Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
de : Jean-Michel Hureau
mercredi 21 mars 2007 - 14h43 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires
JPEG - 23.8 ko

de Marc DOLEZ suivi de ma réponse Jean-Michel Hureau

Avec environ 35% des intentions de vote au premier tour, son plus bas niveau depuis 1969, la gauche est en passe, une fois encore, de perdre l’élection présidentielle.

Et pourtant elle devrait s’imposer sans coup férir, au regard du rejet massif de la politique de la droite, à plusieurs reprises depuis 2002, tant dans les urnes que dans la rue.

Et pourtant, face au danger Sarkozy, elle devrait rassembler tous les républicains attachés au modèle social français issu de la Résistance, inquiets de l’ultralibéralisme, du communautarisme et de l’atlantisme du ministre de l’intérieur.

Pourquoi alors un tel décalage avec la volonté du peuple et un tel décrochage avec le mouvement social ?

A l’évidence, le débat avec la droite n’est pas suffisamment frontal et la ligne de démarcation trop souvent franchie avec l’emprunt d’idées au camp adverse, d’où une grande confusion politique qui fait actuellement le lit de l’illusion centriste.

Il y en a principalement trois, sachant que l’appel à battre Sarkozy pour indispensable qu’il soit n’est guère suffisant, comme le démontrent les enquêtes d’opinion.

 Renouer avec le combat frontal contre la droite, projet contre projet.

Pour la gauche, la présidentielle est avant tout un débat de fond sur le choix de société et non « un lien direct entre le peuple et une personnalité », comme l’a malencontreusement affirmé la candidate. L’oublier est une faute majeure.

 Ecarter irrémédiablement toute hypothèse de gouvernement ou d’alliance avec l’UDF. Cette clarification est d’autant plus urgente que certaines voix parmi les plus autorisées l’évoquent sans détour.

Un tel scénario signifierait la remise en cause de la stratégie d’union de la gauche et l’implosion du Parti d’Epinay.

 Placer la question sociale au cœur de la campagne, en s’adressant aux salariés et à la jeunesse, à tous ceux qui, plongés dans la pauvreté, la précarité et la peur du lendemain, souffrent durement de l’implacable et cynique logique financière du capitalisme. L’urgence sociale exige des mesures concrètes et d’application immédiate pour revaloriser le pouvoir d’achat, assurer à chacun le droit à l’emploi, au logement, à l’éducation, à la santé. Mettons les en débat sans plus tarder.

Engageons nous, sans faux-fuyants, sur la généralisation des 35 heures et la garantie de la retraite à 60 ans.

Expliquons précisément comment nous nous opposerons aux licenciements boursiers et lutterons contre les délocalisations.

Renforçons le rôle irremplaçable et les prérogatives de l’Etat, seul garant de l’égalité républicaine.

Plutôt que d’appeler au vote utile, qui ne favorise pas la diversité indispensable au rassemblement, mieux vaut expliquer ce qui changerait vraiment avec une présidence socialiste.

Dans cet esprit et au-delà du désaccord avec le « pacte présidentiel », trois engagements de la candidate seraient particulièrement révélateurs du sens que la gauche, revenue aux responsabilités, donnerait à son action :

 Abrogation de toutes les lois antisociales et liberticides de la droite, à commencer par la loi Fillon sur les retraites, et ainsi clairement afficher l’impossibilité de facilement s’en accommoder, comme cela a été le cas dans le passé.
 Refus absolu du diktat européen sur la libéralisation de l’électricité et la libéralisation de l’ensemble du secteur postal, et ainsi affirmer la volonté de la gauche de mener sa politique, y compris contre Bruxelles.

 Renforcement réel des pouvoirs d’une Assemblée Nationale à élire à la proportionnelle, le plus vite possible sans attendre 2012, et ainsi rendre le pouvoir aux représentants du peuple.

Dans ces conditions, la victoire à la présidentielle deviendrait possible.

Sur ces bases, la refondation de la gauche s’engagerait favorablement.

Retrouver l’authenticité socialiste

Souhaiter ardemment la victoire de son camp n’interdit pas la lucidité : la gauche est à refonder.

« L’ordre juste » n’a évidemment rien à voir avec la lutte des classes ou un socialisme réformiste, pas plus que la démocratie d’opinion avec la démocratie militante ou le « New Labour » de Tony Blair avec le Parti de Jaurès et de Mitterrand.

Une page se tourne. L’avenir du Socialisme est en jeu en France comme en Europe où, après plusieurs électrochocs au cours du XXe siècle, la social-démocratie a perdu ses principaux repères, ses « défenses immunitaires » pour reprendre l’expression de Pierre Bourdieu.

Cette fragilité résulte de sa conversion au libéralisme économique et de son incapacité, après la chute du mur de Berlin, à définir un projet alternatif de transformation sociale.

En France, depuis le tournant libéral de 1983, la question est posée au Parti Socialiste : inscrit-il toujours son action dans le but de la transformation vers un autre mode d’organisation sociale ou considère t’il le capitalisme comme « l’horizon indépassable » ?

Ou, autrement dit, qu’est-ce qu’être Socialiste aujourd’hui ?

« Celui qui ne consent pas à la rupture avec l’ordre établi,…avec la société capitaliste, celui-là, je le dis, ne peut pas être adhérent du Parti Socialiste ».

La réponse de François Mitterrand, au congrès d’Epinay en 1971, fait écho à celle de Jaurès, dans son célèbre discours sur « les deux méthodes » en 1900 : « Le Parti Socialiste est un parti d’opposition continue, profonde, à tout le système capitaliste, c’est-à-dire que tous nos actes…doivent être dirigés vers la suppression la plus rapide possible de l’iniquité capitaliste ».

Le monde a beaucoup changé, mais pas l’exploitation de l’homme qui s’est même enrichie de moyens modernes massivement plus efficaces. En ce début de siècle, le Socialisme reste cette idée neuve pour la justice sociale, l’égalité entre les hommes et la libération des peuples. C’est la conviction de nombreux militants, à l’intérieur comme à l’extérieur du Parti Socialiste, qui ne se résignent pas à la faiblesse et à l’impuissance actuelles de la gauche.

Au renoncement et à la soumission, ils entendent toujours opposer le volontarisme politique, la transformation sociale et un véritable internationalisme ; à l’obscurantisme et aux intégrismes de tous poils, le progrès et la laïcité.

Face au libéralisme sous toutes ses formes, ils veulent porter un projet de société, fidèle aux idéaux de la gauche et aux valeurs de la République, adapté aux évolutions sociales, économiques et environnementales de notre temps.

C’est le sens de la refondation socialiste à engager, qu’elle que soit l’issue de la présidentielle, pour redonner toutes ses couleurs à la gauche.

La perspective est enthousiasmante.

Elle suppose cependant que tous ceux qui la partagent puissent enfin et rapidement se retrouver

Marc DOLEZ, député PS du Nord, animateur de Forces Militantes.
contact@marc-dolez.org


Ma réponse à Marc Dolez

Etant entendu que, si je sais encore lire correctement, le programme de Ségolène Royal ne répond en rien à tes attentes alors que toutes les réponses se trouvent dans celui de Marie-George Buffet, je ne comprends pas pourquoi tu persistes à vouloir soutenir la candidate du PS. Je pourrais en dire autant à Mélenchon, Filoche, Chavigné ou Généreux et bien d’autres.

Qu’est-ce que vous foutez encore dans ce panier de crabes où on joue déjà à la Lutte des Places ? Et pour quelles places, d’ailleurs ?

Pour moi, c’est décidé, sans état d’âme et sans illusion, c’est Marie-George Buffet.

Mes raisons sont là, et c’est aussi simple que ça :
 http://www.mariegeorge2007.org/Une-...

Cordialement

Jean-Michel Hureau



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 15h24

OUI JMH

JE SUIS MILLE FOIS D’ACCORD AVEC TOI ET TU LE SAIS

JE NE COMPRENDS PAS LE RAISONNEMENT DE DOLEZ ET D AUTRES AU PS
OU PLUTOT JE COMPRENDS QU IL EST FONDE SUR UNE ERREUR DE BASE !!!!

LE PS PENSE ENCORE AUJOURD HUI COMME SI L ETAIT LE PS DE 81 C A D LE PREMIER PARTI DE GAUCHE EN FRANCE CELUI CAPABLE DE RASSEMBLER LE PLUS GRAND NOMBRE D ELECTEURS DE GAUCHE EN FRANCE...

Tu vois JMH, pour moi , elle est LA leur erreur ,et pas ailleurs : ils raisonnent sur un postulat erroné qui consiste à dire que le PS est TJS le premier parti de gauche en France !!!

C’es t faux depuis 2002 pour au moisn trois raisons :

 le PS , comme les autres, a pris une trempe le 21 avril 2002.
 la majorité PS a été désavouée par les Français lors du vote national sur le TCE
 le programme, la candidate et l’état major du Ps aujourd’hui ne sont plus de gauche, comme tu le soulignes justement et comme c’es t si facile à constater même pour un enfant de 4 ans

Je maintiens : le seul parti de gouvrenement de gauche en France aujourd’hui, même avec notre tout petit groupe parlementaire ( mais nous, nous en avons un quand même !!!!!) et nos 14.000 élus locaux, et bien faut pas chercher loin , c’est le PCF - et le pivot d’une refondation, i lest chez nous et pas ailleurs, en tout cas certainement plus au PS !

Marc, je t’engage à sortir de l’erreur fondamentale dans laquelle tu es... VOTE BUFFET , FAIS VOTER BUFFET.

Osémy



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 15h33

bonjour
pour avoir ete militant ps dans la section de la gauche socialiste...je peux vous affirmer que cela n aplus de sens de rester au ps et de tenir cette position de "gauche du ps" vous etes le ps tout court.
sortez du ps imposez un clash salutaire pour la gauche !
le trvail de terrain depuis 91ne donne pas assez de resultats
militants veritablement de gauche quittez le PS n on pas comme un lache a la jospin mais comme conscient que vous portez en vous les restes du ps

maxx de bagneux



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 15h42

Tout en partageant l analyse de JMH et de la Louve je joind l appel de MGB aux électeurs socialiste qui n est en rien un débauchage mais un appl clair a ceux qui veulent vraiment que la gauche soit a gauche et que la politique change vraiment dance pays .
Pour cela socialiste communiste antilibéraux n on qu une solution le bulletin MGB et son programme

CF VITRY

Lundi 19 mars, à la Mutualité, lors d’un débat sur les retraites, Marie-George BUFFET s’est adressée aux électrices et aux électeurs socialistes :

"Je comprends que vous soyez déçus. Que vous soyez mal dans votre coeur de gauche avec la campagne de Ségolène Royal. Elle ne porte pas un projet qui permettra à la gauche de réussir. Elle envoie la gauche dans le mur. Mais vous qui êtes de gauche, notamment vous qui, socialistes, vous êtes rassemblés sur le "NON" le 29 mai, ne perdez pas votre voix. Voulez-vous que demain on dise que la droite, c’est 65% ou 70% des français ? Que la seule opposition cest le PS et ses éléphants ? Est-ce ce paysage politique que vous voulez pour notre pays ? Il y a peut-être une autre solution. Il y a peut-être une solution qui soit réellement à gauche. C’est le sens de ma candidature : rassembler les hommes et les femmes qui veulent qu’il se passe quelque chose à gauche. Qui veulent que la gauche ait le courage, enfinn, d’affronter la nécessité de redistribuer l’argent, de promouvoir de nouveaux droits pour les salariés dans l’entreprise, de combattre pour une réorientation de l’Union Européenne.

Utilisez ma candidature pour dire que c’est à gauche que vous voulez aller. Si vous reprochez à Ségolène Royal de ne pas être assez clairement à gauche, ne partez pas à droite. Faites en sorte qu’une candidature qui porte cette politique de gauche prenne des couleurs et pèse au moment de l’élection. Il y a un premier tour, utilisez ce premier tour pour exprimer vos exigences et vos aspirations."

CF VITRY 94



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 16h10

il est temps, grand temps et il n’est pas trop tard de prendre vos responsabilités. Persister à croire, à penser que vous pourrez encore changer les choses de et à l’intérieur du PS c’est perdre votre temps et votre énergie qui seraient bien plus utiles ailleurs......
Je vous accueille les bras ouverts, et c’est peu dire de ma part , au regard du mépris que j’ai , depuis quelques années, du PS. Appel à voter MGB, construire et renforcer durablement la gauche anti libérale et anti capitaliste , donc exclure des partisans de Bové (M. Onfray), tout de suite pour les législatives......même si je pense que les européennes et régionales 2009 favoriseront au mieux ce rassemblement.
Bruno.B



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 17h31

Salut Jean Michel,

Je vois que tu retrouves ta verve,et ton engagement !Je partage ta réponse et conseille pour ceux qui le peuvent l’Huma d’aujourd’hui qui analyse l’ensemble aspects de la candidature de MG.Buffet.

Bonne santé à toi,

Roger bretagne



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 18h02 - Posté par

Pendant des décennies, dans les campagnes haut-Garonnaises, les dirigeants locaux du PS - IZARD, MERIC ....- ne se gênaient pas pour vider systématiquement l’électorat communiste de sa substance en pratiquant sans vergogne la propagande pour le "VOTE UTILE". Tous les moyens ont été bons pour réduire le PC à ce qu’il est devenu, sans compter qu’il y a mis beaucoup du sien,on sait cela depuis LONGTEMPS, sans compter les trahisons de LLABRES et beaucoup d’autres. Aujourd’hui, pourquoi aurions nous des états d’âme à nous servir de cet argument, alors qu’il est plus vrai et plus valable que jamais, face à la situation inédite créée par le PS, avec sa candidate bourgeoise bon teint, qui s’est affranchie de l’appareil socialiste depuis bien longtemps : elle n’avait jamais fait mystère de ses ambitions au-delà ou par-dessus son parti, on voit aujourd’hui le résultat ! Un programme inodore, incolore, sans la marque d’une GAUCHE du peuple et nécessaire pour mobiliser les forces vives, les forces militantes. On croirait du BAYROU, le frère jumeau du petit Busch. C’est pourquoi j’approuve entièrement ce qui est dit plus haut par d’autres - je ne parle pas du "petit" qui vient se défouler dans ce débat de gens sérieux - : pour les gens de gauche, il n’est pas d’autre alternative, pour être et voter utile, A GAUCHE, que de voter pour cette candidate d’exception qu’est Marie Georges ! Qu’attendez-vous, les vrais socialistes ? En 69, vous étiez nombreux à avoir choisi Jacques DUCLOS, face à DEFFERRE et ses 5 % : çà n’a pas empêché le PS de rebondir !! Et de quelle manière !!
ALLEZ : FAITES VOTER POUR LA VRAIE CANDIDATE DE GAUCHE.
Pierrot de la BIGORRE


Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 18h02 - Posté par

Mais Marc Dolez, tu n’as pas compris et tu ne veux pas admettre encore le rejet aussi fort de la gauche qui a déçu !!! que de la droite qui cogne !!!

L’électorat de gauche n’a plus confiance ! Explique nous cette CUMA des ouiouistes et des nonistes du TCE chez les socialistes ????

Ton propos pourrait être intéressant mais il manque toujours et encore un élèment clé, à un mois d’une échéance forte, IL CONVIENT DE RENDRE AU MONDE DU TRAVAIL ET DE LA CREATION L’ARGENT, LA RICHESSE VOLEE PAR LE CAPITAL !!!!

C’est le fond du problème et tu n’en parles pas !!! Tout le reste c’est, ce n’est que du bla bla !!

Un Parisien m’interrogeait ces jours-ci mais où donc est passé Emmanuelli ??? On ne l’entend plus ?

Les multiples contacts que j’ai avec les gens et des gens de gauche me (nous) font dire quelle responsabilité vous portez , les socialistes dans la déception du monde du travail !!!

Mon unique petit espoir c’est de voir un score de reprise de confiance sur le vote Marie Georges Buffet. C’est vraiment mon unique espoir !!

Galou des Landes


Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
23 mars 2007 - 13h50 - Posté par

Ce matin , sondage du "PARISIEN" M.G BUFFET + 2 POINTS

Lentement mais surement...

Nicole


Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
21 mars 2007 - 19h34

"Battre la Droite" est, avec "le sursaut républicain", un vieux slogan du passé, défensif, qui a parfois conduit à des victoires électorales, ayant amené au pouvoir des gouvernements dits "de gauche" qui ont ensuite pratiqué des politiques de compromission avec le capital comme on dit.

L’argument massue était : "avec la Droite cela aurait été pire". A mon avis avec Jospin il y a eu beaucoup de pire et l’introduction du système ultralibéral en France avait commencé avec Mitterrand. Grand saccageur des espoirs de la Gauche.

Tout cela n’est plus à la hauteur des graves problèmes que rencontre notre pays et son peuple.

A cette classification Gauche/Droite, encore valable si on ne la réduit pas à l’idéologie pure, s’est juxtaposé le vrai clivage : adhésion à l’ultralibéralisme ou antilibéralisme.

Aucun candidat ne se réclame de l’ultralibéralisme évidemment. Le 29 mai 2006, ce système économique dominant, promu et installé par la commission de Bruxelles, a été rejeté par les français. Mais par candiddats interposés, l’utralibéralisme est en train de prendre sa revanche

Pour être clair, il y a trois candidats de l’ultralibéralisme : N Sarkozy n°1 sûrement, n° 2 Bayrou, valeur sûre, mais n° 3 pour vérouiller l’affaire Mme Royal. Tous ceux-là ont l’essentiel de leurs campagnes fait par les médias alignés, c à d l’immense majorité.

F Hollande et elle ont entraîné le PS dans cette voie d’accompagnement du système ultralibéral, qui ne comporte pas la moindre trace d’humanisme, ne parlons pas de social, l’année dernière.

Pour eux cela n’est qu’une question de carrière personnelle.

La situation actuelle réclame une vraie rupture avec le néo libéralisme. Des socialistes comme JL Mélenchon le savent, l’intelligence de Fabius le lui fait comprendre.

A la condition que le PC cesse d’être la caution de Gauche du PS, les socialistes sincères finiront par rompre avec ce qui est devenu avant tout un appareil au service d’ambitions personnelles.

Jean-Marie Berniolles



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
22 mars 2007 - 07h46

La perte d’un certain nombre d’électeur par la gauche qui aujourd’hui vote LE PEN, viens du fait que, nous n’allons pas assez loin dans nos propositions. Ces électeurs veules remuer le panier de crabes, comme l’on dit, et sons partis. Si nous avons un vrai programme de gauche, avec non pas des promesses, mais des certitudes, comme le fait Marie George BUFFET, une bonne parti d’antre eux reviendrons vers la gauche. LE PEN ne ce nourrie que du mal être des gens. Alors rassemblons le maximum sur la candidature de gauche antilibérale, et faisons voter MGB. Pour moi c’est la seule solution pour retrouver une partie de ces déçus depuis 1983.



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
22 mars 2007 - 12h35 - Posté par

Le seul vote utile c’est MGB et dénonçons BAYROU
le frère jumeau de Sarkozy qui a voter depuis 5ans
toutes les lois anti-sociales avec la majorité de l’ump.
Donc le choix est clair les déçus du PS doivent se retrouver
sur le vote MGB qui va peser sur le PS dès lors qu’il sera
important, voter Bayrou ce n’est pas un vote de changement
dont les français ont besoin, Bayrou c’est un homme de droite.
Ne vous laisser pas avoir car vous iriez non pas vers des lendemains
qui chantent, mais vers un désastre politique, ce serait grave car
ce pourrait être l’élimination de la gauche et l’instauration d’une
alliance gouvernementale PS et UDF à l’allemande dont notre
peuple à tout à y perdre, et puis Bayrou est bien un libéral il a
bien appeler à voter OUI au traité européen.
Il n’est pas concevable que des anti-libéraux votent contre leur
camp en le faisant soit pour Bayrou ou Sarkosy.....
Le bon sens doit l’emporter les français veulent plus de gauche et
non pas plus de droite.

Jean_Claude


Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
23 mars 2007 - 11h36 - Posté par

La refondation d’un authentique parti socialiste passe par la refondation d’une gauche authentiquement populaire, donc, par le vote MGB au 1er tour, le seul qui porte une mise en cohérence de la dynamique sociale et d’une dynamique politique , à même d’offrir au peuple une "puissance politique" face à l’économisme néolibéral clairement refusé le 29 Mai 2005.

L’avenir d’une gauche populaire n’existe que dans un rassemblement dont la force liante reste "l’urgence sociale" !


Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
23 mars 2007 - 11h52

Marc, que penses tu de la dernière sortie de Ségolène de créer un fond de pension collectif.
N’est-ce-pas faire passer le marché libre et non faussé en matière de retraite avec des fonds capitalisés qui iront jouer un rôle antisolidaire.
Que penses- tu de sa déclaration ce matin disant qu’elle n’abrogerait pas la loi Fillion, qu’il fallait faire plus intelligent et qu’elle appelait à une remise à plat.



Battre la droite pour mieux refonder la gauche, par Marc Dolez, suivi de ma réponse
24 mars 2007 - 20h30 - Posté par

Dire ,ou écrire que Jospin est un lâche, cela n’est pas vrai ,et ce n’est pas honnête de penser de la sorte, un homme vexé à le droit de se révolter, peut être à tord mais la liberté est à ce prix .

M.G.B déclare redistribuer l’argent, et pourquoi, d’où vient cet argent ?une meilleur redistribution c’est à mon avis plus réaliste pour toute la société .

Certes Henri Emmanuelli est plus que silencieux, est-il encore un bagarreur politique ? .

La politique c’est pas simple, demander a Noel Mammer ou est passé son vélo ?

Il est vrai, pour un encarté au P.S , voter ségo c’est un peut dur.

Voter M.G.B. semble plus cohérent, pour de multiples raisons, pour moi trop long a écrire .

salut et fraternité
Guy Rosay





les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
7 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite