Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Référendum sur la procréation assistée : l’Italie plus divisée que jamais

de : Italie
mardi 7 juin 2005 - 10h51 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 8.3 ko

Le 9 juin, à 19 heures, 120 rue Lafayette
le Collectif Bellaciao organise un débat sur : LE STATUT JURIDIQUE DE L’EMBRYON

L’Italie est profondément divisée sur le prochain référendum sur la procréation assistée, les tenants du oui à la modification de la loi en vigueur craignant qu’un échec de la consultation n’ouvre la voie à une remise en cause du droit à l’avortement.

50,2 millions d’électeurs sont appelés les 12 et 13 juin à se prononcer sur l’abrogation partielle de la loi sur la fécondation médicalement assistée, adoptée en 2004 et jugée très restrictive par rapport à celles de pays européens voisins.

Les Italiens devront répondre oui ou non à quatre questions : supprimer les passages du texte qui font de l’embryon un être humain à part entière, éliminer l’obligation de créer au maximum trois embryons et de tous les implanter sans diagnostic préimplantatoire, donner la possibilité aux couples de recourir à la fécondation hétérologue, c’est-à-dire à un donneur extérieur, et, enfin, éliminer les limitations aux recherches médicales sur les embryons.

Mais l’Eglise catholique, qui juge que ce texte est un moindre mal et est pour son maintien en l’état, a pesé de tout son poids pour l’abstention, sachant que si la participation n’atteint pas les 50%, le résultat du référendum ne sera pas validé.

A l’entrée de la campagne dans sa dernière semaine, la ministre de l’Egalité des chances, Stefania Prestigiacomo, militante active du »oui » a mis en exergue les carences d’une loi faite par le gouvernement auquel elle appartient et votée par une partie de l’opposition.

 »La loi 40 sur la procréation considère l’embryon comme un être à part entière tandis que celle sur l’avortement permet d’interrompre une grossesse d’un foetus de 4 à 6 mois : il y a là une incongruité grande comme une maison. Si congeler un embryon de 48 heures signifie intervenir sur une personne, alors l’avortement est un homicide », a-t-elle dit.

Pour elle, »le prochain objectif de ceux (qui veulent faire échouer le référendum, ndlr) sera la révision de la loi sur l’avortement ».

Mme Prestigiacomo a alors invité les Italiens »à avoir le bon sens de ne pas imiter les leaders politiques mais leurs épouses ».

La femme de Silvio Berlusconi, Veronica Lario, d’ordinaire très réservée, a pris position et dit qu’elle voterait quatre fois oui alors que le chef du gouvernement est l’un des rares dirigeants à ne pas avoir dit s’il irait voter ou non.

Plus net encore, Barbara Palombelli, journaliste connue du Corriere della Sera, votera quatre oui tandis que son mari Francesco Rutelli, numéro un du parti de centre-gauche La Marguerite, s’abstiendra.

 »Je ne me sentirai pas moins chrétienne par ce vote », écrit Mme Palombelli dans le journal, ajoutant : »Je suis contre la fécondation hétérologue mais je ne sentirais pas de l’interdire à d’autres personnes ».

 »Certains de ceux qui votent non aujourd’hui auront peut-être besoin demain d’aller à l’étranger recevoir les soins interdits en Italie. Qui pourra les excommunier », affirme-t-elle estimant que »les autorités religieuses doivent éviter de s’immiscer dans les législations des Etats ».

Le référendum divise profondément la classe politique. Dans l’ensemble, la gauche votera »oui » à l’exception notable de M. Rutelli.

Les principales formations de la coalition de centre-droit, Forza Italia de M. Berlusconi et Alliance nationale de Gianfranco Fini, laissent la liberté de vote à leurs adhérents. Les chrétiens-démocrates de l’UDC sont pour l’abstention tout comme la Ligue du Nord.

Marco Pannella, une figure historique du Parti radical qui a été parmi les promoteurs les plus actifs de ce référendum d’initiative populaire, a déclaré craindre que le quorum ne soit pas atteint.

http://www.tageblatt.lu/edition/art...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite