Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !

de : DUPIN Bernard Administrateur CGT Groupe La Poste
vendredi 3 août 2012 - 10h48 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 5.2 ko

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a rencontré les administrateurs salariés du groupe La Poste le 31 juillet dernier.

Après avoir reçu les organisations syndicales, les administrateurs salariés et échangé avec les représentants du gouvernement au Conseil d’administration de La Poste, le ministre du Redressement productif attendra le compte rendu de la Commission Kaspar sur le "Grand dialogue" en septembre et convoquera ensuite le PDG Jean Paul Bailly.

Le constat de la crise sociale qui frappe l’entreprise et qui peut entraîner des situations dramatiques pour certains de nos collègues est partagé désormais par l’ensemble des observateurs. Le malaise social, les souffrances au travail sont en effet bien réels et le dialogue social est inexistant.

Le fait de devoir aller chercher une personnalité extérieure comme monsieur Kaspar pour parler de "grand dialogue" est bien la preuve de ce terrible échec. Le modèle économique de court terme

Le modèle économique mis en place par Jean-Paul Bailly est un modèle basé sur le court terme, une gestion à courte vue, ce qui ne peut donner de solutions pérennes pour l’avenir du groupe.

Cette stratégie est fondée en effet essentiellement sur la baisse des charges, sur la suppression d’emplois et la vente du patrimoine.

C’est plus d’un plan social du constructeur automobile PSA qui se produit tous les ans à La Poste avec en moyenne 10.000 emplois supprimés par an, soit quasiment un emploi supprimé toutes les heures depuis l’arrivée de Jean-Paul Bailly, en 2002.

Pour ce qui est de la vente du patrimoine, l’objectif étant de vendre pour 1 milliard d’euros d’ici 2015, le groupe continu sur sa lancée, y compris par le biais de la vente du patrimoine social.

La mise en échec de la privatisation

Une des particularités de La Poste est l’absence de véritable direction du groupe.

Le projet de Jean-Paul Bailly, à son arrivée, avait en effet pour finalité la création de filiales-métiers chapeautées par une holding pour une introduction rapide en bourse.

Il faut bien dire que les luttes des postiers en interne et les actions en externe l’organisation de la votation populaire ont eu raison de ce projet. Il n’en demeure pas moins que tous les enseignements n’ont pas été tirés et que nous avons maintenant des directeurs de métiers qui siègent systématiquement au Conseil d’administration et qui rendent des comptes au président uniquement sur des données chiffrées, mais jamais sur la manière de les obtenir.

Il faut un autre projet pour la Poste

Les activités postales, en participant à la communication, ont un rôle à jouer dans l’aménagement équilibré du territoire et dans la cohésion sociale, en favorisant l’intégration des plus démunis.

Nous avons donc besoin d’un grand service public qui puisse répondre aux besoins de la population et pour cela, nous devons pouvoir débattre de la proposition d’appropriation publique des activités postales qui va bien au-delà d’une simple nationalisation, car elle y intègre la démocratisation par l’intervention du personnel et des usagers dans la gestion ainsi que des droits nouveaux pour le personnel.

Nous avons besoin de voir mises en œuvre des propositions de renforcement du service public, basées sur ses missions, qui donnent un souffle nouveau, qui se tournent vers l’avenir et qui soient donc en rupture avec une gestion fondée uniquement sur la recherche de l’augmentation du taux de dividendes.

Il nous faut travailler sur les métiers actuels en leur donnant les moyens de leurs objectifs, mais d’envisager également de nouvelles activités basées sur la culture de la solidarité, de l’intérêt général et sur le capital humain.

Nous devons également veiller, dans le cadre de la mission de service public de l’acheminement et de la distribution de la presse, à stopper le détournement de la contribution de l’État par la seule presse de loisirs. Ce n’était pas l’objectif initial recherché à la Libération.

C’est à ces conditions que le service public peut avoir de l’avenir car il n’est pas synonyme de passé. L’exemple du courrier est symptomatique des possibilités d’évolution.

La communication d’entreprise fait tourner en boucle le discours larmoyant de la baisse du trafic au courrier, qui lui permet de présenter des budgets prévisionnels sur une baisse de 5% par an (ce qui sert d’argument pour supprimer un nombre important d’emplois), alors que nous faisons régulièrement le constat en fin d’année d’une baisse non pas de 5%, mais de 3%.

Ce discours terne, négatif, pessimiste, qui présente la baisse du trafic courrier comme inéluctable doit être renversé. Pourquoi en effet le pourcentage du trafic des particuliers ne représente en France même pas 5% du trafic global alors qu’il est de 20% au Japon, pays des nouvelles technologies ? Il y a là de quoi nous rendre au contraire optimistes pour l’avenir, pour peu que des décisions politiques soient prises pour le développement du courrier.

Réorganiser les relations sociales dans le groupe

La Poste a besoin d’une véritable direction du groupe qui donne de la cohérence à la stratégie, au pilotage financier, à l’application des règles RH et à l’établissement de relations sociales dignes de ce nom.

Pour cela, il faut une présidence qui joue son rôle politique avec les différents intervenants, mais qui soit dotée d’un contrôle interne comme par exemple celui de la Commission de surveillance à la Caisse des dépôts et consignations, et d’une intervention réelle dans la gestion de représentants des salariés et des usagers.

D’autre part, le PDG a actuellement l’intégralité des pouvoirs de gestion de l’entreprise et il préside en plus le Conseil d’administration, ce qui lui donne un pouvoir personnel exorbitant qu’il nous faut revoir, car c’est une conception rétrograde et autoritaire.

Enfin, les administrateurs salariés, doivent être reconnus pour leurs compétences et pour leur légitimité à pouvoir intervenir dans la gestion de l’entreprise, tout en étant présents dans l’ensemble des comités spécialisés.

Ils ont droit à toute l’information, à des moyens pour assurer leur responsabilité.

Pour le service public

En résumé donc, le chantier est énorme et les postiers n’ont pas le temps d’attendre parce que des solutions alternatives existent. Ils veulent aujourd’hui des actes concrets et rapides, qui soient en rupture avec la situation qu’ils ont connue jusqu’à présent.

En effet, les réorganisations continuent, les militants syndicaux sont sanctionnés et des membres de CHSCT sont traînés devant les tribunaux.

Tout cela doit cesser immédiatement.

Le contexte politique est nouveau et le gouvernement, en tant qu’actionnaire majoritaire à La Poste, a désormais le pouvoir politique de mettre rapidement en place une équipe capable d’inverser les choses, en proposant sans tarder une stratégie qui visera à renforcer et à développer un des plus grands services publics de notre pays.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
3 août 2012 - 13h09 - Posté par A.C

Salut, Camarade
Tu notes :

Le contexte politique est nouveau

Heu..heu..OUI..électoralement parlant tu as raison

Il est "nouveau" aussi en Espagne, en Grèce, en Italie etc..
En 97 aussi, il fut"nouveau" le contexte..

l

e gouvernement, en tant qu’actionnaire majoritaire à La Poste, a désormais le pouvoir politique de mettre rapidement en place une équipe capable d’inverser les choses, en proposant sans tarder une stratégie qui visera à renforcer et à développer un des plus grands services publics de notre pays

Disons qu’il l’avait déjà,ce"pouvoir" malgré les privatisations successives des uns ...et des autres ;

Le pouvoir, oui, mais la volonté politique, tu y crois, toi ?

Ce qui , mais tu m’expliqueras, me fait me demander pourquoi c’est "MONTEBOURG" en particulier que tu interpelles..

C’est dire et nous serons d’accord, je pense , pour dire que , lorsque tu écris(autorise moi à souligner en gras stp)

En résumé donc, le chantier est énorme et les postiers n’ont pas le temps d’attendre parce que des solutions alternatives existent. Ils veulent aujourd’hui des actes concrets et rapides, qui soient en rupture avec la situation qu’ils ont connue jusqu’à présent.

En effet, les réorganisations continuent, les militants syndicaux sont sanctionnés et des membres de CHSCT sont traînés devant les tribunaux.

Tout cela doit cesser immédiatement.

.....................c’est en fait- même si dans un article on peut pas tout développer ,- un appel à ce que partout s’organisent les AG de LUTTE pour une vrai "rupture" de stratégie, pour que postiers et usagers S’OCCUPENT de ce qui les regarde

Sans quoi, Montebourg ou Tartempion ne sont pas prêts de se farcir ce dossier..
Pas plus que les autres sujets de préoccupation et ’exigence du monde du travail !

Si j’en crois la façon dont "marchés" , MEDEf et monde capitaliste en général commentent les actes du Président "normal"..

Tu me diras :« C’est "normal" , qu’"ils" agissent ainsi.., les"décideurs" -de Conseilsd4administration ou de Conseils des ministres" »

Un conseil de vieux ?

Ce qui serait anormal c’est de leur laisser un quelconque répit avec du verbiage d’attentisme , cherchant à ménager chèvres capitalistes travailleurs...dans les choux !

Amitiés cégétistes.

A.C

.



Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
3 août 2012 - 23h31 - Posté par

Cher Camarade,
Tu sais aussi bien que moi, que l’activité courrier est un boulet pour Bailly(qui porte le même nom qu’un édile bourgeois de la Ville de Paris sous Louis XVI. Un hasard ?) et pour son Holding La Poste Au fait qu’en est-il de la vente au privé des plateformes de traitement du courrier ?
Pourquoi demander au représentant de ceux qui ont mis la privatisation sur les rails d’inverser les choses sans exiger la démission de Bailly et de son équipe qu’ils ont mis en place en son temps ?
Bailly a bien mérité du pouvoir socialiste et de la Droite, en travaillant sans interruption à rendre "compatible la Banque Postale (autrefois CCP, et pas CCCP) avec les systèmes et pratiques bancaires privées afin de mieux la vendre...
A la CGT, on sait bien que le vote Hollande est un vote par défaut :" contexte politique nouveau" c’est un qualificatif un peu osé : la crise gérée même en rose c’est toujours la même crise du Capitalisme et les solutions se ressemblent tellement, qu’on a du mal à les distinguer à part qu’on y accole au mot "payer", "justice." Bref les postiers vont continuer à payer, mais ils ne seront pas les seuls.


Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
3 août 2012 - 23h54

Cet article, s’il pointe certaines réalités, n’en demeure pas moins un plaidoyer social-démocrate qui à aucun moment ne parle de perspective de lutte pour les personnels.

Il aurait été pas mal, en plein pseudo grand dialogue, que soit déposé un préavis de grève intersyndical national le 14 juin dernier par exemple, quand nos camarades des chèques postaux étaient trainés devant le TGI de Paris !

Demander plus de moyen aux élus du CA est un foutage de gueule ! Ce dont nous avons besoin dans les bureaux, c’est la construction d’un rapport de force, de la grève, pour arrêter la casse, les réorgs et les dizaines de milliers de suppressions d’emplois en cours ! Cela passe par la mobilisation des postier-e-s, et c’est bien le discours que l’on souhaiterait entendre de responsables CGT FAPT...

un SUDiste



Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
4 août 2012 - 01h30 - Posté par Cops

Il y a un côté surréaliste dans ce joli courrier, hors de toute réalité.

En face il y a des gens qui sont là pour continuer ce qu’ils ont démarré : fracasser les postiers, les comprimer, les rendre encore plus rentables, virer un paquet de travailleurs, fracasser le service public, exploser les territoires.

Cette politique terrible et antisociale commencée par les gouvernements précédents continue là avec celui-là.

Vouloir donner des leçons de bonne gestion est d’un ridicule accompli, c’est parler en propriétaires qu’on n’est pas.

A l’heure où il faut battre le tocsin et montrer les dents, voilà le syndicalisme polochon piétinant la CGT de toujours, celle de la lutte des classes.

D’abord sortir une série d’élus des travailleurs de tous ces zinzins. Et se mettre en route pour mettre carré la direction de la poste et le gouvernement des riches.



Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
4 août 2012 - 15h05 - Posté par Tony75

C est quoi le service public postal ?






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite