Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

A Naples, s’ouvre aujourd’hui le huitième congrès de Refondation Communiste (live video)

de : Roberto Ferrario
vendredi 2 décembre 2011 - 13h25 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 46.8 ko

S’ouvre aujourd’hui à Naples, le premier des trois jours du huitième congrès de Refondation Communiste.

Les thèmes qui vont être aborde entre autres, sont l’analyse de la crise, l’interprétation du capitalisme financier mondial, le manque d’alternatives par la gauche réformiste, la crise mondiale et "systémique", le thème du communisme, la sortie de la deuxième République, la fermeture de l’espace de la démocratie, la chute de Berlusconi, les néo-centristes la BCE, la reconstruction d’un "pôle de la gauche alternative et indépendante", la "connexion" des luttes et des mouvements etc etc

Avant la politique proposée par Refondation Communiste été, en particulier, le Front démocratique pour battre Berlusconi, aujourd’hui l’actualité n’est plus la même, ne plus battre Berlusconi, mais reconstruire la gauche communiste et l’opposition a le gouvernement de Monti. Et cela signifie qu’il ya une orientation différente du congrès.

Cet mutation, est palpable par l’intensité des rencontres organisé à la veille du congrès, avec toutes les forces politiques, le mouvement syndical et l’alternative de gauche, avec la CGIL, la FIOM, les étudiants, les féministes, les écologiste, le mouvement pour le bien commun, le PDCI , la Gauche Critique, Socialisme 2000, le Sel etc etc

Jusqu’à hier, l’espace politique a été divisé entre Berlusconi et anti-Berlusconi. Aujourd’hui, l’hypothèse d’un centre unique, d’un seul champ de la gouvernance pousse l’axe politique dans un positionnement "à l’intérieur ou à l’extérieur" du système et cet effets se feront sentir particulièrement dans les relations dans la gauche.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
A Naples, s’ouvre aujourd’hui le huitième congrès de Refondation Communiste (live video)
2 décembre 2011 - 22h21 - Posté par Copas

l’huma du le 10 Novembre 2011

Paolo Ferrero est secrétaire du Parti de la refondation communiste. Il met en garde contre les dangers pour la démocratie d’un gouvernement technique, et explique la stratégie de la Fédération de la gauche.

Comment réagissez-vous à la démission de Silvio Berlusconi ?

Paolo Ferrero. Nous sommes d’autant plus heureux que nous nous sommes battus longtemps pour le faire tomber. Mais il faut savoir qu’existe l’hypothèse de substituer à Silvio Berlusconi une droite technocratique. Elle prendrait la forme d’un gouvernement technique qui, pendant un an et demi, appliquerait les diktats de la Banque centrale européenne. Une telle situation ne ferait que renforcer la droite populiste, à savoir la Ligue du Nord et Silvio Berlusconi. S’ils sont en aujourd’hui en difficulté, c’est parce qu’ils sont au gouvernement. Mais dans l’opposition face à une droite technocratique, ils crieront à l’illégitimité d’un gouvernement non sorti des urnes et aux attaques à la souveraineté du peuple. C’est pourquoi nous souhaitons aller aux urnes tout de suite.

Dans quelle configuration 
souhaiteriez vous vous présenter ?

Paolo Ferrero. Nous proposons un front démocratique, à savoir une alliance entre la Fédération de la gauche que nous avons créée (avec notamment le Parti des communistes italiens – NDLR) et le centre gauche (autour du Parti démocrate – NDLR) Car aujourd’hui, le système électoral est majoritaire. La coalition arrivée en tête obtient 55 % des sièges.

Comment comptez-vous peser ?

Paolo Ferrero. Les conditions ne sont pas réunies pour que nous entrions au gouvernement. Mais nous proposons des « primaires de programme ». Avant de voter dans la coalition sur le candidat adequat, les gens pourraient se prononcer sur le programme. Certes, un gouvernement mené par le Parti démocrate sera différent d’un gouvernement de droite. Mais il ne sera pas une vraie alternative aux politiques de la Banque centrale européenne.
Notre tâche est d’abord de construire le meilleur environnement politique possible, à savoir avoir un gouvernement de centre gauche. Mais en même temps, la chose la plus importante est de favoriser l’émergence d’une conscience anti-libérale et de mouvements de lutte qui obligent à changer les politiques menées. Le niveau institutionnel ne peut pas tout donner. Notre idée est de développer la participation, de socialiser la démocratie.

Entretien réalisé par G.D.S.

Les points de vue ont-ils évolué dans PRC depuis cette déclaration ?
Parce que là....



A Naples, s’ouvre aujourd’hui le huitième congrès de Refondation Communiste (live video)
2 décembre 2011 - 23h24 - Posté par Roberto Ferrario

Tu a raison de pointer cet déclaration du 10 novembre, apparentement des choses on bougé dans le PRC mais faut reste vigilant voir méfiant ....


A Naples, s’ouvre aujourd’hui le huitième congrès de Refondation Communiste (live video)
3 décembre 2011 - 18h07 - Posté par Cop

Tu nous fera un compte-rendu ?

Parce que là, vu vers où va la situation italienne, si l’unité doit se faire dans toutes les batailles pour avancer, même d’un millimètre, contre la bourgeoisie, l’alliance avec des forces bourgeoises c’est encore mettre du fric dans le bandit manchot.

Faut trancher là ...


A Naples, s’ouvre aujourd’hui le huitième congrès de Refondation Communiste (live video)
3 décembre 2011 - 16h02

Avanti ! Per democratia participativa !







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite