Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

daniel mermet... sur radio campus !

de : hdm
mardi 25 octobre 2005 - 09h21 - Signaler aux modérateurs

17 octobre 1961 - Le devoir de mémoire

Le 5 octobre 1961, le Préfet de Police de Paris Maurice PAPON, décrétait un couvre-feu unilatéral et discriminatoire à l’encontre de tous les algériens de 20 h 00 à 5h 30 de matin. Ces mesures iniques indignes d’un Etat de droit, voulaient imposer un couvre feu raciste légalisant ainsi sur une grande échelle la chasse au faciès à Paris. Le 17 octobre 1961 la Fédération de France du FLN lance un appel à manifestation pacifique pour dénoncer les mesures injustes qui leur ont été imposés. Le préfet Maurice PAPON a donné ordre à la police de réprimer la manifestation, le bilan s’est élevé à des dizaines de morts et de disparus, des centaines de blessés et plus de 14000 manifestants arrêtés et conduits dans les centres d’internement du Palais des Sports de la Porte de Versailles, du stade de Coubertin et du centre de tri de Vincennes. 40 ans après, le devoir de vérité et de mémoire ont été occultés, voire niés. A cet effet, notre combat s’inscrit dans la continuité du combat des martyrs pour la liberté et la justice. Nous exigeons : L’ abrogation de l’article 4 de la loi du 23 février 2005 qui veut imposer une histoire et un enseignement officiels et ne mentionne que «  le rôle positif de la présence coloniale outre mer » La reconnaissance officielle de ce crime contre l’humanité Le libre accès aux archives pouvant aider à écrire l’histoire de cette guerre coloniale et en particulier la journée du 17 octobre 1961 L’inscription de cet événement dans les programmes et manuels scolaires La création d’un lieu du souvenir à Lille, compte tenu du nombre important d’algériens de la Métropole Lilloise parmi les manifestants victimes

( communiqué de presse de l’association Actions Citoyenneté Algérie)

Parmi ceux qui, de ce côté de la Méditerranée, ont contribué à ébrécher le mur du silence, un témoin de l’époque, militant, puis animateur journaliste sur France Inter : Daniel Mermet (« Là-bas si j’y suis », tous les jours de la semaine à 17h00). Mais il ne s’agit pas simplement de mémoire, où plus exactement ici, le « devoir de mémoire » impose un regard renouvelé sur le présent. En effet, penser le 17 octobre 1961 comme un épisode de la répression coloniale, c’est aussi penser le système colonial, et s’apercevoir que des séquelles persistent, ici et maintenant, dans le rapport que la France entretient avec ses enfants issus de la colonisation... Dans les rapports qu’entretient la métropole avec ses banlieues...

Exceptionnellement, Daniel Mermet intervient sur les ondes de Radio Campus, pour évoquer ce sujet.

C’est mercredi 26 octobre dans l’émission « l’heure de l’mettre » de 18h30 à 20h00

( rediffusion du magazine de Radio Campus du mercredi 19/10/05 )

RADIO CAMPUS 106,6 EN DIRECT VIA INTERNET / www.campuslille.com


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite