Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Insurrection électorale
de : Huma
lundi 19 février 2007 - 18h55 - Signaler aux modérateurs
50 commentaires
JPEG - 12.4 ko

de Jacques Perreux, vice-président du Conseil Général du Val de Marne et directeur de campagne de José Bové

C’est naturellement comme militant communiste que je participe à la campagne collective avec José Bové, pour le rassemblement de toutes les forces de la gauche

de la transformation sociale. Car pour battre la droite et l’extrême droite, rompre avec le libéralisme, il n’y a pas d’intérêt politique supérieur au rassemblement de toutes celles et ceux qui partagent cet objectif. Le communisme, n’est-il pas la mise en commun ? Et le Parti communiste n’a-t-il pas d’abord été inventé pour unir les prolétaires de tous les pays ?

J’ai cru, comme beaucoup, que dans les conditions d’aujourd’hui, le PCF aurait l’intelligence d’accorder la priorité à cet impératif et de favoriser une candidature commune, c’est-à-dire acceptable et acceptée par la multitude des sources et engagements antilibéraux. Alors comme beaucoup, meurtri comme jamais, j’ai refusé de capituler, de renoncer à cet immense espoir. Cela tient aussi à mon histoire, aux combats communistes qui m’ont façonné.

La Résistance nous a appris, disait Marie-Claude Vaillant-Couturier, que lorsqu’on croit une cause juste, il faut se battre pour elle, quels qu’en soient les risques.

D’évidence, ce n’est pas un petit désaccord avec le Parti dont je suis membre depuis si longtemps. Mais ce type de désaccord est déjà arrivé à d’autres, d’autres fois et sur des sujets aussi fondamentaux. Je pense au féminisme, aux atteintes aux droits de l’homme dans les pays de l’Est, à l’homosexualité et, plus récemment, à notre participation au mouvement altermondialiste, aux combats pour le droit de vote des étrangers, à la régularisation des sans-papiers, à la gestion publique de l’eau. Pour certains, cela s’est traduit par le choix de quitter le Parti et pour d’autres pas. C’est affaire intime, personnelle. Pour ma part, copropriétaire de ce Parti, de son histoire et ses combats, j’y reste, car j’ai toujours espoir. J’y reste par fraternité avec tant de camarades et pour l’efficacité et la continuité des actions innovantes en matière de solidarité sociale, d’écologie, de culture auxquelles je contribue en tant que vice-président communiste du conseil général du Val-de-Marne aux côtés de Christian Favier.

Je ne veux pas minimiser le fait que des milliers de communistes appellent à voter pour un autre candidat que celui majoritairement choisi dans leur parti. Même si certains regards ou ces mains qui ne se tendent plus pour un simple bonjour, cela fait mal, je m’interdis de dramatiser. La vie et les combats à venir auront besoin de tous. Ensemble.

Je suis donc en campagne pour que se manifeste une véritable insurrection électorale avec le bulletin Bové. Cette insurrection ne peut se faire que par la convergence d’une multitude de rébellions antilibérales, de cris, d’actes solidaires, de souffrances refusées, de projets alternatifs, multitude aujourd’hui cantonnée ou volontairement réfugiée dans une sorte d’invisibilité politique. Alors, quelles que soient les sympathies ou les réticences à l’égard des combats courageux de José Bové, ce qui est essentiel, c’est de continuer à créer cette dynamique politique originale. C’est pour cet objectif que je m’engage.

Je crois à l’unité dans l’égalité et le partage. Car, quand chacun reste dans le pré carré de ses convictions et les rigidités internes de son fonctionnement et de ses représentations, cela atrophie, risque de rendre bête et parfois même méchant. Mais surtout cela empêche que s’exprime l’extrême et profonde diversité de tous ceux qui, par exemple, ont donné un caractère antilibéral

au « non » majoritaire du 29 mai 2005.

Comme l’écrit le philosophe Jacques Bidet, la critique sociale du capitalisme s’est transférée activement dans tous les pores de la société. (...) La lutte contre le capitalisme n’est pas seulement la lutte contre ses causes profondes et générales. Elle n’est rien en dehors de ces combats contre tous ses effets particuliers et divers. José Bové est un bon paradigme de cette nouvelle manière d’être.

La possibilité et l’avenir de la transformation sociale supposent le mélange, le croisement, l’échange dans lesquels chacun(e) existe à égalité et trouve une plus grande intelligence, une nouvelle dimension à son propre combat. Je ne perds rien de mon communisme - au contraire - en cherchant à le nourrir du mouvement réel qui abolit l’état de choses existant.

L’indigence du débat électoral actuel, que nos concitoyens jugent sévèrement, indique que la bataille est devant nous.

Pour battre Le Pen et Sarkozy, l’alternative au social libéralisme doit être forte. Et pour apparaître crédible pour tous ceux qui souffrent et parfois désespèrent de la politique, elle doit vivre au travers d’une candidature collective, unitaire et créative. Il ne s’agit plus seulement de dire « non », mais d’enclencher la dynamique d’un renouveau de la politique.

Article paru dans l’édition du 16 février 2007.

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Insurrection
19 février 2007 - 20h08

Comment ?tu peux t’exprimer dans l’Huma et sur Bellaciao les stals te laissent parler ?Est-ce qu’on peut en faire autant sur le site des bovéistes ?Et sur celui de Onfray ?non ?et c’est nous les stals !!

Jean Claude des Landes



Insurrection
23 février 2007 - 04h35 - Posté par

si jose est de gauche ok, maintenant si on est de gauche on accepte les anarchistes les communistes les socialistes (pour le socialisme) et les antiliberaux et les altermondiaux, je suis attac syndique et dans la gauche allemande communiste platte-forme.
pourquoi on vote marie , dans le parti elle a eu la majorite, comme olivier dans son parti, deuxieme tour les collectifs elle a eu en tout cas plus de la majorite , que cela me plaise ou non c´est la democratie de gauche qu´on appelle ca, a t il mon ami jose joue le jeu non, ensuite si on est de gauche on accepte les cocos au lieu d´etre anticoco et de vouloir ma voix !,
si jose etait le seul candidat de gauche, je voudrai en plus qu ´il dise qu ´il n´est pas anticoco, sinon je ne peux pas donner ma voix a un gauchiste s´il est anticoco, et j´en connais ils sont la pour qu´on les aide mais on nous tape dans le dos , c´est fini avec ce temps la , moi je suis de la generation apres 68 on a aussi appris a ouvrir ontre gueule et s´il le faut on le dira aussi en allemand ou en francais avec oscar, sinon sarkosy vient et alors, peut etre que les sociaux-democrates du ps viendraient aussi dans la rue pour manifester au lieu de dormir devant la tv.
Jose il etait bon, avant , je suis decu de lui, peut etre que cela ira mieux apres l´election, en tout cas en france comme en allemagne , il va y avoir du changement.
Bien a Vous J-F malgre tous on a 5 candidats, et chaque gauchiste est un peu coupable qu´on le veuille on non, il va falloir qu ´on apprenne avec nos differences a n´avoir qu ´un candidat, je propose comme en allemagne un seul parti a gauche du ps , ici maintenant on sait ou on en est.


Insurrection
23 février 2007 - 05h23 - Posté par

bien sur que le pc est la pour la lutte des classes, meme si c´est autrement aujourd´hui, unir les proletaires aussi tu as raison, sauf qu´on ne peut pas donner sa voix a jose (bien sur que je resterai chez attac, car un mouvement n´appartient pas , meme a ceux qui l´ont forme il grandit ensuit epar lui meme comme un enfant ne nous appartient pas meme "si on l´a fait") quand une personne dit qu´on a pas besoin du pc , car sert a rien, et certains disent qu ´il serait anti coco ( alors la si c´est vrai je ne peux donner ma voix car je suis gauchiste et coco, il y en a des gauchistes et anti coco c´est leur droit mais il ne peux attendre de moi un vote , et en plus il dit oui puis non puis oui, si ma femme m´avait repondu comme ca pour le mariage je serai encore celibatire), de plus en tant ogm et altermondial il est bon mais ce n´est pas de la politique.
Bien a vous, on vera ce que l´avenir pour les prochaines elections, ce qui se passera. J-F


Insurrection
19 février 2007 - 20h18

Perreux parle de milliers de communistes qui soutiennent sa démarche, pour ma part sur les 545 encartés de ma ville des hauts de seine, aucun, je dis aucun militant ne soutien la candidature de Bové. Je me demande ou Perreux les a trouvés lui ses milliers, sur internet ? Albert



Insurrection
19 février 2007 - 20h28 - Posté par

pareil dans le doubs, sur une section d’une centaine d’hadérents.... pas un seul... par contre un certain nombre de nouveaux adhérents, et des anciens qui reviennent ....on doit pas faire parti du même parti ....


Insurrection
20 février 2007 - 15h35 - Posté par

..Cela doit concerner quelques camarades seulement autour de Paris, mais ici dans le Nord, je ne connais personne du Parti qui ne soutienne pas Marie-George Buffet...

Ulrich Savary.

http://ulrichsavary.gauchepopulaire.fr/


Insurrection
20 février 2007 - 16h37 - Posté par

Perreux, Braouzec prennent leur rêve pour une réalité. Je me demande bien ou est cette vague de communistes qui rendent leur carte ou soutiennent le moustachu. Dans l’Aube tout les communistes sont à 100% avec MGB ( pour dire vrai, il y en a un pour Bové). Le meeting départemental à Troyes Samedi avec MG Buffet a enthousiasmé les 500 participants. (Salle pleine) Il y a plus d’élus qu’en 2001 qui parrainent le candidat communiste. Depuis janvier la FD enregistre 15 adhésions. Bien sur aucune carte de rendue ! Les communistes qui ont pris connaissance du torchon de Onfray sont abasourdis que des communistes, qui plus est, élus puissent se retrouvé au coté de ce fou furieux dans la campagne de Bové. Ils sont vraiment entrain de se discréditer complètement dans le parti, notamment à la base. Dutoit la compris et est rentrée au bercail. Je pense qu’il le paieront très cher.
Guevarras


Insurrection
19 février 2007 - 20h29

Je pense qu’il faut avoir un sacré culot pour se prétendre communiste et combattre son propre parti , encore que je pense que vous n’avez jamais été communiste , plus tôt arriviste qui c’est bien servi du parti et qui crache dans la soupe maintenant , si vous étiez vraiment logique avec vous même vous rendriez votre carte et même vos mandats parceque vous vous êtes mis hors parti tout seuls, pour ma part j’aurais honte d’agir de la sorte, la detresse du peuple pauvre est loin d’être votre souci vous pensez plus à votre carrière ,vous soutenez un homme qui n’a pas arrété de changer d’idées et revient comme un sauveur , je suis désolé de vous le dire mais marie georges buffet est bien plus honnête que vous et sûrement plus capable et à même de porter cette campagne a bout de bras sans critiquer personne ni signer des pétitions pour exclure de soits disants camarades, j’étais prêt à voter pour n’importe lequel des candidat qui aurait été élu par les collectifs mais finalement je suis sûr maintenant que celà aurait été une erreur parceque aucun des autres candidats auraient mérités la confiance qu’on aurait mis en eux , je ne suis pas au parti communiste mais je suis bien content que ce soit marie georges qui porte le programme mis en oeuvre par les collectifs.
TOUS ENSEMBLE DERRIERE MARIE GEORGES BUFFET.A L DE TOULOUSE



Insurrection
19 février 2007 - 20h55 - Posté par

je ne partage pas les engagements de jacques m’engagent moi-meme dans la campagne pour marie-georges et pensant apres plusieur année "d’errance militante"(depuis le 28eme congrés exactement)reprendre mon engagement auprés de mes camarades communiste.cela etant je ne pense pas que l’on ait le droit de remetre en cause l’engagement communiste de jacques.je pense simplement qu’il pousse son raisonnement d’une candidature unitaire qui depasse le cadre du partit.cela etant,je suis etonné que toi,jacques,tu n’ai pas vue que la candidature de marie georges depassait tous ces clivages et que tu te soit engager du coté de l’aventurisme.jean-françois,villiers sur orge


Insurrection
20 février 2007 - 00h00 - Posté par

je partage totalement. L’attitude de J Perreurx est un comble, il est malhonnête car on peut ne pas ou ne plus être en ccord avec le parti mais il y a une règle d’or, c’est le respect de la démocratie or celui-ci la bafoue à deux titres : démocratie interne de son parti et démocratie du choix des collectifs locuax qui se sont proposés majoritairement pour MGB et maintenant, il nous la joue victime ! le meiux est qu’il s’en aille.


Insurrection
19 février 2007 - 21h25

Jacques Perreux se fourvoit quand il parle de milliers de communistes soutenant la candidature de José Bove. J’ai compte (cela m’a pris du temps !) 80 personnes ayant signe la petition de soutien a Jose Bove qui se reclamait ouvertement du PCF. Meme si quelques etourdis ont pu oublie de mettre leur affiliation, je pense que la plupart l’ont mise. Dans mon departement, les deux communistes ayant signe ont bien precise qu’ils etaient membre du PCF afin de tenter de prouver le caractere "divers" de ce rassemblement.

Karl JOULAIN
Section de Poitiers



Insurrection
19 février 2007 - 21h44

Je suis plutôt étonné des raccourcis que Jacques Perreux s’autorise pour justifier sa dérive.

Ainsi, évoquant des désaccords au sein du Parti, il choisit soigneusement ceux qui l’arrangent (encore que sur la gestion de l’eau, la démarche qu’il soutient n’est pas sans contradictions). Le féminisme, l’homosexualité, la régularisation des sans-papiers, etc... et aujourd’hui, sur le même niveau, la conception du rassemblement et, même s’il ne le dit pas, les contenus sur lesquels on se rassemble et on agit.

Façon plus ou moins habile de prétendre qu’il a un "communisme" d’avance !
Mais la démonstration a des failles. Pas un mot, par exemple, sur les désaccords relatifs à notre participation au gouvernement de la Gauche plurielle. J.Perreux aurait-il passé cette triste expérience par pertes et profits ?? Certains camarades, aujourd’hui mobilisés sur la candidature de MGB, n’avaient-ils pas un "communisme" d’avance quand ils s’inquiétaient de voir cette stratégie affaiblir le Parti, et avec lui, une ambition immédiate de modification des rapports de forces.

Pas un mot non plus sur les contenus des transformations à opérer. Qu’il m’excuse, mais les 125 propositions, pourtant largement enrichies par les communistes, ne font pas la rue Michel. Malgré cela, son candidat, celui qui a claqué la porte des collectifs et refusé de soumettre sa candidature au choix des collectifs, son candidat donc n’est même pas capable, depuis son entrée en campagne, de les porter haut et fort. C’est ça le "communisme moderne" ?

Pas un mot non plus sur les objectifs de ce "rassemblement antilibéral" aujourd’hui réduit à une peau de chagrin, dont une large partie n’a désormais plus que la recomposition de la gauche de la gauche sur le dos du PCF, comme point de mire. C’est ça le communisme de notre temps ?

Enfin, prétendre que le combat altermondialiste tel que le mène J. Perreux lui-même (dans les forums sociaux où le peuple est bien trop absent) serait aussi transformateur que ne le fut et ne l’est encore le combat féministe, le combat contre les discriminations, etc... Pour ceux qui ont suivi le "mouvement altermondialiste" ces dernières années, c’est à mourrir de rire. Les FSM, FSE, collectifs, mouvements, etc... c’est ça le communisme en prise avec les enjeux d’aujourd’hui ?

Bref, tout cela est léger et pour le moins tordu.

Si ses désaccords avec la majorité des collectifs, avec la très large majorité des communistes (qu’il ignore joyeusement), le conduisent à se jeter dans les bras des Bové (qui ne fait pas le poids dans cette campagne), Onfray (qui vomit enfin son anticommunisme publiquement), Villiers (qui "laisse les pauvres" au PCF), etc... c’est son problème ! Qu’il continue à organiser les meetings de l’imposteur du Larzac, à quémander des signatures d’élus PS !
Mais qu’il ne prétende pas que "plus communiste que lui, tu meurs !" Il finira plus vite qu’il ne le croit dans les pattes des socialistes...
On parie ?

akrobat75



Insurrection
19 février 2007 - 22h18

pour rompre avec le libéralisme , il aurait fallu un autre candidat que José Bové,celui ci ne peut faire consensus par ses prises de position extremistes



Insurrection
19 février 2007 - 23h48

Je trouve ca tres bien, ca a le mérite de faire le ménage.
Maintenant ce que je n’accepte pas c’est qu’il parle des autres camarades en son nom.
Il est assez grand pour faire son choix.
Il n’a qu’a laisser les autres egalemnent le faire et ne parler que de lui.
Celui qui vient foutre la merde ici avec ces insinuations (véridiques ou non) c’est bien lui.

Evidement on est pas parfait et on tombe dans le panneau.

Bonne chance a Bové, il en aura bien besoin, mais je ne m’inquiète pas quand même, il retombera sur ses pattes.
J’espère que les camarades qui le suivent également, et qu ils ne seront pas de nouveaux dégoutés.
On combat dans le même camps c’est pour cela que la porte sera toujours ouverte.
Seb



Insurrection
20 février 2007 - 00h07

" Eh oui, je me suis trompé d’utopie. Je le vois bien . Mais je vais rester communiste, en mémoire de tous ceux qui sont morts pour cet ideal" Paul PREBOIST et moi je vais voter pour Marie Georges Buffet pour aussi honorer leurs mémoires. GERO 64



Insurrection électorale
20 février 2007 - 13h16

Jacques Perreux a le droit de considérer que José Bové est le meilleur candidat pour rassembler toutes les forces de la gauche de la transformation.

Mais Jacques Perreux a-t-il de droit d’utiliser l’étiquette communiste, en l’occurence "PCF" lorsqu’il s’affiche aux côtés de José Bové alors même que la majorité de son parti a par deux fois désigné Marie Georges Buffet ? Peux-t-il vraiment s’assoir ainsi sur le choix démocratique des adhérents (ceux qui militent, financent et agissent à la base) en faisant comme si la direction du PCF avait seule décidé le maintien de la candidature Buffet ? Pourquoi oublie-t-il ainsi de préciser ce fait qui n’aura pas échappé aux adhérents qui par millliers ont voté pour le maintien de la candidature Buffet (et a une très large majorité) malgré les pression médiatiques des Onfray, Autain, Salesse, Debons, Viliers etc... ?

Si Jacques Perreux n’était motivé que par l’espoir qu’avec Bové une "insurrection électorale" deviendrait possible (ce dont je doute aux regards des sondages qui le place à la hauteur de Marie Georges Buffet, Olivier Besancenot, Arlette Laguiller), alors il devrait au moins avoir la grandeur d’esprit de ne pas agiter comme une publicité son appartenance au PCF. Au mieux, puisqu’il se réclame de l’héritage du PCF et ne veut pas le renier, il devrait se mettre en congé.

Je ne suis pas favorable à ce que l’on pousse dehors les Braouezec, Perreux etc.....ni à ce qu’ils quittent le parti (même s’il faudra qu’ils nous expliquent comment on peut se maintenir dans une organisation sans en respecter les règles démocratiques) mais par contre je suis écoeuré de les voir jouer sur la division en s’affichant de la sorte et ce d’autant plus que lorsque l’on fait la liste des miltants communistes signataires du "bovéthon", une fois passé les noms des quelques "célébrités communistes"(dont les sus nommés), il ne reste pas grand monde parmi les encartés PCF. Perreux est-il là pour faire de l’affichage ? Pour faire croire à une "insurrection électorale" qui pour l’instant ne sert qu’à une chose : diviser un peu plus et faire perdre des voix à Marie-Georges Buffet (et de surcroit à Olivier Besancenot, Arlette Laguiller et Dominique Voynet), pour faire croire à une union en masse derrière Bové ?

Pour le reste, je n’aurai que quelques questions a poser à Jacques Perreux :
Que pense-t-’il des attaques anticommunistes de Onfray, un des lieutenants de Bové, qui pourfend le PCF dans une tribune avec des propos et des racourcis que la droite et l’extrème-droite répètent à l’envie quand il s’agit de calomnier plutôt que d’argumenter ? Comment peut-on laisser dire cela quand on se dit "communiste" comme Perreux le prétend ici ? J’aimerai que les partisans de Jacques Perreux a défaut de lui même répondent à ces questions !

Pour ma part, je crois que les amis du PCF sont derrière Marie-Geroges et pas du coté de ceux qui rêvent encore (au risque de la schizophrénie) de couler ce parti coupable de tout (et de n’importe quoi) à leurs yeux et qui comme des charognards attendent les restes. J’espère que Marie-Georges Buffet, les militants communistes et les militants des collectifs qui la soutiennent prouverons à Jacques Perreux qu’on ne se grandi pas en tapant sur les copains.

Pour le reste, l"insurrection electorale" de Jacques Perreux n’est rien d’autre qu’une "insurrection" contre la majorité de son parti, contre le choix majoritaire des militants. Je ne pense pas que ces derniers oublieront de si tôt. Dans le numéro de Regards qui a fait grand bruit (avec la parodie de la Cène) quel culot ont eu les partisans de cette insurrection électorale (électoraliste serait mieux approprié) de représenter Marie Georges dans la peau de Juda ! Franchement, il y a des gens qui devraient se regarder d’abord....

BIBI



Insurrection électorale
20 février 2007 - 13h17

Pour ma part, copropriétaire de ce Parti

Ni toi, ni moi, ni qui que se soit dans ce parti ne sont copropriétaires...
Nous en sommes membres, mais il ne nous appartient pas.
Nous le servons car il est au service du peuple exploité, nous nous en servons comme outil de lutte.

Copropriétaire...
Quel lapsus !

Jean-Michel (PCF)



Insurrection électorale
20 février 2007 - 15h08 - Posté par

C’est une question simple d’honéteté intellectuelle ! Rien de plus, rien de moins ! Qu’il veuille rester dans la mouvance communiste pourquoi pas mais se réclamer dirigeant du parti communiste et vice président d’un conseil général qu’il doit au parti communiste ...Non ! C’est à lui de s’écarter dans les formes qu’il décidera.

Etre directeur de campagne d’un candidat pour une élection démocratique en bafouant lui même les règles élémentaires de la démocratie de sa propre organisation, c’est ce que l’on appelle du n’importe quoi ! Quel exemple de démocratie pour les électrices et les électeurs ?

Comment ne pas se poser toutes les questions face à de tels comportements ?

Soutenir un poulain au gratouillement abdominal qui le poussait à être candidat puisque la démocratie normale des collectifs ne le voulait pas, encore un bel exemple de valeurs que l’on voudrait faire admettre aux autres sans qu’on les regarde eux !!! C’est vraiment encore du n’importe quoi ! C’est prendre les gens pour des idiots !

La politique c’est une action sérieuse, noble où les dérives et les fantaisistes n’ont pas leur place ! Les gens du travail ou de la création en difficulté attendent tout autre chose !

Galou des Landes


Insurrection électorale
20 février 2007 - 14h30

J’avoue ne pas comprendre ce discours...
Disours s’auto-justifiant et ce besoin d’ étaler ce qui semble être davantage un etat d’âme qu’un combat politique. Pour convaincre qui ? ses amis politiques ? ou soi-même ? Je comprends d’autant moins que vous (tu) évoques) la Résistance et invoque Paul Vaillant Couturier pour justifier de ton ralliement.
Gardons la mesure des choses comparables. D’autant qu’à ce jeu, et compte tenu de l’attitude de ceux qui excluaient d’office MGB et se réfugiaient derrière le "double conscensus" nous serions encore sous domination des nazis si les mouvements de résistance avaient autant ergoté et exclus les camarades du PC d’alors, en attendant l’homme providentiel, de la résistance aux OGM.. Libre à toi de rallier qui tu veux mais pas en carricaturant l’histoire .
MP 37



Insurrection électorale
20 février 2007 - 15h15

Monsieur PERREUX : vous avez droit à avoir une opinion différente de la grande majorité des membres du PCF.

et je ne doute pas un instant que par un souci d’Honneur, d’Honneteté intellectuelle et de respect des électeurs : VOUS ALLER IMMEDIATEMENT DEMISSIONNER de l’ensemble de vos responsabilités électives acquises grâce au PCF et à ses militants !

et vous vous representez sous la casaque de vos nouveaux "parrains" !

Roger de ANDRADE de Pluvigner en Morbihan



Insurrection électorale
20 février 2007 - 15h21

Je peux comprendre ta position, mais je trouve de mauvais gout de dire que c’est la meilleure position que peux avoir un communiste. Car la gauche antilibéral est diverse, la dynamique populaire ne pourra s’enclancher qu’avec tous ceux qui y ont intéret sur le terrain.
La lutte de classe est apre et laisser croire que les structures du Parti sont un obstacle pour imposer d’autres choix. Que Bové puisse mettrent en mouvement certaines personnes c’est possible. Mais face a ce capitalisme de combat qui ravage les vies dans tous les domaines. Nous avons besoin d’un Parti Communiste qui sait élever le débat politique sur les enjeux essentiels. Même si les médias nous ignore le Parti à hausser le ton et nous faisons confiance à notre peuple car notre travail de fourmi aura des conséquences positives. Que certains croit que le moment est venu de prendre notre place. Les pauvres sans communistes ils seront orphelins, il faut leur dire, comme toi d’ailleurs...
Pour le Non, comme pour le CPE nous étions en première ligne, comme nous le seront demain contre Sarko. Si les gens ne le comprennent pas ils verront bien plus tard mais nous continuerons pour remettre notre pays sur ses pieds. Car ce n’est pas la fin de l’histoire mais une période ou les élites vont être chahutés car le capitalisme montre tous ses défauts.
Amicalement. Annie



Insurrection électorale
20 février 2007 - 15h26

Ce qui est affligeant c’est tout de même de constater qu’il existe tant de notalbes Parti ; des révolutionnaires professionnels ou pas mais qui installés depuis des siècles dans leur statut de dirigeant, d’élu, en viennent à être coupé du monde du travail.
Non, on ne peut soutenir Bové et se réclamer du Parti Communiste.



Insurrection électorale
20 février 2007 - 16h18 - Posté par

juste une question a Jacques PERREUX et au fan club de José BOVE ?
POURQUI APPELEREZ VOUS A VOTER AU 1 TOUR SI VOTRE CANDIDAT N OBTIENT PAS SES 500 SIGNATURES ?.
Je serai content de le savoir , et je pense pas etre le seul à me poser cette question et je pense , que beaucoup comme moi ,attendent cette reponse
boulou33


Insurrection électorale
20 février 2007 - 15h52

J’avais voté pour le retrait de MGB Jacques, car tout ça me faisait gerber..Il est cvlair que tu peux enlever mon nom de ceux que tu considères comme des soutiens à José Bové...

Faut pas déconner non plus en croyant que ceux qui ont voté pour le retrait soutiennent tous aujourd’hui Biové...

C’est très très loin d’être le cas...alors sois honnette un instant je te prie....

Denis, ALBI.



Insurrection électorale
20 février 2007 - 16h38

Pourquoi ce justifié de ce rôle que joue J.PERREUX ? Beaucoup de communistes ne comprennes pas l’acte anti-démocratique que vous joué. Il y a eu vote pour savoir si MGB devait retirer sa candidature ou non, la majorité des communistes à décider de présenter MGB, le minimum c’est de respecter ce vote, ce que vous ne faite pas. Toutes les explications que vous pourrez donner, ne peuves nous convaincre qui vous faite fausse route. Aujourd’hui le mouvement qui a fait suite au 29 mai 2005 n’ai pas mur pour effectivement permettre d’avoir un seul candidat pour les élections présidentiel, il faut attendre et plutôt préparer le terrain des législatives et des municipales tout en restant à ça place,ce que vous n’avez pas fait. Comment allez vous expliqué de nouveaux que vous voulez travailler avec ceux que vous avez lâcher ? Il faut un peu de sérieux dans une démarche, ce que vous n’avez de nouveaux pas fait.



Insurrection électorale
20 février 2007 - 21h09 - Posté par

Tous ces dénis de démocratie que vous avez couverts au Collectif National "Unitaire", depuis qu’a été décrété le rejet de la candidature de MARIE GEORGE, vous ne les auriez pas supporté dans le parti. Vous devez accepter de ma part la réflexion suivante : changez de lunettes ou bien ayez le courage de vos opinions en commençant par respecter ceux et celles qui vous ont mandatés et élus. JdesP


Insurrection électorale
20 février 2007 - 19h38

Camarade que fait tu de l’ opignion des collectifs de base qui se sont prononces à 60%pour MGB alors que BOVE s’etait retire par peur de la démocratie et du résultat qu’il pressentais
vu son carisme au sein des comités (une chose est darracher des pieds de mais et de mener
une campagne presidencielle) cela commence à sufir de voir tous ses amis ou apparenté PC
qui se se’servent de ses militants pour se faire élire puis les rejettent à la premiére occasion .
les collectifs de base ont choisit MGB



Insurrection électorale
20 février 2007 - 20h28

Je suis une ancienne adhérente de la JC et du PCF, je n’ai pas renouvellé mon adhésion depuis l’épisode des communistes au gouvernement, mais je suis toujours restée à l’écoute...

J’ai connu ce genre de personnage, avec des responsabilités au pcf, plus tard avec des mandats électifs et qui était prompt à donner des leçons, mais qui par la suite se sont avérés des plus modérés quand il s’est agit de défendre l’intérêt des plus démunis et pour prendre a bras le corps les problèmes et apporter des solutions.

Ces mêmes personnes je les ai retrouvées par hasard quelques années plus tard, sous l’éttiquette rouges et verts, puis addhérents au parti socialiste et présents sur leurs listes électorales (sans doute leur a t’on fait miroiter quelque poste intéressant, car là où je les aient trouvés je ne m’attendait pas à les voir). Alors les donneurs de leçons...

Avant tout c’est d’une autre société dont je rêve pour tous et pour l’instant la gauche populaire et antilibérale emmenée par Marie-Georges Buffet est la seule qui est le courage de mettre le doigt là où ça fait mal.

Bon courage à tous, on en a besoin !

MS



Insurrection électorale
20 février 2007 - 21h37

NON ADHERENT AU PARTI COMMUNISTE, Je suis scandalisé par l’attitude de PERREUX et BRAOUEZEC.Quelle malhonnêteté intellectuelle !! L’un est élu conseil général, l’autre député maire
grâce au parti communiste et ils soutiennent josé BOVE, c’est leur droit mais qu’ ils aient le courage de démissionner de leur responsabilités d’élus,Ils n’ont pas de leçons de démocratie à donner Militant syndical, Je voterais Marie Georges BUFFET
FRANCIS



Insurrection électorale
21 février 2007 - 12h33 - Posté par

insurrection électorale dit il ? Pourquoi pas camarades tous aux barricades !!! tous à la bastille !! au fait de quelle bastille parle t’on ? celle où une grande majorité de communistes se seraient volontairement enfermés où celle qui se dresse comme un rempart devant les exigeances d’une société que nous voulons nous communistes . Je ne conteste pas le choix de ceux qui soutiennent José Bove fussent ils élus de la nation miltants où simples adhérents du pcf . Par contre je m’insurge quant ils s’arrogent le droit de piétiner la règle la plus élémentaire de la démocratie Je suis plus nuancé quand je lis que c’est grace au pc que le camarade Perreux a ete élu , je dirai plutot que cela tient de la confiance d’un électorat en la personne d’un candidat et la reconnaissance des valeurs qui caractérisent le PCF
Je ne reviens pas sur la légitimité de la candidature MGB je préfère m’engager résolument pour ganer ensemble quant aux camarades qui choisisent une voie différente , c’est une affaire entre eux et leurs conscience « militante ? » A QUI PROFITE LA DIVISION ? ANDRE HERVE


Insurrection électorale
20 février 2007 - 22h29

D’évidence, ce n’est pas un petit désaccord avec le Parti dont je suis membre depuis si longtemps. Mais ce type de désaccord est déjà arrivé à d’autres, d’autres fois et sur des sujets aussi fondamentaux. Je pense au féminisme, aux atteintes aux droits de l’homme dans les pays de l’Est, à l’homosexualité et, plus récemment, à notre participation au mouvement altermondialiste, aux combats pour le droit de vote des étrangers, à la régularisation des sans-papiers, à la gestion publique de l’eau. Pour certains, cel

Franchement que ne va-t-il pas chercher là. Je ne vois pas sur tous ces sujets en quoi le PCF d’aujourd’hui n’est pas en pointe, de même que de nombreux militants de ce parti. C’est pathétique de voir que Jacques Perreux n’aborde pas la période 1997-2002, durant laquelle beaucoup de militants se sont éloignés du PCF, notamment des syndicalistes écoeurés par la participation au gouvernement. Pourquoi ne voit-il pas cela ? Quel jeu joue-t-il ?

Il plaide l’unité. Pour l’instant je ne vois que division.

J’étais à la JC quand Jacques Perreux en était le secrétaire général. Je l’ai toujours connu comme responsable politique : a-t-il seulement jamais travaillé en dehors des sphères du PCF ?

Franchement pouvons nous croire ces professionnels de la politique qui n’ont à la bouche que le mot d’ordre de « faire de la politique autrement » ? Au PCF, un élu doit reverser ses indemnités à son parti. Ca c’est révolutionnaire ! Qu’il remette son mandat s’il ne veut plus de l’étiquette PCF, et il sera peut être plus crédible.



Insurrection électorale
21 février 2007 - 00h22

bonsoir,
après lecture des commentaires et de l’article de jacques perreux, je me pose quelques questions sur l’état du pc. sommes nous si nombreux et si puissants pour copieusement se prendre à partie, se traiter de "social traitre", s’exclure.
n’aurions nous pas interet, malgré nos differences, à nous réunir , à discuter franchement entre camarades(vivement un congrès extraordinaire). le pc n’est plus monolithique et c’est tant mieux ; je peux comprendre la réaction de perreux et de braouezec, peut-être avec des arrieres pensées, mais si bové n’a pas ses signatures , j’attends de leur part un ralliement. j’ai été decu de l’attitude de la direction du pc, lors des débats des collectifs. il me semblait qu’un non communiste ou qu’un communiste non à la tête du parti pouvait être le candidat de consensus : salesse ou autain auraient fait de bons candidats. il en a été autrement. comme quasiment la moiti" des communistes héralutais, j’ai voté pour le retrait de MGB, dans un soucis d’unité. le résultat est connu de tous...
mais le come back organisé de josé bové m’a paru tellement gros, que je voterai buffet. il ne s’agit pas non plus de "casser" bové ou d’autres parce qu’ils ont des opinions differentes ; je rappelarai que nous étions tous ensemble pour les meetings du non, et lors des reéunions unitaires du mans, de grenoble et de montpellier. l’union est encore possible : si par un (heureux ?) hasard, ni OB ni JB , n’avaient leur signature c’est naturelelemtn MGB qui devrait capitaliser les voix des antilibéraux.
salutations.
arnaud du 34



Insurrection électorale
21 février 2007 - 11h39

Je suis désolé, le temps passe et je suis de plus en plus amer. Nombre de personnes regrettent leurs signatures concernant l’appel à Bové. C ’est une réalité, et nombreux sont ceux qui vont faire marche arrière prochainement. Parce qu’il arrive un temps où nous prennons connaissances des stratégies, des idées de certains. Je trouve, pour ma part, que Bové s’est entouré (malgré lui peut ètre) de personnes qui n’auraient rien à envier à l’idéologie Nationale Socialiste.

J’y vais fort ???? peut ètre mais j’ai une énorme boule quand je lis certains documents émanants de soutien à Bové. Mais bon sang, Braouzec, Perreux qu’ètes vous allez faire dans cette galère ???? Je suis persuadé, que quelque soit le candidat qui aurait été choisit le 10 décembre, Bové aurait pris en otage (comme ce fut le cas le 20/21 janvier) le CNUAL et ce serait présenté ce qui était la suite logique de la stratégie des Bovéistes depuis Octobre ( Bové ou rien)

Je me réjouis de l’attitude de F.Dutoit. J’aimerais bien connaitre également son sentiment à ce jour. Certain n’hésiteront pas à dire qu’il a fait l’oblet de pression du PCF, et bien cette fois ci .....je m’en fous.

BRUNO.B

un communiste unitaire qui aurait souhaité une candidature autre que MGB, mais qui avec le temps, se fait une raison........avec les Bovéistes c’était de toute façon perdu d’avance.



Insurrection électorale : belle formule mais c’est tout .
21 février 2007 - 12h29

cher Jacques , nous nous sommes cotoyés lors de congrès de la JC et comme dans mon esprit rien n’est figé , je ne suis pas étonné de voir quelques dirigeants ou ex dirigeants s’éloigner des lignes qu’ils ont su si bien tenir quand il y avait dans les fédé des écarts.

Je te reconnais le droit d’empreinter d’autres chemins , comme lorsqu’un groupe crapahute pour atteindre un objectif ou apparaissent des divergence tactiques ou d’itinéraires. Parfois se détachent 1 ou 2 membres du groupe qui prennent un autre chemin , pensant qu’il est meilleur que celui de l’ensemble.
Sous off appelé et de culture démocrate, et enfreignant les règles de responsabilité il m’est arrivé une fois ( pour ne pas en arriver aux mains ) de laisser 2 gars prendre un autre chemin. Celui que j’avais préparé c’est révélé difficile.
mais nous étions 8 et l’entraide et la solidarité nous a permis d’atteindre le but. Avec mon groupe j’ai attendu. Les 2 gars n’étaientt pas là. Nous avons attendu. Au bout de 3 heures , et par chance une radio m’avait annoncé que les bahuts pour le retour auraient beaucoup de retard, j’ai décidé d’aller seul au devant des 2 contestataires (je laisse mon groupe sous la responsabilité de gradés). Ne les voyant pas j’envisageais d’appeler les secours mais j’ai , en marche commando ( courir ) continué. J’ai retrouvé mes 2 gars complètement épuisés et blessés. J’ai appris ensuite qu’ils avaient failli dévisser d’une falaise. J’étais si épuisé que j’ai eu envie de leur foutre une bonne branlée mais au fond c’étaient 2 braves types et ils avaient déja reçu la leçon. Ils n’ont oublié non plus que j’avais risqué gros , a cette époque : tribunal militaire.

Certains camarades pensent que le chemin est meilleur ? ok , mais personne n’est responsable de personne et si ces camarades se paument en cours de route personne n’ira les rechercher
( encore que ...). Le chemin que tu as choisies n’est ce pas se fourvoyer dans une espèce
d’aventurisme ? Ne caches tu pas une sorte de lassitude une sorte d’usure qui nous fait dire un moment " ras le bol , je ferai bien autre chose " ?

Et les voix que tu vas gagner ? elles sont pour qui ? Pour celui qui voulainet que les militants communistes aiillent au charbon pour lui ? J’ai été daccord avec cela jusqu’au moment ou il a trouvé que les communistes étaient trop présents trop actifs trop influents dans les " faux collectifs " ?

Je suis convaincu aujourd’hui qu’il n’y a pas seulement une question de personne dans l’affaire de la candidature unitaire , mais aussi et surtout une question stratégique. Et tu le sais . tu en es parfaitement conscient.

Enfin , sur ton texte , je le trouve certe plien de bons sentiments mais .....QUELLE LANGUE DE BOIS QUEL BLABLA abstraits et vide. Il ressemble a si méprendre a tous les autres qu’on lit sur l’agora et qui nous tire dessus a bouletS rouges sans arrèt. Qu’en dis tu ?

andré 18



Insurrection électorale
21 février 2007 - 12h31

Si on suit le raisonnement de J.Perreux, il fallait à tout prix faire une gauche alternative et antilibérale alors que d’évidence une gauche de combat demande des années et des années pour que l’ensemble d’un pays ,en s’emparrant des propositions de cette même gauche, soit capable d’une lame de fond telle ,qu’elle balaye tout sur son passage.
Le non au référendum procède d’un ras -le-bol profond chez l’ensemble de nos concitoyens : laissons-les mûrir et donnons du temps au temps en discutant avec ses collègues , son voisin de palier, ses commerçants.....
Si l’espoir d’une candidature commune a échoué, il faut en chercher les raisons de 2 sortes ,à mon humble avis : un rejet réel de la candidature communiste de la part des instances dirigeantes des collectifs prêts à se servir des structures d’appareil de votre parti pour le militantisme et le dévouement de vos adhérants(allant jusqu’à nier le choix final de ces collectifs) et une absence totale de la responsabilité politique de la part de tous ceux qui étaient candidat à la place de MmeBuffet.
Car franchement, pour quelqu’un en dehors de votre parti et qui regarde les autres candidats, dites-moi qui sincèerment présente autant de garanties que l’ancienne ministre des sports ?Le journal "l’équipe"lui a rendu un hommage à travars un article intitulé" Mme Buffet, une ministre des sports qui aura compté" et quand on connaît la valeur réelle de ce journal, c’est l’hommage du vice à la vertu.
Tout le monde sait que les combats politiques se mènent sur des siècles bien souvent, et je m’étonnerait toujours que des responsables d’un parti comme le vôtre l’oublient.Amitiées.



a mes camarades du PCF
21 février 2007 - 14h48

Chers camarades , vous qui flinguez jacques PERREUX a bout portant , je voudrais vous dire qu’il faut tempérer car je suis persuadé maintenant que Nous avons fait le bon choix : l’unité des communistes est a 95 % retrouvée et renforcée , que MG est de mieux en mieux perçue respectée et crédible ELLE EST LA MEILLEURE CANDIDATE DE GAUCHE ! les collectifs locaux ne nous jettent pas des pierre sauf une poignée de..... de quoi je me demande....
Et puis , il n’est pas nouveau qu’un ou 2 camarades choisissent une autre voix , je suis persuadé qu’ils ont tort et dailleur JACQUES PERREUX a dû apprendre et transmettre un principe qui veut que lorsqu’on critique le Parti en dehors on est foutu. Mais que voulez vous y faire pour l’instant , soyons fataliste sur cette question. il n’est pas nouveau non plus que lorsqu’un camarade souhaite s’éloigner du Parti nous soyons une meute a aboyer dessus. Doinc gardons nous des aboiements des insultes et réquisitoires du passé. Et en plus ça fait dire a quelques uns : " ah vous voyez !!! toujours staliniens le PCF !!!!"

ANDRE 18



a mes camarades du PCF
21 février 2007 - 18h58 - Posté par

A andré 18 . T as raison c est pas utile de se comporter comme des chiens en meute, ça ne fera que l inverse de l effet désiré ; nous cataloguer une fois de plus comme des sectaires (staliniens pour les intimes...sic ) Les états d ame de J.Perreux ne produisent chez moi aucun effet ormis l envie de renforcer mon role dans la campagne de M.G.B. Cette campagne une fois terminée il faudra aborder entre communistes le probleme des elus permanents qui vivent la classe ouvriere mais en sont déconnectés mais il ne vivent pas comme la classe ouvrière.Leur situation fait qu ils n ont qu une approche virtuelle de la réalité. Celui qui souffre ne se trompe pas de remede !
amitiés et fraternité a tous g.thollot militant communiste Mériel 95


Insurrection électorale
21 février 2007 - 14h49

C’est fabuleux le nombrilisme, c’est une question de personnalité, cela touche toutes les couches de la population. Ce qui est insupportable chez la très grande majorité des communistes, mais pas seulement, c’est que certains font passer leurs intérêts perso avant la dimension politique. Pour ce faire ils trouvent toutes les arguties possibles pour justifier l’injustifiable. Tout cela est contradictoire avec la démarche collective des communistes, mais c’est ainsi.

Au fait l’anti-libéralisme est-ce que ce n’est pas du communisme ? La Sécurité Sociale et la Retraite par Répartition est-ce que ce n’est pas aussi du Communisme ? Etc etc

Mais revenons à nos moutons : Clémentine Autain, ne voulait que personne ne sorte de la photo avant le 10 décembre, et puis le 21 janvier elle signe pour une deuxième photo. Mazette, quel impact politique ?

Il faut relativiser tout cela, car quand Ségolène dit qu’elle défendra le Service Public, comment va-t elle faire pour arrêter la machine infernale de la privatisation de l’EDF au mois de juillet, sans qu’elle exige de l’Union Européenne la prise en compte du NON de la France au TCE, pour obtenir de Bruxelles un moratoire sur la privatisation d’EDF ?

Entre la photo de Clémentine et la dimension politique pour stopper la privatisation de l’EDF, y a pas photo !
· Qui se bât réellement pour les Services Publics ?
· Qui ment ?
· Qui freine le mouvement antilibéral ?

Aline Pinault



Insurrection électorale
21 février 2007 - 15h18

M.Perreux , tu fais de l’audience. C’est bien. Tu peux ainsi te rendre compte pour avoir écris dans Bellaciao, ce que pense ses amis. Maintenant, tu as vu Besson, ci-devant secrétaire national du PS : il démissionne et ne demande pas le renouvellement de son mandat. C’est ce que j’appelle une démarche intellectuellement honnête.
Celà ne te donne pas une idée ainsi qu’à Braouzec, Fraisse, Asensi et Cie ? Un petit geste, bien honorable...

SPINOZA



Insurrection électorale
21 février 2007 - 18h58

Etre membre d’un parti politique,
c’est aussi respecter la démocratie interne de son organisation,
c’est donc accepter le vote majoritaire de ses adhérents.

On peut etre en désaccord bien entendu avec une position majoritaire,
mais si l’on considère que cette meme position est incompatible avec ses convictions les plus profondes, on a alors le COURAGE D’EN TIRER TOUTES LES CONSEQUENCES.



Insurrection électorale
21 février 2007 - 20h14

Je ne suis pas au PC mais chaque jour me confirme que j’ai fait le bon choix en choisissant MGB après l’échec du consensus.

En aucun cas je ne voterai Bové. La façon dont sa candidature a été imposée par une pétition, l’espèce de populisme et de vénération qui entoure ce personnage, les "personnalités" qui l’appuient et font preuve d’un anticommunisme primaire sont contraire à toutes possibilités d’unité. C’est toujours cette tentation boulangiste chère aux français, ce recours à un homme providentiel qui pourrait les sauver. Arrêtez de vous raconter des histoires Mr Perreux, vous êtes le seul à y croire. Vous n’avez pas voulu de l’unité.
A vous d’en tirer les conséquences.

Marsacub



Insurrection électorale
22 février 2007 - 09h40

une petite contribution de plus pour hurler contre ceux qui crachent dans la soupe (...) après avoir, durant des années trompé leur monde...

j’ai été moi aussi membre du PCF et secrétaire de section de 89 à 98, date d’une certaine rupture avec le parti pour des questions à la fois d’hommes et de stratégie politique.Pour autant, je n’ai jamais hurlé avec les loups, ni regretté quoi que ce soit dans mon engagement. Les camarades élus ou militants de base, hommes et femmes de grande envergure m’ont apporté la réflexion et la culture politique indispensable qui me manquait. pour celà, je leur serai reconnaissant toute mon existense.
Pour ceux qui n’ont investi le parti communiste que pour faire carrière, "grimper" dans la hiérarchie politique sans trop se soucier de ceux qui souffrent juste derrière la porte voisine ou à l’étage du dessous, je n’ai aucune considération.

Moi aussi, j’en ai beaucoup connu des donneurs de leçons que l’on ne voyait qu’aux heures de bureau ou lors des meeting, laissant aux "petits" le soin de vendre l’huma tous les dimanche matin...

hé bien aujourd’hui, je ne suis pas étonné de les voir trahir et choisir le camps adverse. il est triste de se servir de sa "notoriété" (encore que...) pour démolir au lieu de rassembler, construire et avancer des idées nouvelles ensemble. Le combat que mène marie george buffet et avec elle des milliers de militants est la seule façon de se sortir de ce bourbier.

Je suis fier que la direction du parti ne soit pas tombé dans le panneau de la division et fasse le choix de l’unité, n’en déplaise aux félons qui doivent effectivement faire un choix honnête : accepter le mandat et la tribune que leur apporte le parti pour militer et défendre sa stratégie... Ou démissionner. Mais ça... c’est une autre histoire...

Pour ce qui me concerne, je m’en vais de ce pas reprendre une carte à la section de ma ville !

D. PAULIN



c’est un joli nom " camarade"
23 février 2007 - 10h28 - Posté par

D. PAULIN ? Voila un homme qui fleure bon le camarade.


c’est un joli nom " camarade"
23 février 2007 - 15h30 - Posté par

hé bien oui !!! comme je l’explique, ex camarade et aujourd’hui futur camarade, puisque ceux de ma ville sont en vacances, mais c’est l’histoire de quelques jours tout au plus.


est ce une bourde ou un lapsus révélateur ?
22 février 2007 - 15h01

A SAINT DENIS LE 21 février José BOVE a declaré ( de mémoire et à quelques mots près )

" si le 16 mais nous n’avons pas les 500 signature ce n’est pas seulement une candidature qui disparait mais c’est aussi une colère qui disparait "

Pense t-il etre le seul à pouvoir porter la colère ?

Pense t-il sérieusement que la colère ne s’exprimera pas si il n’est pas la ?

andré 18



au fait, JACQUES .....
22 février 2007 - 16h29

José BOVE faisait-il consensus ? NON ? Mais alors pourquoi se présente t-il ?
Je veux rappeler combien on nous a emm.... avec le fait que MG BUFFET ne faisait pas consensus

Autre question à Jacques PERREUX : combien de voix comptez vous prendre au PCF ? Ca ne te rappelle rien ?
Trouves tu ma question incongrue ?

Merci de me répondre ( pas a la mangue de bois mais en termes clairs concrts et objectifs)

André 18



au fait, JACQUES .....
23 février 2007 - 08h17 - Posté par

je ne conteste pas le choix de Jacques Perreux en tant que personne, mais quand on est l’élu du Parti Communiste on a pas le droit de tirer contre son propre parti ou sans quoi on à la décence de remettre ses mandats au même parti. Je lui rappelerai la position d’un de nos grands anciens décédé aujourd’hui Arthur Giovoni, qui ne dira rien aux jeunes gens, grand résistant, compagnon de la libération, ancien député-maire d’ajaccio, qui refusa d’encaisser sa retraite de député qu’il reversait au Parti, parce que disait-il elle ne lui appartenait pas. Tous ces élus qui tirent contre leur camp devraient s’en inspirer.....
Jerome Caccavelli


Insurrection électorale
23 février 2007 - 15h35

désoler , tu ne reptésente que toi même , le parti c’est prononcer et une mojoritée de colectifs également en faveur de MGB .
en concéquence je te situe dans le camp des saboteurs.
se réclamer de la classe ouvriére comme tu le fait est tout a fais indescent,
connais tu le monde du travail ?de ceux qui transpire se salisse les mains, vas faire un tour a l’usine met les mains dans le camboui, vas sur les chantiers , ensuite et seulement tu pourra t’en réclameret agir en son nom



Insurrection électorale
23 février 2007 - 16h31

Camarade Perreux,
Je suis communiste, je comprends que chaque communiste peut avoir une vue différente de la situatuion. Que Buffet ne soit pas la candidature idéale pour mener un rassemblement, que la plus lourde responsabilité repose sur la LRC, que des militants du "non" soit alarmés et débousolés, que Bové n’ai même pas l’appui de ses troupes, c’est une chose, mais galvauder à ce point un espoir de 2ème tour est alarmante. 2% pour Buffet, 2% pour Bové, 3% pour Besansnot = 7%. Votre désunion et le bracage des antilibéraux représentent au moins la perte de 20% d’appui. L’attitude des antilibéraux a fait reculer la gauche de 20 ans. Vous en porter la responsabilité et en tant que communiste, donc appris à la dialectique, ta responsabilité est grande et pesante.
André.



contradictions
26 février 2007 - 17h04

tu as souvent dis que MG BUFFET NE ferait QUE 2 % , mais pourquoi , n’as tu pas raisonné autrement, en tant que dirigeant du PCF , en disant :

" IL nous faut UNE candidature , UNE SEULE ! nous allons disperser les voix anti libéral , le PCF a le plus les moyens de conduire une campagne , alors que les autres candidats du rassemblement ne l’on pas ( sauf bien sur de mettre les petits soldats du PCF au garde a vous , mais ça bien tu n’y a pensé a aucun moment ? ) Donc rassemblons nous autour du ou de la candidat (e) le plus crédible qui reçoit le plus fort soutien au sein du rassemblement, qui est sur d’avoir un fond electoral. Ne serait ce que pour les 500 signatures ET on y VA ! "

Au lieu de cela , tu ne soutiens pas , tu t’opposes a la candidate de TON parti , tu soutiens un autre candidat , par conséquence est complice d’une division des voix anti libérales, candidat qui n’a aucune autre alternative que de piquer les voix de MG BUFFET. La preuve José BOVE sur les plateau de télévision fait de la surenchère des propos de MG , elle va au MALI , et hop ! qui on voit au MALI 15 jours plus tard ? Est ce donc cela TON candidat Est ce ainsi la campagne que tu dirige ?

Je suis désolé de le dire car j’aurai souhaité que cela soit autrement , mais je suis sur que la bulle BOVE va faire PSSSSSSSsssss...... Il est vraiment LA candidature de trop et vous prenez le risque de faire très très mal a la gauche aux gens qui attendaient autre chose que cette mascarade.

ANDR2 18

PS comme je sais que tu es loin d’être un idiot , j’ai peur de ce que je construis comme hypothèse. Devons nous nous préparer a te voir partir ?






Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite