Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La charia menace la Libye : est-ce cela la "démocratie" ?

de : Daniel Salvatore Schiffer
mercredi 26 octobre 2011 - 19h07 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

L’inquiétude grandit en Libye autour d’une éventuelle application de la loi islamiste. Le prélude à un hiver islamiste après les printemps arabes ?

Combien faudra-t-il encore de leçons, de larmes et de sang, pour que l’Occident comprenne enfin qu’aller faire la guerre en un pays pour contribuer, aux côtés de sa population, à y renverser un régime dictatorial, aussi effroyable celui-ci soit-il, n’équivaut pas nécessairement, quelle que soit sa bonne foi, à y instaurer la démocratie ?

Davantage : ce beau mot, hélas trop souvent galvaudé de nos jours, y fut même souvent piétiné de la manière la plus féroce et arbitraire qui soit par de nouveaux despotes se révélant finalement encore plus tyranniques, si cela est possible, que ceux que l’on avait ainsi, nantis des meilleures intentions, légitimement chassés du pouvoir.

C’est ce qui se passa en 1989 déjà, en Afghanistan, lorsque les Américains utilisèrent, pour en expulser les Soviétiques qui l’avaient envahi en 1979, les Talibans : les plus extrémistes - d’impitoyables et sanguinaires fous de Dieu - des intégristes musulmans.

On connaît, malheureusement, la suite : c’est un gouvernement islamiste, pur et dur, qui s’installa alors, en 1996, à Kabul, puis un certain Ben Laden, chef spirituel de ces mêmes Talibans, qui, le 11 septembre 2001, organisa, via son réseau d’Al Qaeda, l’attentat terroriste, en plein cœur de New York, à l’encontre des tours jumelles du World Trade Center.

Oussama, monstre créé par la CIA afin de porter définitivement atteinte à l’URSS en cette partie géostratégique du monde, s’était soudain retourné là, au grand dam de son maître américain et sans même qu’aucun service secret pût soupçonner pareille trahison, contre son apprenti sorcier !

Ainsi, sans certes vouloir jouer ici les oiseaux de mauvais augure ni m’adonner à un indu mélange des genres, et encore moins verser en un catastrophisme de mauvais aloi, l’Occident ferait-il mieux, après avoir combattu aux côtés des rebelles du CNT, de se montrer un peu plus vigilant à l’égard des nouveaux responsables politiques, et bientôt religieux surtout, de la Libye post-Kadhafi.

La libération du pays ne suffit pas

Car, ce dimanche 23 octobre 2011, jour de la proclamation officielle de la libération de ce pays, que vient-il de déclarer très solennellement, en guise de première grande décision politique et avant même toute élection démocratique, le président de ce nébuleux Conseil National de Transition, Mustafa Abdel Jalil, ancien Ministre de la Justice de Kadhafi à qui l’on doit notamment la condamnation à la peine de mort des infirmières bulgares, sinon que c’est la charia – l’obscurantiste loi coranique – qui présiderait désormais, rendant "nulle et non avenue" tout autre loi juridique, aux destinées, non seulement politiques, mais également idéologiques, de la nouvelle Libye ?

Effarant, et pourtant prévisible, avec, entre autres abominations à l’aune de toute modernité, l’autorisation de la polygamie (pour les seuls hommes, bien entendu) et l’interdiction du divorce !

Le rêve démocratique

D’où, aussi fondée qu’urgente, la question : est-ce donc pour cela, pour y instaurer cette archaïque et barbare charia - celle qui lapide les femmes adultères et pend les homosexuels, celle qui fouette les buveurs d’alcool et coupe la main aux voleurs, comme cela se pratique couramment en Iran ou en Arabie Saoudite, au Bahreïn ou en Somalie, là où agonisent en silence des milliers de Sakineh - que l’Occident s’en est donc allé faire la guerre, au prix de trente mille morts (et, soit dit en passant, de 300 millions d’euros pour la seule France), en terre libyenne ?

Pis : est-ce donc cela qu’on appelle "démocratie", dans la nouvelle Libye d’Abdel Jalil, que de massacrer à coups de fusils et parfois de sabres, comme le font les hordes racistes du djihadiste Abdelhakim Belhaj, actuel et tout puissant gouverneur militaire de Tripoli, les populations noires et subsahariennes, réputées "infidèles", à cause de leurs traditions animistes, ou assimilées à de vulgaires "mercenaires" au vu du soutien de certains d’entre elles à l’ancien raïs.

D’où, plus dramatique mais nécessaire encore, cette autre interrogation. Est-ce donc ce genre de totalitarisme théologique, la pire des dictatures dès lors que c’est à l’âme en ce qu’elle a de plus intimement sacré qu’elle s’en prend directement, que Bernard-Henri Lévy, dont on avait déjà pu noter le périlleux dogmatisme religieux en son très peu laïc "Testament de Dieu" (même si c’est le judaïsme qui faisait là office de référence spirituelle absolue), aura aidé là, en convaincant Nicolas Sarkozy de partir en guerre, contre cet autre fou furieux de Kadhafi, aux côtés de ses amis du CNT ?

En ce cas, BHL ne s’avère pas seulement un piètre penseur, qui confond lamentablement Botul, le burlesque héros d’une farce intellectuelle, avec Kant, le plus grand philosophe de l’histoire occidentale, mais il se révèle surtout, sinon un fieffé menteur, du moins un dangereux propagandiste : un irresponsable dont les fausses lumières auront contribué ainsi à replonger le peuple libyen, après l’avoir fait passer d’une dictature politique (celle de Mouammar Kadhafi et ses sbires) à une dictature religieuse (celle de Mustafa Abdel Jalil et ses mollahs), dans le plus sombre des obscurantismes.

Le problème de BHL

BHL, pourtant, n’a pas dit que des bêtises dans sa déjà longue carrière de "nouveau philosophe". Ainsi, par exemple, son mot-valise de "fascislamisme", pour alambiqué qu’il soit, n’est-il pas dénué de toute pertinence conceptuelle. D’autant qu’il l’attribua pour la première fois, dans son livre "Qui a tué Daniel Pearl ?", aux djihadistes du Pakistan et, en particulier, à un certain Omar, celui-là même qui égorgea, en vociférant d’effrayants et hystériques "Allah Akbar !", le pauvre Daniel Pearl.

Le problème, pour BHL, est là, cependant, double, même s’il n’est certes plus à une contradiction près : ce même Omar qu’il fustige en ces pages sanguinolentes entraînait auparavant, aux alentours de Sarajevo, quelques-uns de ses vieux et propres amis bosniaques ; mais, surtout, c’est à ses nouveaux amis libyens, et à cet Abdel Jalil plus spécifiquement, que cette notion de "fascislamisme" semble s’appliquer maintenant, par un autre de ces étranges et incroyables paradoxes, tel le plus pervers des effets boomerang.

Aussi, en d’aussi pénibles conditions et sans vouloir à nouveau jouer ici les Cassandre, ai-je bien peur que ce fameux "printemps arabe", qu’un autre de ces avenirs prétendument radieux nous promettait avec un enthousiasme défiant toute lucidité, ne soit en réalité, du moins en Libye, que le cruel et sinistre prélude à un très rude hiver islamiste.

Daniel Salvatore Schiffer est philosophe, auteur de "Critique de la déraison pure - La faillite intellectuelle des ‘nouveaux philosophes’ et de leurs épigones" (François Bourin Editeur). Porte-parole, pour les pays francophones, du Comité International contre la Peine de Mort et la Lapidation, dont le siège est à Londres.

http://leplus.nouvelobs.com/contrib...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La France a co-tué Kadhafi : on est contents ?
26 octobre 2011 - 20h05 - Posté par chb

Alors voilà, après la presse étrangère, c’est le Canard Enchaîné qui le dit sans fard : l’armée française a bien mené une chasse au Kadhafi. Si le gibier n’est pas mort tout de suite, ce n’est pas de notre faute.
L’article est clair et précis sur les services attachés à cette mission particulière, sur les soldats engagés (au sol, ben oui), sur de précédentes tentatives ratées, sur le ciblage de tous les membres de la famille, et sur la coopération US-GB-F à ce crime de guerre auquel on avait aussi largement préparé l’opinion, qui était donc favorable à l’élimination du dictateur infâme du pays le plus développé de l’Afrique (selon l’UNESCO, avant l’opération botulique).
Seuls les communistes et quelques extrême-gauchistes avaient dit leur opposition à l’opération néo coloniale, sans toutefois chercher à mobiliser les masses contre l’impérialisme et l’OTAN.
Et maintenant, à peu de chose près, tout le monde ici rentre dans le rang pour se féliciter de la « nouvelle période pour la Libye » comme dit le PC. Mais les français, les anglais, les italiens etc. savent que c’était une guerre pour le pétrole ! Ils comprendraient vite, suffit de leur dire, que tout libyen et bientôt tout africain (voire syrien, ensuite) serait légitime à nous faire subir un petit 11 septembre (je n’ignore pas que la stratégie de nos dirigeants tient compte de cette « opportunité », à saisir éventuellement dès que la crise nous titillera un peu trop). L’avatar charia ajoute un peu trop de piment pour nos papilles laïques, mais vu le chaos là bas, qu’en feront-ils, sinon apparaître comme les prochains terroristes à punir ?
Et puis l’impopularité de notre propre dirigeant n’a pas faibli depuis sa victoire militaire, prévue pourtant pour aider à le remettre en selle pour 2012.
Bon, alors, on fait quoi ?



La charia menace la Libye : est-ce cela la "démocratie" ?
26 octobre 2011 - 20h16

Ils en ont rien a cirer que ce soit un dictateur, une democratie, la charia, une theocratie...

Ce qu’ils veulent c’est DU REVENU, DES INTERETS, DU POGNON, DES RESSOURCES.

Avec khadafi c’etait pas le top niveau revenu pour l’occident.
Avec les islamistes ca ira mieux vu qu’ils les ont aidé, ils ont certainement négocié avant.....



La charia menace la Libye : est-ce cela la "démocratie" ?
26 octobre 2011 - 20h32

Tout cela !c’este vrai !!mais qui de nous ne savait pas ça ?Nous touts le sachions depuis
la nuit de temps !!un plus IL FALLAIT le TUER il savait trop !! TROP de vérites !!
ça jamais a convenue a qui vous le savez comme moi...seulement que ce mensonge a coûte a la France 300 millards d’ euros !! et la destruction d’un peuple...et nous avons
garde silence.....comme toujours !!
Qui est plus cupable ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite