Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
de : ‹(•¿•)›
jeudi 27 octobre 2011 - 18h35 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Déclaration de Bernard Thibault, Secrétaire général de la CGT

Le G20 qui se déroulera à Cannes les 3 et 4 novembre prochains sous présidence française, se tiendra au plus fort d’une nouvelle étape de dégradation des indicateurs économiques et sociaux.

Comme nous le répétons depuis l’automne 2008, il ne peut y avoir de sortie de crise sans politique de relance fondée sur les salaires et l’emploi, sans activer et renforcer les systèmes de protection sociale.

Au lieu de ces choix, la plupart des gouvernements européens et l’Union Européenne elle-même se sont engagés dans de violentes politiques de rigueur et d’austérité visant à réduire à marche forcée les déficits, en gageant les systèmes nationaux de solidarité et en dérégulant leurs services publics.

Dans de nombreux pays, la facture colossale générée par le sauvetage des banques est aujourd’hui adressée aux plus fragiles et aux plus pauvres tandis que les fauteurs de crise sont largement épargnés.

A la veille d’un G20 qui placera de nouveau le soutien au secteur bancaire et financier au cœur de ses préoccupations, on mesure les dégâts sociaux de telles options et l’inefficacité de mesures qui au lieu de juguler la crise, l’ont aggravée.

Pour tenter de compenser la faiblesse prévisible des engagements sociaux qui résulteront du G20, au regard des revendications syndicales et des exigences des peuples, le Président de la république va mettre les petits plats dans les grands pour les syndicats du G20 qu’il invite à déjeuner le 2 novembre, la veille du sommet des chefs d’état.

L’insistance mise par les services de l’Elysée à la présence des premiers dirigeants syndicaux français dans une délégation mondiale atteste de la volonté d’instrumentaliser par l’image un soi disant dialogue social inexistant dans la conduite de sa politique nationale.

Je ne me prêterai pas à cet exercice en laissant à la délégation syndicale de la CSI le soin de porter les revendications communes à l’ensemble du mouvement syndical international et que nous partageons.

Pour la CGT, les questions sociales dans le cadre du G20 ne peuvent être traitées dans le cadre d’une confrontation franco-française.

Montreuil, le 25 octobre 2011



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
27 octobre 2011 - 20h04 - Posté par AC

Pour tenter de compenser la faiblesse prévisible des engagements sociaux qui résulteront du G20, au regard des revendications syndicales et des exigences des peuples, le Président de la république va mettre les petits plats dans les grands pour les syndicats du G20 qu’il invite à déjeuner le 2 novembre, la veille du sommet des chefs d’état

Sarko devrait pourtant savoir que nos dirigeants syndicaux ne vont pas..à la soupe, voyons !

Ils sont certes cons.. vaincus d’un besoin de solidarité européenne , la CES existe et le camarade Monks a su expliquer tout ça à notre Nanard de Montreuil

Mais bouffer au râtelier élyséen...avec une p’tite cuillère en argent..ça semblerait..
.......................................LOUCHE ! !

(Italiques pour atrophiés du bulbe)

 :)

A.C



Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
27 octobre 2011 - 20h33 - Posté par jaja

excellent

face à l’incurie syndicale, il ne reste vraiment plus que la dérision

car la seule position syndicale possible serait le refus de rencontre ce larbin des capitalistes


Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
28 octobre 2011 - 10h57 - Posté par

Pondre un communiqué précisant " j’y vais pas ",signifie qu’habituellement " j’y vais ".

Sacré nanard,il en oublie que le 8 novembre il y a l’euro-grève des cheminots à l’appel de ETF.(branche ferroviaire de la Fédération des Transports Européens)

G...20...raisons(mini)de penser qu’après le "élysée moi" du 49ème congrès,la reconversion CES au 50ème est en marche.

Au fait,espèce d’abominable bordelais,comment tu sais qu’il y a de la soupe et pas de sanglier au déjeuner du rase-mottes ?

C’est.....LOUCHE....

LR


Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
27 octobre 2011 - 20h35 - Posté par Zeca

la facture colossale générée par le sauvetage des banques est aujourd’hui adressée aux plus fragiles et aux plus pauvres tandis que les fauteurs de crise sont largement épargnés.

Pompé sur l’ordi de Martine, ou sur l’ail-pad de Nadine ?



Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
28 octobre 2011 - 13h46 - Posté par richard PALAO

se rendre à L ELYSEE , ce n est pas le problème : TOUS LES SECRETAIRES GENERAUX DE LA CGT L’ONT FAIT , de FRACHON à SEGUY en passant par VIANNET KRAZUKY, et qui n ’ont jamais été accusés de pactiser avec le pouvoir pour celà ...

La question est donc : aller à l’ELYSEE pour quoi faire ?

La seule réponse valable , ( je fais court ) est : pour défendre les intérêts des travailleurs ...

Ce genre d ’entrevue étant médiatisée il faut en profiter pour faire passer des messages forts , des messages de lutte ...de plus ce genre d ’entretiens devraient se dérouler dans la plus grande transparence , devant les travailleurs :

préalablement à la réunion, les thèmes devraient être rendus publics ainsi que les propositions de la CGT à l’ issue de l’ entretien un compte rendu devrait être effectué et des appels à l ’action devrait être lancé pour tous les points de blocage , les travailleurs devraient être consultés sur les modalités d ’action , car les réunions au sommet n ’aboutissent jamais si les travailleurs restent spectateurs ...

il faut que nos responsables nationauxcomprennent de gré ou de force que lorsqu’ils se rendent à l ELYSEE , ce n ’est pas pour passer un moment agréable , soigner leur image , ou pour discuter de l’air du temps , mais pour représenter le monde du travail et son cortège de chomage , de bas salaire , de misère ...



Invitation de l’Elysée avant le G20 : Bernard Thibault répond à Nicolas Sarkozy
29 octobre 2011 - 10h26 - Posté par Copas

Il n’y a pas que cela.

L’assemblée d’une bande de prédateurs du monde au service de la bourgeoisie sous une noria policière inédite est en soi un problème que le mouvement d’émancipation des travailleurs doit soulever.

Cette bande de délinquants va se réunir sous la protection de 12 000 policiers, gendarmes, forces spéciales, servcies spéciaux, etc.

Un des plus grand centres de tri postal français sera déporté à Toulon, parce que les paranoiaques de la préfecture ont peur de postiers près de l’aéroport.

Les frontières et la région sont en état de siège.

Dans les quartiers les plus proches de ceux où dormiront les délinquants d’état de la planète la population est obligée d’avoir des ausweiss spéciaux pour rentrer chez eux, vaquer à leurs occupations ordinaires.

Les travailleurs sont empechés d’exercer leurs droits les plus élémentaires.

Quand on parle de ce G20 au nom du mouvement ouvrier on ne peut s’abstraire de cet aspect.

Thibault a raison de ne pas aller jouer au paillasson de Sarko, il y a des tas de raisons de ne pas aller se soumettre au président des riches , dont celle de la question de l’état de siège sur toute une région qui est important.

Par ailleurs il y a quelque chose qui montre qu’il n’est pas sur que la direction de la CGT ai bien compris
les raisons de la crise.

Comme nous le répétons depuis l’automne 2008, il ne peut y avoir de sortie de crise sans politique de relance fondée sur les salaires et l’emploi, sans activer et renforcer les systèmes de protection sociale.

La crise du capitalisme est une crise classique. La bourgeoisie sent instinctivement que pour en sortir il lui faut diminuer la part des travailleurs dans les fruits de leurs productions de richesse. Elle s’emploie activement à réhausser violemment les taux de profit par tous les moyens possibles et sur tous les terrains.

Le mécanisme meme de ces recettes est violemment recessif et signifie clairement que l’insuffisance des taux de profits qui ont produit la crise et les recettes mises en oeuvre pour les rétablir ne permettent pas une sortie mécanique de la crise.

Bien au contraire, les recettes de rétablissement des taux de profits passent par des risques de phénomènes recessifs violents, par lesquels le gateau risque d’etre beaucoup moins important pour la bourgeoisie. Bref si la part des richesses créées happées par la classe dominante est plus importante , elle peut etre moins importante en valeur.

Dans ce rétablissement des taux de profit des pans entiers de la bourgeoisie seront liquidés, sectoriellement, géographiquement, etc.

La dernière crise de ce type ne fut résolue que par la violence de la restauration des taux de profit dans le cours meme de la militarisation des usines, l’écrasement des salaires, l’allongement des horaires de travail, etc.

Defendre les salaires et l’emploi, les protections sociales, renforcer tout cela ne relève pas de l’objectif de sortir de la crise dans le cadre du système mais bien de la défense d’une classe simplement, de ses intérets, basiquement et sans prétextes de bienséance en faveur du système.

La seule issue humaine et possible de la grande crise du capitalisme passe par se débarasser de la classe parasite, surtout les 1% qui dévorent la planete au nom de leurs intérets.

Les autres solutions, dans le cadre du système, passent toiutes par le rétablissement des taux de profit de la bourgeoisie dans un grand chaos qui peut précipiter l’humanité dans une situation terrible.






Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite