Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Bové : du bagne à Aubagne

de : Octave Bonnaud
vendredi 9 février 2007 - 05h48 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Bové : du bagne à Aubagne
En tenant son premier meeting de campagne à Aubagne, le syndicaliste entre dans l’arène politique avec un naturel désarmant. Après s’en être longtemps méfié.

« Deux alternatives se présentaient à moi aujourd’hui : je pouvais finir la soirée au bagne ou à Aubagne. Et je préfère être ici ! » plaisantait mercredi soir José Bové, qui tenait son premier meeting de campagne dans la municipalité communiste. Le jeu de mot est facile pour résumer un tournant pas forcément évident. Le leader altermondialiste a fait de sa vie un acte militant comme d’autres en font une oeuvre d’art. Pendant plus de trente ans, l’ex porte-parole de la Confédération paysanne a défendu bec et ongles son ancrage dans le mouvement social. Chantre du contre-pouvoir, il a toujours démenti être animé par une quelconque ambition politique.

Le temps d’un week-end de janvier à Montreuil et le voilà dans la fosse aux lions. « Je ressens un picotement dans le ventre » confiait-il à un auditoire de militants antilibéraux. La réplique cinglante d’Olivier Dartigolle montre qu’ il ne suffit pas d’avoir faim en politique, il faut aussi avoir les crocs. « Il y a d’autres remèdes qu’une candidature à la présidentielle pour soigner ce genre de maux » ironisait le porte-parole du Parti communiste. Mais de quel mal souffre cet admirateur de Gandhi et Martin Luther King ? Rien de grave docteur. Sinon d’une passion démesurée pour l’« action non violente active » prônée par le philosophe Jacques Ellul dont la maxime « agir localement, penser globalement » est devenue l’emblème des alters. Mais l’entrée de José Bové en politique signe t-elle l’échec de cette doctrine ? Autrement dit, le bagnard Bové va t-il devenir une bête politique ?

Pour faire un petit raz de marée...
« Ce qui l’anime n’est pas la conquête du pouvoir. Il veut passer de la résistance au pouvoir comme l’a fait son ami Evo Morales » [ndlr : syndicaliste paysan actuellement président de la Bolivie] explique son avocat François Roux. Devenu un ami de trente ans, il se souvient de sa première rencontre avec le jeune antimilitariste du plateau du Larzac. C’était à la prison de Rodez en 1979. Incarcéré pour avoir dérobé des documents appartenant à l’armée, le jeune José Bové « organisait avec ses compagnons des forums de discussion dans toute la prison. Depuis, il y a une réelle continuité dans son parcours. Une fois le projet d’extension du camps militaire abandonné, les militants n’ont pas fait leur valise. Le Larzac est devenu un laboratoire de pratiques sociales et économiques. Là bas, il a su passer du stade de la résistance à celui de la construction ».

C’était le bon temps des « néo-ruraux » dont une bonne partie sont restés « scotcher » au Larzac. Ainsi le « militant » Pierre Morin, affirme-t-il qu’à Montredon dans le village de Bové, lui et ses amis « étaient contre sa candidature au départ. Nous voulions qu’il reste dans le mouvement social et le mouvement antilibéral ». Indulgent, il votera quand même pour son voisin car « cette campagne peut dévoiler tous les excès du système. Et faire un petit raz-de-marée. »

Mais après ?
Le désistement en forme de « coup de gueule » du candidat à la fin du mois de novembre est resté en travers de la gorge d’une partie des militants antilibéraux. Eux y ont vu le caprice d’une star qui « la jouait perso ». Pour Francine Bavay, élue francilienne, cet épisode a « au contraire joué pour Bové car il a su dire leur vérité aux partis. Les militants s’en sont souvenus et c’est lui qu’ils ont rappelé. Ils savent que Bové mettra en œuvre ce qu’il dit car il a toujours traduit sa vision du monde en actes. ».

D’autres s’interrogent sur l’engagement de Bové : un tour de piste et puis s’en va ? Yannis Youlountas, le co-initiateur de l’Appel pour la candidature Bové ne le croit pas une seconde : « En janvier, José Bové nous a reçu chez lui. C’est vrai qu’il pesait le pour et le contre et qu’il était prêt à mettre sa candidature dans sa poche si nécessaire. Mais depuis ce jour, je peux vous dire qu’il ne réduit pas son engagement au seul 22 avril. Il regarde les choses à beaucoup plus long terme ».

Jeudi 08 Février 2007
Octave Bonnaud


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Bové : du bagne à Aubagne
9 février 2007 - 18h40

C’est drôle il y avait plusieurs articles ce matin ; si libre penseur on a pas notre place et qu’on ne doit pas faire de peine à Bové , il faut le dire



Bové : du bagne à Aubagne
9 février 2007 - 18h41 - Posté par

...autre chose à faire non ?


Bové : du bagne à Aubagne
11 février 2007 - 21h38

"J’ai lu sur… Le site en jaune, tu sais… Que le PC, par MGB, voulait rassembler la gauche… Mais la gauche ne veut pas se rassembler derrière le PC".
Alors si c’est comme ça. Pourquoi le PC devrai t’il accepter de ce rassembler derrière C.A ou JB ou OB. Il faut être tordu pour écrire cela. C’est bien ce qui vous fait perdre.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
Zemmour président.
jeudi 16 septembre
de jy.D
2 commentaires
Feria.
lundi 13 septembre
de jy.D
2 commentaires
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite