Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)

de : Roula Khalaf , Abigail Fielding Smith
lundi 20 mai 2013 - 11h57 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires

Le minuscule Etat - riche en gaz - du Qatar a dépensé pas moins de 3 milliards de dollars durant les deux dernières années afin de soutenir la rébellion en Syrie, dépassant de loin tout autre gouvernement, mais il est actuellement devancé par l’Arabie saoudite comme premier fournisseur d’armes aux rebelles.

Le coût de l’intervention du Qatar, son dernier assaut pour soutenir une "révolte" arabe, équivaut à une fraction de son portefeuille d’investissements internationaux. Mais son soutien financier à "une révolution" qui s’est transformée en une guerre civile brutale éclipse considérablement le soutien occidental à l’opposition.

Dans des dizaines d’entretiens avec le Financial Times menés au cours des dernières semaines, les chefs rebelles à l’étranger et à l’intérieur de la Syrie ainsi que les responsables régionaux et occidentaux ont détaillé le rôle du Qatar dans le conflit syrien, une source de controverse croissante.

Le petit Etat d’un appétit gargantuesque est le plus grand donateur à l’opposition politique, en fournissant de généreux pécules aux réfugiés transfuges (on l’estime à 50 000 dollars par an pour un transfuge et sa famille) et a fourni de grandes quantités d’aide humanitaire.

En Septembre, de nombreux rebelles de la province d’Alep en Syrie ont reçu un salaire net mensuel de 150 dollars aux frais du Qatar. Des sources proches du gouvernement qatari disent que les dépenses totales ont atteint jusqu’à 3 milliards de dollars, tandis que des sources rebelles et diplomatiques avancent le chiffre de 1 milliard de dollars au plus.

Pour le Qatar, propriétaire de réserves de gaz au troisième rang dans le monde, son intervention en Syrie fait partie d’une quête agressive pour une reconnaissance mondiale et est simplement le dernier chapitre de sa tentative de s’imposer comme un acteur majeur dans la région, suite à son soutien aux rebelles libyens qui ont renversé Mouammar Kadhafi en 2011.

Selon le Stockholm International Peace Research Institute, qui suit les transferts d’armes, le Qatar a envoyé la plus grande part des livraisons d’armes à la Syrie, avec plus de 70 vols militaires de cargaisons vers la Turquie voisine entre avril 2012 et mars de cette année.

Mais si son approche est davantage motivée par du pragmatisme et de l’opportunisme, que de l’idéologie, le Qatar s’est de plus en plus empêtré dans la politique polarisée de la région, déclenchant une vague de critiques acerbes. "Vous ne pouvez pas acheter une révolution !", dit un homme d’affaires de l’opposition.

Le soutien du Qatar aux groupes islamistes dans le monde arabe, qui le met en désaccord avec ses pairs dans les pays du Golfe, a alimenté une rivalité avec l’Arabie saoudite. L’émir régnant du Qatar, Hamad bin Khalifa al-Thani, "veut être un [Gamal] Abdelnasser islamiste du monde arabe", a déclaré un politicien arabe, se référant au défunt président de l’Egypte et leader pan-arabe.

L’intervention du Qatar a suscité une attention croissante. Des rivaux régionaux soutiennent qu’il utilise sa puissance de feu financière simplement pour acheter une l’influence future et qu’il a fini par fragmenter l’opposition syrienne. C’est dans ce contexte que l’Arabie saoudite, qui a été jusqu’à présent un bailleur de fonds plus regardant envers les rebelles syriens, a intensifié sa participation.

Les tensions récentes sur l’élection d’un "Premier ministre par intérim" de l’opposition qui a gagné le soutien de la Fraternité musulmane syrienne a également conduit l’Arabie saoudite à resserrer ses liens avec l’opposition politique, un travail qu’il avait largement laissé entre les mains du Qatar.

La relégation du Qatar à la deuxième place en tant que fournisseur d’armes fait suite à une inquiétude croissante en Occident et parmi les autres Etats arabes que les armes qu’il fournit pourraient tomber entre les mains d’un groupe affilié à Al-Qaeda, Jabhat al-Nusrah.

Les diplomates disent aussi que les Qataris ont eu du mal à assurer un approvisionnement d’armes régulier, ce que les Saoudiens peuvent faire plus efficacement par le biais de leurs réseaux plus développés.

Une nouvelle route d’approvisionnement à travers la frontière de la Jordanie au sud de la Syrie a également été ouverte ces derniers mois. Le gouvernement jordanien, qui est terrifié l’éventualité que des djihadistes puissent prendre le dessus sur son voisin, a permit à contrecœur des livraisons saoudiennes.

La réticence de l’Occident à intervenir avec plus de force en Syrie a pratiquement laissé les adversaires de Bachar al-Assad dépendre d’un soutien du Qatar, de l’Arabie saoudite et de la Turquie, bien que depuis l’année dernière, les Émirats arabes unis et la Jordanie aient rejoint les partisans des rebelles en tant que partenaires mineurs.

Khalid al-Attiyah, le ministre d’Etat des Affaires étrangères du Qatar, qui a en charge la politique syrienne, a rejeté une rivalité avec les Saoudiens et nié les allégations prétendant que le soutien du Qatar aux rebelles aurait fractionné l’opposition et affaibli les institutions naissantes de la Syrie.

Lors d’une interview avec le Financial Times, il a dit que chaque initiative que le Qatar a prise, l’a été en collaboration avec les "Amis de la Syrie" les pays arabes et les Occidentaux, pas seul. “Notre problème au Qatar, c’est que nous n’avons pas d’agenda caché alors les gens commencent à vous en fixer un”, dit-il.

Roula Khalaf & Abigail Fielding Smith,
Le16 mai 2013.

Source : Qatar funnels billions of dollars to Syrian rebels

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/86e3...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
20 mai 2013 - 12h15 - Posté par Roberto Ferrario

Lors d’une interview avec le Financial Times, il a dit que chaque initiative que le Qatar a prise, l’a été en collaboration avec les "Amis de la Syrie" les pays arabes et les Occidentaux

Dans les "Amis de la Syrie" le NPA et le FDG ont une bonne place.... pfffffffff...



Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
20 mai 2013 - 14h06 - Posté par RICHARD PALAO

le QUATAR ne finance pas que le PSG , certains s ’enthousiasment des "investissements " de plus en plus nombreux du QUATAR dans notre pays et en EUROPE , mais le QUATAR n’agit pas par philantropie , certes il se prépare à l’aprés pétrole , mais ce qu’il recherche , c ’est un retour sur investissement rapide en expLoItant les travailleurs des entreprises qu’il rachètent ou en s’appropriant les brevets et le savoir faire puis en délocalisant les entreprises dans des pays à bas coût de main d oeuvre .

Cet activisme économique s’accompagne d’une activité idéologique , comme celle menée en LYBIE , en SYRIE et dans des états africains , en soutenant notamment les mouvements islamiques les plus radicaux .

de plus le QUATAR est une dictature féroce , ou les opposants sont éliminés ,ou les droits des femmes sont bafoués et les travailleurs étrangers surexploités et réduits à l’esclavage ...alors il est totalement scandaleux que la FRANCE se montre si amicale et accueillante pour le QUATAR et si intransigeante avec la SYRIE ...quand au NPA et au FDG qui s’étaient déja fourvoyer sur LA LYBIE et récidivenT sur la SYRIE , qu’attendent-ils pour réagir vis à vis de la dictature quatari en exigeant la rupture des relations économiques avec ce pays et en lui interdisant toute activité économique dans notre pays afin que les bénéfices ne servent pas à armer des terroristes islamiques qui massacrent le peuple syrien que ces partis prétendent défendre .


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
20 mai 2013 - 19h27 - Posté par

Lors d’une interview avec le Financial Times, il a dit que chaque initiative que le Qatar a prise, l’a été en collaboration avec les "Amis de la Syrie" les pays arabes et les Occidentaux

Dans les "Amis de la Syrie" le NPA et le FDG ont une bonne place.... pfffffffff...

Le Qatar aurait consulté entre autre NPA et FdG avant de prendre des initiatives ? J’ai un doute...

Et le PKK (parti des travailleurs du Kurdistan), pareil, un proche du Qatar ?

Opposant à Assad = ami du Qatar ? Forcément ? Je ne suis pas sûr que ce soit si simple...

Chico


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
20 mai 2013 - 21h33 - Posté par Roberto Ferrario

Fantastique Chico tu veux dire que tu glorifie l’union entre les trotskiste et le maoïste stalinien ???? Wawww ça c’est un scoop... Donc la seul motivation que tu sort est la suivant : "un autre mouvement fait une connerie donc "nous" si on fait la même chose on est politiquement couvert"

bref apparentement pas de problème pour toi de soutenir le Qatar..


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
20 mai 2013 - 23h24 - Posté par RICHARD PALAO

le NPA et le FDG n ont certainement pas été consulté par le QATAR , tout comme ils n avaient pas été consulter par les "rebelles" anti-KADAFI , il n empêche que lors de ces deux conflits ils ont apporté leur soutien aux rebelles djihadistes et à l ’impérialisme ...( voir les nombreux articles apportant des preuves sur BC)

Il serait bon de cesser de traiter de pro-ASSAD ceux qui dénoncent des dictatures comme le QATAR qui versent des millions de dollars et des tonnes d ’armes aux islamistes intégristes , se tairent , c’est qu’on le veuille ou non être complice .


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 07h44 - Posté par

Il serait bon de cesser de traiter de pro-ASSAD ceux qui dénoncent des dictatures comme le QATAR qui versent des millions de dollars et des tonnes d ’armes aux islamistes intégristes ,

Je ne risque pas de traiter de pro Assad ceux qui dénoncent le Qatar et ses agissements, vu que... j’en fait partie. Et que je ne suis pas pro Assad.

Mais de la même façon, ne faudrait-il pas arrêter de traiter de pro Qatar ceux qui sont pour la chute du dictateur ? Ceux qui soutiennent la partie progressiste de l’opposition à Assad ?

Chico


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 08h22 - Posté par chb

« Ceux qui soutiennent la partie progressiste de l’opposition à Assad », on aimerait les voir ! Sont-ils, par solidarité avec la chair à canon d’al Qaida, en train de se faire liquider par l’armée ?
En restera-t-il pour participer aux éventuelles négociations, dont la France veut exclure les principaux protagonistes : le gvt syrien et l’Iran ?
Difficile de la savoir, avec la propagande ambiante. Rappel : quand des turcs manifestent contre les saletés de leur Erdogan, la télé française ne trouve rien de mieux que de détourner le reportage en disant que la manif est anti Assad... http://www.francetvinfo.fr/video-le...


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 12h12 - Posté par RICHARD PALAO

POUR LA CLARTE , il faut appeler un chat un chat , et ceux qui soutiennent d une façon ou d ’une autre , ne serait ce que par des communiqués , la rebellion syrienne aux mains des intégristes et aux ordres de l impérialisme US , sont des alliés objectifs de la dictature du QATAR qui soutient la "rebellion" , ce n est pas du manichéisme c est tout simplement une position anti-impérialisme ...

le peuple syrien ne souhaite vraisemblablement pas remplacer un dictateur par un autre , alors laissons le poursuivre sa lutte s il souhaite chasser ASSAD , ce qui n ’est pas prouvé , et combattons toute tentative d ingérence en faveur de l un ou l’ autre camp , car selon moi , ce serait choisir de livrer la SYRIE a l un ou l autre des impérialisme : US , RUSSE ou CHINOIS . QUI SE FOUTENT PAS MAL DU PEUPLE SYRIEN ;


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 13h03 - Posté par

ceux qui soutiennent d une façon ou d ’une autre , ne serait ce que par des communiqués , la rebellion syrienne aux mains des intégristes et aux ordres de l impérialisme US

Là est une des sources des divergences : je ne crois pas que la rébellion soit une et indivisible. La rébellion n’est pas que « aux mains des intégristes et aux ordres de l impérialisme US ».

Et soutenir la partie progressiste de la rébellion me semble au contraire un moyen de contrer les autres. Si seuls les islamistes font tomber le dictateur, ils auront ensuite le beau rôle, malheureusement.

le peuple syrien ne souhaite vraisemblablement pas remplacer un dictateur par un autre , alors laissons le poursuivre sa lutte s il souhaite chasser ASSAD , ce qui n ’est pas prouvé , et combattons toute tentative d ingérence en faveur de l un ou l’ autre camp

Je suis d’accord avec toi là-dessus. En ajoutant : non à l’ingérence (Qatar, France, USA, Israël etc.), mais oui à la solidarité vis à vis des progressistes victimes d’Assad.

Chico


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 16h06 - Posté par RICHARD PALAO

SOUTENIR LA FRACTION PROGRESSISTE DE LA REBELLION , tiens c est la même idée que FABIUS qui veut livrer des armes en prenant les précautions nécessaires pour qu’elles ne tombent pas aux mains des islamistes !!!
trier le bon grain de l ’ivraie , voilà qui est facile dans une guerre ou les participants sont hétéroclites ...et que fais tu des progressistes qui sont restés dans le camp ASSAD pour empêcher les islamistes de prendre le pouvoir ?

il y aurait donc les bons progressistes du côté des islamistes et de l’impérialisme US et les mauvais progressistes restés du côté de ASSAD , toi et tes amis du NPA , le FDG vous avez fait un choix , assumez le mais arrêtez de nous faire croire que c’est le peuple syrien et le camp progressiste que vous soutenez .


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 16h21 - Posté par Roberto Ferrario

Et soutenir la partie progressiste de la rébellion me semble au contraire un moyen de contrer les autres.

Chico apparentement tu est bien informé.. Tu peux nous nommer la "partie progressiste", combien des militants, le nom, a qui font référence, se que on fait, ce que propose etc etc ????

juste pour voir si tu parle pour rient dire ou si tu a des information totalement inconnue à la plus part des personne, merci.


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 18h47 - Posté par

Je parle pour rien dire, bien sûr. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que je ne suis pas seul... Fin de partie.

Chico


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 20h42 - Posté par Roberto Ferrario

a bon ??? tu parle de "partie progressiste" et tu refuse de expliquer qui sont ces "partie" !!! très intéressant...


Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
21 mai 2013 - 23h50 - Posté par chb

Jeremy Salt (PalestineChronicle )constate que l’armée syrienne gagne et qu’al Assad en tirera le bénéfice lors des élections de 2014. Les USA sont soudain plus prudents, la France n’existe plus. Le Qatar, là-dedans, serait donc le dindon de la farce ; son investissement dans l’insurrection, un raté. Reste à savoir si l’empire va le consoler, ou lui faire porter le chapeau pour le fiasco...

La soi-disant Armée Syrienne Libre (ASL) a dit qu’elle allait rechercher l’homme qui a découpé le cœur du soldat. Très bien. Elle pourrait aussi partir à la recherche des égorgeurs et des ‘rebelles’ qui ont décapité des gens.
Elle pourrait aussi traquer les hommes qui ont tué des fonctionnaires avant de balancer leurs corps du toit du bureau de poste à Al Bab. Elle pourrait pourchasser leurs frères d’armes qui ont visé délibérément des civils avec des voitures piégées. Elle pourrait aussi traquer les assassins de l’imam et des 50 fidèles de la mosquée de Damas et elle pourrait pourchasser tous les violeurs et tous les ravisseurs, dont les Tchétchènes qui ont enlevé deux évêques qui restent détenus à Alep tandis que les dirigeants Chrétiens des gouvernements occidentaux regardent ailleurs.

(...)

Les médias ont régurgité tous les mensonges et toutes les exagérations des ‘activistes’ et du soi-disant Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), selon qui la chute du ‘régime’ syrien était imminente et toutes les atrocités étaient du fait de l’armée syrienne. A l’exception de quelques reportages récemment publiés par Robert Fisk, pratiquement aucun média grand public n’a rapporté les combats vus de la perspective du gouvernement syrien et de son armée. Les journalistes passaient les frontières avec les groupes armés et rapportaient uniquement leur version des événements. C’est comme compter sur les journalistes ‘embedded’ avec l’armée des Etats Unis pour avoir un récit fiable de ce qui se passait en Irak. Et, encore comme en Irak, la même propagande se répète au sujet des armes chimiques.
La réalité devait finalement l’emporter. Ce n’est pas le ‘régime’ ou l’armée qui sont sur le point de s’effondrer mais l’insurrection.

trad Djazaïri







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Comment fut inventé le peuple juif
dimanche 16 mai
de Shlomo Sand, Historien, professeur à l’université de Tel-Aviv
MANIFS. interdites pour soutien à la Palestine !
samedi 15 mai
de joclaude
4 commentaires
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite