Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Sommet social : Un tout petit "one shot"

de : Slovar jeudi 19 février 2009 - 12h30 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Comme prévu, la montagne a accouché d’un ... souriceau.

Les syndicats ont demandé à évoquer le sujet de la Guadeloupe sans obtenir de dialogue puisque le Président considère qu’il s’agit d’une affaire locale. Cette attitude montre bien que le pouvoir cherche par tous les moyens à nier l’évidente jonction entre les mouvements sociaux des DOM TOM et ceux de la métropole.

En ce qui nous concerne, nous saluons la mémoire de Jacques Bino le syndicaliste de la CGT Guadeloupe tué par balle à proximité d’un barrage à Pointe-à-Pitre, dans la nuit de mardi à mercredi et exigeons que les pouvoirs publics incluent Elie Domota Le leader du LKP dans les négociations à venir.

En ce qui concerne les annonces savamment concoctées par le chef de Brice Hortefeux : Raymond Soubie, on reste un peu pour ne pas dire beaucoup sur sa faim. En effet, il ne s’agit que de mesures ponctuelles comme l’a confirmé Monsieur Soubie ce matin sur Europe1. La réponse du Président à la plus grave crise économique et sociale est donc un "one shot"

JPEG - 51.2 ko

Dans le détail, quelles sont les mesures "emblématiques" du Président ? - Source site du Premier Ministre

En direction les salariés précaires en contrat à durée déterminée ou d’intérim, et les jeunes. S’agissant de l’indemnisation du chômage partiel, Nicolas Sarkozy propose de "la porter, par exemple, jusqu’à 75 % du salaire brut" en procédant "par voie de conventions ad hoc entre l’Etat et les branches ou des entreprises données, comme pour l’automobile".

"Nous pourrons également mobiliser la formation professionnelle pour prévenir l’activité partielle ou l’accompagner", a-t-il suggéré, en se déclarant favorable à ce que les salariés en activité partielle puissent "bénéficier d’une modulation de leurs échéances pour le remboursement de leurs emprunts immobiliers".

Il reste à savoir si un ordre formel sera donné aux banques ou si on se contentera une fois plus d’incitations verbales.

Figure aussi parmi les propositions "une prime exceptionnelle de 400 à 500 euros" pour tous les chômeurs "pouvant justifier entre 2 et 4 mois de travail", dont le financement serait assuré par l’Etat. Les premiers concernés par cette mesure sont les jeunes pour lesquels des efforts ciblés de formation sont à réaliser.

Rappelons que cette prime ne sera accordée qu’une fois !!!

Un fonds d’investissement social pourrait être créé "afin de coordonner les efforts en matière d’emploi et de consolider différentes sources de financement". Ce fonds "pourrait atteindre entre 2,5 et 3 Mds €" et serait abondé pour moitié par l’Etat, a précisé le président de la République.

Cette idée émane directement de la CFDT qu’il faut peigner dans le sens du poil pour la faire revenir à ses bons sentiments "réformistes" A noter la fourchette et surtout l’emploi du conditionnel "pourrait être créé " qui en fin de compte n’est qu’une indication d’intention. On attend la réponse sur le financement des 50% restants qui seraient si on comprend bien à la charge des employeurs, dont le MEDEF, qui refuse absolument toute participation.

La protection des plus modestes au sein de la classe moyenne. "La première piste de travail consiste en la suppression d’un partie de l’impôt sur le revenu pour les personnes assujetties à la première tranche d’imposition". La seconde piste concerne les familles, pour qui le chef de l’Etat réfléchit à la possibilité de verser aux bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire, une prime de 150 euros.

C’est un geste. Ce qui est pris n’est plus à prendre. Cependant, les sommes qui représenteront environ 300 € d’un côté et 150 de l’autre sont sans commune mesure avec l’augmentation des prix et les bas salaires.

Une aide sous la forme de "bons d’achat de service à la personne (aide à domicile, garde d’enfant, soutien scolaire, ménage)" pourrait bénéficier aux ménages touchant l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile, à ceux percevant le complément de mode de garde, aux familles qui ont un enfant handicapé ou aux demandeurs d’emploi qui retrouvent du travail.

On reste dubitatif sur cette mesure et sur la capacité des services à la personne à devenir un réservoir d’emploi. Depuis leur lancement en fanfare par Jean Louis Borloo, ces services ne fournissent que des emploi de grande précarité. De plus, proposer à un ex chômeur de fournir quelques heures de travail à plus précaire que lui est assez cynique.

Le partage de la valeur ajoutée et du profit. Sur ce sujet, le chef de l’Etat souhaite confier une mission d’analyse et de concertation à Jean-Philippe Cotis et propose que les dirigeants de sociétés renoncent à leurs bonus "lorsque leurs entreprises recourent massivement à du chômage partiel ou décident un licenciement économique d’ampleur".

Clemenceau lorsqu’il déclarait : "lorsque je veux enterrer un problème je créé une commission" aurait du déposer cette phrase. Ses descendants seraient richissimes. Le MEDEF oppose une fin de non recevoir à toute mesure de redistribution de la valeur ajoutée. Compte tenu que le Président ne peut rien imposer et qu’il ne légiférera pas sur le sujet, Monsieur Cotis aura toujours le plaisir d’être rémunéré pour réfléchir.

Quant aux syndicats de salariés, leurs réactions sont reproduites par le journal Le Monde. Nous vous les donnons en intégralité ci-dessous

Selon François Chérèque (CFDT), "l’action syndicale a permis une première inflexion dans la politique gouvernementale". "Les quelques mesures annoncées aujourd’hui, en particulier pour les familles modestes, vont dans ce sens. Mais face à la situation des salariés, les mesures sont insuffisantes." "Comme l’action syndicale commence à payer, la CFDT estime qu’il faut continuer à mettre la pression sur le gouvernement et le patronat" pour "aller jusqu’à un vrai changement de cap", a-t-il ajouté.

Son homologue de la CGT, Bernard Thibault, a qualifié les décisions présidentielles de "série de mesures d’accompagnement social à la crise". Rappelant que le coût des mesures avoisine 2,6 milliards d’euros, il s’est dit "bien obligé de ramener ce chiffre à la somme de 8 milliards d’euros" au bénéfice des entreprises avec la suppression annoncée de la taxe professionnelle.

Jean-Claude Mailly (FO) a relevé "quelques éléments qui bougent un peu", sur le chômage partiel – même si "c’est encore insuffisant" –, la formation et les allègement fiscaux. "Mais c’est beaucoup trop court" et "nous avons essuyé une fin de non-recevoir sur le smic et les négociations salariales de branches", a encore affirmé M. Mailly, critiquant le "refus d’un moratoire sur les trente mille emplois publics" dont la suppression est programmée cette année".

Jacques Voisin (CFTC) a lui aussi jugé que si "les lignes ont un peu bougé", "le compte n’y est pas", notamment sur les salaires. "Il y a certes eu un effort sur les familles modestes mais c’est bien insuffisant."

Bernard Van Crayenest (CFE-CGC) s’est montré moins critique. "Il y a eu quelques avancées sur le dialogue social, un consensus sur l’emploi mais il y a encore beaucoup à faire pour améliorer l’indemnisation du chômage partiel", a-t-il dit.

Le président de la CGPME, Jean-François Roubaud, s’est félicité que l’exécutif ait "fait attention à ne pas pénaliser les entreprises davantage, y compris les TPE et PME".

Par contre, nous n’avons trouvé aucune réaction ou communiqué ce matin sur le site Web du MEDEF.

Lors de son intervention hier soir à la télévision, le Président dans son préambule a indiqué que le SMIC ne serait pas augmenté et que l’Etat continuerait son travail de démantèlement des services publics en poursuivant l’allègement des effectifs, justifiant amplement le nouveau rendez-vous du 19 mars et une vigilance accrue de tous les salariés sur les réformes qui pourraient diminuer encore un peu plus leurs prérogatives.

On se demande encore si le souriceau d’hier soir ... a vraiment existé

Slovar les Nouvelles

http://slovar.blogspot.com

Crédit et copyright photo

Le Point



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sommet social : Un tout petit "one shot"
19 février 2009 - 13h43 - Posté par momo11

La question qui se pose:qu’allaient-ils donc faire dans cette galère ?Car,quoi le quidam lamda savait bien que l’artifice du 18 fevrier était un pétard mouillé.La position que devrait adopter les syndicats est plus de discussions stériles,plus de sommet qui n’en est pas.Bien au contraire ,prendre exemple sur nos camarades de la guadeloupe,y faire un stage syndicale si necessaire et enfin revenir a la lutte !!!!!!momo11



Sommet social : Un tout petit "one shot"
19 février 2009 - 13h46

Plutôt un pet de lapin ;mais qui semble convenir à certains. Quant aux autres rendez-vous dans la rue dès demain en solidarité avec nos camarades de Guadeloupe et parceque leur combat est aussi le notre.






Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
6 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite