Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La gauche saura-t-elle combattre intelligemment le Front national ?


de : Philippe Marlière
lundi 14 mars 2011 - 21h44 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

« LE » sondage Harris Interactive plaçant Marine Le Pen en tête des intentions de vote pour l’élection présidentielle, a mis le microcosme de la politique institutionnelle en ébullition. Un tel émoi serait compréhensible si, à quelques jours du deuxième tour de cette élection, un sondage pronostiquait une victoire de la dirigeante du parti d’extrême-droite. Nous n’en sommes pas là.

Une pseudo-machination sondagière Les professionnels de la politique s’étranglent à propos d’un sondage qui a eu lieu plus d’un an avant le scrutin, il est vrai selon des modalités assez fantaisistes :

 Un sondage « omnibus » (des questions politiques de nature diverse ont été posées aux sondées) ;

 Des questions portant sur des candidatures non déclarées et aléatoires et sur un échantillon aux contours indéfinis.

La marge d’erreur de ce type de sondages nécessite de prendre ce résultat avec de solides pincettes. Mais dans ce cas, pourquoi ne pas accompagner tous les résultats des sondages actuels de la même mise en garde solennelle ? Est-il légitime d’hurler au sondage bidonné dans un cas et pas dans un autre ?

Que les sondophobes les plus radicaux aillent jusqu’au bout de leur raisonnement : si des sondages bâclés jettent le discrédit sur cette activité et font peser une menace intolérable sur la démocratie, qu’ils demandent alors l’interdiction de tous les sondages politiques !

Notons bien que dans 99% des cas, le personnel politique, de la gauche radicale à l’extrême-droite, ne critique pas les sondages. Au contraire, celui-ci les décortique et s’y réfère constamment. Il existe donc en la matière des indignations sélectives et étonnantes. Raison de plus pour tourner la page de cette pseudo-machination sondagière, et se pencher sur la question que certains continuent d’ignorer : le FN, plus que jamais, représente un danger majeur.

Combattre l’imposture du FN Le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy est catastrophique et le rejet de sa personne est patent. Sa seule chance de réélection passe par une droitisation à outrance des débats à venir. Le projet (heureusement abandonné) de déchéance de la nationalité pour les citoyens naturalisés meurtriers de policiers ou le débat douteux sur l’islam et la laïcité, donnent un avant-goût de ce que sera sa campagne présidentielle.

Sarkozy martèlera les thèmes de sécurité et d’ordre en espérant évincer la gauche des débats et gonfler le score frontiste. Il tentera de manufacturer une réédition du 21 avril 2002, planche de salut pour assurer sa réélection. Pour cela, il ira chasser sur les terres traditionnelles du FN : l’immigration, l’islam et créera des « guerres culturelles », celles qui dressent les populations contre des bouc-émissaires.

Cette stratégie lui avait réussi en 2007. Il avait débordé sur sa droite un Jean-Marie Le Pen vieillissant. Son méta-récit de droite dure contenait cependant un sous-récit « de gauche » (référence à Jaurès, promotion du travail et critique du capitalisme « immoral ») qui exploita avec succès le positionnement réac de Ségolène Royal (promotion du drapeau, création de « camps » pour les primo-délinquants).

La Gauche doit sortir du piège Devant ce danger fatal, que doit faire la gauche ? D’abord, sortir du piège dans laquelle elle se débat à présent.

Marine Le Pen serait en tête dans les sondages ? So what ? En quoi la dénonciation de sondages « bidouillés » va-t-elle faire reculer le danger frontiste ? Il s’agit d’une réaction « savante » sans influence sur nombre d’électeurs. Ce discours défensif peut même cristalliser, par réaction de défiance, un vote frontiste évanescent. C’est une bonne raison pour s’abstenir de commenter les sondages en général. Les forces de gauche doivent prendre la juste mesure du péril frontiste.

Celui-ci n’est pas virtuel mais réel. Des facteurs objectifs indiquent une croissance quantitative et qualitative de cette formation. Le FN est le parti qui profite le plus de la crise capitaliste actuelle. La gauche, pour des raisons tactiques et politiques, n’est pas parvenue à imposer ses idées après le discrédit du néolibéralisme.

L’échec du mouvement contre la réforme des retraites l’a placée sur la défensive. La fragmentation sectaire de la gauche radicale et l’exercice nombriliste des primaires au PS, laissent au FN toute latitude pour développer un discours « social ». Marine Le Pen joue très adroitement la partition d’un FN interventionniste et « étatiste ».

Elle exacerbe astucieusement l’interprétation dominante de la laïcité, en articulant un discours catho-communautariste qui nourrit une islamophobie ambiante. Le projet économique du FN qui vilipende la « finance mondialisée », peut être perçu par certains comme un compromis entre une politique nationaliste et socialiste.

Ni candidate fasciste, ni candidat du FMI ! Il va de soi que ce positionnement « de gauche » du FN n’est qu’une posture et une imposture. Mais la faiblesse de la gauche, le ralliement troublant de syndicalistes cégétiste et de FO au FN, ou encore le leadership « apaisé » de Marine Le Pen (qui présente le gros avantage d’être une femme et de ne pas être… son père), expliquent en partie la percée frontiste.

On le voit, dénigrer les sondages favorables au FN ou son programme « farfelu » ne sera d’aucun secours à la gauche tant que celle-ci n’apparaîtra pas aux yeux des électeurs comme une force unitaire et égalitaire.

Que faire, ou plutôt que faut-il éviter de refaire ? Côté PS, revenir sur le tournant sécuritaire amorcé lors du colloque de Villepinte en octobre 1997, mis en pratique par Lionel Jospin en 2002 et Ségolène Royal en 2007.

Dans « socialisme », il y a « social ». Il est grand temps pour ce parti de s’en souvenir. Ceci implique le rejet d’une candidature DSK, quoi qu’en disent les sondages, car ce candidat putatif pense comme Sarkozy (réforme des retraites, réduction des dépenses publiques, austérité salariale). Côté gauche radicale, il est crucial de se doter d’un candidat unitaire, qui représentera la gauche anticapitaliste (LO, NPA, Front de gauche, gauche écologiste).

Seul un PS ayant rejeté le blairisme à la française de DSK pourrait éviter de rééditer les contre-performances de 2002 et de 2007. Une gauche radicale unie derrière un candidat rassemblerait une part importante de l’électorat qui ne voit plus dans le PS une force de transformation sociale. Les grandes victoires de la gauche sont survenues quand elle était unie et prête à en découdre sur le plan social. C’est ce qu’elle doit faire pour gagner en 2012, à défaut de quoi la réaction lepéno-sarkozyste s’abattra une fois de plus sur le salariat.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La gauche saura-t-elle combattre intelligemment le Front national ?
15 mars 2011 - 06h08 - Posté par yapadaxan

Le FN a rendu de grands services politiques à Mitterrand et au PS. Pour faire accepter la politique de casse industrielle et de chômage de masse, le PS de l’union de la gauche, avec la complicité objective du PCF, a sorti le FN de sa dimension groupusculaire qui le maintenait à 2 ou 3% des élections nationales. La gauche s’est alors épuisée à combattre la montée électorale et politique du racisme et du fascisme.

Lui demander de combattre "intelligemment" n’a aucun sens.

Combattre suffirait. Il faudrait pour cela un programme clair, campé sur des positions de gauche fermement anticapitaliste, prévoyant une rupture nette avec ce système d’exploitation et même de surexploitation.

Or, où voyons-nous un tel programme ? Au PS ? Au PCF ? Au Front de gauche ? Même le NPA n’est pas crédible, intelligible ni même audible, enfermé perpétuellement dans ses préoccupations internes qui fait de sa politique un ésotérisme d’initiés, en marge de la société, du peuple et des travailleurs.

Il n’y a, de fait, aucune opposition au FN, la preuve par le FN lui-même. Ajoutons que le FN est fortement et lourdement médiatisé de façon à le faire passer pour un mouvement contestataire et d’opposition.

C’est un phénomène surprenant que celui d’une gauche totalement absente du terrain des luttes sociales, idéologiques et politiques. L’avenir proche, en France, est mal barré. Surtout que les "révolutionnaires" se satisfont de querelles de chapelles, flattant leur image narcissique, ce qui donne à penser que de vrais révolutionnaires ne sauraient être si nombrilistes. On atteint un seuil d’autisme pour le moins symptomatique...



La gauche saura-t-elle combattre intelligemment le Front national ?
15 mars 2011 - 08h53 - Posté par

combattre et intelligemment ça fait deux gros programmes ça !





Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
mercredi 13 - 07h47
de : Ernest London
1 commentaire
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
mardi 12 - 23h36
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Ligue des Droits de l’Homme Toulouse : Communiqué.
lundi 11 - 16h36
de : joclaude
Je télétravaille, tu télétravailles, le patron profite !
lundi 11 - 08h14

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite