Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La shoah sioniste

de : Malika Rebai Maâmri
lundi 25 août 2014 - 12h42 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Aujourd’hui, je vais parler de la paix, du droit d’existence et celui de résistance. De tout temps, le droit a eu pour finalité l’humanité.

Sur un plan juridique, l’humanité « individuelle », c’est-à-dire l’humanité que chaque individu porte en soi, est indissociable de l’humanité dite « collective », c’est-à-dire la communauté humaine. L’une et l’autre se construisent ensemble. Par conséquent, le crime contre l’humanité est à la fois un crime contre l’essence humaine et un crime contre le genre humain, ainsi qu’en attestent ses éléments constitutifs.

Les droits de l’humanité

L’humanité a des droits, et parmi ces droits, on compte notamment le droit à la paix, le droit à la vie, le droit à la résistance, et le droit à la dignité. Ce dernier droit apparaît comme le fondement du principe d’humanité. Pourtant, de nos jours, en droit, l’humanité a été découverte en même temps que l’inhumanité. On perçoit alors les dérives éventuelles d’un droit commun de l’humanité, un droit objectif cette fois, une sorte de ius commune au niveau mondial.

Crimes contre l’humanité et crimes de génocide

Bien que l’expression « crime contre l’humanité » soit mentionnée pour la première fois en droit international dans la déclaration conjointe franco-russo-britannique de 1915 au sujet du massacre des Arméniens dans l’Empire ottoman, cette notion n’a été conceptualisée et juridiquement définie qu’en 1945 dans la Charte du Tribunal militaire international de Nüremberg (art. 6(c)) lors du procès des criminels de guerre nazis, posant ainsi les bases de l’approche moderne à l’égard des crimes contre l’humanité.

L’article 7 du Statut de Rome établit toute une liste d’actes pouvant être qualifiés de crimes contre l’humanité lorsqu’ils sont commis dans le cadre d’« une attaque généralisée ou systématique » lancée contre toute population civile, et en connaissance de cette attaque, tels que le meurtre, l’extermination, le viol, la persécution et tous autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale (25).

Le crime contre l’humanité est donc devenu un crime international de droit commun par lequel un Etat se rend coupable d’atteinte à la liberté, aux droits et à la vie d’une personne ou d’un groupe de personnes innocentes.(*) La notion de génocide, quant à elle, est apparue en 1944 pour désigner l’extermination des Juifs et des Tsiganes pendant la Seconde guerre mondiale. La consécration viendra en 1948 avec l’adoption, à l’initiative de l’ONU, de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, qui va distinguer ce crime des autres crimes commis en tant de conflit.

L’article 6 du Statut de Rome, qui emprunte à cette Convention, définit le crime de génocide comme une série d’actes « commis dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux… ». C’est l’intention spécifique de détruire un groupe qui distingue le crime de génocide du crime contre l’humanité (27). La Convention spécifie également que ces actes sont punissables. Cependant, Israël semble au-dessus de toutes lois. Le fascisme juif sévissant en Palestine occupée est resté impuni à ce jour.

La notion sioniste des lois fondamentales de l’humanité

Si nous avons pu constater les progrès réalisés par l’humanité dans les sciences et les techniques, il semble toutefois que les relations entre les hommes soient loin d’être marquées par l’idée de progrès. La folie sioniste dénote aujourd’hui la plus grande régression de l’humanité. Si le terme « Shoah », un mot hébreu qui signifie « anéantissement, cataclysme, catastrophe, ruine, désolation », désigne l’extermination systématique par l’Allemagne nazie de millions de juifs de pendant la Seconde guerre mondiale, le nom « Ghaza »’ qui découle de la racine Cananéenne/hébreu du mot « fort »’ veut dire « trésor » dans la Bible.

Mais que reste-t-il aujourd’hui de ce lieu fort et de ce trésor ? La toponymie israélienne nous propose d’autres significations telles que Gazah : faire sortir ; Gazal : enlever, s’emparer de force, voler, ravir, dépouiller, arracher, ruiner, absorber, opprimer, ou Gazar : couper, exclure, prendre, séparer, piller, retrancher, perdre, disparaître. Le processus allemand est partout similaire en Palestine. Israël continue d’agir en toute impunité sous couvert du culte de la victimologie enracinée dans celui de l’Holocauste/Shoah et du mythe du « peuple élu » par lequel les Juifs seraient au-dessus des autres humains et des lois universelles. La bande de Ghaza est devenue un autre Auschwitz-Birkenau.

Des Palestiniens de tous âges et de tout sexe sont traqués et raflés chez eux, sur leurs lieux de travail, et jusque dans les hôpitaux et les écoles. En effet, depuis l’occupation des territoires palestiniens, des actes assimilables, en toutes circonstances, à des crimes contre l’humanité ont été perpétrés contre le peuple palestinien. La plupart des attaques répertoriées ont été lancées contre des populations civiles non combattantes composées en majorité de femmes et d’enfants.

En conséquence, les actes de violence perpétrés durant toutes ces années, qui s’inscrivent dans des vagues de représailles, des campagnes de persécution et de poursuite de réfugiés se sont généralement toutes transposées en une série d’attaques généralisées et systématiques et peuvent ainsi être qualifiées de crimes contre l’humanité. L’ampleur des crimes commis contre les Palestiniens va à l’encontre des articles du Statut de Rome de la CPI. Depuis des décennies, l’Etat hébreu ne recule devant rien dans son projet ultime, celui de détruire la Palestine en tant que formation politique et continuer d’occuper impunément le territoire de la Palestine.

Et ceci a été confirmé une fois de plus par l’assaut terrestre, qui, conjugué aux frappes aériennes, a alourdi le bilan humain et matériel ces dernières semaines à Ghaza. Des corps déchiquetés, calcinés de civils palestiniens, femmes, enfants, familles entières jonchent la ville de Chajaya à l’Est de Ghaza City, tous victimes de l’attaque militaire israélienne. Par ailleurs, des milliers de personnes ont été contraintes de quitter leurs domiciles, notamment dans le nord du pays, où des affrontements entre les troupes israéliennes et les hommes du Hamas font rage.

Le Premier ministre sioniste, accusé par son gouvernement de laxisme et d’avoir hésité à « frapper durement le Hamas », montre désormais sa force en affirmant qu’il faut s’attendre à voir l’opération « s’élargir » dans les prochains jours. Une déclaration choquante et bafouant le droit international. Pourtant, à l’étranger, personne n’a osé élever la voix pour condamner la barbarie sioniste. L’Organisation des Nations unies qui a servi de tremplin au concept d’humanité apparaît aujourd’hui comme une gardienne impuissante de l’humanité face à la puissance du lobby sioniste.

Même les grandes organisations des droits de l’homme, comme Amnesty International, Human Rights Watch et autre Ligue internationale des droits de l’homme gardent le silence car Israël a bien spécifié qu’« aucune ingérence extérieure », « aucune pression internationale » ne les empêchera de frapper. Les seules paroles que nous entendons en Occident sont des phrases telle que : « Israël a le droit de se défendre ». Trouver une quelconque justification à de tels agissements est une abomination. Le peuple palestinien a aussi le droit de se défendre. Doit-il se laisser massacrer parce que le lobby sioniste est puissant à l’échelle planétaire ?

L’Algérie a elle aussi connu la barbarie des crimes de guerre, alors unissons-nous contre cet holocauste ! Soutenons ce peuple héroïque dans son combat contre l’intolérance et l’indifférence. Prions pour Ghaza, prions pour ces familles déchirées. Prions pour que le jour se lève enfin sur la Palestine ! -

Malika Rebai Maâmri

http://www.elwatan.com/contribution...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La shoah sioniste
25 août 2014 - 13h31

Prions pour

Religion piège à cons !



La shoah sioniste
25 août 2014 - 15h31 - Posté par Ben

comparer un gaza et la shoah.. vous avez honte de rien !!!
juste une stat pour demonter cette comparaison honteuse pour le souvenir des victimes tout comme pour la defense du droit palestiniens ! ce n’est pas en inventant et en comparant que vous aidez les palestiniens ! c’est une position anti-israelienne non pro palestinienne mais passons.. la difference entre les 2 je dois être le seul a la voir. voici donc la stat (je n’en donne que deux.. mais il y en a tellement ) :
1942 : ghetto de varsovie (oui on l’a comparé a une ghetto aussi) : pour une naissance .. 25morts !!!!!! le ratio a gaza... et meme actuellement doit etre.. un mort pour 25 naissances.
1942 : rafle du vel d’hiv.. dans PARIS entre 15 et 20 000 juifs sont raflés.. dont une majorité de femmes et des enfants.. 12 hommes reviendront vivant !

et une derniere plus récente.. on est pour infos a 180 000 morts en syrie.. Assad lui bombarde sans regarde et sans se justifier.. mais vu que la ce ne sont pas les juifs (oup’s .. sioniste pardon) la tous LE MONDE s’en branle

Ce que fait Israel est condamnable ! comme ce que fais le HAMAS ! mais ne parlez pas de ce que vous ne comprenez meme pas !


La shoah sioniste
25 août 2014 - 16h06 - Posté par

comparer un gaza et la shoah.. vous avez honte de rie

Shoah : mot hébreu signifiant « anéantissement »

http://www.larousse.fr/encyclopedie...


La shoah sioniste
25 août 2014 - 22h26 - Posté par Philou’S Off

Quand je lis dans le Pentateuque, ou ancien testament de la bible, en Lévitique §20-24, le dieu d’israël dire à son peuple (élu bien sûr) : -"Vous ne suivrez point les usages des nations que je vais chasser devant vous ; je vous ai dit : -c’est vous qui posséderez leurs nations, je vous en donnerai la possession"

Quand je lis encore dans le rouleau de la guerre (armaggedon) des manuscrits sur papyrus de Qumran (dits aussi Manuscrits de la mer morte) : -"Le dieu d’israël a levé son glaive contre toutes les nations, et par les saints de son peuple, il déploiera sa puissance sur le monde" SIC

Il faut qu’on m’explique ici en quoi, et hormis la puérile question des proportions, l’idée et le programme (dont la shoah) d’hitler se sont différenciés de cette feuille de route inscrite aux racines même du judaïsme, et qui aujourd’hui, est appliquée à la lettre à Gaza ?

Pour ma part, je ne vois là que la même volonté, la même œuvre de tyrans sanguinaires pour poursuivre leurs buts impérialistes... mais peut-être n’ai-je pas tout compris ?



La shoah sioniste
25 août 2014 - 23h02 - Posté par Philou’S Off

De même, je voudrais rendre hommage ici, à tous ceux, dans le monde, juifs ou non, qui ont le courage de dénoncer ou mieux encore, de se démarquer et se désolidariser de cette clique de godillots (qu’on appelle encore gouvernement, notre honte), qui par son mutisme, son silence, se fait implicitement complice du crime contre l’Humanité qui se perpètre à Gaza.

Même si les médias mainstream font l’impasse sur la question ; Bravo Monsieur Montebourg, car plus personne n’est dupe quant au pouvoir de l’exécutif à agir sur l’économie, il n’en a pas, sauf comme son nom l’indique, celui d’exécuter les ordres d’austérité pour le Peuple, et que lui dicte la mafia de la haute finance.

Exactement comme sous Vichy, la véritable ligne de fracture est bel et bien là... il y a ceux qui, en les laissant faire, collaborent ainsi activement avec les criminels... puis en face, il y a les autres, les réfractaires ; et au milieu, la horde des pleutres qui choisissent ce qu’ils croient être leur intérêt immédiat ; puis qui un jour se feront résistants de la dernière heure en déclarant opportunément : "On ne savait pas" !


La shoah sioniste
26 août 2014 - 14h14 - Posté par

je voudrais rendre hommage ici, à tous ceux, dans le monde, juifs ou non, qui ont le courage de dénoncer ou mieux encore, de se démarquer et se désolidariser de cette clique de godillots (qu’on appelle encore gouvernement, notre honte), qui par son mutisme, son silence, se fait implicitement complice du crime contre l’Humanité qui se perpètre à Gaza.

Je pense donc que vous avez chaleureusement applaudi le discours de Mélenchon sur ce sujet....


La shoah sioniste
25 août 2014 - 23h13 - Posté par

Ce n’est pas par le nombre de morts qu’on peut comparer deux idéologies, mais par la volonté affichée. Et il n’y a pas photo : la volonté génocidaire est la même, bien que les circonstances historiques ne permettent pas à notre époque d’appliquer les mêmes méthodes.

Voir l’article de Rudolf Bkouche :

http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph...

Des gens capables de faire ça seraient différents des nazis ?

L’Etat d’Israël se paie une mini single tower à Gaza…

http://la-feuille-de-chou.fr/archiv...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite