Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites


de : Inventerre
mardi 30 novembre 2010 - 09h50 - Signaler aux modérateurs
21 commentaires
JPEG - 25.5 ko

Selon cet article de Financial News et le The Wall Street Journal, le Fonds de Réserve des Retraites a été intégralement versé au crédit de la CADES et continuera de gérer cet argent, de loin, en tant que tierce partie, pour la CADES. Ce qui fait tout de même 36 milliards d’euros qui disparaissent du FRR pour venir boucher une partie d’un trou.

En gros, on utilise des fonds destinés à la gestion de long terme pour remplir des gros trous et des gentils déficits de court terme. Ça ressemble à s’y méprendre à la récente ponction par le gouvernement irlandais des 24 milliards d’euros du National Pension Reserve Fund pour alimenter le programme budgétaire courant.

Tout ceci, dans la plus parfaite opacité (s’pa, m’sieur Baroin) que la presse s’est d’ailleurs entretenue à conserver.

L’étape suivante, pendant que l’écart des taux entre le Bund allemand et les Bons français ne cesse de grossir, c’est probablement les petits sommes rondelettes mises de côté par le citoyen lambda sur ses comptes épargnes, livret A et compagnie.

Évidemment, ce ne sera pas présenté comme ça.

http://inventerre.canalblog.com/arc...


"France seizes €36bn of pension assets

by George Coats 29 Nov 2010

Asset managers will have the chance to get billions of euros in mandates in the next few months for the €36bn Fonds de Réserve pour les Retraites (FRR), the French reserve pension fund, after the French parliament last week passed a law to use its assets to pay off the debts of France’s welfare system."

The assets have been transferred into the state’s social debt sinking fund Cades. The FRR will continue to control the assets, but as a third-party manager on behalf of Cades.

The change is included in the annual social security law that was adopted last week and will be published by the end of December after anticipated approval by the constitutional court.

The move reflects a willingness by governments to use long-term assets to fill short-term deficits, including Ireland’s announcement last week that it would use the country’s €24bn National Pensions Reserve Fund “to support the exchequer’s funding programme” and Hungary’s bid to claw $15bn of private pension funds back to the state system.

The decision has prompted a radical restructuring of the FRR’s investments. The new strategic investment plan, which will be released in the new year, will see a rapid reduction in its 40% allocation to equities and a shift to cash and short-term government bonds, according to a source close to the situation.

There will be a focus on liability-driven investment, where asset managers are told to minimise risk by matching assets closely to liabilities.

The transfer of the FRR’s assets to Cades is controversial. Force Ouvrière, a trade union confederation, accused the government of “provoking the clinical death” of the FRR.

The decision was taken within the context of this year’s pension reform, which provoked riots with its decision to raise the retirement age. The state old-age pension system, the Cnav, is in deficit, and responsibility for financing the deficit rests with Cades.

The government is requiring the FRR to pay €2.1bn a year to Cades to meet this obligation.

The government claims that the rise in retirement age will return Cnav to balance by 2018, so the FRR is expected to pay this sum for the next eight years. The FRR will then be wound down. It is expected to cease operations by 2024.

The schedule of payments will account for about two-thirds of the FRR’s assets. A source close to the situation said : “That means it will keep about one-third of the total without any liability constraint, and will have the opportunity to manage that part of the fund in a normal active and long-term way.”

Another source said : “In most years, the FRR accounts for more than 50% of asset management mandates in France.”

He said the FRR had been an innovative force in the relatively conservative French asset management world. It had pioneered a shift in the style of managing money in France, from balanced mandates, where a single fund manager invested its client’s money in many different asset classes, to specialist mandates, involving many fund managers focusing on particular areas of expertise.

The FRR promoted socially responsible investment, increased the use of investment consultants and encouraged objectivity in assessing performance.

The source added that without the FRR, “the risk is that the market will slip back into its old habits and slower pace”.

An asset manager said : “Clearly, the move creates new opportunities, because the French asset management market will be reshuffled because of the changes.

But it is also a step back because there are very few French capitalised pension schemes, and the experience around the FRR, the richness of the asset management and the opportunities it created will disappear in a few years.”

http://www.efinancialnews.com/story...

http://online.wsj.com/article/BT-CO...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 10h19 - Posté par Roberto Ferrario

Ireland must find €17.5bn from its pension fund and reserves for bailout

Contribution demanded at meeting of eurozone ministers as proposals to shore up euro also outlined

by Ian Traynor in Brussels, Henry McDonald in Dublin and Jill Treanor

EU ministers tonight spelt out the terms of Ireland’s €85bn international financial rescue package, and revealed the Dublin government will have to raid its national pension fund and other cash reserves for €17.5bn as a condition of the deal to bail out its banks and debt-laden economy.

The unexpected contribution from Ireland was demanded at a hastily arranged meeting of the eurozone’s finance ministers, who were desperate to secure a deal before the markets open tomorrow.

The package from the EU and International Monetary Fund includes €67.5bn of external loans. €10bn will go straight to the crippled banks, and €25bn is earmarked for bank support in the future. The remaining €50bn will be used to shore up the public finances and allow the government to keep making welfare payments and cover other expenses such as health and education.

The agreement was outlined after six hours of parallel emergency meetings in Brussels of all 27 EU finance ministers and of the 16 countries using the single currency. New proposals for a permanent crisis mechanism to shore up the euro from 2013, when the current schemes run out, were also outlined.

The gravity of the situation was such that the chancellor, George Osborne, attended the eurozone meeting, even though the UK is not in the single currency. The UK is to contribute an estimated €7bn, some €3.8bn in a direct loan for the banks.

Osborne said : "There is a loan going from Britain to Ireland of just over £3bn. Of course, Britain is also part of the EU and part of the IMF, so we stand behind their loans as well. It is in Britain’s national interest. It is money we fully expect to get back, and we think it will help Ireland get on a fully stable path back to growth."

He also negotiated that the UK would not be part of any future eurozone bailout schemes after 2013.

Within minutes of the announcement, Ireland’s embattled prime minster, Brian Cowen, was facing questions about whether his country could afford the interest on the loans, which will average 5.8%, as the repayments will amount to 20% of annual tax revenue. But he was unrepentant. "Can Ireland do without this package ? The answer to that is no," he told reporters last night.

"If we don’t have this programme we would have to go back to the market, which has prohibitive rates," he said.

Ireland’s borrowing costs have shot through 9% and anxiety about the terms of Ireland’s bail-out package has reverberated through the eurozone. There have been sharp rises in the borrowing costs of Portugal and Spain, sparking fears that they too will need assistance to avoid a break-up of the eurozone.

Joan Burton, of the Irish Labour party, said that the Europeans and IMF had "played better poker" than Ireland. She claimed that the Irish government had gambled away assets such as the pension reserve fund in the discussions. "The EU and IMF have us where they want us," she said.

EU leaders wanted to demonstrate to the markets that they could contain the contagion in the eurozone, and for the first time today called for the financial markets to bear some of the losses in future European sovereign debt crises.

Cowen made it clear that the authorities were trying to stop another crisis that would have been caused if bond holders had been forced to take losses. Such a move, he said, could have endangered the "entire financial system".

Dublin insisted the interest rates on the loans had to be less than 6%, even though this is more than the 5.2% paid by Greece when it was bailed out in April. While agreeing the Irish deal, the leaders of Germany, France, and the European Central Bank issued demands that the private sector should shoulder some of the losses in future bailouts after 2013.

This issue of creditor "haircuts", or investor losses, has been highly contentious over the past month.

Chancellor Angela Merkel of Germany, President Nicolas Sarkozy of France, and the ECB chief, Jean-Claude Trichet, conferred over the weekend on the plan for a permanent euro rescue system. According to German officials today, Berlin has scaled back its demands after running into resistance from the French and the ECB. The paper tabled today, to be discussed at an EU summit next month, rowed back from a blanket insistence on creditor haircuts, instead saying the investor losses should be treated on a case by case basis.
Cost of the bailout

• The €85bn bailout is made up of €67.5bn from the European Union, the International Monetary Fund, and the states of Denmark, Sweden and the UK. Another €17.5bn comes from Ireland’s cash reserves and its national pension reserve fund.

•Of this, €35bn is set aside to shore up the Irish banking system. €10bn will be used immediately, and the other €25bn is a contingency fund.

• Of the €67.5bn, the IMF is putting up €22.5bn.

• The two European stability funds are also putting in €22.5bn each. The UK contributes to one of these funds.

• The UK’s contribution is €3.8bn as a direct loan to the Irish banks. The interest rate has yet to be announced, but will be about 6%. The UK taxpayer will contribute about the same amount again through its membership of the IMF and EU bailout schemes.

• The plan allows Ireland to delay the deadline set for reducing its budget deficit to 3% of GDP until 2015, a year longer than previously. The deficit is currently 32%.

• The interest rate on all the loans, if they were all held for the maximum term, averages 5.8%. The bailout offered to Greece earlier this year averaged some 5.2%. The bond market had been demanding 9% to lend cash to Ireland in recent weeks.

• The Irish government has said that interest payments on its state debt will total more than 20% of tax revenues in 2014.

http://www.guardian.co.uk/business/...



L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 10h41 - Posté par Roberto Ferrario

France joins Ireland in ‘raiding national pension fund’

by Max Julius

France has reportedly passed a law to use the assets in its €36 billion national reserve pension fund to pay off welfare system debts, as Ireland tapped its own reserve pension fund to supplement an EU-IMF bailout.

The assets of the French pension fund, the Fonds de réserve pour les retraites, have been moved into the agency in charge of refinancing the country’s social debt, Cades, Financial News reported.

According to the newspaper, the fund will continue to control the assets, but as a third-party manager on behalf of Cades.

The report came shortly after it emerged that debt-ridden Ireland will contribute €17.5bn to its own rescue – some of which will come from its National Pension Reserve Fund, a sovereign wealth fund that had €24.5 billion under management at the end of September.

News of the French move is likely to lead to unwelcome comparisons between the two nations, amid fears that Ireland’s debt crisis may spread to other eurozone nations.

France’s budget minister, Francois Baroin, insisted yesterday that his country was shielded from any possible contagion and that it was ‘neither threatened nor targeted.’

Meanwhile, the seizure of the French pension fund’s assets, which was included in the annual social security law that was adopted last week, will be published by the end of December after anticipated approval by the constitutional court, Financial News reported.

The decision has prompted a radical restructuring of the fund’s investments, according to the paper. In the report, a source was quoted as saying that a new strategic investment plan will see a quick reduction in its 40% allocation to equities and a shift to cash and short-term government bonds.

Max Julius on Nov 30, 2010 at 09:06

http://citywire.co.uk/money/france-...



L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 11h35

C’est quoi la cades ?



L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 11h41 - Posté par

La CADES ? Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale.

http://www.cades.fr/


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 12h09 - Posté par

qui négocie la dette de l’État sur les marchés financiers


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 12h29 - Posté par

voouuaaalllllaaaa


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 12h56 - Posté par
L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 16h02 - Posté par richard PALAO

ce fond de réserve crée à l initiative du gouvernement JOSPIN alimenté principalement par les taxes sur l alcool et le tabac avait pour but d atténuer les effets démographiques sur le financement des retraites et ne devait être utilisé si nécessaire qu aux alentours de 2030 / 2040 lorsque le papy-boom devrait se faire ressentir plus fortement . En l utilisant actuellement le gouvernement hypothèque l avenir mais reconnait implicitement que la réforme qu’il vient de faire voter n est pas financée , ce que ne cessent de répéter les organisations syndicales mais qui est balayé d un revers de main par SARKOZY . Une raison supplémentaire pour poursuivre la lutte pour exiger le retrait de cette réforme et imposer un nouveau financement frappant davantage les produits financiers et les plues-values des entreprises .


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 16h04 - Posté par

N’oublions pas l’ineffable jean christophe le dégoût , pardon, le duigou...


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
1er décembre 2010 - 14h38 - Posté par richard PALAO

la mission de la CADES est de résorber la dette de la sécurité sociale et il est alimenté par une partie de la CSG , a ne pas confondre avec le FOND DE RESERVE DES RETRAITES qui lui a été créer pour anticiper les effets du papy-boom sur notre système de retraite .


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
2 décembre 2010 - 05h58 - Posté par

La CADES a été crée en janvier 1996 par le gouvernement JUPPE afin de faire payer aux pauvres les 110 milliards d’EMPRUNT d’ETAT (137 milliards avec les frais et les intérêts) collectés en 1993 et détournés en 1994 par le gouvernement BALLADURde la manière suivante :

Avant que le marché Hors cote » ne soit supprimé, création d’une nouvelle valeur « OTTOMANE FINANCIERE » à 210 000 francs l’action (le père d’Edouard BALLADUR était directeur de la banque ottomane en Turquie) puis voyage à Mayotte (13000 kms) juste avant les élections de 1995 probablement pour la finalité de l’opération car ce n’était certainement pas pour y chercher des électeurs

Pour ce qui est du comblement du « trou de la sécu » de 110 milliards ce même gouvernement avait augmenté la CSG de 1.1% à 2.4%. dès son arrivée

Après avoir essayé vainement de rattacher le détournement de l’emprunt d’état au trou de la sécu qui aurait été porté à 220 milliards, ce que le Canard Enchaîné a dénoncé semaine après semaine :

"Balladur veut nous faire payer deux fois le trou de la sécu !"

c’est le gouvernement suivant qui a hérité du nouveau trou à combler.

Le canard enchaîné de l’époque faisait etat d’un « big emprunt » incognito de 140 milliards sur le marché de New-York et Denis Robert nous informe dans son livre « Révélations » que le 11 juillet 1995 le ministère du budjet a ouvert un compte chez CLEARSTEAM

D’où la main mise par le gouvernement et qui nous a été imposée - malgré les grêves de 3 semaines à l’époque - sur le budjet de la sécu

et la création de la CADES avec un impôt nouveau la CRDS, que même les plus pauvres doivent payer, pour combler le trou

Comme cela a fonctionné sans qu’il y ait de sanction, depuis, la CADES est devenue un réservoir qui sert à combler tous les détournements et qui s’octroie même, par décret, le droit de prêter de l’argent liquide (c’est-à-dire caché) à d’autres pays d’Europe

Pourquoi la CADES a-t-elle été créée ?
http://www.cades.fr/book/export/html/248

Loi n° 2005-1719 de finances pour 2006 (art 73)
http://www.cades.fr/node/131

Extrait de la loi N°2005-1719 du 30 décembre 2005 de finances pour 2006 -
art 73

L’article 5 de l’ordonnance n° 96-50 du 24 janvier 1996 relative au remboursement de la dette sociale est complété par un II ainsi rédigé :

« II. - A compter du 1er janvier 2006, par dérogation au I, le ministre chargé de l’économie et des finances est autorisé à procéder, pour le compte de la Caisse d’amortissement de la dette sociale, dans des conditions fixées par décret, à des emprunts à long, moyen et court termes libellés en euros ou en autres devises, à des conversions facultatives, à des opérations de prises en pension sur titres d’Etat, à des opérations de dépôts de liquidités sur le marché interbancaire de la zone euro, à des rachats, à des échanges d’emprunts, à des échanges de devises ou de taux d’intérêt, à l’achat ou à la vente d’options, de contrats à terme ou d’autres instruments financiers à terme, conformément aux obligations et à la mission de l’établissement. »

Conclusion :

La FRANCE n’est pas en faillite, elle est PILLEE

L’amiral LACOSTE écrivait en 1992

"La crainte que nous avons, c’est d’avoir la mafia à la tête du pays"

(Les mafias contre la démocratie)

Michèle DRAYE


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 16h50 - Posté par LePireNoel

Demandons au Pire Noël de mettre en avant toutes ces affaires. Et changeons les choses. Il y en a MARRE !!

http://www.youtube.com/watch?v=SndM...



L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 17h54

élection d’une constituante



L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 19h25 - Posté par

La constitution de ce fonds, montre bien après l’étatisation de la sécu, la participation des socialistes à la casse de nos acquis sociaux : la caisse d’assurance vieillesse faisait partie de la sécu et fonctionnait comme la sécu c’est à dire sur les seules cotisations OBLIGATOIRES des patrons et salariés. Or Jospin et les autres n’ont pas cessé depuis l’étatisation d’exonérer le patronat et de "socialiser" (c’est à dire de faire payer aux salariés) la dette dite "sociale". Ce fonds c’est du bidon, il ne protège le futur des retraites en rien, au contraire c’est du fric livré à la spéculation, c’est de la capitalisation avec tous les risques liés aux placements.
La sécu c’est des millions d’euros qui circulent sans passer par les assurances privées (car elles sont toutes privées) : l’objectif de la finance est là tuer la sécu, tuer la retraite par répartition, confisquer ce fric.


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 20h13 - Posté par richard PALAO

Tu as raison de préciser que l assurance retraite fait partie de la sécurité sociale , car contrairement à ce que pense beaucoup de nos concitoyens mal informés par les médias , la sécurité sociale ce n est pas seulement l assurance maladie .

La sécurité sociale a pour mission de gérer les risques ( c est le terme juridique) : retraite , maladie , invalidité, décès, allocations familiales , accident du travail et maladies professionnelles , des services sociaux rattachés à chacun de ces risques, des établissements de cure et de soins , la surveillance des hopitaux et cliniques privées pour ce qui concernent par exemple la tarification des actes , des missons de prévention ...

pour revenir au fond de réserve il est exact que la droite a utilisé ce fond comme un produit boursier , ce qui a d ailleurs provoqué des pertes élevées pendant la crise financière , alors qu il pouvait parfaitement par exemple être prêté avec intérêts et garantie de l état à la caisse des dépots et consignations , organisme public , pour par exemple construire des logements sociaux .
Prisonnière de ses choix qui l a conduit à refuser de mettre à contribution les plus riches et les entreprises pour financer sa réforme des retraites , la droite à donc choisi d utiliser quasi clandestinement ce fonds de réserve qui devait être à l origine être abondé pendant encore une vingtaine d années .


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
30 novembre 2010 - 21h29 - Posté par mudabar

Il faut faire un " foin " médiatique d’enfer autour de cette affaire ! Absolument révoltant ! ... Et en loucedé , bien sûr !!


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
1er décembre 2010 - 00h47 - Posté par jaja

t’en parle à chereque et thibault ...............


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
1er décembre 2010 - 17h00 - Posté par Orphée

Mais ça n’a pas arrêté avec les prélèvements dans les caisses de la sécu depuis le premier choc pétrolier... simplement là on sait qu’il n’y aura plus de reproduction des richesses épuisées par ce pouvoir. Ce sera pire que la chute de l’Argentine en 2000.



L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
2 décembre 2010 - 05h25 - Posté par

C’est pas du ressort de che et de thi mais des orgas politiques en premier lieu. Alain 04


L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
2 décembre 2010 - 09h57 - Posté par marie.lina

Merci de ses infos ,un seul mot VOLEUR , mais ça rime avec NEO-LIBERAUX ,bref on est tous en danger grâce à une bande de "lèche-cul " à la solde de la finance spéculative mondiale ! GASP !!!!! on se croirait dans les épisodes des premiers Tintin ( et je ne partage pas les opinions droitières d’Hergé ,mais toutes ces magouilles puent le moisi et le réchauffé !) alors quand est -ce que l’on se réveille ? marie.lina



L’état français saisit (discrètement) le Fonds de Réserve des Retraites
2 décembre 2010 - 17h54 - Posté par Copas

eh oui ce sont de grosses sommes qui devaient aller à la retraite par répartition qui ont été volées sur décision de la bande à Jospin-Chirac-Buffet-Mélenchon-Voynet pour être capitalisées sur des supports volatils où les spéculateurs ont déjà vérolés une partie du fromage avant que le gang du Fouquet’s braque ce qui reste.

C’est bien un vol et un détournement .





Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
2 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO
DU JAMAIS VU ! Par la violence, la monarchie cherche a casser le mouvement lycéen !
lundi 10 - 11h17
de : JO
Retraites : le gouvernement n’en a pas fini avec les grèves
lundi 10 - 08h31
Gilets Jaunes, acte 65 à Bordeaux ou la fascisation du régime !
dimanche 9 - 17h13
de : JO
Agnès Buzyn, Actrice du Buzz !
dimanche 9 - 15h36
de : Claude Janvier
1 commentaire
Gilets Jaunes Acte 65 : Eric DROUET "on ne peut plus bénéficier du Droit Constitutionnel à manifester"
samedi 8 - 18h25
1 commentaire
A l’exemple de Wuhan, la Chine, "l’atelier du monde" , semble à l’arret à cause d’un virus "venu de nulle part"
samedi 8 - 16h25
de : nazairien
2 commentaires
Des hausses et baisses sournoises au 1er Février !
samedi 8 - 11h39
de : JO
17 ans de colères et d’espérances avec Jann Halexander, au Théâtre Michel
vendredi 7 - 23h55

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La difficulté, ce n'est pas de rêver, mais d'accepter et de comprendre les rêves des autres. Zhang Xianliang
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite