Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Revolution
de : 8119
mardi 28 octobre 2008 - 11h32 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Lorsque ce dont l’argent était représentatif n’est plus devenu que symbolique en 1971, la règle du jeu du système avait à ce point été modifiée que toute la construction empirique des relations interhumaines aurait dû en être modifié tout aussi profondément. Sans cela, c’est comme si on continuait à jouer au monopoly avec un joueur perdant qui imprime ses billets à volonté, et tout le jeu n’est plus qu’une ineptie sans fin.

Quand on change les règles du système il faut le faire bien ou ne pas le faire du tout car ce qui en découle n’est ni plus ni moins que l’horreur et la famine, de véritables meurtres d’échelle.

Et si en ce moment il est question à nouveau, devant la fatalité, et n’ayant fait que rabaisser et rejeter violemment ceux qui le préconisaient, de changer les règles du système social humain, de ce qui lie les gens entre eux, à travers leurs relations professionnelles, dont découlent leurs relations en général, qui aura l’audace et la prétention de dicter ces nouvelles règles ?

Il faut bien observer que dans la vie d’une société si un tel changement est ordonné brutalement et tyranniquement, ou pire, opéré en catimini ce qui n’enlève rien à la brutalité du crime, à chaque fois dans l’histoire que cela a été fait c’était une décision criminelle, et c’est pourquoi fut inventée la démocratie.

En confiant à la sagesse populaire les clefs de telles décision on s’épargnait de véritables massacres.

C’est à dire que c’est pour une raison fonctionnelle et uniquement de bon fonctionnement du système social humain que la démocratie fut créée, ayant (déjà) observé combien les décisions muries dans des cerveaux atrophiés et autoritaires, qui ne devaient rendre de compte à personne, étaient toujours et de façon déterministe des mauvaises décisions.

 

Pourtant c’est ce qui se passe en ce moment. Je lis certains se posant la question de ce qu’il adviendra du système social humain, dans quel monde vivra-t-on dans dix ans, pour peu qu’il y ait encore une trace de vie sur Terre.

Et pourtant je ne lis personne qui ne s’offusque de la non démocratie, du totalitaire des changements appliquées à la va-vite, par des gens reconnaissables en ce qu’ils n’ont de compte à rendre qu’à d’autres hommes de l’ombre, et qui sont à l’origine de tous les malheurs du monde.

Peut-être s’essaient-ils et peut-être croient-ils y arriver cette fois-ci ?

Mais on sait bien que non, que les gens puissants de ce monde ne possèdent aucun intérêt, aucune foi en le sauvetage de leur âme, aucune raison concrète de sauver la vie des gens et d’y perdre leur fortune, leur pouvoir et leur statut, par lequel ils s’identifient depuis leur naissance.

Il faut vraiment être cons et demeurés pour croire qu’une solution ayant un impact positif émergera de cerveaux qui n’ont de compte à rendre personne ; il faut vraiment être plongé dans la berlue pour ne pas voir que tous les remaniements structurels opérés en ce moment le sont de façon totalitaire, en ne faisant aucunement appel à des votes démocratiques, pourtant faciles et rapides à mettre en oeuvre.

 

Si on avait confié au vote populaire le soin de désynchroniser l’argent de l’or en 1971 aucun doute que le refus l’aurait emporté. Aujourd’hui on a des moyens beaucoup plus puissant pour convaincre les masses, et si un vote démocratique doit s’opérer, il doit se préparer un an à l’avance, le temps qu’un Jack Bower à la télé sauve le monde en faisant le « bon » choix.

Même puissamment instruits le vote démocratique aurait peut être été insuffisant, si en amont seules des croyances, des craintes irrationnelles, et des idées reçues étaient livrées à se combattre, en lieu et place d’études brillamment menées, d’analyses impartiales et de simulations réalistes.

C’est à dire qu’il nous faudrait en premier avoir les outils scientifiques (et c’est là que seul Chavez, dans le monde et dans l’histoire de la Terre, parla de « politique scientifique ») pour ensuite, si l’évidence n’arrive pas à choisir, confier le changement de paradigme sociétal à un scrutin populaire.

De là il est sensé apparaître que si on avait ces outils scientifiques il ne ferait aucun doute que les changements actuels sont antinomiques avec la vie sur terre, qu’ils sont criminels et aberrants, qu’ils augmentent encore l’injustice et donc l’entropie du système social humain.

En effet si on renfloue des sociétés privées à but lucratif à qui on loue son argent créé ex-nihilo, et qui se sert dans les impôts pour rembourser leur faillite chronique, alors pourquoi les entrepreneurs les citoyens continueraient-ils à payer leurs impôts, si en retour ils ne font que nourrir la machine qui ne vit qu’en leur serrant la gorge ? Pourquoi à ce moment-là, on n’imprime pas ces billets pour les donner à ces, notez bien SVP, 923 millions d’humains qui sont en danger de mort par famine, soit, notez bien SVP, près de 18% de la population mondiale ?

Dans quel monde vivons-nous ? N’avons-nous aucun moyen de contrecarrer les plans criminels d’irresponsabilité et antiscientifiques de gouverneurs et des « puissants » qui aiment l’idée de se trouver en « maîtres du monde » ?

Savent-ils au moins que la responsabilité qui incombe à leur position dépasse dix mille fois leur propre vie ?

8119

http://w41k.info/21822



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Revolution
28 octobre 2008 - 11h48

Nous ne paierons pas pour eux !

Nous contribuables, élus ou simples citoyens,

Ayant constaté la déroute du système boursier,
Ayant observé l’incapacité de certains établissements bancaires à y faire face,
Et devant la réponse du gouvernement qui veut sur-endetter l’État pour leur venir en aide,

Nous refusons catégoriquement d’être mis à contribution pour renflouer les caisses d’organismes privés qui doivent assumer leurs prises de risques inconsidérées.

Nous ne voulons pas payer doublement les conséquences de cette crise financière que nous n’avons aucunement provoquée.

Pour dire non au renflouement des banques avec notre argent, Pour demander un coup d’arrêt à la spéculation destructrice,

Venez nombreux vous rassembler place de la Bourse, Métro Bourse. dimanche 2 novembre à 15h

Ne sauvons pas les banquiers !

http://fautpaspayer.free.fr/

27 octobre 2008 - 18:43

La Suisse aussi vulnérable que l’Islande ?

http://www.swissinfo.ch/fre/swissin...

INTERDICTION DES PARIS SUR LES toutes les formes de DERIVES financiers :

Pour eviter d’avoir a chercher a l’avenir lors de prochaines catastrophes similaires :

"On cherche à savoir quel est le mécanisme de cette fraude et les éventuelles responsabilités pénales",

Une solution simple pourtant abscente partout :

.....l’interdiction des paris sur l’évolution des prix : en éliminant la prime à la fraude, elle introduit une moralisation immédiate des pratiques, et ceci sans l’adjonction de règles accessoires.

http://www.pauljorion.com/blog/?p=890






Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Lorsqu'on ouvre une école, on ferme une prison. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite