dans la dénonciation mais aussi la proposition, essaient de penser sur le terrain, d’autres alternatives au capitalisme : (défendre l’accès à l’eau, à l’énergie, aux transports en commun, rappeler aux collectivités locales, qu’elles sont là pour satisfaire les besoins de tous et non pour le développement de profits, défendre la souveraineté alimentaire locale, respectueuse de son environnement), sont parmi les processus permettant une transition progressive à dimension humaine.

Pour cela, ces résistances locales, doivent faire exister le plus possible, une démocratie vivante dans toutes les couches de la population. Elles doivent se faire société de liens.

Elles sont limitées par le pouvoir politique local, la rigidité des institutions et l’économique.
Mais elles sont confrontées aussi à leurs propres limites, celles d’un réseau, qui tout en voulant s’adresser à la majorité, reste sélectif.

Comment les résistances locales peuvent elles faire reconquérir l’idée de citoyen au sens large et le goût pour l’intérêt politique ?

L’épanouissement culturel est une des clés.

La décolonisation de l’imaginaire n’est pas encore assez regardée comme la voie qui redonnera du sens à la vie, qui dépolluera l’être de son système binaire : perte/profit

Par la voix de la culture, des pédagogies alternatives, du créatif, l’homme peut retrouver son humanité, réapprendre à penser seul, à sortir de l’esprit de compétition.

Il ne faut donc pas perdre de vue que les vrais changements viendront d’une évolution dans les comportements par une éducation appropriée à l’épanouissement et à la réflexion. Il n’y a qu’une crise profonde du sens de l’existence qui remettra en cause le système capitaliste avant qu’il ne soit trop tard.

L’ensemble des réseaux, par leurs diversités, leur public, leurs actions, leurs engagements, leur association volontaire au sein de la société civile, contribue à faire vivre et à organiser une force démocratique, donc politique, et à encourager des bases de solidarités, qui construiront l’avenir.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Puissances et limites des résistances locales (suite)
12 août 2011 - 08h13 - Posté par marie.lina

Merci de nous dire : "l’épanouissement culturel est une des clés ..." marie.lina







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Exemple.
lundi 17 mai
de jy.D
1 commentaire
Après le vote du PCF, un appel des « Communistes insoumises et insoumis »
lundi 17 mai
de Communistes insoumises et insoumis
5 commentaires
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite