Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le pouvoir est à la rue


de : via pilhaouer
vendredi 29 octobre 2010 - 09h14 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 14.7 ko

Deux millions de Français encore, ce 28 octobre 2010, tous ensemble sur tout le territoire, à clamer leur exigence du retrait de cette loi inique qui a fusillé leurs retraites. C’est énorme, tout simplement.

Après la loi, après le matraquage médiatique et policier, après un nombre d’appels à mobilisation record, les Français étaient toujours présents. Des tréfonds de leur citoyenneté, de leur dignité, de leur indépendance et de leurs valeurs les plus enracinées, les français se sont encore mobilisés pour dire NON.

Qui pourra dire qu’il n’y a pas là-dedans quelque chose de noble ?...Qui pourra oser le dénigrement de cette lutte acharnée contre la résolution têtue d’un pouvoir qui emploie tous les moyens pour ne pas entendre, pour refuser l’évidence du rejet de sa régression et pratiquer un actif déni contre des Français de tous âges qui ne demandaient finalement, au départ, qu’une véritable négociation sur un projet dont les objectifs, les modalités et les résultats leur paraissent inacceptables ?...

C’est évidemment quelque chose d’autre qui se joue dans le cœur des Français, aujourd’hui. L’intransigeance d’un pouvoir au-delà de toute raison et de toute justice mène les esprits à des conclusions amères autant que plus générales.

Placés devant une réforme qu’il n’acceptent décidément pas, les Français sont absolument conduits à regarder les responsables sur la durée. Une durée qui n’accorde aucun répit aux yeux dessillés.

Les réformes aussi bien économiques que politiques n’ont été qu’une succession d’échecs. Echecs que des rapports entérinent, les uns après les autres. Sur le front de l’emploi, du social, de la justice, de la santé, de la sécurité, de l’énergie, de la citoyenneté et de la répartition des richesses, le pouvoir sarkozyste advenu en 2007 a failli, complètement et irrémédiablement failli. Mieux, les prétendues réformes ont aggravé la situation, conduisant le pays dans une spirale d’inégalité, de chômage et de disparition du filet social sans précédent.

JPEG - 41.6 ko

Se pose aujourd’hui tout simplement la question de la conduite générale des affaires, par un pouvoir aussi manifestement incapable non seulement de proposer des solutions à la mesures des enjeux, mais totalement déterminé à poursuivre dans la voie d’un ultra-libéralisme dont les conséquences chaque jour apparaissent aux fançais dans toute leur horreur.

La France, dans sa très grande majorité, refuse l’équipe comme les dirigeants, jette le bébé avec l’eau du bain. Les sondages, leur direction univoque compensant leur fiabilité relative, l’indiquent sans ambiguïté.

Deux conclusions sautent aux yeux, si l’on suit ce fil qui conduit l’amertume d’une réforme imposée à la détestation d’une politique et des individus l’imposant pour une conduite générale du pays tout à fait néfaste.

Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa incarne la dérive que nous subissons. Il l’a pensée, conduite et imposée. Celle des équipes qui ont appliqué successivement et avec un même zèle ses directives est tout à fait majeure.

A l’institution parlementaire incombe un rôle déterminant dans cette déroute. Elle a permis que le processus se prolonge, inchangé, conforté par des années d’acquiescement. En ignorant, en acceptant l’existence de procédures de contrôle inexistantes, d’élus à la volonté captive, de moyens de riposte citoyenne absents ou empêchés.

Cette situation a dû clairement apparaître aux yeux des hommes, au cœur de l’appareil, qui nous ont dépossédé de notre pouvoir, qu’ils soient du côté de la majorité ou de l’opposition. Rien de significatif n’a pourtant été fait par les personnels élus et responsables divers, tant au plan de la dénonciation forte et globale d’une crise de gouvernement majeure - s’ajoutant à une crise économique mondiale également considérable -, que des actions pouvant amener à un changement rapide, profond et déterminé de la direction prise par le système.

Les Français sont bien obligés maintenant, dans l’urgence d’un appauvrissement général et annoncé par certaines voix marginalisées, de constater que le pays est en proie à une triple crise.

Crise du leadership, crise des réformes, crise des structures institutionnelles, tout cela débouchant actuellement sur une crise morale qui n’est que la traduction instantanée et humaine d’une perception obscure mais certaine de la triple défaillance pointée.

Il faut lucidement ajouter à ce constat terrible que les chiffres des salaires, revenus et mobilité sociale ascendante marquent une nette progression pour une minorité de personnes. Lesquelles possèdent déjà situations, biens et réseaux leur assurant la possession et la domination de tous les leviers du pays, avec une assurance que rien ni personne ne semble vouloir contester réellement.

En conséquence, il serait fort aventureux de penser que la détermination et le nombre, la volonté et le refus exprimés dans les multiples manifestations qui ont marqué les derniers mois, dans les grèves qui persistent partout, dans les opérations coups de poing que lancent les salariés à tout moment, vont soudainement s’évanouir.

Il serait même risible de croire que la prise de conscience taillée dans les exigences foulées aux pieds va laisser place à une acceptation tranquille, une résignation bon enfant qui demandera juste le retour à une espèce de normalité, pour attendre paisiblement le point de non retour.

TAIMOIN.

URL de cet article http://www.legrandsoir.info/Le-pouv...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le pouvoir est à la rue
29 octobre 2010 - 09h41 - Posté par pilhaouer

Et, en attendant, on réprime :

Retraites. Le cheminot CGT de Saint-Nazaire (44) reste incarcéré

Le 24septembre dernier, Jérôme, un jeune cheminot CGT nazairien, était condamné à deux mois de prison et incarcéré à Nantes pour avoir lancé un projectile sur les policiers lors de la manifestation de la veille. La cour d’appel de Rennes a confirmé, mercredi, le placement sous mandat de dépôt et rendra mardi prochain son arrêt sur le fond. Son procès en appel, mercredi après-midi, a mobilisé 300 manifestants de la CGT, des cheminots venus de Loire-Atlantique et des militants du collectif rennais contre la réforme des retraites, qui se sont massés devant le parlement de Bretagne. On saura le 3novembre si la cour confirme ou non le jugement du tribunal de Saint-Nazaire, sur la culpabilité et sur la peine.

Le télégramme 29/10






Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
5 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
6 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite