Soutenez Bellaciao
  Newsletters
  Agenda
  Commentaires
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Bellaciao version texte pour mobiles   |   Accueil  |   Qui sommes-nous ?   |   Souscription  |   Liens  |   Contact  |   Recherche
Suite à des actes de malveillance, les contributions "sous proxy" (anonymisers, TOR...) ne seront plus validées, et ce quel que soit le contenu du message.
Nous effacerons les messages à caractère diffamatoire, injurieux, xénophobe, sexiste, les menaces, la pub commerciale et politique... et quand un commentaire est effacé, les messages qui y répondent le sont aussi !
Evitez de publier des infos personnelles : adresse, téléphone...

En réponse à :

Alexis Charitsis (Syriza) : « Un renversement pour la Grèce, un message à l’Europe »

6 janvier 2015 17:53, par jojo
"mais en 17 ,Lénine ne voulait que la paix et du pain , et pourtant il a dû aller plus loin ... " C’est exact dans la forme mais dans le fond ce mot d’ordre allait beaucoup plus loin et signifiait exactement ce que j’ai essayé d’exprimer dans mon commentaire : c’était renouer ( bien que la social démocratie russe n’ait jamais trahi le prolétariat dans la guerre impérialiste ) avec le programme international et historique du prolétariat . En effet quelle était la situation en 1917 en Russie et aussi en Europe : la guerre impérialiste battait son (...)


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Elle [la philosophie] fait sienne la profession de foi de Prométhée : "Je hais tous les dieux." Cette profession de foi est sa propre devise qu'elle oppose à tous les dieux du Ciel et de la Terre qui ne reconnaissent pas pour divinité suprême la conscience que l'homme a de soi. Karl Marx