Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

la dette ailleurs

de : hdm
lundi 21 novembre 2011 - 22h03 - Signaler aux modérateurs
> Radio

CE MERCREDI 23 NOVEMBRE 2011

A 18H30

C’EST « L’HEURE DE L’METTRE »

Sur RADIO CAMPUS Lille 106,6

En direct et en archives sur www.campuslille.com

La dette ailleurs… C’est vrai qu’on est un peu distraits nous… Nous… Les qui bossent, qui galèrent, qui payent, et qui repayent encore. Emportés dans la tempête de nos emmerdes quotidiennes, et même, quand y a l’accalmie, on a tendance à oublier. On « profite » comme on dit. On se laisse aller. On est trop bons. Trop cool.

Alors leur petit chantage du genre « les marchés nous regardent, faut bien présenter », ça passe. Oh, pas qu’on y croit, mais ça passe… De toute façon, y a pas d’alternative. Ils l’ont dit, et c’est même ça qu’on vit : pas le choix. La démocratie qu’y causent…

Sauf que… Sauf qu’il suffirait qu’à un moment, un moment comme il en fut jadis et qui viendra, à un moment, il faudra leur dire. Sortir du mutisme, de notre réserve, de cette passivité qui nous pèse et qui eux les fait voler… Dans tous les sens. Il faudra leur dire simplement : cette dette, on ne la reconnaît pas, ce n’est pas la nôtre !

Parce que c’est vrai. En dépit du discours dominant, celui de la classe dominante, of course, cette dette, on n’y est pour rien. On n’a rien signé. S’il y a un bout de papier quelque part, qui nous engage, eh bien c’est que du papier. Faudra la faire façon bolchevik : ce qu’ils ont contracté en notre nom, les exploiteurs, on peut pas le reconnaître, c’est forcé, question de logique, ils l’ont contracté justement en nous exploitant, pour nous exploiter mieux. Demain, plus d’exploitation, plus de dette. Qu’ils se démerdent, les marchés, qu’ils crèvent.

On voit d’ici les images choc : des marchés, le ventre gonflé par la faim, des mouches voletant autour de leurs yeux morts, des marchés qui font la manche à nos feux, qui se traînent dans l’indifférence alentour, des marchés qui n’ont plus rien à espérer, puis qui crèvent. Quel malheur ! On voit d’ici les tronches compassées de tous les zélateurs du pognon roi, transformés en parias, qui tenteraient de vendre à la sauvette la camelote dont aujourd’hui nous sommes gavés…

Première étape donc, refuser, nier la dette. C’est pas qu’un jeu de mots, c’est un programme concret, le seul viable, celui du moment. Deuxième étape : tourner la dette. C’est-à-dire les faire cracher eux… Retourner les armes de la guerre des classes contre ceux qui les tiennent encore. Se le dire d’abord, entre nous, bien s’en convaincre, avant que de leur rentrer dans le lard : la dette, c’est eux qu’ils l’ont, envers nous. Ils nous volent, nous serrent encore le garrot, plongent les nôtres dans une précarité qu’on devine pas encore tout à fait, à moins d’y être déjà. Ils nous doivent « tant » ! Ils vont payer « tant » ! Avec « tant » d’intérêts !

Là, bien sûr, on change de cap, radical, ça fait toujours un peu peur, normal… Mais quand on verra qu’on a rien à y perdre, que nos chaînes, alors ça va déferler dru sur le CAC et ses bataillons. Ça va chier.

On aurait raconté cette histoire il y a encore quelques mois, ça aurait fait rire. Aujourd’hui, pareil, on ricane à l’évocation du grand chambardement, mais dans les recoins des consciences, et tout au bout des fins de mois, l’idée que c’est pas que du rêve fait son chemin. Il faudra.

Les temps changent. C’est pour ça qu’on appelle régulièrement au micro le camarade Saïd Bouamama, expert en climat social, météorologue de cette crise qui est devant nous. Ce mercredi, nul doute qu’après avoir alerté sur les tempêtes à venir, et sur la nécessité d’aller contre le vent, il conclura qu’aucune saison ne dure toujours. Qu’il ne tient qu’à nous de leur coller notre printemps dans la rigueur de leur hiver…

On s’entretiendra aussi avec Ludovic Bouvier, délégué CGT de Sevelnord, une usine du groupe PSA. La météo, ils la connaissent, les ouvriers de là-bas. Et avec eux, on le répétera ce mercredi : c’est l’heure de l’mettre !


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite