Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
de : Alain Chancogne dit A.C
lundi 28 novembre 2011 - 16h32 - Signaler aux modérateurs
73 commentaires

Précision :

Je n’arrive pas à retrouver l’échange que j’ai eu avec La Louve, samedi.

Mais en gros, cette copine me faisait savoir que mes slogans d’ " abstention " ne lui semblaient pas « clairs » en ce qu’ils pouvaient avoir de "lien avec le COMMUNISME que nous sommes ici quelques-uns à définir comme une VISEE, un PROJET dans un Processus de Lutte de Classes

Sachant que ce que je vais dire n’est qu’une réflexion qui vaut ce qu’elle vaut, qui est à un moment particulier de la Guerre des classes ou je ne suis pas le seul à passer d’une certitude du matin à la remise en cause le soir, je vais essayer, d’en rester à une explication « simple », qui m’oblige à ne pas raboter mes termes.

Nous sommes à quelques 5 ou 6 mois d’un scrutin « décisif » qui structure hélas, la vie politique, moment dense de « politisation » ( ??)

Ce vote de 2002 me rappelle celui de 81, quand le diamantaire particules avait réussi à devenir « insupportable » de suffisance, heurtant les aspirations populaires à des représentations populaires ou l’éboueur n’est pas face au POUVOIR.simplement quand le locataire de l’Elysée partage avec lui deux croissants, pour montrer qu’il est « près du peuple »

Là-dessus, l’intelligence machiavélique de Mitterrand et la stratégie Programme Commun du PC avaient conduit à cette Bastille des cocus, le 10 mai 81

Je revoyais cette allégresse quand l’autre soir, des jeunes jouaient et chantaient »Bella Ciao » à Rome pour saluer le départ d’un Berlusconi, « enfin » mis hors jeu.afin qu’un dirigeant coaché par la BCE et le FMI, vienne sabrer les derniers acquis, avec le sens du « réalisme » et aucune casserole de "bunga bunga .

.Quelques jours avant, c’est Papandreou qui débarrassait le plancher pour une union nationale avec fachos , avant que massivement, des millions de travailleurs ne mettent une fessée aux socialistes espagnols, avec un martinet sorti des tiroirs de franquisme..

Chez-"nous," dans quel lien entre rapports de force , lutte de classes à un moment de violence inédite du Capital, le peuple est-il appelé à s’ "EXPRIMER" » (? ?)en 2012 ?

Pour ne pas alourdir, je ferais "simple" :

 nous sommes , dans un moment où le nombre de journées de grève n’aura jamais été,..ces trente dernières années , je ferais "simple

 A un moment ou violenté, « perdu » pour cause d’absence d’une perspective de radicalité « imaginable » ,le monde du travail ne peut croire à une réelle possibilité que le suffrage universel, conquête démocratique précieuse , permette que le printemps 2012, transforme l’URNE en baromètre mesurant l’envie de la classe ouvrière d’en découdre !

 Jamais , selon moi, une telle perversion de l’institution n’aura été un tel ATOUT majeur pour que le Capitalisme se donne du répit, et que la bourgeoisie ne « deale » de l’urne qui devient « opium du peuple »..

Au sens qu’elle vise à légitimer un pseudo changement, à anesthésier les masses.. Et ça marche ! !

Il n’y a qu’à voir, comment, déboussolés (au sens propre,c’est à dire démunis de "boussole de CLASSE"), ici même , on en arrive à quasiment "supporter " un des candidats ..au prétexte qu’il est ouvrier et miltant syndical !

J’observe que si, par hasard, le PC et son tutorat FDG avait préféré un syndicaliste qu’une grande gueule social démo, voiture balai des restes de « communistes » ( ??) , j’en connais qui aurait té emmerdés..

NON. Ils auraient décrété que d’était un coup de la" Conf" !..., donc de la CES..(ET cela aurait pu être le cas !!)

Alors, certes , j’ai mille fois plus de respect pour Potou que pour Mélanchon , mais j’aimerais qu’à part les inconditionnels N-péistes qui vont passer six mois à déclarer leur flamme à leur candidat de chez Ford, on se pose une question, on débatte d’une opinion contestable, critiquable certes mais que j’ai l’immodestie de trouver plus importante pour l’avenir que de savoir si mon camarade de la CGT FORD réunira 0 ,5 ou arrivera à 2,44%, tout en exultant de voir Mélanchon scotché à7.. !

 Puisque, de toutes façons,le soir du premier tour, POTOU appellera à VOTER PS

NON ?

Pour battre la droite et les fafs..

Je me suis donc posé une question simpliste :

 Qu’est ce qui est le MOINS de nature à concourir à l’anesthésie des masses, que peut-on faire pour déminer ce terrain 2012 pour que, quelle que soit l’issue d’élections qui ont pour OBJECTIF d’affaiblir la Classe ouvrière et la Jeunesse, l’après vote permette de résister à ce qui nous attend si la Lutte ne s’organise pas ?

Je ne partage pas du tout l’opinion d’un Krivine qui, fait le calcul selon lequel la victoire de Hollande et de la gauche plurielle, forcément suivie de désillusions rapides, serait un tremplin pour renforcer le courant révolutionnaire ...

Je trouve même dangereux et politicien ce raisonnement : C’est miser sur le malheur .

Je m’y refuse.

Comme d’ailleurs je suis sans indulgence vis-à-vis de ceux qui disent « Les français sont des veaux, ils n’en ont pas encore pris assez dans...les dents, ils ont élu Sarko,qu’ils en chient un peu plus et ça les réveillera »

NON, ,MILLE fois NON  : plus le Capital écrase l’Homme , parce que la Crise du Capitalisme nourrit la peur, la division, le »sauve qui peut », l’individualisme, la perte de repères, plus les résistances de MASSE sont difficiles, voire impossibles .

Cela peut nourrir de la désespérance, voire de l’action ultra minoritaire non " comprise", ni donc" soutenue par une « opinion » majoritaire,

Cela peut être à un moment donné, un moyen y compris par tout un appareil répressif, d’empêcher que la Capitalisme recule et soit vaincu.

Quel lien avec le Communisme que mes répétitifs et lassants appels à BOYCOTTER cette élection ?,

Le communisme n’a pas besoin, quand il a temps de mal à se frayer un chemin, que l’on laisse croire aux Masses que le dispositif 2012 n’est pas un PIEGE.

Il tend au travers d’un renforcement de légitimité populaire , à renforcer le caractère monarchique et de bipartisme dont le Capital a BESOIN !

Si l’on ne met pas en débat –à ce moment de la CRISE systémique du capitalisme,-ce qui ne signifie pas qu’il en a toujours été ainsi- que l’ISOLOIR isolera (j’ai déjà utilisé cette expression) , que a bourgeoisie et ses personnels aux ordres( Droites et gôôches) auront marqué des points, qu’au pire nous aurons laissé entendre que nous avions opté pour le choix de nos bourreaux au lieu de se lever en masse contre la « peine de mort » que porte en lui le K.attention pour la suite !

Nous aurons le soir des premiers et seconds tours, à la téloche, les visages ravis de ceux (commentateurs et politiciens) qui se gargariseront du « civisme « des Français, du « taux de participation » démontrant, selon eux , combien les questions clés –toujours selon eux –de " crise monétaire","dettes " urgence de "réformes " -entendez reculs-, de rigueur obligatoire –entendez paupérisation accrue, de renforcement d’ "unité européenne " etc, etc, combien tout cela a emballé l’électorat !

Dans une démarche qui se veut de retour aux sources d’un communisme libertaire, autogestionnaire , de refus de laisser son sort aux mains de qui que ce soit(fusse une orge qui a un ouvrier candidat à une élection la plus antidémocratique qui soit), nous aurons objectivement, par un vote massif, et quelles que soient nos explications , avalisé un dispositif qui retarde le cheminement , dans les Masses que la Lutte des classes , une Organisation révolutionnaire moderne sont les deux piliers sans lesquels il n’ y aura pas de REVOLUTION

 A contrario, d’où mon choix- que des millions de travailleurs fassent, à cette élection un majeur dressé, un bras d’honneur, préparé, relayé, dans le débat qui sera vif et sans concessions, mais au moins se voulant de recherche de »nouveau » et il faudra bien qu’ »ils » parlent de notre REJET de cet ersatz de « démocratie ».

Voilà pourquoi, pour lancer ce débat , ma conclusion sera à la mesure de ce que je ressens de « fragilité » de « vulnérabilité » du mouvement populaire.

Sans bien entendu ne pas mesurer avec intérêt et soutien ,ce que des Fralib portent d’espoir..

Mais le révolutionnaire pouvant être pragmatique, je choisis ce qui me semble le MOINS NUISIBLE au processus communiste.

Je sais bien que ce n’est pas bien folichon comme proposition..

Mais ce n’est pas sur estimer la question institutionnelle au détriment de la LDC que de proposer aux travailleurs de dire au système :  »NON, vous ne m’aurez pas comme pions dans votre machine à nous baiser »..

Donc, respectueux d’autres choix

, personnellement je ne VOTERAI pas aux élections présidentielles 2012.

S’agissant des législatives, tout dépendra de ce qui se passera dans ma circonscription

Pour l’instant, je pense que cela me conduira au même choix.

En espérant avoir ainsi répondu à quelques points, j’apprécierais qu’on échange un peu sans caricaturer les positions de celui qui ne partage pas l’avis de l’autre.

Cordialement.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 18h05 - Posté par Jean-Louis

A.C. a fondamentalement raison. Le bon slogan c’est "tout le pouvoir aux communes" au sens 1871. Cependant, sur le plan pratique, il y a un léger problème.
Supposons qu’il faille 5 personnes pour bouger une charrette et qu’il y ait deux "positions tactiques" pour la déplacer d’une vingtaine de mêtres : tirer dans l’axe et tirer à la perpendiculaire. La majorité vote pour la plus mauvaise : tirer à la perpendiculaire. Que va faire le cinquième (qui a raison) ? S’il s’abstient, le charrette ne bougera pas et rien ne sera démontré. Alors ?



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 22h48 - Posté par

Le bon slogan c’est "tout le pouvoir aux communes" au sens 1871. Cependant, sur le plan pratique, il y a un léger problème.

Oui il y a un "léger problème" comme tu dis. Parce que "tout le pouvoir à la commune" je suis pour aussi. (Justement je relis les souvenirs de la commune de L. Michel actuellement.... édifiant)

Le léger problème c’est qu’on en est juste loin, de l’idée même de la Commune. Mais bon, on peut essayer hein je suis pas contre ;-)


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 18h20

Oui Alain, tout ça j’avais compris et j’en partage même une partie de tes réflexions ( "petit à petit, l’oiseau fait son nid" enfin bon tu connais la chanson... ;-))

En fait j’ai mal posé ma question peut-être, l’autre fois. Ou faut qu’on remette encore l’ouvrage sur le métier :-D

Ou ma proposition.

Tu parles de BOYCOTT ET d’abstention.

Je me permets de te signaler que les deux ne sont pas équivalents ( ce que tu sais sans aucun doute).

J’ai le regret de dire que si je vois bien en quoi un BOYCOTT (au sens strict) p eut être une proposition révolutionnaire ( enfin, "SI SI SI SI et SI" - j’y reviendrai plus longuement à ces "SI" dès que j’aurai 5 mn) je ne vois toujours pas en quoi l’abstention non organisée peut, elle, être révolutionnaire. Je ne pige TOUJOURS PAS. Même après ton explication.

Le point sur le NPA s’impose (en ce qui me concerne).

Moi perso, j’aime pas (euphémisme) que la bande de tartuffes ankylosés d’un sénateur OCI Maastrichtien PS et j’en passe... marche sur la gueule à un POUTOU , par PRINCIPE !

Oui, c’est un SOUTIEN assumé à 100 % en ce sens. Je peux pas mettre Mélenchon et sa bande et Poutou et la sienne (de bande ;-)) dans le même panier. Evidemment ça se discute enfin bon en même temps, y’a des évidences.

J’aimerais pas plus qu’elle marche sur la gueule à un LE RESTE (ou à un WAMEN ou à un MATHIEU ou à n’importe quel syndicaliste de la CGT !!!), qu’il soit ouvrier ou AMT. Si ça avait du arriver, j’aurais soutenu pareil. Mais c’est pas à toi qui je vais apprendre l’histoire. Et justement, il se trouve que le FDG a majoritairement fait un autre choix qu’un "équivalent POUTOU" donc on va pas perdre notre temps à faire de la politique fiction pour le plaisir de rigoler méchamment sur le dos de X ou Y. Qui n’a jamais été cocu politiquement en 2011 me jette la première pierre hein :-D

PErsonnellement aussi , sans en être membre, j’ai plus d’affinités ces dernières années avec le NPA qu’avec le PCF (le PG j’en parle pas hein c’est pas la peine :-D) et notamment depuis le Front de Gauche, qui me sort littéralement par les yeux (pour des tas de raisons que je peux expliquer ici aussi si tu veux) !!! .

Ça aussi je l’assume.

Est ce que mon soutien et ma proximité sur certains sujets se traduiraient dans les urnes en 2012 ? J’en sais foutre RIEN !!! Pour la bonne et simple raison que comme je le disais en début de paragraphe, je pense souvent à ne pas aller voter en 2012 (si l’élection a bien lieu et là aussi aujd’hui tout est possible...).

MAIS voilà. A chaque fois que je pense à pas aller voter, vla t ypas que c’est ballot.

Je croise une copine chilienne. elle me parle du Chili.
Une copine Argentine. Elle me parle de l’Argentine.
Un copain italien . Il me parle de l’Italie.
Un ami Portugais. Il me parle du Portugal.
Une amie Iranienne. elle me parle de l’Iran.
Un copain Algérien etc etc

Tu sais bien de quoi ils me parlent Alain. Enfin tu imagines. Du racisme. Des guerres. Du fascisme. qu’ils ou elles ont connu directement enfant, ado ou plus âgés.

TOUS ET TOUTES, pas forcément militants, mais l’étant parfois, ou ne l’étant plus, d’origines sociales diverses (90% de proles, employés AMT ou cadres au rabais), (tu me diras c’est leur tort, c’est leur faute qu’ils PAIENT !!) me quittent après un café ou une bouffe : "...Je t’en supplie...réfléchis... plus Sarkozy, pas Le Pen"...

Tu peux leur dire (mon cas) : "Mais le PS c’est de la merde AUSSI et l’époque que nous traversons exige autre chose etc".

Ils te répondent : "Mais oui, c’est VRAI, je suis d’accord . Je sais. Mais c’est pas grave. Faut faire les choses dans l’ordre. Faire ce qu’on peut quand on peut. en quoi laisser Sarkozy ou Le Pen en 2012 arrangera t il les choses ? Toi tu peux te permettre ! T’as une tête de française. T’es Française. Tu t’appelles pas Vanessa Nguyen. Tu t’appelles pas Yasmina Hachemi. Tu t’appelles pas Hossein Salahvi. Tu t’appelles pas Alvaro Flores etc . L’abstention ça compte pas, ils s’en foutent tous. Et même quand on vote ils s’en foutent ! Regarde en 2005 ! Et puis t’as vu les gens ? Ils ’en foutent de tout, ils marchent au dessus des clodos dans la rue ils pensent qu’à faire leurs courses de Noel ils laissent la police emmener des enfants à l’école ...alors ta révolution tout le monde la souhaite mais elle est encore loin"

Qu’est ce que tu veux, je dois être trop sentimentale, j’ai du mal à ne pas les comprendre et j’ai même du mal à leur donner tort.

Et dans "l’isoloir qui isole" TOUS mes amis étrangers qui ne peuvent pas voter dans ce putain de pays où ils vivent et où ils bossent, souvent à cause des gros coups durs de l’histoire, ils sont LA au dessus de mon épaule ils me REGARDENT. Ils me disent "Fais pas ta révolutionnaire en carton, déconne pas. Une chose après l’autre."

Et donc c’est pour ça que j’ai besoin qu’on discute encore de ça car je t’ai bien lu (et je te relirai ce soir d’ailleurs) mais je ne suis pas convaincue et j’ai toujours pas compris en quoi, pour parler concrètement, laisser repasser Sarkozy - voire Le pen- (même avec 30 % de participation, soyons fous) c’est "révolutionnaire". Je te JURE que je me fous pas de ta gueule et que je comprends pas.

A +

LL



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 20h52 - Posté par A.C

on rebondira sur l’Histoire Sarko, le Pen etc.
Mais c’est sur cette question du "droit chèrement acquis " refusé à tant de monde et que l’Appel à l’abstention révolutionnaire peut choquer qu’il faudra débattre..

Juste un truc :

Si boycott et "abstention" n’ont pas le même sens , par contre celui qui s’abstiendra sur la base d’un APPEL public, collectif participera à une action de boycott qui aura , selon moi, un "sens".

D’ailleurs, mon intention est bien de réunir le moment venu une liste de militants révolutionnaires cosignataires d’un tel engagement

Là ou je ne discuterai pas c’est sur le fait de savoir si leNPa, par rapport au PCou àLO, c’est mieux ou "moins pire.."
Puisque , si je respecte tous ceux qui prennet un engagement miltant, je n’entends pas faire le tri entre les"nuisibles" les "inutiles" les" staliniens d’hier devenus comiques laurentiens", les" "bouffeurs de stals ", de générations successives -depuis que la juste condamnation du stalnisme a été un fond de commerce , pour certains -

Pour tout dire et sans vouloir vexer personne, je connais autant de types bien au NPA qu’à L.O ou dans ce qu’il reste du PC..
Et c’est pareil pour le nombre de sectaires, de simples S.O d’Orgas, de récitants de programmes ou de slogans..

Après c’est une question de pourcentage dans chaque Orga.Je suis nul en maths.

.Comme je répête assez que leurs chapelles rivales ne m’interessent pas , s’agissant du PC, du NPA ou de LO, je fais comme avec les religions.

Que chacun fasse ses choix intimes, je suis "athée"., je n’entends détourner personne de sa foi..

 :)
@plus

A.C


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 21h36 - Posté par

Rhhooo..... Alain ! Y’a embrouille là ! ;-)

Pour le coup, compte tenu de ce que j’ai écrit plus haut, je trouve triste que tu ramènes ce que j’ai dit et exprimé à une histoire (qui ne tient pas debout, en ce qui me concerne) de " de foi" de ma part pour tel ou tel prétendu ou supposé .

C’est dingue, je m’attendais à toutes sortes de réponse de ta part mais pas à ça. Il me semblait pourtant que c’était clair : je ne suis pas au NPA je ne fais pas "campagne" ni pour le NPA ni pour personne d’ailleurs puisque , ai-je encore précisé, je m’interroge fortement sur le vote en 2012 (raison pour laquelle je te "titille" sur ton histoire d’abstention parce que je ne pige pas du tout MAIS que ça m’interpelle !)

Je reconnaissais , simplement, par souci d’honnêteté intellectuelle dans ce débat, une certaine proximité avec ce parti (proximité que je n’ai jamais spécialement cherché à cacher me semble sur plusieurs points, proximité que j’exprimais déjà quand j’étais encore au PCF puisque bien avant cette histoire sordide de Front de Gauche, je demandais en réunion de section qu’on m’explique en quoi la LCR/NPA était un partenaire moins "respectable" que le PS ou les Verts, par exemple - proximité d’ailleurs nuancée puisque je suis aussi en profond désaccord avec des choses importantes, désaccord que j’ai me semble déjà exprimé ici également et pas toujours en des termes très amènes -sinon j’y serai, au NPA or, j’y suis po) , sur certains sujets, plus qu’avec d’autres orgas actuellement....Et j’ai bien dit pourtant, il me semble, à la relecture, soutenir Poutou dans les attaques dont il peut faire l’objet non pas "ès qualité de candidat du NPA" (je ne partage pas du tout son flou et sa part d’ambiguïté sur le rapport avec le PS et les institutions actuelles notamment) mais ès qualité d’ouvrier et de syndicaliste, comme, ai je précisé, je le ferai pour d’autres camarades, d’autres partis, dussé-je être en contradiction profonde avec ce qu’ils diraient.

Mah bon. Si c’est ce que tu veux retenir, tu dois avoir tes raisons (qui m’échappent, j’avoue).

Tant pis.

Passons à autre chose !

 ;-)

LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 12h11 - Posté par A.C

Rhhooo..... Alain ! Y’a embrouille là ! ;-)

Pour le coup, compte tenu de ce que j’ai écrit plus haut, je trouve triste que tu ramènes ce que j’ai dit et exprimé à une histoire (qui ne tient pas debout, en ce qui me concerne) de " de foi" de ma part pour tel ou tel prétendu ou supposé .

A aucun moment, je ne te visais en parlant des derniers"croyants" de petites chapelle, ou de ceux qui , comme moi, ont été curés de plus grande EGLISE.

Vraiment confus que tu aies pu penser ça.

J"avais parfaitement compris que tu " soutenais" POUTOU" (je fais gaffe à plus faire de faute, ya Vériane en embuscade !.. ; :)..face aux attaques petites bourgeoises anti -prolos mesquines , et qu’il soit , à tes yeux comme aux miens, qui connait aussi FORD etla CGT, autre chose qu’un Mélanchon !

J’espère que tu prendras acte de cette précision.

Ceci dit, et c’est vraiment du détail, je m’amuse quand tel militant NPA se dresse pour offrir son corps en gilet pare balles à l"ouvrier" mythifié, alors qu’en 69, 74, c’est un intellectuel maître auxiliaire au Lycée Voltaire, mon ami Alain K qui était porteur des projets trotskystes...

et cela ne me gêne pas !!

(Karl Marx n’ayant pas écrit le Capital en bleu de chauffe, en compagnie d’un Engels ouvrier agricole)

Remarque , entre cette période et l’arrivée du "postier sympa,"le pécéien Wiki rappelle ou échoue le révolutionnaire quand il déconne !

 :)

, la LCR se ralliant en 1988 au candidat dissident du PCF Pierre Juquin, et en 1995 en appelant à voter indifféremment pour Dominique Voynet (Les Verts), Robert Hue (PCF) ou Arlette Laguiller (LO).

 :))

Alors, ça , et mon expérience deLO/FO du Credit Lyonnais avec sa pasionaria permanente pas trop concernée par les "discréminations", ça ne m’apas rendu particulièrement tendre envers la mouvance dite trotsk !

NI même très fin.. _ :)

Mais sans crachats inutiles..

c’est tout.
.
Si en 2002 j’ai voté Besancenot, c’est pas parce qu’il était "facteur" !

C’était pour fesser HUE !

Le cul rose de Mélanchon ne mérite pas que j’aille y salir le pied gauche d’un camaro de l’usine FORD..

Au passage, mais c’est vraiment del’aparté hors sujet, POTOU n’ignore pas qu’il est le "Lajoinie" du NPA.

Sacrifié.

Sinon, et qu’on me prenne pas pour un con avec le coup du turn over des"porte parole" non professionnels à vie, chacun au NPA et Olivier le premier, savaient que tout candidat a son "potentiel" perso d’électeurs.

C’était vrai pour Arlette.

Avec Olivier, le NPA n’évitait pas le "vote utile" PS(c’est à dire les suffrages des électeurs qui considèrent les autres"inutiles"...)mais il ne choisissait pas d’ajouter, à une situation difficile, le coup du changement de candidat..pour chuter su un score pévisible à la MGB !

Mais je dis bien que c’est pour moi anecdotique

UN :

 Je ne voterai pas

DEUX/

 NPA , LO, PC,sont, dit sans tourner autour du pot, tous des " appareils".. ménagés (parcertains)mais selon moi, dans l’incrpacité de favoriser la construction d’une réelle Orga révolutionnaire , Communiste donc, mais sans les tares d’un "léninisme" d’importation

 Respect total pour ceux qui penseront et agiront autrement qu’un vieux stal qui, ici, comme ailleurs, veille à débattre sans forcèment froisser qui que ce soit, surtout des amis (es)

QUIPROQUO levé et BIZZ ?
Alain

pour le reste, et quelques autres reamarques de toi et d’autres camardes, j’attends un peu que la"salle" s’exprime.. !

 :)

D’autant plus qu’au risque d’étonner ceux qui ont des"boutons" en voyant mes initiales, moi, j’écoute les autres...J’en respecte l’immense majorité et j’emmerde le petit choeur des énervés, "frontistes" haineux ou vengeurs de L2on en quête de chair -pas fraiche..hélas..- "stalinienne"et "girondine".. _ :)

A.C


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 12h29 - Posté par

QUIPROQUO levé et BIZZ ?
Alain

yep ! Bizz a +

LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 22h07 - Posté par

on rebondira sur l’Histoire Sarko, le Pen etc.

Ben faudrait qu’on rebondisse vite alors :-D parce que qu’on le déplore ou pas c’est un sujet qui agite une partie des masses. Y compris parmi les plus exploités et c’est vrai, pas forcément parmi les plus "politisés".

Je sais (enfin il me semble s je t’ai bien suivi) ce que tu penses toi, tu l’as déjà exprimé à de nombreuses reprises, que "le capital a déjà choisi sa roue de secours -le PS-, que Sarkozy est grillé etc." Mais je ne te cache pas que cette "vision mécaniste " me trouble et n’est pas sans me rappeler une autre vision mécaniste (en vogue au PCF depuis 50 ans) type "prenons le pouvoir de l’Etat et nous ferons de l’Etat bourgeois un état socialiste"...

Moi je ne crois pas à la vision "mécaniste" de la politique et des appareils. Je suis convaincue au contraire d’une conception dynamique des choses.

Je pense que le Capital a non pas un cheval de rechange à l’écurie mais plusieurs. Et je ne suis pas convaincue que Sarkozy et l’UMP soient suffisamment grillés (au sens populaire et au sens des soutiens du K) hélas, pour justifier pleinement ton hypothèse... Je ne crois pas que le choix soit "fait" irrémédiablement "quelque part" que "Sarkozy c’est fini".

Je pense même que si le Capital peut se payer une deuxième tournée de Sarkozy/UMP, il se la resservira sans hésiter ! Parce que même si le PS peut faire l’affaire (on le sait on l’a vu par le passé et récemment, ailleurs) et bien, malgré tout, le PS en tant que parti constitué (compte tenu de sa composition sociologique militante et même en tenant compte que c’est un parti de notables, d’entrepreneurs, etc) ce n’est pas encore l’UMP. Alors, pourquoi s’adresser aux Saints plutôt qu’à Dieu (puisque tu parlais de "foi" ;-)) ?

On ne peut pas comparer, ni politiquement, ni financièrement, ni socialement.... l’Italie et la France. Ni la Grèce et la France. On peut tirer des leçons, on peut voir des ressemblances etc... mais "comparaison n’est pas raison".

Alors sur cette première partie du débat je pense qu’il faut creuser.

Mais c’est sur cette question du "droit chèrement acquis " refusé à tant de monde et que l’Appel à l’abstention révolutionnaire peut choquer qu’il faudra débattre..

Moi c’est pas du tout que je suis "choquée" ni sur le fondement du "droit chèrement acquis" que je t’interpelle Alain.

C’est que je ne comprends pas en quoi c’est "révolutionnaire" de s’abstenir sans organisation révolutionnaire pour organiser un boycott digne de ce nom (c’est à dire un boycott suivi d’une possibilité d’action révolutionnaire, notamment...). Je suis désolée mais j’ai lu et relu ton article, je ne comprends toujours pas !

Juste un truc :

Si boycott et "abstention" n’ont pas le même sens , par contre celui qui s’abstiendra sur la base d’un APPEL public, collectif participera à une action de boycott qui aura , selon moi, un "sens".

Oui ok ben dans ce cas là on dit la même chose. Mais ne crois tu pas que ça ça doive s’organiser (mais comment exactement ?) "un peu" à l’avance ?

D’ailleurs, mon intention est bien de réunir le moment venu une liste de militants révolutionnaires cosignataires d’un tel engagement

Bon ben écoute j’attends de voir ça. Peut être même que , quoi que n’étant pas assez révolutionnaire pour que l’évidence révolutionnaire de l’abstention dans une telle période me saute aux yeux ;-) , et si éventuellement, tu me le soumettais cet appel, je le signerai... Va savoir.

Bon en attendant, il faut reprendre la discussion parce que ce n’est toujours pas clair pour moi, le lien entre la "visée communiste" et l’abstention non pas "dans l’absolu, mais pour 2012 dans ce contexte, dans cette configuration.

Moi je crois qu’on peut tout à fait être révolutionnaire et néanmoins, participer à cette élection en la dénonçant, et surtout en dénonçant l’illusion qui veut faire croire soit que le PS sera profondément différent de l’UMP (il sera différent à la marge sur quelques sujets mais pas bcp plus), en dénonçant l’illusion (pire encore de mon point de vue) de "la révolution citoyenne par les urnes", je crois qu’on peut être révolutionnaire, et vouloir mettre sur la touche de façon immédiate (même si très temporaire) et l’UMP et le FN, non ? Ou alors on estime que ils peuvent repasser tranquillement.

Ou alors on estime que le PS passera quoi qu’il en soit et qu’ils n’ont pas "besoin" de nos voix (je crois que c’est ce que tu penses si je t’ai bien suivi par ailleurs ?), a fortiori pour qu’ils fassent "de la merde". Ca je peux le comprendre aussi. C’est à dire en somme ne pas "refaire " ce que certains estiment être "l’erreur" de 2002, mais dans ce cas là ,de ça aussi faut qu’on discute.

Voilà pour l’instant je m’en tiens là ;-)

A + LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 15h04 - Posté par Luis

En une phrase, ce que dit LL, et qui fait sens, c’est :

L’élection d’un Hollande ne sera pas une victoire,
mais l’élection de Sarko serait une défaite.

Il est clair qu’à partir de la, il faut compter sur nos résistances,
et le tous ensemble, en France et bien au delà,
vers des révoltes, soulèvements, et la révolution.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 15h24 - Posté par

L’élection d’un Hollande ne sera pas une victoire,
mais l’élection de Sarko serait une défaite.

Oui en gros c’est ce que je dis.

Bien résumé.

LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 20h31 - Posté par richard PALAO

alors LL, il faut être cohérent et appeler a voter HOLLANDE dès le premier tour en disant pourquoi , non ?

Si ce qui compte c ’est de foutre une branlée à SARKO et LE PEN , c est peut-être la meilleure stratégie ... mais ensuite il faudra assumer lorsque la politique ZAPATERO / PAPENDREOU fera des ravages ...

je sais , je force le trait , mais à quoi bon soutenir POUTOU au premier tour si c est voter HOLLANDE au deuxième en estimant que c ’est le moindre mal et qu’il sera plus aisé de combattre HOLLANDE que SARKOZY , ce qui reste d ailleurs à prouver , les socialistes après 1983 et avec JOSPIN ont pratiqué une politique identique à celle de la droite et ont même privatisé davantage avec la bienveillante neutralité des syndicats , sur laquelle HOLLANDE pourra également compter ...

pour moi il y aura défaite pour les travailleurs que ce soit HOLLANDE ou SARKOZY le locataire de l ’élysée, surtout si le taux de participation est élevé

amicalement


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 18h46 - Posté par gisèle Escot

" personnellement je ne voterai pas aux élections présidentielles 2012"

tu ne deras pas le seul, moi aussi.

Gisèle



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 18h46

moi je ne vois tout simplement pas le lien entre ces élections et la lutte de classe et n’arrive pas à comprendre que voter soit une position de classe autre que "soutenir le système"



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 19h07 - Posté par vériane

Cette analyse est aussi plate que l’obstination ridicule à déformer le nom de POUTOU en POTOU( allez savoir pourquoi, cela doit faire rire notre ami AC) ?

Le plus comique c’est que cela se termine " mais dans ma circonscription peut être que..." . C’est le communisme de circonscription ?

Lénine parlait du gauchisme comme maladie infantile du communisne aujourd’hui le gauchisme est la maladie sénile du stalinisme .

La visée communiste, voilà un concept subversif ! Moi monsieur j’ai une visée, cela en jette !



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 20h30 - Posté par A.C

Je te rassure.
Je ne pensais pas à toi en disant

J’’apprécierais qu’on échange un peu sans caricaturer les positions de celui qui ne partage pas l’avis de l’autre.

Quant à Poutou, tu le crois ou pas (et je m’en br..le comme tu peux pas savoir, vu ton style méprisant) c’était simplement une erreur de frappe.

Je serais toi, afin d’éviter de me cracher un petit venin qui ne m’atteint pas, je zapperais les trucs signés AC..Cela ne t’apprend rien puisque tu fais partie des "Je sais tout"Alors tracte, colle et t’emmerde pas..Te pose pas de questions sur le fait que ce qui est "forces vives" , "classe " jeunesse" etc, considèrent que , m^me si c’est passible de ton haussement d’épaules, iceux qui ont le plus de mal à (sur) vivre ne voient rien qui "parle" de leurs espoirs dans les "élections" pas pas plus avec POUTOU qu’avec ARTHAUD ou demain SCHIVARDI,

Bonne soirée," vrai haine"
pardon toi c’est "Vériane", j’ai écorché ton pseudo....

A.C


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 18h25 - Posté par vériane

Mais tu es la caricature des caricatures, ne supportant aucune critique, je suppose que dans une vie antérieure tu as dû être un apparatchik du tonnerre ....mais bon je lis car tu fais parie de l’état des lieux !

Et désolé je supporte mal qu’on veuille surfer sur la dépolitisation des classes laborieuses......ABSTENTION des pauvres bonheur des riches .......

Que tes jeux de mots sont lourds !


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 19h12 - Posté par A.C

Etant du pays des vins je te demande
gentiment :

"lâche moi la grappe, STP, Vériane.."

Apparatchik, bibi, ??

Renseigne toi.

Je préfère être lourd dans des jeux de mots que léger dans l’analyse des Maux

Alors, sois sympa, rentre tes crocs , mes mollets de communiste ont été mordus par des pitt-bulls plus dangereux que les derniers roquets de la haine envers tout ce qui n’est pas "votre vérité".

OUBLIE moi..

Ou alors si c’est une thérapie, fais pas chier dans le débat.

Je t’invite à boire le coup à mon troquet.
On s’expliquera sans polluer le site qui nous accueille et supporte mes diarrhées épistolaires...

Tiens, pour ton GPS..

http://sanseprendrelechou.forumactif.com


(PUB : un "truc"laissé au comptoir par la C@naille rouge sur les FRALIB est à lire..)

A.C


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 08h56 - Posté par vériane

Léo Figuières sort de ce corps ! D"accord avec toi le troquet c’est plus intéressant ...


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 20h37 - Posté par

Ca semble si difficile à comprendre que participer à une partie de poker truquée, ou la majorité des joueurs joue contre un ou deux autres en établissant les règles qui la favorise, (et même en les changeant en cour de route quand ça la dérange), ça ne peut pas être gagnable ???

Et ceci même si un autre joueur est "sincère" dans le lot ???

Je suis pas toujours d’accord avec A.C. mais là mille fois "oui".

Et je comprend de plus en plus en voyant les réactions des uns et des autres pourquoi ce sont les casinos qui s’enrichissent et la majorité des clients qui perd.

Ca a rien à voir avec Marx... Simplement avec un minimum de bon sens.

Personnellement j’ai décidé un jour de ne plus voter car j’ai bien compris que dans la "démocratie" orwellienne ou nous vivons même si par miracle il y avait une majorité positive pour notre cause nos ennemis organiques la compenseraient sans tarder par la voix des fusils. (En réalité c’est à la suite de Versailles et de l’Assassinat du "Non" au Traité européen par nos députés "élus").

Pas parce que je considère que le modus operandi électoral est inutile dans un VRAI régime démocratique, (I.E. ou c’est réellement la majorité qui est aux commandes, et pas la minorité qui paie les violons), mais simplement par ce que je me refuse à continuer à servir de caution à des assassins, des traîtres, et de malfrats. Caution que j’accorde par ma simple présence à la table des assassins et de ceux qui n’ont rien compris à la situation.

Dans ce cas, à 65 ans, connaissant le poids relatif que je représente dans l’estime de mes concitoyens et camarades, mon "action" soulève auprès de ceux-ci bien plus de questions qui n’apparaîtraient pas dans le cas ou je suivrai comme un mouton la voie du "citoyen bien modèle"... et bien décervelé.

Il n’est évidemment pas question de rester en retrait ni de ne pas expliquer, mais bien de bâtir les bases d’une réflexion révolutionnaire a contrario de la vulgate du pouvoir et de la social démocratie.

Alors je préfère, en attendant qu’un vrai mouvement* ou on agisse concrètement sorte des limbes, bouger la jugeotte de quelques dizaines de connaissances que d’alimenter le 1% d’un Poutou, qui même estimable ne représente hélas rien et n’a vraisemblablement rien compris à la situation

Et, quitte à choquer les angélistes de tout poils ou les planqués de la Révolution, je suis maintenant persuadé que la marche pour un changement qui se ferait sans violence a été loupée il y a bien longtemps. Au moins trente ans sinon même quand nos camarades des FFI ont déposé les armes en 45 et ou les Partis communistes ont cru bon de s’intégrer à la Mafia qui menait le bal.

Je ne dis pas qu’il faut tirer les premiers. Mais simplement que si on ne participe pas à leur mascarade, le moment ou EUX ils vont tirer viendra d’autant plus vite. La seule chose sera d’être prêts, NOUS, à ce moment là.

Techniquement, (Mais c’est pas le plus difficile, c’est qu’une question de nombre et de matériel), mais aussi, et surtout, dans sa tête, sur les objectifs à atteindre et à finaliser.

Alors je sais bien que c’est dur de ramer contre le courant, mais je sais aussi que c’est encore plus dur de mourir ou de finir esclave soi et les siens parce qu’on n’a pas essayé de le faire.

Et c’est pas la peine de pleurer sur notre sort, de nous disputer, ou d’accuser les autres de notre bord.

Ceux qui ailleurs dans le Monde, (parce qu’on a été archi-nuls par couardise, connerie, cupidité, ou fainéantise ICI), se prennent des bombes sur la tronche sont plus à plaindre que nous.

G.L.

* Et de préférence pas un "Mouvement" soutenu par la NED, le Cheick Al Khalifa du Quatar, ou Obama. ((- :


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 22h46 - Posté par

Il n’est évidemment pas question de rester en retrait ni de ne pas expliquer, mais bien de bâtir les bases d’une réflexion révolutionnaire a contrario de la vulgate du pouvoir et de la social démocratie.

Alors je préfère, en attendant qu’un vrai mouvement* ou on agisse concrètement sorte des limbes, bouger la jugeotte de quelques dizaines de connaissances que d’alimenter le 1% d’un Poutou, qui même estimable ne représente hélas rien et n’a vraisemblablement rien compris à la situation

Et, quitte à choquer les angélistes de tout poils ou les planqués de la Révolution, je suis maintenant persuadé que la marche pour un changement qui se ferait sans violence a été loupée il y a bien longtemps. Au moins trente ans sinon même quand nos camarades des FFI ont déposé les armes en 45 et ou les Partis communistes ont cru bon de s’intégrer à la Mafia qui menait le bal.

Je ne dis pas qu’il faut tirer les premiers. Mais simplement que si on ne participe pas à leur mascarade, le moment ou EUX ils vont tirer viendra d’autant plus vite. La seule chose sera d’être prêts, NOUS, à ce moment là.

Salut GL (contente de te lire à nouveau)

Ah ben voilà.

Là, je ne suis pas forcément d’accord sur tout ce que tu as développé dans l’ensemble de ton post, mais au moins ça me semble plus clair déjà et je comprends mieux pourquoi tu dis "abstention".

LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 09h46 - Posté par Brutus

Je ne dis pas qu’il faut tirer les premiers. Mais simplement que si on ne participe pas à leur mascarade, le moment ou EUX ils vont tirer viendra d’autant plus vite. La seule chose sera d’être prêts, NOUS, à ce moment là.

Techniquement, (Mais c’est pas le plus difficile, c’est qu’une question de nombre et de matériel), mais aussi, et surtout, dans sa tête, sur les objectifs à atteindre et à finaliser.

Ce qui est certain, c’est qu’ils tireront : on a jamais vu une classe dominante abandonner ses privilèges sans combattre. Ils tireront avec leurs flics et si nécessaire avec leur armée. Il faudrait donc commencer par préciser à quoi il faudra être prêts, avec qui et quoi (parce que la question du "nombre et du matériel" elle n’est pas si simple que ça). Quant aux objectifs, on peut toujours les calquer sur ceux de l’OTAN lors de ses interventions humanitaires, non ?


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 21h04 - Posté par

Quant aux objectifs, on peut toujours les calquer sur ceux de l’OTAN lors de ses interventions humanitaires, non ?

Je crois que t’as pas bien saisi de quels "objectifs il s’agit : Il s’agit de faire passer dans les masses l’idée d’un PROGRAMMME de changement fondamental de société.

Et pour ça nos meilleurs propagandistes ce sont ceux que nous combattons eux-même avec leur cortège de saloperies et de crimes. Il ne nous manque que le média et l’organisation politique pour démontrer leurs crimes, et transmettre ce programme dès lors qu’il aura été élaboré d’une manière crédible.

C’est vrai que ce PROGRAMME n’existe actuellement pas "formellement", mais en réalité il est là, présent. Au fond de chacun de nous. Connu de chaque "vrai" communiste" ou "progressiste" qui en ressent le manque chaque jour en se levant et en regardant autour de lui.

Mais chacun de nous tout en le connaissant n’ose pas le mettre en forme et le communiquer, même imparfait, de crainte d’être traité d’"utopiste". Et le média de masse "crédible" n’a pas été encore trouvé ni celui qui le concrétisera pour le représenter et le populariser de manière crédible.

Sans compter que le système parlementaire pourri que nous connaissons ne peux que décrédibiliser toute proposition dans ce sens venant de la part de nos soi-disant représentants parlementaires. Soit ils la ferment et ils touchent, soit ils ouvrent timidement leur gueule et agissent à titre individuel, soit on les vire ou on les fait passer pour fous. Et c’est leur propre parti qui s’en charge. T’as qu’à voir ce qui s’est passé pour un Gremetz qui pourtant n’avait pas cassé trois pattes au canard.

C’est pour cela que je parle dans mon post de l’impact personnel que chacun de nous a pu acquérir dans les masses, (Avec un Parti, un syndicat ou tout seul), et de la nécessité de garder cette influence et cette "oreille "précieuse, quand on a pu gagner la confiance de celles-ci ou d’un partie de celle-ci.

Il faut des années pour la gagner, parfois une vie, et il suffit de peu pour la perdre.

Pour mon cas je considère que chaque militant qui a eu une vie digne de militant au service des exploités d’ici ou d’ailleurs, sans trahir, (Ou le moins possible et pas volontairement), ceux qui l’ont suivi n’a pas le droit de brader cette influence pour de fumeuses histoires de stratégie électorale ou de finance des Partis dont tout le monde se fout sauf ceux qui y mangent. Ou de peur d’être ostracisé.

Donc par "objectifs" je ne signifie pas simplement un changement fondamental, mais aussi ce qu’on y mettra dedans et surtout ce qu’on fera pour le pérenniser.

Et pour le matos ne t’inquiète pas... ((- :

C’est plus facile d’en trouver et d’apprendre quoi en faire que de trouver de vrais militants qui savent ce qu’ils font et pourquoi ils le font. Re (((- :

G.L.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 21h05 - Posté par

Une seule critique GL,tes interventions sont trop rares.

LR


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 20h28 - Posté par Mengneau Michel

Sans aller jusqu’à la visée communiste qui englobe pas mal de choses à debattre avant, on peut aussi ne pas voter pour les présidentielles pour ne pas cautionner le principe inique de ce genre d’élection ;

A contrario, ne pas voter au premier tour c’est aussi favoriser le bi-partisme... Dans cette optique, il ne faut donc pas voter au second tour. Ce sont là réflexions un peu plus pragmatique que la visée communiste, mais qui demandent aussi un peu d’attention.

Par contre l’idée de boycott est intéressante, mais qu’elle est la solution pour que ce refus de participer à une mascarade tronquée soit marquant et, à la limite, pris en compte (dans tous les sens du terme) ?

Ce qui est sur, c’est que je ne sais encore pas si j’irai voter au premier tour, ce que je sais c’est que je n’irai pas au second quelles qu’en soient les circonstances.



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 22h03 - Posté par l’ankou

« Je ne partage pas du tout l’opinion d’un Krivine qui, fait le calcul selon lequel la victoire de Hollande et de la gauche plurielle, forcément suivie de désillusions rapides, serait un tremplin pour renforcer le courant révolutionnaire ... »

C’est parce que c’est du Krivine que tu est contre ...........C’est pourtant ce qui va arriver

« Comme d’ailleurs je suis sans indulgence vis-à-vis de ceux qui disent « Les français sont des veaux, ils n’en ont pas encore pris assez dans...les dents, ils ont élu Sarko,qu’ils en chient un peu plus et ça les réveillera »

C’est De Gaule qui disait que les français étaient des veaux....Ca me fait mal quelque part de dire que De Gaule avait raison.........Le passé nous prouve que les révolutions n’arrivent à terme que dans les cas extrèmes...........Et je met Hollande dans le meme sac que sarko, j’ajouterai une dose de masochisme au délire des français............En ce moment il est peut etre temps de penser aux dispositions à prendre en cas de révolte grave pour ne pas rater celle là comme en 68......assurer la sécurité contre les fachos.........garantir la démocratie......Assurer la bouffe surtout pour les anciens et les enfants.........éviter les provocations policières.....préserver les moyens de production et d’échange..........réserver un sort particulier aux affameurs et aux négriers........etc



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
28 novembre 2011 - 23h50 - Posté par Sandro

Un des problèmes de la présidentielle est que c’est une élection à deux tours.

Au premier on a un choix - relatif certes, mais choix quand-même - et au second on vote (ou pas) pour le "moins pire" des deux, ou pour chasser l’un des deux, sans approuver celui qui va rester.

Les élections présidentielles seraient plus "démocratiques" si :

 les électeurs étaient les seuls parrains des candidats (et non les élus comme aujourd’hui),

 ces élections étaient à un seul et unique tour. Après tout nous n’avons pas besoin de ce second tour. Les électeurs se sont exprimés, point ! Ce second tour engendre toutes les magouilles électorales possibles : je te donne un poste si tu votes pour moi etc...

Ceci étant dit, c’est la fonction présidentielle qui est aussi à critiquer, car elle transforme le président en une sorte de monarque des temps modernes



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 01h34

Bien entendu, je suis d’accord avec ce texte et je voudrais en toute simplicité en exprimer mes raisons personnelles.

Au-delà des programmes électoraux, qui sont loin d’être à ma convenance et à celle de centaines de milliers de gens qui ne vont pas aller s’exprimer pour cette raison, il y en à maintes autres de se poser la question du : à quoi cela sert il d’aller voter dans les conditions dont est gérée la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui ?

Tempête sous un crane pour bon nombre d’entre nous !!!

Le peuple ou tout au moins les plus avertis se rendent bien compte aujourd’hui que ce ne sont pas les instances élues qui ont la volonté de mettre en place une politique en sa faveur.

Il se rend bien compte que ce sont le capital et ses instances non élues qui dirigent la France, l’Europe et le Monde.

Elles ont pour nom FMI, BCE agence de notations et autres outils du capital, qui tous les jours dégradent les conditions de vie et l’avenir des exploités au profit de la bourgeoisie, de la finance et du grand capital.

Il suffit pour cela d’écouter ou de lire les médias qui se font les relais du capital et de ses valets.

Aucune décision n’est prise sans l’accord de la finance.

Ceux qui tirent sur les ficelles de l’UMPS ne sont pas élus.

On ne va pas revenir sur tout ce qui se passe actuellement pour démontrer que la vie de chacun et son avenir sont ainsi traités. On ne va pas non plus revenir sur le déni de démocratie de 2005 pour affirmer que l’avis du peuple intéresse peu nos élus et les partis politiques qui n’ont pas fait grand bruit ou n’ont pas mené de grandes actions à l’encotre du déni.

Entre le bi-partisme UMPS défenseur ou reformeur du Capital, le Front de gauche dont le programme ne remet pas radicalement en cause le Capital et la gauche de la gôche qui n’a jamais dépassée les 5 % , qui va garantir au peuple des avancées et la possibilité d’évoluer vers un système communiste autogestionnaire ?

Je suis persuadé que ce ne sont pas des élections pipées à l’avance par les lutteurs de place de tous bords qui vont aller en faveur de notre démarche révolutionnaire.

A mon avis ce n’est plus dans les isoloirs mais sur le terrain que va se régler l’avenir du peuple. J’y suis et j’y serais.

Je vais donc m’abstenir et bien entendu s’il y a un appel au boycott incluant les raisons de mon abstention révolutionnaire, je le signerais.

Amicalement

MCoco Le Rebelle Médocain



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 04h04 - Posté par reziztencia

c’est quand meme incroyable l’énergie sortie pour aboutirr a un constat que meme les insectes ont décelés, c’est quoi voter ?mais vraiment faut il autant de mots pour dire que tout cela n’est qu’une illusion ?et n’a toujours été qu’une illusion ? que tu soit de ca ou de ca c’est une mafia,AC j áime bien ton humour, ll ton humour aussi,mais l’humour tue parfois tellement qu’il deviens suppositoire, comme les élections d’ailleur,ok c’etait pas le but,ben,merde aux elections face a la menace des cons qui font semblant....hahahaha
m’enfin ils font chier



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 08h00

Abstention ? bof , en 68, DCB disait :"élections piège à cons". Sauf que AC ne vivra pas assez longtemps pour rattraper DCB....



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 15h24 - Posté par Luis

En 68, c’est toute la gauche qui disait "Elections piège à cons"
contre la maneuvre des politiciens droite et gauche pour casser le mouvement.

Si nous arrivons à créer une telle situation, d’un tous ensemble,
de préférence pré-révolutionnaire, alors il faudra appeler au boycott.

En attendant, il faut utiliser la campagne pour faire agitation
en faveur de la seule alternative : un soulèvement général.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 09h53

Salut mon Cde AC,

En résumé,et si j’ai bien compris,ressortir "élections piège à cons",s’inscrirait dans un processus de lutte de classe.

Là,j’ai du louper des épisodes.Sachant que le creuset de la lutte de classe se situe sur les lieux d’exploitation à partir de l"affrontement capital-travail,je ne me suis pas aperçu que cette conscience était,enfin,à son apogée,et que 2012 était l’année de la révolution prolétarienne.(élections ou pas).

Dans une telle situation,il est vrai que SARKO ou LE PEN,élus avec un pourcentage ridicule a peu d’importance.Le peuple balaiera tout ça d’un revers révolutionnaire.

Bon,revenons à la réalité.Dans les 2 cas:abstention ou vote,et les discours contradictoires,laisse à penser que la solution passe par les élections.Ce n’est pas par ce type de discours que se développera la LUTTE de classe.

Pour le reste,je renvoie à l’analyse(que je partage)de ma Cde LL.

En ce qui me concerne(et heureusement je ne suis pas le seul),aujourd’hui la priorité c’est de préparer le 13 décembre pour que la MASSE du peuple soit en grève,dans la rue.....et exprime sa colère et sa révolte !

Aller ou ne pas aller voter n’est pas d’actualité (hormis les actus de la TV et des "combattants"opportunistes habituels en périodes électorales.)

Quand je relis sur BC(et ailleurs)les interventions offensives sur la Grèce,Italie,
Tunisie,Egypte,....etc,je pense qu’il est temps de se réveiller et de mettre en pratique chez nous ce dont nous nous félicitons chez les autres.

Fraternellement

LR



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 10h55 - Posté par

Bon,revenons à la réalité.Dans les 2 cas:abstention ou vote,et les discours contradictoires,laisse à penser que la solution passe par les élections.Ce n’est pas par ce type de discours que se développera la LUTTE de classe.

Constat très juste et plein de bon sens il me semble.

LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 14h17 - Posté par

Dans les 2 cas:abstention ou vote,et les discours contradictoires,laisse à penser que la solution passe par les élections.

Absolument !

Dans les deux cas c’est attacher beaucoup d’importance à l’élection présidentielle. C’est surestimer son impact (ou l’impact du taux d’abstention). C’est en faire une question stratégique alors que le choix de voter ou non devrait être purement tactique et opportuniste.

Chico


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 09h56

2012 AIE ???

Demission generale pour cause de periode electorale...et de desarroi politique,boycott abstension ou vote, meme activisme vide, sans projet reel d’emancipation !!!

TOUT LE POUVOIR AUX COMMUNES n’est qu’un slogan de plus,sans contenu....

L’affirmation du projet en gestation depuis des années,a été “paralysé et etouffé” par toutes les forces politiques ”organisées”, en mal d’accords electoraux,publics ou cachés, a tous les niveaux,le retard est fait,pour le grand “confort” de tous les apparatchiks potentiels.

Les seuls qui ont tenté une elaboration collective de masse a la base,transparente et publique ont été denigrés...merci aux “Indignés”.

jeudi 24 novembre 2011

POURQUOI LA GAUCHE EST CUITE ?

(article immédiatement censuré, dès ce soir, par la mafia du post Le Monde/20 MN (vendu aux Américains, ces suce-boules péteux du pouvoir totalitaire démocratique n’auront plus une ligne de moi)

La crise systémique continue ses ravages, mais est-ce vraiment des ravages que cet effondrement successif des principales mystifications démocratiques (compte-tenu que le mot démocratie est aussi sacré chez les riches que Allah chez les pauvres) ? Quel terme utiliser ? Révélations sur la pourriture du système ? Non puisque à peu très toutes les classes sont convaincues depuis belle lurette de cette « pourriture », celles qui en profitent et celles qui la subissent.

Décrédibilisation convient mieux que indignation. L’indignation est toujours le résultat d’une provocation qui laisse toujours l’avantage au provocateur, et s’éteint vite comme une vulgaire colère......

http://proletariatuniversel.blogspo...



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 10h20 - Posté par richard PALAO

est-ce que le boycott ou l’abstention active peut faire avancer "la visée communiste , je n ’en sais rien , le débat doit se pousrsuivre , mais si l ’abstention ne cesse de croire "toute seule" dans notre pays surtout dans les milieux populaires , alors qu’ aucun parti ne milite pour cela , c est certainement parceque un nombre grandissant de travailleurs ne croient plus au système ( capitaliste ) et sont dans l attente d’une autre offre ; il y a donc là un terrain favorable pour planter et faire croitre les graines du communisme .

Mais même si l’abstention ou le boycott organisé ne faisaient pas avancer d ’un poil le communisme , je n’irais pas voter à la présidentielle :

1° on ne peut pas cautionner , en présentant des candidats ou en votant , un système que l’on combat depuis 40 ans

Ce reniement de la gauche me fait penser à "l’évolution" du PCF sur la force de frappe nucléaire :

pendant de nombreuses années le PCF a été à la tête des luttes pour le désarmement général et l’ arrêt de la dissuasion nucléaire , on en a fait des manifs sur ce sujet , puis, au détour d’une page du programme commun , on a apris que le PCF était devenu pour le "maintien" de la force de frappe et depuis il y a belle lurette que ni le PCF ni d ’autres n ’évoquent les risques pour la paix et les milliards engloutis dans cette arme de déstruction massive .

Je crains fort qu’il en soit ainsi pour l’élection présidentielle , à force d’ y participer , plus personne ne va la contester ...

2° pour faire court , faire une campagne électorale centrée sur l’anticapitalisme au 1er tour pour appeler à voter PS au second tour , c’est tromper une nouvelle fois les travailleurs qui subiront une nouvelle cure d ’austérité peinte EN ROSE , il ne faudra pas alors s’étonner que ces travailleurs ne croient plus en rien ni en personne et que le " TOUS POURRIS " gagne du terrain .

IL ME SEMBLE QU IL Y A LA DEUX MOTIFS SUFFISANTS POUR S ABSTENIR

Je suis clair , JE NE CONFONDS PAS L UMPS et LE NPA , ni mon camarade de syndicat POUTOU avec HOLLANDE , et malgré ma totale hostilité à l’élection présidentielle j ’aurais voté POUTOU si le NPA avait clairement dit qu’il ne voterait pas PS au deuxième tour mais comme ce n ’est pas le cas, je ne suis prêt à avaler deux couleuvres en même temps , et surtout à demander aux travailleurs de les avaler ...



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
2 décembre 2011 - 14h10 - Posté par

malgré ma totale hostilité à l’élection présidentielle j ’aurais voté POUTOU si le NPA avait clairement dit qu’il ne voterait pas PS au deuxième tour

D’un autre côté, "le NPA" ne votera pas. Seuls voteront (peut-être) ses militants et électeurs, et ils sont libres de faire ce qu’ils veulent au second (voter Hollande, s’abstenir...).


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 10h53

A.C. persévère... Il avait fait ce même choix en 2007. On a vu les résultats... Une force de gauche de la gauche en coma dépassé, un pouvoir qui a les mains libres de ravager le pays, en attendant l’avenir radieux tel que A.C. se le représente. Je lui conseille d’aller planter sa tente à côté de celle des indignés, on voit en Espagne le résultat : triomphe de la droite ! Après le vote révolutionnaire, on passe à l’abstention révolutionnaire et pendant ce temps les marchés ( et non le Marchais) imposent leur dictature...



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 11h22 - Posté par richard PALAO

90/54 les indignés espagnols n ont pas appelé à l abstention certains ont même participé aux elections et ont été élus notemment sur les listes de IZQUIERDA UNIDA , mais la comparaison que tu fais avec l ESPAGNE m’ encourage à lutter pour l’ abstention en FRANCE afin que ceux qui se réclament de l anticapitalisme ne particpent en aucune façon à l arrivée au pouvoir d ’un admirateur de ZAPATERO qui laisse derrière lui un champ de ruine social et économique et laisse le pouvoir à une droite qui a les main libres pour mettre en place une politique d’austérité en core plus dure pour les travailleurs ...


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 13h29 - Posté par

Lutte pour l’abstention Richard, ça équilibrera la lutte des places de Marine Lepen, la petite bête qui monte en temps de crise avec ses envolées sur le chômage et les méchants étrangers ... On l’aura tous dans le cul, comme en 2007 et ces effarantes étripages entre gauche de la gauche...


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 21h14 - Posté par

A.C. persévère... Il avait fait ce même choix en 2007. On a vu les résultats... Une force de gauche de la gauche en coma dépassé, un pouvoir qui a les mains libres de ravager le pays, en attendant l’avenir radieux tel que A.C. se le représente.

P’taing, il a fait tout ça tout seul A.C. ???

Fallait le dire on l’aurait présenté pour 2012 !!!!

Merde alors.

Finalement on se demande pourquoi la CIA se fait chier à payer des "honorables correspondant" la peau des c....es avec l’argent du Congrès étatsunnien alors qu’un seul A.C suffirait éliminer toute opposition à ses poulains.

G.L.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 19h30 - Posté par AC

P’taing, il a fait tout ça tout seul A.C. ???

non..
J’ai réveillé mes anciens collègues devenus espions- dormants depuis que notrePatron, le KGB a perdu de son efficacité .

On se terre, minus..

Mais z’avez pas fini d’entendre parler de nous..

Là ,j’ai pas trop le temps, je coordonne l’entrisme dans les agences de notation pour que le Nain perde un A.. !

Viendra la trève des CONS..fiseurs.

Mais en janvier, les Commandos"A.C" se remobilisent. !

.

Message codé à cet effet :

" Les rosiers doivent être taillés-STOP- Le Hollande n’est rouge que sur la crôute-STOP-

AC

Alanovitch Chancognov
Tchéka 2159


 A l’attention de L.L. :

Tu remarqueras que mes déconnantes au milieu de posts "sérieux" pouvant brouiller les messages sublimaux(zet SUBLIMES, avoue. !!) que j’entends faire passer via B.C.avec beaucoup de difficultés ..surtout quand ils tentent d’entrer dans des boites craniennes de Femmes...,

....... je m’autorise donc une pause-connerie.., Puisque G.L..a commencé, en ralliant un internaute qui lui, avait saisi ou était le responsable du merdier dans notre camp !

 :))

.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 12h51 - Posté par Cop

A rajouter au débat :

 Lé démocratie limitée telle qu’on la connait est construite pour vider de son sens l’espérance populaire de contrôle de ses propres affaires.
Les postes obtenables au travers de ces processus sont des machines à transformer des militants honnêtes en serviteurs du système , ce qui pose des questions faisant comprendre que le système parlementaire (et présidentiel) tel qu’il est, de nature, un morceau d’un appareil d’état capitaliste.
Les élus (Sarko, Mitterand, etc) n’ont de pouvoir que si ils mènent des politiques favorables globalement à la bourgeoisie. Si ils tentent de s’en écarter sur des sujets importants le coup d’état n’est plus loin (Allende).

 L’espérance démocratique est une vieille valeur révolutionnaire, fondamentale, même si dévoyée par les systèmes de démocratie limitée que l’on connait.
Elle a toujours un très puissant moteur (comme on le voit dans les révolutions d’Afrique du Nord, ou bien dans les mouvements d’indignés qui parcourent la planète, etc).
Il faut donc être très attentif sur les questions électorales telles qu’elles sont. Et tous les arguments ne se valent pas sur ce sujet.

 Les illusions, construites en partie sur des bases justes (vouloir contrôler) et sur des bases fausses (un bon élu va nous permettre de changer les choses), ne se balayent pas ainsi, on le sait depuis le lendemain de 68 ("élections pièges à cons !", c’était vrai mais ça n’a pas en soi diminué les illusions ni permis autre chose).

Actuellement existe une répulsion importante de Sarkozy, et dans bien des milieux ouvriers, celle-ci est tripale. Cette réaction je la partage complètement. Et je pense depuis longtemps qu’il est toujours utile de tatanner la tête de gondole de l’exécutif capitaliste. Question de principe .

 Par contre je sais bien que le système étant ce qu’il est, un PS aux affaires ne se distinguerait pas de ceux que l’on a vu partout en Europe , et en période de crise, un tel exécutif ne fonctionnerait que par une grande violence contre les travailleurs.

 La question de l’abstention ou la participation à des élections relève à mon sens de questions tactiques et ressortent des contre-poids que peuvent apporter un centre en dehors du cadre des institutions de l’état.
Les élections sont souvent un des lieux de bataille des classes et leurs intérets.

 la question de la légitimité politique d’un mouvement généralisé, démocratique, auto-organisé en dehors des institutions de l’état est une question stratégique (et doit être au centre d’une politique révolutionnaire) vitale. Sans organisation puissante des masses, ne devant rien aux places dans les institutions de l’état, les questions de boycott ou d’abstention révolutionnaire sont délicates et difficiles, et pas forcement efficaces.

 Ces derniers temps nous avons eu l’exemple du mouvement du 20 février au Maroc (quelque soit ce qu’on peut penser de l’orientation de ce mouvement) qui a appelé avec succès à l’abstention au Maroc.
Mais cela s’est fait dans des circonstances spécifiques (sans oublier d’ailleurs qu’une partie de la rébellion contre la dictature a quand même voté) d’une dictature et de manifs de masse qui durent maintenant depuis des mois dans les grandes villes.

 Un parti révolutionnaire dans le passé a bossé en dehors des cadres électoraux, le MIR chilien et quand il y eut la victoire de Allende, il mit son organisation au service de la protection de l’union de la gauche, ayant donc une position tout à fait originale sur la question électorale, poussant parallèlement à l’auto-organisation et l’armement des travailleurs .
Je prends cet exemple car il était dans un vieux pays démocratique jusqu’au coup d’état de Pinochet.

 La fonction tribunitienne des élections ne doit pas être sous-estimée . Pendant les périodes électorales il y a plus de discussions politiques . C’est un bon moment pour faire de la politique et il faut avouer que quand on n’y est pas c’est plus difficile.
Il est extrêmement important, pour les présidentielles de 2012 que des voix révolutionnaires se fassent entendre, un maximum de voix révolutionnaires. Les règles actuelles des temps de parole de la présidentielle rendent utiles d’avoir le plus de candidats possibles.
A cette échelle, et en attendant que des médias puissants alternatifs existent, il est important d’être entendus sur ces tribunes, ça fait partie de la bataille idéologique qui aura une extrème importance quand le chaos de la crise du capitalisme durcira les camps.

Du moment qu’on a une stratégie visant à construire un sujet indépendant,de masse, démocratique ayant légitimité à disputer le pouvoir.



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
29 novembre 2011 - 13h55 - Posté par richard PALAO

ayant expliqué dans ma précédente contribution pourquoi j’étais favorable à l’abstention active, ETNEsouhaitant pas me retirer sous ma tente la conscience tranquille , je me heurte néanmoins au même constat que l’amie LA LOUVE :

l’abstention n’étant relayée par aucune organisation ou parti révolutionnaire ( contrairement au MAROC ou l’abstention a recueilli 53% et était revendiquée par plusieurs partis) , comment faire pour qu’elle soit suffisemment élevée pour peser efficacement et devenir un instrument des luttes pour l’après élection ?

Les réseaux sociaux , les pétitions comportant les signatures de personnalités , peuvent être utiles , mais certainement insuffisant, alors que faire ? DISCUTONS EN sans préjugé .

LA LOUVE évoque également la contradiction entre militer ici et aujourdhui pour l’abstention alors que nous nous sommes battus et continuons à nous battre pour que tous les peuples bénéficient du droit de vote .
J’ ai moi-même utilisé souvent cet argument notamment contre les anarchistes et certains gauchistes , de plus étant fils de républicain espagnol , il me semblait difficile moralement de boycotter le suffrage universel .
Pour cette présidentielle, j ’étais donc initialement pour le vote blanc , ce qui m’avait valu une polémique amicale avec AC , depuis j’ ai réfléchi , et justement à partir du fiasco de la politique socialiste en ESPAGNE , je pense maintenant qu’il y a des circonstances politiques ou pour éviter la collaboration de classe er repousser encore plus loin l ’ émergence d’un renouveau communiste , L ABSTENTION EST LA SEULE POSSIBILITE

Qu’ ont gagné les travailleurs espagnols en votant PSOE ? : 25% de chomeurs dont plus de 50% de moins de 25 ans , des coupes sombres dans les budgets sociaux , une dette colossale , une réforme des retraites repoussant l’âge de la retraite à 67 ANS etc etc etc ...

Je reviens d ’ESPAGNE et ce qui frappe , c’est le désespoir des espagnols , même les plus combatifs en ont pris plein la tronche et savent qu’ils vont en prendre encore plus avec la droite ultra réactionnaire revenue au pouvoir ...

JE NE VEUX PAS CONNAITRE CETTE SITUATION POUR MON DEUXIEME PAYS , LA FRANCE ...

ORGANISONS LE BOYCOTT ET PREPARONS LES LUTTES POST - ELECTORALES



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 14h26 - Posté par

comment faire pour qu’elle soit suffisemment élevée pour peser efficacement et devenir un instrument des luttes pour l’après élection ?

L’abstention ne peut et ne pourra jamais peser !

Si l’abstention est le résultat d’un haut niveau de mobilisation des travailleurs, alors c’est cette mobilisation qui pèsera, pas l’abstention. Qui restera une conséquence, pas une cause.

Et si l’abstention reflète plutôt une démobilisation, une démoralisation, une dépolitisation des travailleurs, a fortiori...

Je précise que je n’ai pas encore défini quelle sera ma position au moment des élections. Ce sera un choix tactique et sans illusions, quel qu’il soit...

Chico


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 15h35 - Posté par Luis

Face à la crise, je suis contre l’austérité de droite et de gauche !
(nouvelobs.com)

Tribune de Philippe Poutou

"Rarement dans l’histoire, une campagne présidentielle n’aura été autant marquée par la crise.Une crise qui frappe de plein fouet la vie de millions de gens. Emploi, salaires, sécurité sociale, services publics, l’attaque est frontale, générale. La troïka - Union européenne, FMI, Banque centrale européenne - met sous tutelle les pays du Sud de l’Europe et menace les autres.

Partout, les politiques d’austérité sedéchaînent. Et, plus il y a d’austérité, plus la crise s’aggrave et plus les pays sont tirés vers la récession.C’est la politique que conduit Nicolas Sarkozy, depuis le début de la crise. Elle sera aggravée s’il reste au pouvoir. Les positions de l’UMP sur les 35 heures ou la fraude sociale donnent le ton.

Ils veulent liquider tous les acquis sociaux depuis 1945.Mais la politique proposée par François Hollande et les socialistes n’est pas la solution. Les timides prises de position qui ressemblaient à des positions de gauche- création de 60.000 postes d’enseignant, le droit à la retraite à 60 ans - sont déjà abandonnées. Hollande veut, paraît-il, donner "du sens à la rigueur."

Bloquer les plans d’austérité

Alors oui, il faut chasser Sarkozy, c’est le "minimum syndical", mais il faut, plus que jamais, une alternative à la politique du Parti socialiste.Austérité de droite ou austérité de gauche, je suis contre !

Il faut bloquer les plans d’austérité, changer de logique et de politique, casser la main mise de la finance sur l’économie, et satisfaire les besoins sociaux de la population.Il est urgent d’arrêter la catastrophe qui nous menace.Les travailleurs et les peuples ne doivent pas payer la crise, c’est aux capitalistes de la payer.

Pour arrêter la catastrophe qui nous menace, je propose de commencer par prendre quatre mesures d’urgence :

1.Un bouclier social contre la crise : augmentation des salaires et des minimas sociaux : 300 euros pour toutes et tous, le Smic à 1600 euros, interdiction des licenciements, relance des services publics par la création massive d’emplois dans l’éducation et la santé, retour à la retraite à 60 ans à taux plein.

2. Un financement de ces mesures qui fait payer les capitalistes : l’annulation de la dette et de ses intérêts, un moratoire sur la base d’un audit sous contrôle populaire, l’augmentation des impôts pour les plus riches, le rétablissement de l’impôt sur les bénéfices des entreprises à 50%, la suppression de toutes les niches fiscales des riches etdes exonérations de cotisations sociales qui s’élèvent à plus de 30 milliards sur les budgets sociaux.

3.Une expropriation des banques et leur nationalisation sous contrôle des travailleurs et des usagers, sans indemnités ni rachats de titres pour les gros actionnaires. Et, la création d’un service public bancaire qui devra à réorganiser l’investissement pour satisfaire les besoins sociaux de la population.

4.Sortir du nucléaire : démantèlement de la filière nucléaire, développement des énergies renouvelables, en particulier l’éolien, réorganisation écologique de l’énergie, des transports, et de l’habitat, tout cela est incompatible avec la rentabilité capitaliste. C’est un choix de société, il faut une planification sociale, démocratique, écologique.

Pour appliquer ce programme il ne faut pas hésiter à s’attaquer à la logique du système capitaliste et au pouvoir du patronat et des banquiers. C’est ce que nous proposons aux travailleurs et aux classes populaires.Ces quatre mesures sont les premières qu’appliquera un gouvernement des travailleurs pour servir les intérêts du plus grand nombre.Elles sont au centre de ma campagne mais c’est aussi un programme de lutte contre la crise capitaliste, un programme pour des millions d’indignés qui refusent aujourd’hui l’austérité, qu’elle soit de droite ou de gauche."



Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 17h53 - Posté par richard PALAO

OK LUIS , on ne peut être que d’accord avec le programme de POUTOU , seulement que va faire le NPA au deuxième tour : "faire dégager SARKOZY " dixit POUTOU et donc appeler à voter HOLLANDE ...

ça ne te gêne pas ?


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 18h05 - Posté par

donc appeler à voter HOLLANDE ...

un peu relou ces trucs qui tournent en boucle...

ça veut peut etre dire "appeler à ne pas voter Sarkozy"

vas y tourne le dans tous les sens, difficile de changer de disque hein :)


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 20h09 - Posté par richard PALAO

je te donne rendez-vous après le premier tour , THOM tu pourras constater que comme pour les élections précédentes , le NPA ( et avant la LCR) appelera à voter SOCIALISTE , normal , quand on obtient ses 500 signatures grace aux élus PS ....


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 20h25 - Posté par Luis

Cette affirmation est doublement fausse :
 jamais les révolutionnaires, LCR, NPA ou autres n’ont appelé à "voter socialiste" ;
au plus ils ont appelé à voter contre la droite ou l’extrême droite.
 d’habitude, c’est l’accusation sur les signatures des élus de droite, qui ont intérêt, et pas le PS, à diviser la gauche...L’un et l’autre sont faux.

Pourquoi affabuler au lieu de discuter des conséquences sur notre classe des choix politiques ?


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 20h43 - Posté par richard PALAO

LUIS , un seul exemple , aux dernières régionales , LE NPA a appelé à voter PS

peux tu me dire pourquoi le NPA ne dit pas clairement qu ’il n appelera pas à voter HOLLANDE au deuxième tour , s il en était ainsi , il aurait ma voix et celle de milliers d’autres qui comme moi ne veulent pas voter UMPS pour la même politique qui a plongé dans le chaos des pays dirigés par des socialistes , comme la GRECE L ESPAGNE LE PORTUGAL

Quand aux 500 signatures , le NPA n ’ayant pas de maire , auprès de qui veut tu qu ’il obtienne ces signatures ?


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
30 novembre 2011 - 02h04 - Posté par Luis

Deux affirmations fausses, comme indiqué dans mon message précédent.

Pour une discussion de fond, voir mon message posté plus tard.


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
30 novembre 2011 - 12h01 - Posté par richard PALAO

LUIS , voici la réalité que tu as du mal à accepter :

déclaration Olivier BESANCENOT ( site du NPA de WORLD SOCIALIST du 23 mars 2010 ) :

OB appelle les électeurs à " ...confirmer et à amplifier les résultats du premier tour en infligeant la plus importante défaite aux listes soutenues par le président SARKOZY et l’ UMP ..."

débarassé de la langue de bois , cela signifie voter pour ceux que le NPA vilipende ( à juste titre ) à longueur de déclarations : le PS le FDG et les VERTS arrivés en tête au premier tour ...

Si ces contorsions réthoriques te conviennent, LUIS , c ’est ton problème , mais ne nous prend pas pour des guignols , je te parie qu ’avec la même langue de bois , le NPA appellera à voter HOLLANDE pour le deuxième tour de la présidentielle , mais puisque tu nous expliquera qu’il ne s’ agit pas d appeler à voter PS mais à battre SARKOZY , l honneur sera sauf ...


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
30 novembre 2011 - 14h26 - Posté par richard PALAO

CORRECTION de mon message précédent , je voulais écrire "site du Npa ET de WORLD SOCIALIST ..."


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
1er décembre 2011 - 02h23 - Posté par Luis

C’est la réalité que j’ai décrite : voter contre la droite ou l’extrême droite.
Le vote POUR les partis réformistes, Richard l’invente.
Si il ne veut pas voir la différence, elle existe malgré tout.

Et je répète :
L’élection de Hollande ne sera pas une victoire.
Celle de Sarko ou Le Pen serait une défaite.

Enfin : résister et tout faire pour abattre le capitalisme le plus vite possible.
Surtout n’attendre aucune élection, qui n’a jamais, nulle part,
forcé une classe dominante à quitter le pouvoir.


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 18h57 - Posté par A.C

Pour appliquer ce programme il ne faut pas hésiter à s’attaquer à la logique du système capitaliste et au pouvoir du patronat et des banquiers.

100pour cent d’accord, bien entendu.

Mais il ya pas que P.P pour "dire" des choses que je partage.

Tiens, cette critique , t’es pas d’accord avec, , toi, LUIS ?

Nous avons donc eu en Espagne une démonstration grandeur nature de ce qu’est l’austérité de gauche. Elle a été déclarée source d’inspiration par François Hollande qui a réservé son premier voyage à l’étranger après son investiture à aller recueillir l’onction de Zapatero !


Zapatero et le PSOE ne sont pas un cas isolé ou exotique.
La politique de Zapatero correspond à la ligne qui règne sans partage sur la sociale-démocratie européenne. C’est la même politique qui a été appliquée en Grèce par Papandréou, président de l’Internationale Socialiste.

...

C’est ce qu’a fait Zapatero. Il a espéré le masquer en prenant des mesures de droits de l’homme certes très courageuses comme lors de légalisation du mariage homosexuel ou de l’adoption d’une loi sur la parité et l’égalité homme-femme par exemple.

. Alors la défaite électorale suit la déroute sociale. Aujourd’hui, nous voyons où mène la ligne "démocrate" quand elle est mise en œuvre. Comme au Royaume-Uni, comme en Italie, comme en Allemagne et comme en France en 2007, elle mène à la défaite d’une telle ampleur qu’elle laisse ensuite à la droite les mains libres pour les pires politiques sociales.

Voilà qui est Zapatero. Pour ne pas trop forcer le trait, laissons Benoît Hamon résumer. Voici ce qu’a déclaré le porte-parole du Parti Socialiste lors de son point presse au lendemain des élections espagnoles : c’est la "défaite historique et cuisante d’un gouvernement qui est arrivé à ces élections épuisé sur le plan politique et idéologique, étranglé par les politiques d’austérité mises en œuvre en Espagne". Pas sûr que Hollande soit d’accord avec ça. Car le projet de Hollande c’est de faire la même chose en France.

Si"VOTER" c’était un concours, avec jury genre Goncourt de Gôche, récompensant les meilleures phrases anticapitalistes l’auteur de ce billet aurait ma voix au"jury"..

Même s’il s’agit de..jean LUC Mélanchon sur son blog !

La question que pose notre débat est simple, d’autres le disent mieux que moi dans certains commentaires.

Nous sommes conviés à "choisir" un bulletin qui est déjà -que ce soit PP.ou JLM- programmé pour servir de renfort à Hollandréou..

ET, contrairement à 81 ou même en 2002 , voire 2007, en sachant TOUS ici que ce sera pour faire exactement la même politique que l’actuel sélectionné par le MEDEF pour nous flinguer !

En 1936, la rue a bousculé les projets de Blum
Certes par l’occupation d’usines , de même qu’en 68 , avec une majorité de droite, la"rue" a encore arraché des acquis.

Parce que nous étions encore dans une situation ou les décideurs politiques pouvaient accompagner de la "réforme", parce que la CRISE du CAPITALISME donnait à ce dernier un espace de plus en plus restreint certes, pour lâcher du LEST !

Nous avons pu( et l’image me parait très juste)"ruer dans les brancards"


c’est FINI, F-I-N.I !

C’est avec les dents, dans une guerre de classes d’une violence inédite, qui sera objectivement de processus révoltionnaire- que le Capital reculera face aux travailleurs !

Parce qu’il sait lui que si pour nous c’est" socialisme ou Barbarie" , pour lui c’est« " Sauver sa "PEAU" en tannant la nôtre ou..."fin del ’Histoire par" COMMUNISME "OU -ce qui n’est pas exclu-..effondrement d’une "civilisation" de plusieurs millénaires !

C’est à ce CARREFOUR de devenir de l’Humanité que nous sommes , c’est là que Marx démontre sa jeunesse car c’est à ce moment crucial que nous allons vérifier-que "la LUTTE DES CLASSES est le moteur del’Histoire"

Reste simplement à savoir ..qui peut gagner..
Et à débattre du choix des ARMES..

C’est en ayant cela en tête, en prenant le risque de dire des conneries, ou des choses que l’on n’aimera pas entendre , que je relativise 2012 et que , meme avec mes enfants, je semble me contrefoutre d’un argument que je sais pertinent :

Le VOTE , le suffrage universel, est un extraordinaire GAIN démocratique.

OUI.

Mais quand il ne te laisse comme lien avec ta VIE, tes LUTTES et tes espoirs que le "témoignage" à 1 pour cent, pour ensuite chasser le méchant en sachant que le remplaçant TE MENT en prétendant qu’il sera de ton CAMP, ton vote, c’est comme le rapport de forces Capital/travail à la "japonaise" :

(Les travailleurs restent au boulot en se mettant un bandeau rouge sur le front ou autour du bras pour montrer leur colère, avec cette forme de"grêve" inventée par l’équivalent nippon dela CES !)

Les Conseils d’Administration, la BOURGEOISIE , ils se bidonnent de ce type d’expression de masse

Je ne veux pas faire rigoler la Mère PARISOT.

Elle et le Capitalisme m’invitent à un bal de COCUS ou les orchestres jouent avec de la mitrailleuse à me plomber ma vie, celle de mes gamins.

Je n’irai pas danser.

A.C


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 19h50 - Posté par pilhaouer

Le suffrage universel est peut-être la négation de la lutte des classes :

petit extrait d’un article qui mérite, je crois, d’être lu intégralement :

1. Un individu [citoyen(ne)], un vote. L’égalité numérique de l’institution collective qu’est le suffrage universel arrive à construire diverses unités abstraites – majorité, minorité, abstentionnistes – à partir d’un ordre sériel qui sépare, qui isole, les individus concrets et réels. Ces individus sont les agents de pratiques sociales diverses, ils intègrent des groupes sociaux, font partie d’un réseau de relations affectives et cognitives, de travail et de loisirs, et ces groupes-là comportent d’énormes inégalités devant le savoir, les possibilités d’information, l’argent. L’unité abstraite et artificiellement construite qui sort des urnes sert ainsi seulement à départager, à un moindre coût que la lutte ouverte, les différents groupes politiques et économiques de la classe dominante qui se battent pour contrôler le gouvernement, les partis politiques, les mass media, la circulation des capitaux. Les oligarchies « représentatives », que nous connaissons dans le monde industrialisé sous la dénomination de « régimes démocratiques », s’appuient sur cette pseudo-volonté populaire – résultat de l’égalisation ou uniformisation imposée dans l’abstraction numérique par le suffrage universel – pour maintenir la hiérarchie sociale et l’appropriation capitaliste du travail collectif.

COLOMBO, Eduardo. " Le vote et le suffrage universel"

http://raforum.info/spip.php?article2870


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 20h17 - Posté par Luis

La question du deuxième tour est purement tactique.
Je rappelle la formule qui pour l’instant justifierait
de voter contre Sarko ou Le Pen
(et jamais "pour" Hollande) :
"Hollande, ce ne sera jamais une victoire
Sarko ou Le Pen, ce sera toujours une défaite."

La question de participer (donc du premier tour) est plus importante.
Personne n’a envie d’aller au bal des cocus.
Tout révolutionnaire est d’accord avec les arguments de AC.
La question n’est tant de voter,
de savoir si Philippe Poutou aura 1 ou 10%.
Cela ne changerait RIEN au fait majeur :
la bourgeoisie n’a pas de marge de manoeuvre,
elle va nous précipiter dans une barbarie sans nom,
économique et écologique, à moins d’une révolution.

La divergeance c’est : Faut-il tenter d’utiliser la campagne pour dire cela ?
Si le contenu est clairement sans ambiguité
non seulement sur la crise historique du capitalisme,
mais sur la nécessité de se rassembler sur une stragégie révolutionnaire,
sans aucune illusion sur les institutions,
en se préparant à des affrontements très violents,
à l’échelle de la planète, alors ça vaut la peine.

Si le message est clair, il peut s’imposer au canal de ce message,
le processus électoral qui vise justment à brouiller tout message de classe.

Il y a 6 mois, il ne fallait pas compter sur le NPA pour cela.
Maintenant que la gauche du NPA, fortement aidée par le coup de pied
d’Olivier dans la fourmillère des réformistes qui paralysaient sa direction,
et que la gauche du NPA est majoritaire, c’est toujours risqué,
mais c’est possible, cela vaut d’être tenté.

Allez, la dernière intervention de Philippe qui circule sur le net :
Posons la question du pouvoir et de la propriété des patrons
http://www.dailymotion.com/video/xm...


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 21h16 - Posté par Cop

Allez, la dernière intervention de Philippe qui circule sur le net :
Posons la question du pouvoir et de la propriété des patrons
http://www.dailymotion.com/video/xm...

Très bien....

Vidéo très utile ...

Il est en progrès rapides ...

Ce discours est un air frais dans le jeu de postures de la présidentielle...


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
29 novembre 2011 - 21h01 - Posté par Cop

c’est FINI, F-I-N.I !
C’est avec les dents, dans une guerre de classes d’une violence inédite, qui sera objectivement de processus révoltionnaire- que le Capital reculera face aux travailleurs !

exactly...

Maintenant tu as d’un côté les illusions des travailleurs sur le vote , qui feront notamment qu’ils souhaiteront gicler Sarko.

La grande majo, votant ou pas, croie que les élections désignent les gens qui ont le pouvoir. Ils n’ont pas tord, ils ont le pouvoir dans le cadre du système, à condition de souffler dans le sens du vent sur les questions essentielles, si ils s’en écartent c’est le carton assuré (Allende)..

Appeler à voter ou pas ne relève pas forcément d’un appui au système, participer à des élections ne relève pas d’un soutien au système tel qu’il est, de démocratie limitée.

Je vais perso plus loin : je suis pour tout ce qui approfondit la démocratie de ce système limité, un référendum d’initiative populaire, la proportionnelle, les mandats tournants, le vote des étrangers, etc..

Ca ne m’empêche pas de penser que cela ne recoudra pas au fond nos problèmes , d’une société débarrassée du capitalisme et ayant le pouvoir des travailleurs (le reste, l’abolition du salariat, le communisme, une société sans classes, on verra... perso cette étape il faut d’abord la réussir et bien).

Il reste qu’appeler à l’abstention est d’une grande utilité quand une fraction significative des travailleurs est OK pour le faire .

Mais ceci étant, je ne conçoit pas une révolution socialiste qui soit forcement dans un processus d’attaque du parlement, mais quand tu as une classe organisée qui a une démocratie supérieure, plus vivante, plus accomplie, plus puissante que celle limitée que nous connaissons.

Ainsi quand le parlement grec se roule dans la boue, tu as deux tendances : le PC grec qui défend de son corps le parlement et agresse ceux qui veulent empecher le parlement de se vendre, de l’autre tu as des anars en colère, des gens qui ne veulent pas payer la dette, etc ...

Les uns comme les autres sont dans la nasse. Le PC car au fond il, demeure un parti par en haut pour lequel le pouvoir populaire ressort du supplément d’âme indispensable dans la bataille mais pas le coeur, bref le PC grec n’est pas un parti sovietiste (au sens de favorable au principe des soviets), un parti de l’arc démocratique-bourgeois, de l’autre l’impatience d’une partie de la gauche qui a envie d’en découdre avec les serviteurs de la bourgeoisie.

Dans un cas comme dans l’autre, la politique est effectivement d’être au baston avec la bourgeoisie, mais ce qui manque c’est bien une force de masse unitaire et démocratique, auto-organisée, permettant que tous les courants et individus soient dedans et s’emparant de la légitimité politique du pouvoir.

1936 permit d’avancer, comme 68, mais aller au delà c’est d’emblée, dés maintenant penser une construction démocratique coordonnée qui peut parler d’une voix et incarner une légitimité politique.

C’est ce qui manqua en 1936, en 1945, en 1968.

Sinon, depuis deux ans il ne manqua pas de mouvements de masse qui se sont attaqués à des parlements ou des symboles parlementaires :

1) Barcelone
2) la tentative de prise d’assaut du parlement albanais(3 morts), c’est là la gauche qui tente...
3) des tentatives de prise d’assaut des parlements bulgares, roumains, grecs,...
4)l’occupation ducapitole de l’état du Wisconsin à Madison, aux USA (chanter les Misérables de Hugo au center de l’occupation), un épisode exceptionnel de la lutte des classes. Qu’est ce qu’il a manqué là ?
5) Enfin, dernier né, la tentative de prise d’assaut du parlement croupion du Kuweit par des groupes de jeunes réclamant une série de droits démocratiques.

Ceci pour les plus gros qui me viennent à l’esprit, sinon les exemples de simples manifs de protestation devant les parlements sont légions.

Allez au delà c’est avoir une légitimité politique supérieure, une démocratie supérieure (nous ne sommes pas des fachos) à opposer . Faute de cela, comme dans l’affaire du parlement de Catalogne nous nous heurtons à des attaques comme celles de Stéphane Hessel dénonçant la violence de groupes minoritaires contre le parlement.

Sous-entendu : pour moi, Stephane Hessel, vous n’avez pas légitimité à empêcher ce parlement de décider.

Lui semble assez social-démocrate et cela sera sa frontière.

Pour les révolutionnaires il reste à démontrer une légitimité politique plus grande, plus forte, plus démocratique et de classe qui reprenne le flambeau de la légitimité politique, de la souveraineté populaire que des parlements construits pour être inféodés à la bourgeoisie, ont été incapables de brandir et d’assumer.

On a là le défi qui s’offre à nous .

Ce qu’il nous reste à construire qui tourne beaucoup sur des comités dans les entreprises et les quartiers, en coordinations locales, régionales, nationales et pan-européennes, est cette légitimité politique construite autour de quelque chose de plus démocratique, plus unitaire et plus de classe , dans les combats de tous les jours pour faire reculer le capitalisme.

Et cette construction se fait sur une base de classe et non sur des appartenances politiques , des courants, etc.

Elections, pièges à cons ?

Faisons mieux et ça vaudra plus que 1000 discours.


Ce qu’en dit exactement Philippe Poutou
30 novembre 2011 - 09h08 - Posté par richard PALAO

D ACCORD avec toi COP pour ce qui concerne la participation aux élections en tant que candidat ou électeur , sauf pour la présidentielle , clé de voute de la 5ème constitution et du pouvoir personnel , qui n ’est tout de même pas une élection comme les autres .

En ce qui me concerne , je m’ abstiendrais à la présidentielle mais il est très probable que je vote aux législatives sans illusion sur la portée de ce vote s ’il est déconnecté de la lutte de masse , mais si cela peut permettre d envoyer quelques voix discordantes à l ’assemblée nationale , pourquoi s en priver ?


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 13h06 - Posté par AC

Deux trois trucs qui peuvent avoir été dit par d’autres ou ailleurs.
UN
Sur ce que le mot d’ordre de"BOYCOTT-ABSTENTION POPULAIRE- avec un appel national à co-rédiger, si certains sont d’accord pour ce p’tit travail de début d’année-, peut contrarier de tout ce qui a nourri la lutte pour le suffrage universel :

 J’entends bien ce que L.L me dit avec son coeur et ses tripes, évoquant les Amis de pays muselés, je suis conscient par exemple de la contradiction "Droit de vote aux Etrangers à TOUTES les élections- et de cette "initiative" anti scrutin Présidentielles 2012..

 Ne dépasseront cette contradiction , sans trop de douleur, que ceux qui accepteront de partager l’idée que c’est un mot d’ordre de "choc" visant à aider le débat difficile, qu’on ne peut pas mener si on choisit un des candidats d’extrème gauche) :

-A savoir que le vote des couches populaires dans ce piège institutionnel renforcé (quinquennat-présidentialisation accrue en raison des accords JOSPIN -CHIRAC) pour , in fine, livrer à la finale DEUX politiques identiques ,- dans ce qui, de
toutes façons -a toujours été un acte antidémocratique (élection présidentielle au "suffrage univesel
",

c’est pour celui qui croule sous les coups du K, un non acte de Lutte de classes

Pire, puisqu’il vise à démontrer, à marteler que ce que nous avons noté de politiquement intéressant-l’abstention des quartiers populaires qui sont un refus de se faire baiser par les politiciens qui ne" font rien pour nous" , est remis en cause par une sorte de"normalisation dite "démocratique"

Puisque le bon peuple, qui a tant de mal à retrouver le chemin de la RUE en LUTTE se précipiterait, en masse, aux "bonnes urnes" du Consensus ...

(Et là dedans, tout vote dit blanc ou nul -c’est hélas comme ça- ne vient pas contredire les duettistes : on parle toujours des suffrages VALABLEMENT EXPRIMES"..)

DEUX

Sarko et la Droite :
Personnellement, même si bien entendu, rien n’ai joué, et en réponse à LL, je n’ai jamais dit quela "bourgeoisie" n’ avait qu’un FER au feu  !

Mais par contre , elle n’a q"’une STRATEGIE :

Partout dans le monde, la CRISE impose que le Capital change vite les snipers de sale boulot.. !

C’est pourquoi, selon moi, la bourgeoisie , même si elle sait ne rien craindre des urnes , préfère qu’un "changement" se produise.. !

Pour cause de répit, d’éventuel "état de grâce limité" , de complicité objective plus facile avec le syndicalisme "soc dem" qui règne à la CES et a investi tout l’arc français (CGT incluse ) , de résignation du genre
"Puisque il faut qu’on se fasse sodomiser, vu la mondialisation de l’enc...ie des Masses, après tout, autant que ce soit à lavaseline rose qu à "sec " avec Sarko-Guéant- et la Marine en embuscade"..

Sauf que, désolé , il n’ya aucune "chance" que Hollande soit autre chose que Hollandreou ou ZApatolando il lui est INTERDIT de produire autre chose que de la super Austérité !

Pas par simple "nature" de social-Mollassonnerie,mais pour cause de cette évidence :

Si la RUE ne passe pas de l’INDIGNATION
(visible à Barcelone)et majoritaire dans les têtes cheznous ) à la RESISTANCE par REBELLION , nos gosses courent à une marche accélérée vers un inédit RECUL de MODE DE VIE(?)
.
Alors, L.L. je vais être très direct , voire un peu provoc, pour changer.. _ :)

Nous en avons quoi à "battre"que SARHO "redouble".. -selon moi ,peu probable-,ou le Nain retrouve la touche en passant le relais à François , qui entend recomposer un peu l’équipe des enfumeurs , avec un appel à Bayrou et la complicité active(FDG) °ou "passive"(votes du premier tour LO ou NPA)

En quoi,en dehors de deux trois mesures qui touchent pas aux Coffres fort( le mariage homo par exemple,mesure que j’approuve) , serons nous le 7 mai 2012, plus "costauds"face auCapital avec Sarko-bis ou Hollande-baise ?

Donc, en désaccord assumé là dessus, la question n’est pas pour moi de me creuser mon faible neurone pour savoir si, en 2012 on VOTE pour les socialistes, ou si on VOTE pour battre Sarko.

Puisque ce qui m’intéresse seulement, c’est comment on donne crédibilité au champ déserté de la Lutte, comment on fait murir l’idée du besoin de Changer DE société, comment on lance des pistes pour que ce processus de RADICALE RUPTURE d’avec ce qui a façonné les vieux clivages"DROITE-GAUCHE", permette que nous avancions dans l’idée qu’aujourd’hui la "représentation politique "c’est tout simplement :

OU acceptation de la mort programmée !
OU mise à plat de tout ce qui FREINE, tout ce qui bloque un mouvement qui a besoin, d’un "minimum" d’organisation et donc d ’UNE organisation révolutionnaire, communiste certes , mais renouant avec les pans laissé sen friche par le léninisme -et encore plus par le stalinisme - c’est à dire AUTOGESTIOn et communisme libertaire( qui n’a rien à voir avec quelques copier coller dits"anarchistes"

 C’est dans cette approche, qui est nouvelle pour moi- je suis comme la majorité ici,, quelqu’un qui a tété au(x) biberon(s) de la délégation de pouvoirs , du fossé entre"décideurs des partisGUIDES" , et du marxisme "Les masses etl’Histoire) ,- que je ne fais pas de LE PEN mon cauchemar..

Attention, qu’on n’aille pas croire que la Pèreou fille, je n’ai pas envie de gerber quand je vois ces gueules sur les écrans.

Que je ne bondis pas de colère devant le racisme, la culture des"peurs" par racisme et islamophobie, que je ne serre pas les poings en entendant MLP ...récupérer avec des mots que le PC a pu abandonner, des colèresouvrières..

Mais , cequi ne saurait remettreen cause mon "combat" pour l’abstention révol utionnaire c’est ceci :
LE FN , hélas dans les 17 ou 20 pour cent d’électeurs qu’il est censé tromper,..compte davantage de prolos excédés et qui prennent le bulletin FN pour"vomir" du suffrage de dégout vis àvis detousceux qui ne veulent"rien entendre"..que de partisans acharnés de chasse aux Arabes, et de suppression des Allocs aux redoutables parents terroristes de sauvageons impolis..

Même s’il ne faut rien nier de la"droitisation" des consciences, montée tragique qui croise la ligne descendante des repères de classe..

Mais , comme je l’ai dit ailleurs, que 10O électeurs FN sur 800 soient une fistule puante dangereuse.., en quoi -si parmi eux aucun "prolo" n’est gagné à une Abstention populaire de classe, les mêmes 100 individus votent Fn, alors que seulement 500 "citoyens" vont aux urnes, en quoi cela change t il de la dangerosité du FN ?
le pourcentage ?

Quel impact un "poucentage" sur le curseur entre K et TRavail ?

Ou alors mais jesaisque ni L.L. ni autres n’ont cette trouille, c’est qu’on craindrait un 2 Avril genre Hollande-Le pen ou Sarko le pEN ?

Et alors ?

il est ou le problème puisque les enjeux de classe obligent le Capital à ce que levainqueur-qui ne sera jamais le pEN , la bourgeoisie n’a pas esstratégies desannées 30)aura comme unique mission de "tenir" le plan de marche duMEDEF, du FMI, due la BCE, de’UE..le plu slongtemps possible sans qu’on aie besoin (comme en 97) de précipiter des élections pour passer le relais du sale boulot à l"autre" branche de nos adversaires ( ce que fit la "gauche plurielle" en relayant Juppé que Chirac sacrifia parce quela bourgeoisie ne pouvai tpas attendre98.... : ça "montait" et Juju restait le type qui avait bravé l’"opinion" avec sesattaques meurtrières de fin 95 sur les droits acquis en matière de Santé et droits à la retraite)

C’est avec tout ça en tête que j’apporte ici ma modeste pierre.

Rien ne sera "parfait", "nec plus ultra" dans nos décisions personnelles et collectives

.
Mais nous ne pouvons pas laisser le champ libre au seul "Poutou-Prolo, tu peux compter sur nous, on comptesur toi" et/ou aux ridicules injonctions frontistes de G.qui nous appellent à faire"pression" sur le PS par un score Mélanchon à deux chiffres !

C’est en cela , que l’ABSTENTIOn débattue, voire -et j’ai là aussi deux trois idées à murir- COORDONNEE, MILITANTE, permet que les copains qui pourraient hélas t baisser les bras, trouvent un chemin qui permette ne pas être confondu avec le"pécheur à la ligne" traditionnel..

Si on estime que c’est trop "confus" , désolé..
Qui peut prétendre, en ce moment, y "voir" clair, tout seul ou même dans un "collectif" style NPA ou certes on "gamberge" mais ou, la priorité va être que P.POUTOU ne soit pas sous les 1 pour cent..D’ou des tentations sympas d esolidarité
"Philippe, ils te méprisent parcequ’ouvrier.
Moi je viendrai juste pour leur cracher à la G..e , je te soutiens, mon frère de Classe"

Désolé de ne pas en être.
La lutte de classes et ses enjeux, cen’est pas le Secours populairechargé d’éviter qu’un syndicaliste égaré dans le cirque contre-révolutionnaire , n’e sorte trop "marqué " par l’épreuve..

Des camarades et amis NPA peuvent regretter que ce soit mon opinion, et quatre anti"cocos" se réclamant de Trosky peuvent ricaner et m’injurier si ça soulage : Là n’est pas l’essentiel, nous sommes bien d’accord !

Cordialement
A.C



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
1er décembre 2011 - 10h52 - Posté par

Ou alors mais je sais que ni L.L. ni autres n’ont cette trouille, c’est qu’on craindrait un 21 Avril genre Hollande-Le pen ou Sarko le pEN ?

Détrompe toi cher ami, moi cette trouille, je commence à l ’avoir justement.

Pas tant le plan Hollande-Le Pen que le plan Sarko - Le Pen (dans cette hypothèse on sera VRAIMENT dans la merde... Je faisais partie des gens qui disaient encore récemment que l’UMP ce n’était pas encore tout à fait comme le FN, je dois faire mon mea culpa et reconnaître que je n’en suis plu si sûre.... :-/ )

Je pense que s’il est encore trop tôt pour prédire si oui ou non cette trouille est "réaliste" ou pas, en revanche, il est presque déjà trop tard pour ne pas constater que la "petite bête" remonte remonte remonte.

Dans toutes tes analyses, tu négliges il me semble une chose, pourtant fondamentale, c’est la question des APPAREILS IDÉOLOGIQUES D’ETAT.

La question de la bataille des idées, de l’hégémonie.

C’est marrant. Parce qu’en même temps tout ce que tu dis ou proposes repose pourtant sur ce sujet-là implicitement. Mais tu n’en tires pas les bonnes conclusions...
Car comme le disait LR plus haut, en faisant de l’abstention que vous êtes quelques uns à appeler "révolutionnaire" une "bataille" devant se transformer en boycott, vous êtes encore à fond dans l’électoralisme.

Au lieu de ne prendre ces élections que pour ce qu’elles sont : à la rigueur, une tribune, au moins pire, une occasion de mettre momentanément UMPFN sur la touche et de leur retirer quelques leviers de pouvoir. Ok, pour les confier à Hollande et au PS (tu sais bien ce que j’en pense) mais bon.

Il y a une chose sur laquelle moi je te fiche mon billet, c’est qu’il reste une différence même ténue, même qui s’effrite, entre le PS et l’UMPFN, c’est sur le sujet des droits et libertés et de la justice.

Quand j’entends Badinter sur ces sujets (quoi que je pense de lui et du PS) je n’ai pas l’impression d’entendre Guéant ou Le Pen.

Je sais aussi bien que toi, ce qu’on peut attendre des ancêtres du PS sur ce sujet, je sais que c’est MOCH qui a créé les CRS, j’ai vu ce qu’a fait PAPANDREOU en Grèce etc etc. MAIS POUR L’INSTANT, le PS français n’en est PAS encore là (même s’il renferme en son sein des gens qui le sont).

Quand il le sera, il sera temps de le traiter comme tel. Pour l’instant, je dis bien, pour l’instant, ce n’est PAS le cas.

Hollande, et même Valls, que je conchie, n’ont pas (encore ?) l’idée, le courage, la folie, de dire (même tout bas) ce que disent Guéant Sarkozy ou Le Pen.

Nous sommes donc d’accord que sur ces sujets il y a malheureusement une grosse frange réactionnaire à gauche qui n’est pas très éloignée des thèses de l’UMPFN.

MAIS il y a encore au PS, sur ses sujets, des gens qu’il n’y a pas/ plus à l’UMP (au FN j’en parle pas).

Nuance de l’épaisseur d’un papier à cigarette tu me diras ? Oui mais nuance de taille quand même à ce degré d’état policier et de "tout-répressif", compte tenu du contexte actuel.

Je pense en outre qu’un mouvement populaire peut encore (pour l’instant) faire pression sur un gouvernement PS alors que sur un gvt UMPFN on a vu que, sans passer à la castagne sérieuse, c’est non.

Or soyons clairs, cette castagne on ne peut pas la faire.

On peut "rire" de ce que nos amis stals appelaient (appellent encore) les "sujets sociétaux", comme la justice, les droits, le racisme, l’homophobie....

Moi, j’en ris pas.

Pas du tout même. Et je suis écœurée que chez nous les cocos on ne prenne toujours pas tout ça plus au sérieux (pour en faire des problématiques à part entière de la LDC).

Voilà pour moi où elle est la différence minime qui me pousse à penser plutôt lever mon cul pour 2012 que pas du tout, malgré tout.

Moi je crois que l’abstention , actuellement, que tu la qualifies de "révolutionnaire" ou pas, peu importe, c’est un aveu d’impuissance d’un réarmement communiste de la LDC. C’est prendre un vrai problème par le mauvais bout.

Et je te le dis, Alain, même si toi tu ne l’exprimes pas, mais tu as raison, Alain, nous SOMMES impuissants. Parce que nous nous y prenons pas mal comme des manches pour l’être moins.

Il n’y a plus de parti communiste (au sens de classe ET de masse).

La CGT est majoritairement acquise aux "nobles" idéaux de la CES et du réformisme, de l’altercapitalisme..

Il n’y a même peut être presque plus de communistes (qui le sachent ou pas...)

Le monde, la vie, la société ne sont PLUS les mêmes que quand "nous" cocos avons pris le maquis et organisé toute une partie de la résistance armée. Les conditions étaient différentes, il y a bcp à dire sur ça. Enfin, bon, tu le sais...

Regarde comment ça se passe en Grèce enfin, justement !! Un KKE bien plus fort que ne le sera jamais le FdG ici. Des militants déterminés. Des salariés , des exploités hors d’eux, ulcérés, des attaques sociales économiques fiscales... sans précédent... et bien, elle est où la REVOLTE (je ne parle même pas de révolution...) ? Elle patine. C’est horrible à dire mais POUR L’INSTANT elle patine (ça changera peut être je le souhaite).

Ma question demeure donc posée, et à mon sens tu n’y apportes pas de réponse - parce que tu ne peux pas y apporter de réponse (au sens ce n’est pas possible - parce que pour une fois sur ce coup tu fais fausse route) : en quoi est-ce révolutionnaire de s’abstenir en 2012 ?

La belle affaire que nous soyons même 40 % à nous abstenir !

tu dis "c’est un message que nous ne voulons plus participer à cette mascarade".

BIEN SUR que c’est ça le message. ET ALORS ??

Au pire, si l’UMP-FN re-passe, elle aura bien pigé le signal que le système est très branlant, qu’il y a une perspective révolutionnaire qui se profile, et DONC qu’il lui faut d’urgence augmenter la répression des militants progressistes.

L’arsenal complet est prêt pour ça.

Que ce soit la répression administrative à base de contrôles fiscaux, des allocations etc ou la répression pénale stricto sensu sans parler de la répression armée (CRS etc).

Et si c’est "la gooche" qui passe, et bien elle fera comme d’hab, elle négligera ces 40 % d’abstention. Elle s’en désolera publiquement comme à chaque élection et puis voilà.

Moi je dis seulement qu’il ne faut pas refaire les mêmes erreurs que celles auxquelles le Komnintern Stalinien nous a poussées dans les années 30 face à la montée du fascisme en Europe, surtout qu’aujourd’hui nous n’avons PLUS les mêmes moyens de lutte qu’à l’époque, en outre.

LE FASCISME N’EST PAS L’ANTICHAMBRE DE LA RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE.

Point.

Bien-sûr, c’est souvent les soces-dém eux-mêmes qui amènent les représentants politiques du fascisme au gouvernement. On le sait, ok, c’est dans l’HISTOIRE.

En attendant que ça arrive, ça nous fera ne serait-ce que 6 mois de "respiration" un peu plus "libertaire", et bien moi je dis qu’en l’état actuel des choses, ça se prend. Mais ça se prend vraiment, c’est à dire qu’il faut les mettre à profit d’urgence, politiquement et syndicalement.

Voilà l’acquis fondamental des années 30/40. Lutter contre le capitalisme c’est plus facile sans le fascisme qu’avec.

On ne lutte pas contre le fascisme avec l’abstention sans parti révolutionnaire de masse. Et on ne construit pas de parti révolutionnaire de masse sous un régime fasciste (cf URSS, cf Chine, cf Iran etc).

Je redis donc sur ce sujet : faisons TOUT pour dégager l’UMP-FN DES LE PREMIER TOUR ET marquons sérieusement à la culotte le parti qui sortira "vainqueur" (soi-disant) de ces élections.

Le PS revenu au gouvernement, les masques vont tomber. On ne peut quel e souhaiter.
Rien que parce que j’en ai RAS LE CUL de les entendre dire, TOUS, "on peut rien faire on n’est pas au pouvoir", je ferai tout pour qu’ils y soient "au pouvoir". fini la rigolade et les fausses postures d’opposants.

Si je vais voter, je n’irai pas voter POUR le PS mais CONTRE l’UMP-FN.

Et ça, je le re-dirai le moment venu.

Pendant ce temps, continuons à militer pour des choses sérieuses : contre le capitalisme, contre l’État et ses appareils, etc. Continuons à travailler à essayer de construire les bases RÉELLES de la résistance.

Ne perdons pas notre temps ni notre salive ni notre énergie à se battre sur des sujets électoralistes. Ces élections justement y’ a vraiment pas de quoi en faire un FOIN que ce soit en "votez X ou Y" (là où je te rejoins c’est que LO NPA EELV FDG... n’ont strictement aucun intérêt dans cette histoire - à la rigueur c’est un message, mais encore faut -il calculer si ce message ne risque pas de renforcer la droite mathématiquement, cf le sujet du départ 21 avril 2002...).

Donc je rejoins le message de mon frangin, LR : prenons cette élection pour ce qu’elle est, ni plus ni moins. N’en faisons pas, ni dans un sens ni dans l’autre, notre "sujet principal". Cette élection ’a jamais rien changé directement du rapport capital/travail a fortiori en l’absence d’orgas communistes.

Donc, si tu veux t’abstenir, comme d’autres, et bien faites-le, mais pourquoi en faire un sujet d’une campagne publique qui in fine "parasite" à sa façon la nécessité de se détourner de l’illusion électorale ET DE LUTTER ?

Est-ce que 40 % d’abstention même "révolutionnaire" armeront nos luttes ?

NON. sur ce point là, comme LR (ou d’autres), je suis catégorique. Ça n’existe pas. Ça ne s’est jamais vu. L’abstention ne peut être dite révolutionnaire que quand elle est la CONSEQUENCE d’une LUTTE REVOLUTIONNAIRE

Comme le rappellent beaucoup ici ce sont LES LUTTES DE TERRAIN, LES LUTTES CONCRETES , LES ORGANISATIONS HUMAINES ACTIVES qui CHANGENT LA DONNE et font "bouger le curseur".

On ne changera pas les choses en s’abstenant ni en votant, on est bien d’accords, mais en votant je pense qu’on peut se donner un tout petit plus de jeu qu’en s’abstenant, oui c’est le choix entre la "catastrophe" et le "moins pire". Et donc ? On en est là. Ben oui.

S’abstenir ou voter ne nous éviteront pas de nous confronter aux problèmes réels et à cette conclusion qu’on doit se relever les manches.

Pour moi, une illustration à méditer qui peut avoir un sens, en ce moment, c’est celle de la dramatique lutte de la sidérurgie à Longwy - mais je me plante peut être là aussi, enfin il me semble qu’à maints égards, il faut dare dare se replonger sur cette partie de notre histoire du croisement des luttes /des élections, pour analyser ce qui était, ce qui a été fait, et éventuellement voir les erreurs à ne pas commettre...

"Ni Abstention ni Illusion, la lutte de classe n’est PAS dans les élections" mais, SURTOUT en l’absence d’orga révolutionnaire de masse, virer l’UMP-FN par ce petit moyen, peut seulement nous permettre de "respirer" un peu quelques mois et sera un petit doigt d’honneur au patronat (qui ne sera pas dupe du fait qu’on a voulu les virer EUX, pour le coup, et pas qu’on aurait voulu élire le PS ;)).

Je prends, perso.

Sans rancune j’espère mon cher ami et camarade.

LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
1er décembre 2011 - 14h01 - Posté par A.C

A chaud, et sans relire :

Nous nous parlons, mais nous ne mettons pas , certainement, au contenu de nos dires la même signification.
Pour ne pas alourdir :
la REVOLUTION ce n’est pas QUE la lutte qui considèrerait comme non évènement une élection.
Nous sommes d’accord je pense.

.Donner la riamuté au mouvement populaire c’est tenir les DEUX BOUTS..
Et donc, selon moi, d’un même mouvement, quand on LUTTE, c’est ECARTER du chemin TOUT ce qu’on peut considérer comme"contre-Révolutionaire" stricto sensu.

L.L ce passage montre que nous sommes en divergence TOTALE..Sur la stratégie à mener, qu’un camarade opposait à la "tactique" (j’avoue ne pas avoir là bien compris.)

Tu écris :

Ni Abstention ni Illusion, la lutte de classe n’est PAS dans les élections" mais, SURTOUT en l’absence d’orga révolutionnaire de masse, virer l’UMP-FN par ce petit moyen, peut seulement nous permettre de "respirer" un peu quelques mois et sera un petit doigt d’honneur au patronat (qui ne sera pas dupe du fait qu’on a voulu les virer EUX, pour le coup, et pas qu’on aurait voulu élire le PS ;)).

Sans prendre de gants pour rétorquer et surtout pas de boxe, avec toi

 :)

c’est notre désaccord de"fond" selon moi..que tu exprimes

S’imaginer que virer l’UMP , en dehors d’un "OUf demasse" ça peut un tant soit peu "chagriner" Parisot, ,et que le patronat comprendra que c’est cela qu’on avoulu dire, excuse moi..je partage pas DU TOUT.

Le patronat comprendra que nous avons voulu signifier la colère face aux politiques criminelles que nous subissons (il s’en fout tant que ça pète pas..) et que nous AVONS CRU que le PS ne ferait pas pire, mais au contraire qu’on y"gagnerait" un p’tit répit... ...
.

Ce n’est pas que le PS ne le voudrait pas, histoire de durer...


IL ne le PEUT PAS
, la CRISE lui INTERDIT ce que tu appelles la "pause de respiration"


Il faut NOUS ETOUFFER et vite
, très vite.

En ce sens je trouve qu’opposer la REALITE de la politique en matière de charge contre les Droits et libertés et les"discours"socialos, c’est oublier une chose : C’est que la CRISE, dans la Guerre de Classes violente que nous vivons, ne permettra pas DU TOUT auP.S de rester sur une ligne qui a pu représenter une différence de taille entre"Droite" et"Gauche"

Donc, sachant que la bourgeoisie n’a besoin du FN que pour "droitiser" la Société et faire passer des idées alimentant la division , mais que pour une gestion de ses intérêts , elle n’a besoin que d’une chose, la"paix sociale",

.... TOUT ce qui alimentera l’idée fausse -pardon de le dire comme ça- que le Parti socialiste aurait une mince marge de manoeuvre pour du"moins pire" , je risque énerver un certain temps en disant que là, on "rêve" et le réveil sera terrible !

Ce n’est pas pour appeler à voter Sarko, j’espère qu’au moins ça ,on me le dira pas !

c’est pour enfoncer le clou

 :NON, ce n’est pas un abandon de fondamentaux de classe que de débattre de l’ABSTENTION REVOLUTIONNAIRE"" , cela n’interdit en RIEN de tout faire pour des13 décembre puissants mais en mesurant bien une chose :

Dans les cortèges du 13,l’existence vérifiée et porteuse d’espoir d’une preuve de non résignation,... sera en même temps et chez , souvent les mêmes individus- traversé par le "Putain, vivement qu’on les vire ces enc..és"

C’est le Plan PS et FDG , objectivement, cette situation contradictoire.

C’est pour cela, parce que je crois que mon analyse n’est pas totalement "farfelue", avec "surestimation de ce que ’est le dispositif institutionnel dans la LDC, qui me conduirait à une totale sous estimation de la primauté à la Lutte que je persiste et signe.

La Lutte des classes, -pas seulement en France- passe, pour les"autres" -nos adversaires c’est à dire les Possédants et TOUS CEUX qui veulent leur SAUVER la peau- à une obligation de multiplication de"leurres" dangereux selon moi, puisqu’ils nous écartent du chemin du Communisme

Amitiés et meme bizz d’opposant au "Louvisme"..

 :))

A.C


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
1er décembre 2011 - 17h46 - Posté par

"Le louvisme" ??? kkessé c’te bête là ?? :-D ;-)

ok on se reparle de ça plus tard.

Bizz

LL


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 13h21 - Posté par costeplane

jeune militante, ayant pratiqué l’abstentionnisme pendant longtemps, je me pose une question pragmatique : si je ne vais pas voter qu’est ce que ça changera ? La réponse est rien. Ceci dit si je vais voter ça changera pas grand chose non plus, mais pas grand chose ce n’est pas rien. Si l’abstention etait une décision de classe elle aurait (peut être) du poids mais les classes populaires iront voter en 2012 ( et même une partie pour le front national). Alors le pas grand chose prend tout son sens, j’en peux plus de cette xénophobie et de ce mépris affiché de l’ump et co. J’attends rien du PS et je ne sais pas encore ce que je ferais au deuxieme tour.Mais au premier tour j’irais voter pour quelqu’un qui me ressemble, pour un ouvrier syndicaliste Poutou.Pour un parti qui défend des idées claires auxquelles je crois : annulation de la dette, requisition des banques, du secteur de l’ energie et des entreprises du Cac 40 ( dans un premier temps)... Ce que je sais c’est que dès aujourd’hui je défends auprès de mes collegues l’idée d’une lutte historique(( Et Poutou ne dit pas autre chose) car il n’y a que ça qui comptera. Seulement les confédérations syndicales nous aident pas. Pour moi s’abstenir c’est ne rien faire, s’abstenir de voter ou s’abstenir de construire la lutte en attendant que Thibault appelle à la grève générale c’est pareil. Les élections pièges à con, Thibault vendu, ça reste néanmoins des outils. A nous de les utiliser, parce que pour le moment c’est plutôt eux qui nous utilisent.



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 19h11 - Posté par AC

Pour moi s’abstenir c’est ne rien faire, s’abstenir de voter ou s’abstenir de construire la lutte en attendant que Thibault appelle à la grève générale c’est pareil

Vu comme ça, effectivement, je comprends que mon point de vue ne risquepas avoir ton soutien.. _ :))

Je te fais juste un reproche fraternel, si tule permets :
Cette comparaison LUTTES et VOTES -et donc influence des UNES ou des autres me semble -tu excuses ?- ne pas donner la primauté à la LUTTE par rapport à,l’URNE..

C’est en ce sens que je ne peux pas te suivre ta logique quand tu écris

si je ne vais pas voter qu’est ce que ça changera ? La réponse est rien. Ceci dit si je vais voter ça changera pas grand chose non plus,.

En ce qui me concerne, je sais que si je vote, on me comptera parmi ceux qui auront participé au Barnum présidentiel e

Si je reste chez moi-ou si je peux organiser unp’tit apéro de "rencontre militante pour Boycotteurs de"classe" -, au moins "ils" n’auront pas eu ma "caution" dite démocratique.., les Sarko-Hollandais !!

Quand tu ajoutes en conclusion de ta phrase :

mais pas grand chose ce n’est pas rien.

je suis tenté de te dire, toi qui es une jeune militante, qu’un vieux con qui a lutté toute savie, pensequ’aujourd’hui, le choix c’est entre un "MIEUX" ou "LE PIRE" dans l’affrontement Capital/travail

Par nos luttes et-quand le rapport de forces le permet- par nos votes..

Ceci dit, tu voteras POtou, je militerais pour ’abstention populaire massive.

.
Si "je" suis " écouté.. sauf par les électeurs NPA potentiels, du coup le pourcentage du candidat que tu as choisi sera ..supérieurà celui qu’on prédit..C’est mathémathique !

 :))

Tu as bien compris, qu’ici comme dans ma modeste mais tétue"campagne" , je sais très bien que je ne "vise" pas prioritairement les votes POTOU..

.
Si nous pouvions simplement détourner de cette Urne merdique , quelques pourcentages de travailleurs qui se préparent à un espèce de"vote utile à la Gauche dela gauche" pour le"mieux placé" (Mélanchon le rabatteur de voix PS ) et ..faire comprendre à des "désespérés" que l’abstention - majeur dressé , c’est moins "salissant que le choixpar exaspération du bulletin " fille du Borgne" , pour pouvoir veut hurler sa colère, ma foi, ce serait pas si "nul" que ça , si ?

Amicalement

A.C


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
30 novembre 2011 - 21h17 - Posté par Cop

Ok AC mon ami (vile fripouille passée du glorieux parti vers les hyènes tachetées venimeuses),

1)
Tu le sais, Poutou manque de 200 signatures d’élus pour se présenter. Si tu désires qu’au moins une autre petite musique différente existe , une voix ouvrière, même si tu es pour l’abstention révolutionnaire il est quand même plus agréable que le haut-parleur du socialisme puisse trompeter dans les médias que ceux qui soutiennent, de gauche à droite, le système.

2)
Deuxièmement , il y a à construire le parti de l’émancipation également dans un secteur que tu connais bien, les banques.

Et au delà des considérations tactiques sur les élections c’est une bataille à engager dans tous les grands secteurs de la classe ouvrière moderne.

Nul doute que dans le travail de la construction de groupes de travailleurs révolutionnaires partout tu croiseras d’autres militants.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
1er décembre 2011 - 14h50 - Posté par

manque de 200 signatures d’élus

Ben moi je préfèrerai qu’il n’en ait AUCUNE et surtout qu’il n’en sollicite PAS.

Et que les militants de son parti occupent, manu militari s’il le faut, l’espace public et surtout l’imaginaire collectif des travailleurs. Comme un certain Parti Communiste a pu le faire un jour. Même si dans ce cas ça a mal fini.

A ce moment là les gens comme moi et bien d’autres on serait à ses côtés comme on l’a été à tort ou à raison aux côtés du "glorieux parti" comme tu l’appelle si bien.

Et pas les mains vides car à l’époque on avait encore des couilles, femmes ou hommes, militants et militantes.

Ceux et celles qui en 45 nous libéraient, qui en 68 tenaient les usines et les outils de production peuvent en témoigner de notre engagement jusqu’au bout et sans limites pour les défendre.

On fait pas de la "politique" pour se faire plaisir, mais simplement pour éviter que si on ne s’en occupe pas ça soit la "politique" des autres qui s’occupe de nous.

Pas pour jouer au Loto social où c’est toujours la Française des Jeux qui gagne.

Et faire croire que même 90% de majorité lors d’un vote, à l’heure actuelle ou le Capitalisme du Nouvel Ordre Mondial joue son va-tout, permettra de changer les choses, si on ne tient pas en même temps le Parlement, la Rue, les Esprits,... et les Arsenaux, relève de la malhonnêteté intellectuelle et morale ou de l’angélisme dangereux et mortel.

Et en plus, faire de la politique avec les outils de ses pires ennemis c’est de la connerie pure et simple.

C’est aussi vrai que si le NPA fait même 5% les Capi de Tutti Capi du NWO ils s’en foutent complètement... Et que si ça nous fait plaisir et que ça calme les gogos ils sont prêt même à nous aider à faire 6%. ((- :

Et même à rembourser les frais de campagne... A notre compte évidemment. Sont pas aussi c..s que nous.

Alors pour 1% vaut mieux sabler le champagne pour fêter le Père Noël pendant qu’on peut encore le faire et continuer à se laisser "suicider" en douceur.

Au moins le Papa Noël on sait maintenant qu’il n’existe pas... Encore qu’il semblerait qu’il y en ait qui y croient encore.

D’ailleurs je dois pas être le seul à penser ça, en plus ou moins élaboré, vu les analyses électorales actuelles, sans compter mes sondages perso.

Et j’ai un bon panel à ma disposition.

Et pour finir je rappellerai qu’en politique comme en commercial, la pérennité de la "vente" du produit ne dépend en aucun cas de l’emballage, mêm s’il contribue au raccolage du client.

Tu peux tenter de vendre la même merde en changeant chaque fois la présentation tu ne la vendra pas deux fois sous la même forme.

Sauf à des masochistes pathologiques.

G.L.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
1er décembre 2011 - 19h45 - Posté par A.C

Je me demandais pourquoi un truc tournait dans ma tête, gâchant ma sieste, suite au dernier message de L.L. et venant après des remarques de LUIS.. _
J’y suis !

Luis a écrit :

L’élection de Hollande ne sera pas une victoire.
Celle de Sarko ou Le Pen serait une défaite.

La Louve écrit aussi ,

virer l’UMP-FN par ce petit moyen, peut seulement nous permettre de "respirer" un peu quelques mois et sera un petit doigt d’honneur au patronat (qui ne sera pas dupe du fait qu’on a voulu les virer EUX, pour le coup, et pas qu’on aurait voulu élire le PS ;)).

Comme la question de "virer" UMP-FN , et d’éviter la "défaite " que serait la victoire de SARKO.., ce sera pas avec un POUTOU au second tour qui vous permettra de mettre sarko auchômage.,.si vous voulez être logiques avec ces arguments,...vous votez donc Hollande au second tour ?
Jene dis "pour" Hollande, qu’on ne me chicane pas.
Je demande:Vous prenez un bulletin socialiste au second tour, pour éviter la victoire de Sarko qui serait une défaitepour NOUS" ?

C’est bien cela ?

Pardon si c’est pas"gentil" comme question .

Je ne vois pas comment on règle ce casse tête si on refuse la logique d’abstention que je défends...

En effet si , comme me le dit L.L., il n’est pas évident que l’abstention puisse être qualifié de REVOLUTIONNAIRE, choisir entre la peste et le choléra , au prétexte que l’un serait moins mortel que l’autre-personnellement j’explique pourquoi ces maladies seront mortelles dans tous les cas- me semble, par contre, surtout quand on partage l’analyse sur la CRISE et les rôles que doivent tenir les personnels politiques au service du K, difficilement conciliables avec un moyen efficace de mobilisation..avant et après e 6 Mai2012 ;

Y compri dans la préparation du 13..

Car si on pense que de toutes façons, c’est avec les dents qu’il faudra arracher des victoires sur le Capital, je ne comprends pourquoi il faudrait, pour cela, alimenter l’idée qu’il peut y avoir, en 2012, un quelconque espace pour du"mieux" avec le PS aux manettes. !

A part -mais autant se le dire et en ce qui concerne L.L. du moins je ne pense pas qu’elle partage ce non-dit de Krivine que ce soit "tactique"..

" Aidons les à virer Sarko et comme ça génèrera de la déception chez ceux qui auront misé sur le pS ; "y a bon "la lutte ," et donc aussi "y a bon"pour l’ l’influence du NPA

Mauvais calcul : , dans ce cas, c’est Marine qui pourra se frotter les mains.

Le Front National a besoin, comme les vers, les rats, d’un" beau terreau" qui pue .

Une classe fragile, non pourvue d’Orga révolutionnaire moderne ,dans la merde ou elle se débat , comment s’imaginer que la démonstration par le malheur aggravé va la conduire à plus de lucidité pour se battre

ça, je ne le crois pas du tout.

.
Et pas simplement en me référant à l’Espagne

Donc pour répondrepar une pirouette à la perplexité deL.L. qui dit

en quoi est-ce révolutionnaire de s’abstenir en 2012 ?->

..je rétorque :

A tout le moins en portant le débat dans les masses sur ce qui n’est pas REVOLUTIONNAIRE :

c’est à dire l’Alternance attrappe-gogos, , chercher le moins pire alors que le Communisme est un processus impliquant la marche vers le"MIEUX" avec une Lutte violente exigeant une conscience de classe sans précédent..

C’est Révolutionnaire de prendre à bras le corps l’idéologie dominante pour aider sa classe à ne pas accepter d’aller au casse pipes des Urnes désormais devenues dans ce cas ,OUTIL de l’adversaire , c’est de processus au moins "pré-révolutionnaire" de s’attaquer aux logiques infernales du SYSTEME.

Car si je partage totalement l’idée que ce ne sont ni des lois, ni des décrets, ni des promesses et des bulletins qui renversent le Capitalisme, je sais que le but de la REVOLUTION c’est de ne jamais perdre de vue l’essentiel : "QUI POSSEDE DECIDE"

Il s’agit certes des grands moyens de production et d’échanges mais cet enjeu ne peut pas trouver un chemin si , dans la logique de"Masses faisant l’histoire" ces dernières n’ont pas en mains toutes les cartes..

Et parmi celles ci, la"conscience de classe" passe par la compréhension que , à ce stade de l’évolution du monde capitaliste (ce ne fut pas toujours le cas, le K..a apporté d’immenses progrès !) , il faut rejeter les solutions qui visent à ce qui est la seule"chance" du Capital :

« Toujours faire"croire" que celui qui viendra t’étrangler sera moins violent que celui qui te "lâche" -pour 5 ans- la gorge. »

Si j’en appelle à l’abstention, c’est parce que Hollande ou Sarko ayant les mêmes"ambitions" en ce qui concerne le futur de mes enfants, je n’entends pas, mais alors absolument pas, leur faire croire un tant soit peu,que le changement de locataire de l ’Elysée a un rapport avec leur VIE !

Ecoremoins qu’ ils s’imaginent , encore très jeunes, que la DEMOCRATIE, le suffrage universel que je défends, c’est ce genre de piège !

..Tout ceci dit, faut il le rappeler, sans prétention de tout comprendre, de bien analyser, sans cette suffisance que j’ai pratiqué selon laquelle"nous avons raison puisque c’est le Parti qui le dit", et sans morgue vis à vis de copains et copines qui sur cette question , ne partageront pas du tout mon opinion.

Ces échanges ne sauraient polluer la perspective des LUTTES et mon souci que chacun partage ici, d’Union populaire préparant non pas de l’Indignation" à la catalane, mais de la REVOLTE à la "française" (expression par référence à la Commune au Front popu,à la RESISTANCE, à mai 68)

Cordialement

A.C



L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
1er décembre 2011 - 20h53 - Posté par

Yessss !!!

En phase totale avec ton analyse.

G.L.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
2 décembre 2011 - 17h58 - Posté par Vétéran PC GIRONDE

Cette stratégie est suicidaire.Venant d’un militant reconnu dans notre département comme chefde file du sectarisme, on n’est pas étonné.Ce qui est nouveau c’est qu’il n’appelle pas carrèment à voter à droite.Comme dans le Médoc dans les années 70-80.J’ai assisté à un meeting d’union de second tour , à PAUILLAC avec F.MITERRAND, Michel CREPEAU du MRG et Chancogne du PC.A la fin, , lui et ses militants "surs", faisaient le tour des sympathisants en expliquant le danger d’un Ps trop influent.
Sans parler de la campagne de second tour en 1981avec l’appel à voter Giscard.
Ce type de politique du pire, comme le relèvent les internautes qui sont ciblés par A.C, c’est mettre un trait d’égalité entre la DROITE et la Gauche.AC ignore le mot d’ordre républicain"au premier tour on choisit et au second on élimine"Cette abstention est un cadeau à l’UMP.Il ya la volonté d’abattre le principal Partide gauche, le Parti Socialiste , qui peut encore nous sauver de la catastrophe.Cela se combine avec la haine contre le FDG et les insultes visant M. MELANCHON Cela me fait penser aux années noires du stalinisme , au"classe contre classe" qui a conduit Hitler au pouvoir.Les communistes doivent s’unir pour déjouer cette stratégie qui empêcherait la gauche unie de remettre en cause toutela politique de SarkosySi notre candidat Jean Luc Mélanchon est le seul candidat capable de ramener le Ps à gauche, François Hollande sera, au second tour, le seul en situation de rassembler la France qui ne veut plus de Sarkosy.

JPL.-ST Laurent du MEDOC- vétéran PCF


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
3 décembre 2011 - 11h38 - Posté par

T’as tort sur toute la ligne JPL...

Et si t’es un "vétéran" PC moi j’en ai été un de militant durant 40 ans à combattre l’ennemi de droite et les miens avant moi.

Mais la majorité du total de mon action militante et de celle de mes camarades militants a été vendue par ceux qui de l’intérieur nous ont servie la soupe sociale démocrate.

Les "militants" dcome toi je les ai vus àà l’oeuvre, (En admettant que tu sois pas simplement un troll envoyé par eux).

Plus totalitaires et fascisants sous leurs belles paroles prônant l’ouverture avec ceux qui nous entubaient sous contrôle de l’ambassade américaine alors qu’on pensait que le danger c’était que ça soit sous contrôle de l’Ambassade soviétique.

Je les ai vu à l’oeuvre en 68 ces enc...és, alors que trois d’entre eux, plus communistes que les communistes, alors qu’ils avaient la carte dans la poche depuis 3 ans et faisant bouffer ses tracts à une pauvre fille "gaucho" comme ils disaient. Et en public au nom du "Parti"

Et à l’époque, pauvre con que j’étais, je me suis vu expliquer par eux que c’étaient eux qui avaient raison au nom de la pureté révolutionnaire. Et j’ai fait semblant de croire à leurs paroles.

Ca m’a hanté pendant des années, jusqu’à ce que je retrouve les mêmes empaffés et d’autres de leur clique de ma génération aux commandes de tout mon parti, et parmi eux un Gayssot faisant la bise à la télé à l’Ambassadeur des USA en pleine agression du Kosovo.

Et ce sont eux qui se sont emparés du pouvoir et qui nous expliquent maintenant que les héritier de la SFIO soutenus par l’argent des services américains et de wall-street sont ceux en compagnie de qui on doit combattre ?

Autant se suicider tout de suite.

C’est d’ailleurs ce qu’il ont fait à mon Parti : Ils l’ont suicidé.

Ou tu veux que je te communique le nombre REEL des adhérents à jour de leurs cotises ??? Et des MILITANTS réels, conscients et sincères ?

Alors arrête tes salades. Les anciens comme moi on en sait plus sur toi et ceux qui te ressemblent que tu ne peux imaginer. Tout simplement parce que c’est "grâce" à notre manque de vigilance et à notre angélisme que des mecs comme toi peuvent se prétendre "vétérans" du Parti.

Ils sont où tous les beaux ministres de la Gauche plurielle, mangeant à tous les râteliers, les sénateurs "communistes" et "Ex", et "assimilés", qui gamellent leur retraite dodue en compagnie des Sarko et Parisot au Club du Siècle ???

Et ça continue encore et encore. Les magouilles électorales, les combinazione pour quelques rognures, la démolition de l’idée même du Communisme, les pires saloperies au nom de celui-ci, tous ces connards qui condamnaient l’intervention soviétique en tchécoslovaquie, mais qui ont signé à deux mains les génocides au Kosovo ou en Libye et qui la ferment devant les autres crimes de l’OTAN et de l’armée de mercenaires français.

Qui voient plus d’intérêt à "gagner" une municipalité pour la gérer au mieux des intérêts du capitalisme quand ça n’est pas avec ses pires méthodes, mais qui condamnent le génocide à Gaza du bout des lèvres et vont s’en excuser au dîner du CRIF.

Et j’abrège. Faudrait un annuaire complet pour lister le total des saloperies commises en notre nom.

Note que je n’ai rien contre les "socialistes" "partidegauchistes" au autres FASE, etc...

Je parle ici de la BASE qui devant la trahison du PC se retrouve complètement à la côte. J’ai même rien contre les cons du FN qui tentent de retrouver à travers lui une opposition efficace à leurs malheurs et qu’on a laissés sur le bas côté dans l’incompréhension totale et l’acculturation politique.

Et j’ai rien contre les vrais droitistes de tous bords, de la base ou du sommet. Ils jouent leur jeu et celui de leurs maîtres et ils tentent pas de nous enfumer. Ils sont mes ennemis de classe, je suis le leur. Pas de quartier. C’est net et précis.

On peut même boire un coup ensemble avant que eux ou moi on colle l’autre contre le mur.

Mais pour tous ceux qui sont "politisé" ou qui prétendent l’être et qui continuent à persévérer à nous trahir au nom du "communisme" pas de pitié ni d’égards.

La liste est trop longue de leurs traîtrises, les dégâts causés dans le monde entier trop grands, l’avenir des peuples et de la planète trop compromis, pour leur accorder même une simple circonstance atténuante.

Et le temps nous est maintenant trop compté pour faire dans le détail.

Tu vas probablement me traiter de"stalinien". C’est la tarte à la crème de ceux qui n’ont aucune excuse valable à sortir.

Mais si c’est penser comme moi qui détermine le qualificatif, alors je suis "stalinien".

Et si Staline n’existait pas je l’aurai inventé... !!!

Hasta la Vitoria... Siempre !

G.L.


L’ABSTENTION et la VISEE COMMUNISTE : aucun lien ?
7 décembre 2011 - 20h09 - Posté par A.C

Mon ami et camaro AUTIER, ex complice de décennies de militantisme pécéien me fait passer ceci.
Je le loge ici..
Vu la conclusion.

Observez les "observateurs" !

« "... depuis le choc du 21 avril 2002, plus personne ne sous-estime le pouvoir d’attraction du Front national dans l’électorat populaire. Son haut niveau aux cantonales de mars (...) est souligné par tous les observateurs." (1) »

Ci-après, les chiffres officiels des élections cantonales de mars 2011 et ceux des précédentes cantonales

(2004) pour les mêmes cantons. Prenez le temps de les observer, ce ne sera pas long.

20.053.956 électrices et électeurs étaient inscrit en 2004 ; en 2011, ils sont 21.295.938, soit 1.241.982 électrices et électeurs inscrits de plus.

7.237.016 s’étaient abstenus (36,09 %) en 2004 ;
11.856.841 se sont abstenus en 2011 (55,68 %) : 4.619.825 électrices et électeurs de plus s’abstiennent de voter.

1.490.315 électrices et électeurs avaient voté pour le FN en 2004 ;

en 2011
, ils ne sont plus que 1.379.902 : le FN perd 110.413 électrices et électeurs...

Ce qui saute aux yeux, le "haut niveau" ignoré par les "observateurs", c’est la progression de l’abstention.

Pourquoi cette "cécité" ?

Parce qu’ils savent que les progrès de l’abstention n’expriment pas un rejet de la politique, mais le constat de l’absence de différence fondamentale entre les politiques de gauche et celles de droite, mais l’expérience que le vote "Non" des Françaises et des Français au Traité constitutionnel européen, le 29 mai 2005, a été balayé par un coup d’État parlementaire qu’aucun parti politique n’a dénoncé comme tel...

Alors que les Grecs viennent d’être interdits de référendum, l’agitation pour que les Françaises et les Français se précipitent aux urnes, choisir entre la peste et le choléra, est remarquable.

Au moment où les élites dirigeantes refusent de tenir compte des volontés populaires exprimées par le vote, qui peut s’étonner que les peuples comprennent que ce n’est pas avec les urnes qu’ils reprendront la main ?

Jean-François Autier,
ajusteur mécanicien retraité.

(1)
http://www.lemonde.fr/imprimer/arti...






Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le théâtre doit être ce que le théâtre n'est pas. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite