Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Lutte des Plysorol : un sursis qui s’éternise !


de : Journal Racailles
samedi 14 juillet 2012 - 16h46 - Signaler aux modérateurs

ARTICLE PUBLIE DANS LE JOURNAL "RACAILLES" N°63

A Lisieux, l’avenir pour les centaines de salariés du fabricant de contreplaqué Plysorol n’est plus qu’un vague mot sans consistance. Le bilan a encore été déposé début juin pour cessation de paiement. Difficile de garder espoir alors que depuis maintenant plus de trois ans l’entreprise vacille de dépôts de bilan en redressements judiciaires. Une entreprise en difficulté et qui pourtant possède des ressources très particulières...

Les cordes au cou.

L’affaire dure depuis des années sans que rien ne change pour les 277 salariés français de Plysorol International, dont 70 à Lisieux (siège du groupe). Plysorol c’est encore en 2007 40 % du marché de contreplaqué en France et 32 % en Europe. Alors que l’entreprise terminait l’exercice 20007 à l’équilibre, 10 millions de trou sont apparus dans les comptes début 2008 (le chiffre d’affaire en 2007 atteignant 120 millions). Malversations ? Crise ? Mauvaise gestion ? C’est en tout cas une descente aux enfers pour les salariés de l’entreprise et des sous-traitants, des familles entières dont la vie se suspend. Les témoignages sont à chaque fois les mêmes. Ce sont ceux que l’on entend dans toutes ces boîtes qui ferment depuis que seule la finance dicte les règles du jeu. Ce sont des hommes, des femmes résignés à dire qu’ils aiment ce qu’ils font, un peu à contre cœur. Ce sont des familles qui ont le crédit de la maison, parfois un conjoint déjà sans boulot... Le ciel est sombre pour eux et c’est de cela que vient leur orage, leur révolte, leur résistance. Est-ce suffisant ? Cela permet de garder au moins une chose : la dignité.

JPEG - 40 ko

Fin 2008 premier redressement judiciaire pour l’entreprise. Il ne reste que 40 000€ dans les caisses et c’est au régime national de garantie des salaires (AGS) de payer les employés pour Noël – sans le 13ème mois apprécie quand on est déjà payé au minimum. L’activité se maintien tant bien que mal, l’objectif étant de trouver un repreneur. Faites entrer les lions...

Premier repreneur, le chinois Guohua Zhang rachète la

boîte en mars 2009. Grand discours, grandes promesses. Aucun emploi ne sera supprimé. Chacun veut y croire. Résultat : liquidation et dépôt de bilan un an plus tard et l’ouverture d’une enquête préliminaire pour abus de biens sociaux et banqueroute. Le parquet de Lisieux doit trancher prochainement. Déjà en concurrence pour la reprise en 2009, c’est au tour du groupe libanais John Bitar & Co de Ghassan Bitar de tenter sa chance pour presser le citron au max. Dès la reprise en octobre 2010 on assiste au même cirque : grands discours, grandes promesses et... 151 des 432 emplois supprimés (il en proposé 50 en 2009). Le coup est réussi pour l’homme d’affaire qui n’a eu que 550 000€ à sortir pour racheter l’entreprise, ses trois sites français et surtout ses filiales internationales (et 900 000€ pour les salaires depuis juin 2010). Bitar s’engage à maintenir l’activité pendant deux ans. Après...

JPEG - 69.4 ko

Résistance !

Dès l’annonce des 151 licenciements (touchant exclusivement Lisieux et ses 225 employés) les salariés se mobilisent et ne veulent pas se faire entuber une seconde fois par le chant des sirènes capitalistes. L’annonce par le ministre de l’industrie d’alors – Chrichri Estrosi – met le feu aux poudres : il propose son grand soutien à Bitar et seulement une prime de licenciement un peu plus élevée pour les licenciés. A Lisieux on séquestre un manager, on manifeste, les piquets de grève se multiplient et l’occupation de l’usine est décrétée ! Malheureusement, malgré la combativité ouvrière, on ne se bat plus que pour obtenir des primes de licenciement supérieures à 20 000€. L’accord avec l’AGS va de 12 à 30 000€ (puis est remis en cause en avril 2011). L’occupation dure plus d’un mois et en même temps c’est le chômage technique qui touche les restants. L’activité est suspendue jusqu’à juin 2011. Et rebelote en avril dernier : chômage technique indéterminé pour 46 puis 55 des 70 salariés aboutissant au dépôt de bilan puis au redressement judiciaire début juin.

Le pactole africain

Le tribunal de commerce de Lisieux se donne deux mois pour évaluer les dégâts et tenter d’y voir plus clair sur l’organisation du groupe Plysorol. Dans les faits Bitar a supprimé un poste sur quatre, a mis une partie du reste des salariés au chômage technique durant sept mois et n’a réalisé aucun des investissements prévus. Il semble clair qu’en octobre, c’est à dire deux ans après la reprise, il fermera les sites français pour ne garder que ce qu’il l’intéressait.
Car en rachetant l’entreprise Bitar a vu qu’il mettait la main sur un gros magot. Plysorol emploie également à l’étranger : 300 employés au Gabon pour faire tourner l’autre partie de la boutique... quelque 600.000 ha de forêts très convoitées pour leur okoumé, un composant clé du contreplaqué. Ainsi Plysorol a un contrôle total sur sa filière : extraction, exportation, transformation. Comme souvent ce sont donc les richesses de l’Afrique qui enrichissent les entreprises du Nord ! Elle était si belle mon époque coloniale, pourquoi tirer un trait dessus ?! Et aujourd’hui une étape semble de trop pour Bitar. Pourquoi exporter alors qu’il peut transformer sur place et qu’en plus des changements dans la législation gabonaise l’y oblige davantage ? Comme son prédécesseur chinois, Bitar est donc soupçonné de chercher à liquider les activités françaises de la société et de n’avoir racheté Plysorol que pour les juteuses forêts gabonaises.

Pendant ce temps à Lisieux comme sur les deux autres sites français (en Vendée et dans la Marne) on s’attend à de fortes restructurations avec un « plan de continuation » sans se faire d’illusions sur les suites. Mais le combat continue. Soutenons-les ! La prochaine audience au tribunal de commerce a lieu le 26 juillet.

http://www.racailles.info/2012/07/plysorol-un-sursis-qui-seternise.html



Imprimer cet article





Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire
AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
mercredi 13 - 07h47
de : Ernest London
1 commentaire
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
mardi 12 - 23h36
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Ligue des Droits de l’Homme Toulouse : Communiqué.
lundi 11 - 16h36
de : joclaude
Je télétravaille, tu télétravailles, le patron profite !
lundi 11 - 08h14

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite