Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

L’EUROPE AU BORD DU SIRTAKI

de : provola
mardi 1er novembre 2011 - 19h55 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Il y a panique à bord, Papandreu le premier Ministre grec annonce l’organisation d’un référendum sur le plan d’aide, comment diable peut-on accorder une telle confiance au peuple, n’avait-on pas fini par faire abstraction de ce simple détail ?

Alors on jette les canaux de sauvetage à la mer, les rats quittent les soutes et envahissent le pont, les actions flottent sur les eaux agitées du sauve-qui-peut et coulent à pic ; à force de gouverner une tour d’ivoire on avait fini par oublier cette masse invisible qui se cache derrière les statistiques et les décisions, que les directives sont vides de sens si elles ne sont pas illuminées par la volonté populaire. A force de combiner à l’abri des rideaux de fumée, de traduire en fait la puissance des lobbies financiers, d’occulter l’opinion des électeurs, de penser à la place des gens d’en-bas, de se contre-foutre du débat démocratique, on en avait oublié que même les morts peuvent surgir de nulle part pour clamer vengeance.

On avait cru avoir soumis les Grecs qui sont rien moins que les inventeurs de la démocratie, on avait cru pouvoir continuer sans coup férir le sauvetage du système d’asservissement des États, on avait cru que les petits se tairaient une fois de plus, comme ces impertinents deFrançais qui avaient osé répondre Non en 2005 à la Constitution européenne, comme ces fantasques Slovaques qui refusaient de contribuer au plan de sauvetage imposé par Bruxelles, comme tous ces serviteurs à qui l’on instille la pensée unique de l’Europe mondialisée, de l’Europe à 12 à 18, à 27, qui recevra bientôt en prime et en grande pompe, sans rien demander à personne, la Serbie, l’Albanie, la Croatie, l’Ukraine, et pourquoi pas la Turquie et Israël.

L’Europe des camps d’internement aux frontières, des disparus de la Méditerranée, de Lampedusa, de Ceuta, des Canaries, l’Europe de la finance, des technocrates, des Barroso, des Van Rompuy, des Junker, jamais élus, jamais responsables, qui cherche à se faire financer par la Chine, des martyres politiques, des Tibétains, la Chine qui fait de l’esclavage une règle de concurrence déloyale.

Ce corps sans tête qui n’arrête pas de fanfaronner qu’il est la cinquième roue du carosse, une puissance économique à l’équivalent des States, comme ces canards dont on a coupé la tête et continuent de courir sans destination. Un corps sans tête, car le peuple qui devrait diriger le gouvernail a largué les amarres depuis bien longtemps, laissant cet alien à Bruxelles se prendre pour un Calife des mille et une nuits.

La fête des paillettes est gâchée, on coupe la sono d’enfer, on entend au loin comme un vieux sirtaki venu du fond des ages, de cette respiration, de ce sang pûr, de cette vague ancestrale, qui ont fait traverser à la démocratie plus d’une tempête, d’Aristote, à Platon, depuis l’acrople, le Pirée, l’occupation Nazies jusqu’au régime des colonels.

Une aube nouvelle se lève derrière ces colonnes, la-haut sur la colline millénaire du Parthénon ; tremblez fonctionnaires indolents, aux fourberies cachées et aux besaces percées, le bonheur du vivre ensemble ne viendra pas de vos bourses au bord de la crise de nerf, mais du vent vif de la liberté, au pas cadencé du Sirtaki.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
L’EUROPE AU BORD DU SIRTAKI
2 novembre 2011 - 02h55

Vive le Sirtaki !

Vive les Grecs !



L’EUROPE AU BORD DU SIRTAKI
2 novembre 2011 - 09h22

Vive Mikis Théodorakis et son Canto General !
Vive Athina et Mélina Mercouri !
On chantera jusqu’à la fin du travail mort, le fric !
Le dernier mot appartiendra au travail vivant !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
Zemmour président.
jeudi 16 septembre
de jy.D
2 commentaires
Feria.
lundi 13 septembre
de jy.D
2 commentaires
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite