Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

NPA : Aurore Martin ne doit pas être extradée.
de : via p.
samedi 18 décembre 2010 - 12h09 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Communiqué du NPA du vendredi 17 décembre 2010

JPEG - 43 ko

En rejetant le recours de la militante basque Aurore Martin, la Cour de Cassation vient d’ouvrir la voie à son extradition vers l’Espagne. Le gouvernement français a désormais 10 jours pour mettre à exécution cette décision.

Le 9 novembre, le tribunal de Pau avait validé le mandat d’arrêt européen délivré contre cette citoyenne française qui est accusée de « participation à une organisation terroriste ». C’est en réalité son engagement politique au sein de l’organisation indépendantiste Batasuna (illégale en Espagne mais autorisée en France) qui est criminalisée, les faits incriminés étant la participation à une conférence de presse et un meeting sur le territoire espagnol entre 2005 et 2008.

Dans le cadre d’une large mobilisation de la population au Pays basque français, de très nombreuses organisations politiques, syndicales et associatives ainsi que des élus ont apporté leur soutien à la militante dénonçant le caractère politique du mandat d’arrêt qui constitue une atteinte grave aux libertés individuelles.

En livrant une de ses ressortissantes à la justice espagnole d’exception, les autorités françaises créeraient un dangereux précédent sur le plan des droits civils et politiques élémentaires. Elles fragiliseraient par ailleurs le processus de résolution démocratique du conflit au Pays basque qui s’est ouvert ces derniers mois.

JPEG - 26.8 ko

Il est encore temps d’empêcher l’irréparable. Le NPA appelle l’ensemble de la gauche politique et sociale à se mobiliser pour exiger qu’Aurore Martin ne soit pas extradée.

http://www.npa2009.org/content/comm...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
NPA : Aurore Martin ne doit pas être extradée.
18 décembre 2010 - 12h24 - Posté par pilhaouer

Lorsqu’ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu, je n’étais pas communiste.
Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu, je n’étais pas syndicaliste.
Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu, je n’étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester.

Martin Niemöller



NPA : Aurore Martin ne doit pas être extradée.
18 décembre 2010 - 12h36

communiqué de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) du 19 novembre 2010
Communiqué commun LDH, FIDH et AEDH
Aurore Martin ne doit pas être livrée aux juridictions d’exception espagnoles

Six ans après une première tentative, les autorités espagnoles tentent d’obtenir, à nouveau, l’extradition d’une ressortissante française à raison de sa participation à diverses manifestations publiques et politiques organisées par un parti, légal en France, Batasuna.

L’arrestation d’Aurore Martin dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen délivré par la justice espagnole, après un premier rejet récent pour insuffisance de motif d’une demande identique, atteste d’un acharnement relayé par les autorités françaises.

L’Association européenne de défense des droits de l’Homme, la Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme et la Ligue française des droits de l’Homme condamnent, une nouvelle fois, le recours à une procédure aussi peu respectueuse des droits de la défense et des libertés individuelles. Elle conduit, en effet, à ce qu’une personne soit poursuivie par les autorités d’un pays européen pour des faits que ses propres autorités nationales ne reconnaissent pas comme illégales.

Cette situation est d’autant plus inacceptable que les juridictions espagnoles qui demandent la remise de Mme Aurore Martin sont des juridictions d’exception, ont été dénoncées par la Cour d’appel de Pau comme ayant cautionné des actes de torture, et, pour cette raison, se sont vues refusées les demandes d’extradition formulées.

Enfin, cette démarche conjointe de la justice espagnole et du parquet français relève d’une volonté, non de lutter contre le terrorisme, mais de criminaliser des opposants politiques à l’initiative des gouvernements des deux pays.

L’AEDH, la FIDH et la LDH dénoncent cette entente entre Etats pour museler des opposants politiques en instrumentalisant la justice et appellent les autorités européennes à réviser profondément la procédure du mandat d’arrêt européen afin de garantir les libertés individuelles et à ne pas permettre de tels dévoiements de cette procédure.

Paris, le 19 novembre 2010.



NPA : Aurore Martin ne doit pas être extradée.
18 décembre 2010 - 20h26 - Posté par lo beret liure

Le Journal du Pays Basque
http://www.lejpb.com/paperezkoa/201...

La justice française a franchi le pas

17/12/2010

Giuliano CAVATERRA

Rien n’y a fait, ni les manifestations, ni l’opposition de la quasi-totalité des formations politiques du Pays Basque Nord, ni la pétition de près de 200 élus. Hier, la Cour de cassation a décidé de rejeter le pourvoi d’Aurore Martin.

Avec la décision de la cour d’appel de Pau du 23 novembre puis celle de la Cour de cassation hier, la justice française a pris une décision inédite. C’est en effet la première fois qu’une personne de nationalité française sera livrée à un autre Etat par le biais de la procédure du mandat d’arrêt européen (MAE).

La particularité de cette procédure est que les faits reprochés ne sont pas examinés sur le fond, seule la régularité du mandat est étudiée sur la forme.

En ce qui concerne le MAE émis par la justice espagnole à l’encontre d’A. Martin, il énumérait une série de faits consistant en des réunions, des meetings politiques, des conférences de presse et une tribune libre parue dans un journal. Faits ayant eu lieu tant dans l’Etat espagnol que dans l’Etat français. La cour d’appel de Pau avait rejeté le MAE pour les faits ayant eu lieu dans l’Hexagone mais l’avait jugé régulier pour un meeting et une conférence de presse s’étant déroulés à Iruñea (Pampelune) et une réunion en Araba. Pour la justice espagnole, ces faits sont considérés comme « activités terroristes ». Batasuna étant interdit dans l’Etat espagnol et Aurore Martin étant considérée comme dirigeante de ce parti, elle est poursuivie pour appartenance à une « organisation terroriste ».

Organisations de défense des droits de l’homme, partis politiques, syndicats et élus s’étaient opposés à l’exécution de ce MAE considérant qu’il constituait une grave menace pour les libertés démocratiques fondamentales que sont la liberté d’expression et d’opinion.

Le parti Batasuna et les organisations abertzale avaient averti en outre qu’accepter le transfert d’Aurore Martin équivalait dans les faits à interdire Batasuna dans l’Etat français. Le parti avait également alerté sur les menaces qui pèseraient sur de nombreux militants du Pays Basque Nord si la procédure était validée par la justice française. En premier lieu Xabi Larralde et Jean-Claude Aguerre, membres de Batasuna et dont les noms étaient cités dans le document visant aurore Martin.

Cour européenne

Concrètement, une fois que la décision aura été officiellement notifiée à la justice espagnole, la justice française devra transférer Aurore Martin dans un délai de dix jours.

Elle pourra déposer un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme, mais celui-ci ne sera pas suspensif.

http://www.lejpb.com/?Hizk=fr



"Aurore Martin ne doit pas être extradée" complément d’info
18 décembre 2010 - 20h31 - Posté par lo beret liure

http://www.sudouest.fr/2010/12/18/u...

Un soutien massif pour Aurore Martin

De tous les horizons et partis politiques, des voix s’élèvent pour dénoncer la menace « d’extradition » qui pèse sur la militante française de Batasuna.

Parmi les très nombreux soutiens politiques, associatifs ou syndicaux qui se sont manifestés hier en faveur d’Aurore Martin, après que la Cour de cassation eut rejeté son pourvoi (lire notre édition d’hier), Askatasuna, le comité de défense des prisonniers, a tenu une conférence de presse à Bayonne pour dénoncer la procédure du mandat d’arrêt européen appliqué pour des motifs politiques, et dont la militante française de Batasuna essuie les plâtres.

« La décision de la Cour de cassation démontre que l’illégalisation de Batasuna en France est en marche », ont indiqué les responsables d’Askatasuna en interpellant les élus, Mme Alliot-Marie, MM. Poulou et Duhart, « qui ont refusé de prendre position et se sont cachés derrière la justice. Ils ont aujourd’hui une responsabilité dans le devenir d’Aurore Martin ».

Pour Askatasuna, cette décision de la Cour de cassation constitue « une très mauvaise nouvelle ». « La bataille n’est pas juridique, mais politique, et nous allons la mener jusqu’au bout. Nous n’accepterons pas que nos droits civils et politiques soient bafoués. Après Batasuna, nous savons que ce sont les militants syndicaux ou associatifs qui seront visés, et pourquoi pas des journalistes et des élus. Le mandat d’arrêt européen constitue un nouvel outil de répression pour les gouvernements. »
« Il va falloir des actes »

Askatasuna s’est réjoui des prises de positions survenues hier au Conseil général, et notamment de celle de Max Brisson (lire ci-dessous). « Mais au-delà de ces déclarations, il va falloir des actes. Nous disons, c’est bien, mais qu’allez-vous faire maintenant, vous qui avez des responsabilités politiques et des carnets d’adresses bien remplis ? »

Pour les militants, il est clair que cette décision ouvre « un boulevard ». Ils soupçonnent que deux autres mandats de ce type sont déjà délivrés contre Xabi Larralde et Jean-Claude Aguerre, deux autres militants français de Batasuna.

Retenons aussi le point de vue du conseiller général PS de Saint-Jean-Pied-de-Port François Maitia : « l’on veut faire un exemple, lancer une mise en garde à l’intention de Batasuna Iparralde auquel on a signifié « gare, la législation est différente en Espagne ! » Et d’ajouter : « Aurore Martin n’est pas une terroriste, elle n’est pas dans la logique des actions armées d’ETA ! Les faits retenus contre elle se sont produits durant la dernière trêve d’ETA (2006-2007), période d’espoir dont José Luis Zapatero fut l’un des acteurs aux parlements espagnol et européen, en laquelle moi-même et d’autres élus d’Iparralde avons cru. Cette extradition serait très choquante. »

Pour Didier Borotra, sénateur-maire centriste de Biarritz, « la France n’a pas à extrader une de ses concitoyennes pour un motif compréhensible en Espagne, mais qui n’est pas répréhensible en France ».

La décision de la justice française survient au moment où en territoire espagnol la gauche abertzale radicale liée à Batasuna a jeté les bases d’un nouveau parti qui « répondra aux exigences de la loi antiterroriste dite « loi des partis », celle qui permit l’interdiction de Batasuna en 2003. Le nouveau parti en gestation devrait être présenté en janvier par la gauche abertzale qui attend un cessez-le-feu (imminent) « permanent et vérifiable » d’ETA. Son leader actuel Rufi Etxeberria le confirmait jeudi au fil d’une interview accordée à Radio Euskadi.






VENEZUELA : Témoignage sur la reconnaissance des droits des Indiens !
jeudi 22 - 11h50
de : JO
GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
3 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La guerre ne sert qu'à remplir vos poches et à éliminer mes proches. C'est pourquoi je n'irai pas. Vous ne me verrez pas au combat. Boris Vian
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite