Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les Italiens de l’étranger permettent à la gauche de l’emporter au Sénat

de : Gaël De Santis
jeudi 13 avril 2006 - 17h20 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 19.1 ko

Le vote déterminant des émigrants

de Gaël De Santis

C’est finalement le vote des Italiens de l’étranger qui donne à Prodi une majorité de gauche au Sénat. En effet, pour la première fois, ils peuvent élire douze députés et six sénateurs. Au Sénat, avant le dépouillement de ces bulletins de vote, la droite disposait d’un siège d’avance. La Maison des libertés de Silvio Berlusconi comptabilisait 155 sièges, contre 154 pour l’Unione de Romano Prodi.

Mais ce sont quatre sénateurs de gauche, un de droite et un indépendant, que les résidants à l’étranger ont élus dans leurs quatre circonscriptions (Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique-Asie-Océanie). Ce qui a pour effet d’inverser le rapport de force : 158 pour la gauche, 156 pour la droite. En Europe, les deux sièges répartis à la proportionnelle ont donné un sénateur à l’Unione (52,95 %) et un à Forza Italia (24,47 %). En France, l’Unione a reçu 42 985 voix (61,83 %) contre 12 336 (17,74 %) pour Forza Italia.

Ironie de l’histoire, la droite avait poussé à l’adoption de cette réforme, avec la bienveillance du centre gauche. Il faut dire que la droite italienne a toujours fait ses choux gras de cette question de l’émigration, en mêlant paternalisme et démagogie, via un réseau d’associations et de notables. Le ministre des Italiens dans le monde, Mirko Tremaglia - ancien belligérant au service de la sinistre République de Salò -, en avait même fait son gagne-pain politique.

Des candidats d’Amérique du Sud se réclamaient d’ailleurs de lui. Dans ce sous-continent, beaucoup d’Italiens n’ont jamais mis les pieds en Europe, leurs parents ayant émigré il y a quelques décennies. Malgré les pressions que peuvent exercer certains patrons italiens sur leurs employés, cun membre de l’Unione et un indépendant qui sont sortis des urnes. Ailleurs, la promesse démagogique de Berlusconi d’une retraite à 800 euros pour tous les Italiens n’a pas convaincu.

Contrairement à ce qui s’est passé dans la Péninsule, la coalition de l’Unione a présenté une liste unitaire en mettant en avant le nom de Prodi pour des raisons de marketing électoral. Cette visibilité a assuré à la gauche de passer devant Forza Italia dans bon nombre de circonscriptions. En revanche, l’image à l’étranger de Berlusconi semble avoir handicapé la droite.

http://www.humanite.presse.fr/journ...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Témoignage
13 avril 2006 - 17h47

Pour ceux qui lisent l’anglais, voici ce que je viens de recevoir d’une amie italienne qui habite en Irlande...

"I meant i don’t understand how people can still vote that guy.... i find it unbelievable that people cant still vote him....and i’m depressed that even if prodi has won (seems like now) he has won for such a little difference...."

Rien n’est fini pour autant dans ce pays. Comme en France.
Comme partout.

Cédric



> Les Italiens de l’étranger permettent à la gauche de l’emporter au Sénat
13 avril 2006 - 18h53

Il est possible que les italiens de l’étranger aient échappé à la berlusconisation télévisuelle...

Si c’est le cas il y aura un sacré ménage à faire dans les médias pour que la politique italienne retrouve sa dignité.

Flash 12



> Les Italiens de l’étranger permettent à la gauche de l’emporter au Sénat
13 avril 2006 - 19h35 - Posté par

Les bras m’en tombent, chez nous c’est le contraire, mais je m’inquiète pour cette partie de l’Italie qui rêve : les uns avec les sit-coms, les star-académie et la ferme et les autres dans la quête toujours renouvelée d’un nouveau duce. Pourquoi la Gauche ne fait plus espérer ? Les Italiens ne sont pas à l’abri de nouvelles coalitions, comme chez nous quand Rocard ne pouvant compter sur les voix des Communistes au Parlement, complétait sa majorité avec quelques députés "centristes".
Souvenez-vous de ces magouilles, avant d’accabler le PCF.JdesP


> Les Italiens de l’étranger permettent à la gauche de l’emporter au Sénat
14 avril 2006 - 01h26 - Posté par

On verra bientôt si les français ont échappé à la Sarkozy-ation des médias.


> Les Italiens de l’étranger permettent à la gauche de l’emporter au Sénat
14 avril 2006 - 08h29 - Posté par

Pour le moment et depuis 2002 oui, heureusement pour la Gauche la bataille du CPE en est une éclatante démonstration après le référendum, cependant qu’allons-nous en faire ? Souvenons-nous encore que Chirac est le produit de la déception du retour du PS tout puissant en 1997, avec un JOSPIN et ses amis plus socio-libéraux que jamais dont SÉGOLÈNE.


> Les Italiens de l’étranger permettent à la gauche de l’emporter au Sénat
17 avril 2006 - 11h36 - Posté par

Bien sur il faut remettre la gauche au pouvoir mais en restant sur nos gardes.Si on se contentait de voter cela risquerait fort de décevoir de nouveau.Il nous faudra obliger les élus à faire une vraie politique de gauche.Et,pour ça !?LA RUE seul vrai moyen de pression.
François.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite