Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Battisti libéré ! Et maintenant ?

de : Claude Mesplède
lundi 8 mars 2004 - 16h56 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Tous les signataires de la pétition hébergée par « Mauvais Genre »et tous les lecteurs de la Gazette se sont réjouis de la remise en liberté de Cesare Battisti. Toutefois cette liberté reste conditionnelle. Il ne peut franchir les limites de l’Ile de France, ni s’approcher d’un aéroport et il doit aller pointer chaque semaine. Néanmoins, la question qu’on est en droit de se poser est la suivante : pour en arriver là était-il besoin de priver cet homme de sa liberté pendant vingt-deux jours ? À moins que la décision des magistrats de la cour d’appel de Paris ait surpris jusqu’au ministre de la justice lui-même ? En effet, a-t-on jamais vu un Garde des sceaux s’investir autant sur un tel dossier et multiplier les déclarations fracassantes sur les ondes ou à la télévision jusqu’à la veille de la comparution de Battisti devant la cour d’appel ?

Le caractère de ces déclarations, tout comme les articles publiés par la presse qui soutient le Garde des sceaux se limite à une phrase unique sans cesse répétée comme un slogan : « les assassins doivent payer ». Et d’énumérer des faits précis en les qualifiant d’irréfutables. Comme si un procès jugé par une cour d’exception, sur la base de témoignages de « repentis » et hors la présence du prévenu, pouvait représenter ce qu’il y a de meilleur en démocratie. En tout cas, comme preuves irréfutables, on peut certainement mieux faire.

Fustiger les signataires qui réclament la liberté pour Battisti semble à la mode dans Le Figaro comme dans l’Express. Cette stratégie, car il s’agit bien ici d’une stratégie mise au point par le ministre, ne vise qu’à noyer le poisson et à faire oublier l’essentiel du dossier. C’est à dire l’engagement solennel du président de la République François Mitterrand d’accorder en 1985 l’asile politique à des activistes décidés à rompre avec leur passé. Un engagement aujourd’hui renié par le ministre de la justice.

Je ne suis pas plus angélique que ceux qui nous malmènent dans la presse. Ceci ne m’empêche toutefois pas d’avoir quelques principes et de m’y tenir. Le respect de la parole donnée est l’un de ces principes que j’estime inaliénable. Cet engagement solennel d’accueillir sur le sol français des hommes et des femmes, dont nul n’ignorait que certains pouvaient avoir commis des actes répréhensibles, n’a soulevé à l’époque aucune opposition, aucune contestation, ni à gauche, ni à droite. Et durant des années, malgré les alternances des gouvernements, nul n’a songé à bafouer la parole donnée par la France. Je ne me livrerais pas ici à une subtile analyse sur les raisons de ce changement d’orientation. Je constate seulement que le ministre de la justice se garde bien de mentionner cet engagement car il aurait quelques difficultés à expliquer pourquoi il le désavoue.

Le Garde des sceaux a peut-être des enfants. Dans ce cas, il sait que les enfants réagissent comme nous. Il vaut mieux éviter de leur faire des promesses et de ne pas les tenir. Non seulement, ils sont mécontents, mais ils ne font plus confiance à leurs parents. Lorsque cette façon d’agir devient une pratique au niveau de l’état lui-même, cela devient scandaleux et nuit gravement à la crédibilité d’un gouvernement démocratique qui, ces derniers temps, multiplie les promesses auprès des hôteliers, des buralistes, des chercheurs, etc. C’est si vrai que plusieurs élus de la majorité au pouvoir se sont exprimés eux aussi pour le respect de la parole donnée, ce qui confirme s’il en était besoin, que cette valeur est sensible à tout individu bien au delà de ses options politiques.

Si Battisti est sorti de prison, il reste toujours sous la menace d’une extradition vers l’Italie, ce qui, compte tenu de la législation en vigueur, se traduirait par un emprisonnement à vie en fonction de la condamnation du tribunal d’exception qui l’a jugé par contumace sur la foi notamment de témoignages d’activistes repentis. Le jugement sur cette extradition se tiendra le 7 avril prochain, mais il ne sera pas connu immédiatement et il y a des chances pour que la décision soit rendue quelques semaines, voir plusieurs mois après. C’est dire les moments d’angoisse que vivent Battisti, sa famille et toutes celles des dizaines d’exilés italiens placés dans une situation similaire. A cette occasion il est bon de revenir sur cette nouvelle procédure.

En 1991, la cour d’appel a rendu deux jugements défavorables à l’extradition de Battisti vers l’Italie. Attention, l’affaire n’a pas été jugée sur le fond. La délibération a considéré la demande d’extradition irrecevable dans la mesure où les garanties d’un jugement équitable n’étaient pas remplies. Or, en droit français, une chose déjà jugée ne peut plus être rejugée. J’ignore sur quel artifice de procédure s’appuie le ministre pour ne pas respecter la loi, mais c’est ainsi. Le combat mené par les avocats de Battisti se devra donc de prendre un tournant juridique.

Orchestré par la presse italienne et relayé par le ministère de la justice, un déferlement médiatique d’une violence et d’une intensité rarement égalées tente de convaincre l’opinion de la culpabilité de Battisti. Ne tombons pas dans ce panneau grossier. Nous défendons Battisti parce qu’un président lui a accordé l’asile politique et que ce qui est donné ne se reprend pas. Tous les signataires de la pétition doivent se sentir alertés par l’inégalité des moyens qui sont les nôtres pour que, nous aussi poursuivions nos explications auprès de tous les citoyens de bonne foi. Il importe donc de créer partout où cela est possible un comité de soutien (par village, ville, quartier, arrondissement) qui, comme ceux déjà existants poursuivra la collecte de signatures et la mobilisation des citoyens sur les deux axes indissociables :

respect de la parole donnée

chose jugée ne peut être rejugée.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Battisti libéré ! Et maintenant ?
9 mars 2004 - 10h42

complètement d’accord. avec les initiatives et comités partout en France come en italie(Bologna,Milano etc.)..parce que c’est un nouveau 7 avril qui recommence ,en Italie, dans la mensonge totale de la presse du pouvoir totalmediatique avec des anciens facho qui ont revisionnée l’histoire de la resistence et de l’antifascisme italien..(chef du sénat m.Pera).la situation en italie est très grave pour une dite démocratie(oligachie, plutot,pas Athenes)),européenne..Une nouvelle unanimité ,comme dans le passé 7 avril du ancien processus contre tout le mouvement de l’époque..des milliers de jeunes camarades en prison etc..Un nouveau fascisme est en train de s’installer, avec la complicité des ex comm.maintenant centregauche du P.D.S ;.. pour une bizarre Unité nationale comme une fois entre pci et dc ..mais avec un peuple affamé et sans liberté d’expression(la classe moyenne,prof.,employés,cadres,ouvriers,etc.vive avec et moin de 1000 euro pour famille,et beaucoup de femmes retournent au foyer comme dans les années 50, ;le 17 pour cent de la population des cadres est malmise et enragée...tandis que le chef B.... dit, que l’italie est devenue plus riche et puissante ,etc.etc) ;..selon des enquetes de la presse européenne, l’italie avance(avec tout le respect..pour le peuple grec) ) à peine la Grèce,.. ;selon des autres enquetes(courrier international),il y a des prof.,des employés qui mangent au resto du coeur de la caritas,et ils dorment dans la voiture..Italie argentine ?Selon le pouvoir L’italie est la puissante amie de Bush ...ET TOUS LES ITALIENS SONT DEVENUS RICHES...La verité ?...Le capitalisme est en complète déroute..Des autres enterprises comme Lucchini,etc.( l’espresso février 2004 unique hebdomadaire encore un peu independent ),sont dans la dette financière comme Parmalat...,dans la turmente..Et sans parler de la liberté d’expression comme dans le cas de battisti ;,tout les mass media crient avec vulgarité contre sa libération et contre la France..garantiste(sic),...(à l’exception de la résistence de sites web ou des quotidiens comme" liberazione"(rifondazione comm.ita.), et manifesto) ,tout le monde médiatique crie contre la France qui protège les révolutionnaires etc.°...)..Il faut une coordination du resau en France comme en italie pour avoir le maximum d’info et vigilance ...salutations fraternelles...collective new global italofrancais "après marx 7 AVRIL 2027....une vraie démocratie et altermondialisation..



> Battisti libéré ! Et maintenant ?
9 mars 2004 - 12h56 - Posté par

pour une vraie justice,une vraie démocratie,pas une oligarchie médiatique totalitaire,..libération pour battisti et tous les italiens qu’ils vivent en france par une vingtaine d’années..pour une europe sociale et démocratique,une éurope du Droit et ..." lutte continue pour la "souverainaité des populations", prisonnières des ultraliberaux de l’europe policière,antisociale, et pro /nucleaire,. ;Résistence au pacte sécret des gouvernements d’état policier , de la droite italienne et francaise. ;pour une.démocratie sociale ’ici et maintenant’...alternative sociale democratique radicale de gauche,démocratie directe,..resistence pour la défense des droits de l’homme,des femmes,des tous les opprimés,en italie,en france,en europe,.....unité prolétaire..,contre la domestication de la pensée critique,de la pensée et mouvance altermondialisation..,pour une nouvelle alliance,un bloc de la gauche rouge,verte,et noire...,alternative,antagoniste à la pensée social/liberal en italie et en france...Rénaissance,.."résister c’est créer"...et comme disait raoul vaneigem:pour l’abolition de la societé marchande,pour une societé vivante ;;....unique chance c’est la désobeissance à la tyrannie planétaire du profit mise sur le caractère archaique des réactions pour accroitre sa puissance en démantelant les secteurs utiles à la societé et en propa -geant une misère existentielle qui multiplie les comportements suicidaires...Notre seule chance d’abolir la civilisation marchande consiste à favoriser l’émergence d’une civilisation humaine en nous fondant,avec l’intention de la dépasser,sur la.seule et véritable nouvelle économie.Le temps est venu d"en prendre conscience:notre richesse réside en une vie affinée par le progrès de la sensibilité et de l’intelligence humaines.Nous n’avons ni à la sacrifier ni à la rembourser au prix de l’infortune.Notre combat n"est plus de survivre dans une societé de prédateurs mais de vivre parmi les vivants...Raoul Vaneigem.....






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite