Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Il est des guerres perdues d’avance !

de : Mengneau Michel
dimanche 6 novembre 2011 - 12h42 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 96.4 ko

Par Michel Mengneau

Il ne s’agit pas des guerres sanguinaires qu’organisent régulièrement le capital pour consolider son hégémonie économique, mais de celle qui oppose souvent la démocratie au système ultralibérale.

Guerre idéologique qui voudrait que la vraie démocratie soit la garante de la liberté des peuples. Guerre qui se cache puisque la fabrication du consentement, pour formater les esprits, insiste lourdement sur le fait qu’il n’y a de démocratie autre que celle des pays développés.

Conditionnés par des modèles dont ils ne connaissent pas tous les rouages perfides, les révoltés du printemps arabes prirent exemples sur nos sociétés. Certes, en apparence il n’y a aucune comparaison entre des régimes autocratiques, voire dictatoriaux auxquels ils étaient soumis, et le semblant de liberté que l’on donne apparemment aux citoyens d’un pays comme la France.

Pourtant, côtoyant l’enfer que l’OTAN digne représentante du capital a semé en Libye ils auraient du prendre conscience que cette guerre avait été décidée sans l’avis des peuples, contraint à cette abomination. Pour l’hexagone, Sarkozy prit seul la décision, c’est seulement lorsque les ravages meurtriers battaient leurs pleins, l’ingérence militaro-économique était à son comble, qu’il demanda à l’assemblée si l’on pouvait continuer les exactions destructrices !

Le peuple qui devrait être souverain n’ayant pas été consulté, nous sommes bien devant une décision autocratique ressemblant à s’y méprendre à la gouvernance des despotes renversés en Tunisie et en Egypte. Au demeurant, vouloir à tout prix s’inspirer du modèle occidentale ultralibérale n’est sans doute pas la solution pour aller vers une démocratie plus réelle.

D’autant qu’un autre exemple significatif montre les faux-semblants dans lesquels sont plongés nos sociétés prétendues démocratiques.

Coup de tonnerre dans landernau de la pensée unique, pour se faire bien voir du peuple Grecs le premier ministre, Papandréou, a proposé un référendum pour décider de la conduite à tenir envers le dictat des financiers.

Au premier abord on applaudira des deux mains, enfin, un dirigeant qui demande l’avis du peuple. Mais, lorsque l’on ne se laisse pas emporter par un enthousiasme béat on peut se poser la question : qu’est-ce que cela peut bien cacher.

En effet, on sait que le dirigeant Grec est le président de l’internationale socialiste, mouvement d’accompagnement et par conséquence inféodé au capitalisme, donc, pour ne pas véritablement acquiescer tout il fait semblant de précipiter son suicide politique. Peut-être, même si cet apparent coup de bluff prit plus de réalité avec la sortie de sa majorité de deux députés socialistes affichant contrairement à d’autres une prise de position pour l’Europe ultralibérale (ou plus simplement soudoyés), on est cependant plutôt enclin à croire qu’il s’agit d’une manœuvre politique.

On peut plus raisonnablement penser qu’il a voulu gagner du temps et temporiser les ardeurs de la contestation. Ce serait donc sous le prétexte d’une ouverture démocratique que le socialiste a embrouillé les cartes ? Il n’y a pas de quoi en être étonné, on connaît la propension qu’on les socialistes à faire semblant de ne pas prendre de vraies décisions pour arriver à leur fins, l’abstention au congrès lors du vote sur le Traité de Lisbonne est là pour le rappeler, hypocrisie afin de ne pas se mettre le peuple sur le dos tout en cautionnant le système capitaliste. Comme ils sont coutumiers de ce genre de manœuvre c’est une éventualité tout à fait plausible en attendant une réunion du G20 qui verra le responsable Grecs se faire convoquer par l’oligarchie capitaliste ulcérée que l’on est osé demandé l’avis des citoyens. Que c’est-il dit exactement ? Mystère, comme c’est gens ne connaissent pas la démocratie il n’y a pas de raison qu’ils communiquent tout ouvertement et surtout honnêtement. Manœuvre de Papandréou, chantage des oligarques porteurs de la bonne parole de la finance ?

Toutefois, comme le projet de référendum semble maintenant être tombé à l’eau, du moins la question sur la dette, on peut dire que le capital a gagné sa guerre idéologique.

Ceux qui rêvent de démocratie réelle doivent savoir que se ne sera pas sous un régime ultralibéral qu’ils peuvent espérer l’atteindre, au contraire, on peut plutôt craindre à une inclinaison politique en direction du fascisme si le système n’arrive pas à ses fins. Cela à d’ailleurs dèjà commencé avec le rognage insidieux des libertés, les tout pouvoirs que s’octroie peu à peu la police, la corruption qui devient de jours en jours la forme de gouvernance d’une société au service de dominant sans scrupule, etc.

Pour sortir de la pensée unique, décolonisons l’imaginaire en disant que nous ne sommes pas en démocratie, ouvrons les consciences à la totale liberté qui n’aura pas le profit comme unique but !

Sinon, se sera toujours une guerre perdue d’avance…

http:// le-ragondin-furieux.blog4ever.com


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Il est des guerres perdues d’avance !
6 novembre 2011 - 22h47 - Posté par jaja

on peut plutôt craindre à une inclinaison politique en direction du fascisme si le système n’arrive pas à ses fins

le système capitaliste est , par essence, dictatoriale .

le fonctionnement de l’entreprise capitaliste est autoritaire sinon dictatoriale.

en effet , sous les dehors "attrayant" du management cool , se cache une organisation autoritaire qui ne veut plus dire son nom ; tant que tout va bien dans la boite, pas de soucis ; mais que des problèmes apparaissetn et la gestion managériale devient hyper autoritaire.

les patrons , de part le fonctionnement de leur boite, ont une inclinaison naturelle pour les régimes autoritaires dès que l’état n’arrive plus à faire passer leur politique



Il est des guerres perdues d’avance !
7 novembre 2011 - 08h36 - Posté par Mengneau Michel

La démission de Papandréou prouve bien qu’il s’agissait d’une manoeuvre politique de sa part afin de se retirer en étant celui qui à proposer une ouverture démocratique pour ménager l’avenir vis à vis du peuple, tandis que cette magouille bien orchestrée cachait la préparation à la mise en place du diktat financier, c’était bien une guerre perdue d’avance quand on connait la perfidie des hommes politiques socialistes et leur profond attachement à la loi des marchés !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite