Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ne sèche pas tes larmes, bois-les !! première partie


de : Laiguillon
samedi 26 mars 2005 - 17h08 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 5.3 ko

de Laiguillon

L’eau, c’est la vie !! L’eau est transparente comme pour montrer qu’il n’est nul besoin d’esbroufe pour être essentiel. L’eau tombe, gicle, coule et sèche,...et tout recommence. L’eau c’est la vie et sans eau pas de vie, l’eau est INEVITABLE !

Et bien oui, vous le savez, vous faites des efforts pour ne pas la gaspiller, nous faisons des efforts pour la protéger, l’assainir. Nous avons compris, dans les pays riches, que notre futur va dépendre de cette eau. Dans les pays pauvres, il n’est nul besoin de leur faire un cours, ils crèvent parce qu’ils en manquent alors croyez-moi, ils sont instinctivement sensibles au problème de l’eau. Des hommes et des femmes donnent de leur temps pour installer l’eau où elle n’est pas. Nous-même, nous coupons l’eau pendant que notre brosse à dents nous peaufine notre sourire.

Nous sommes allés à l’école, alors lorsque l’on nous dit que l’eau est aussi une terrible ennemie, nous savons pourquoi. L’eau doit courir pour être notre amie. Si l’eau est bloquée, alors comme pour se venger, elle laisse des organismes se développer en son sein et elle tuera par milliers...

On ne rigole avec l’eau et franchement voilà bien un des rares sujets sur lequel tout le monde est d’accord.

« Nous ne pouvons pas nous passer d’eau !! ».

Cette phrase, nous sommes tous à l’avoir compris, le problème, c’est que nous ne l’avons pas tous forcément compris de la même manière !!

A - ETAT MONDIAL DE L’EAU

A.1 Situation générale

A.1.1 Situation Mondiale (référence : dossier UNESCO)

Bien que l’eau soit la première substance de la planète, elle n’est formée qu’à hauteur de 2,53 % d’eau douce, le reste étant de l’eau de mer. Les deux tiers de cette eau douce sont en outre immobilisés dans les glaciers et les neiges éternelles. À l’eau douce accessible dans les lacs, rivières et aquifères s’ajoutent les 8 000 kilomètres cubes (km3) stockés dans des réservoirs créés par l’homme. Les ressources en eau sont renouvelables (sauf certaines eaux souterraines), avec d’énormes différences de disponibilité selon les régions du monde et des variations considérables, dans de nombreux endroits, en termes de précipitations saisonnières et annuelles. Celles-ci constituent la principale source d’eau pour toutes les utilisations par l’homme et pour les écosystèmes. Elles sont absorbées par les plantes et par les sols, s’évaporent dans l’atmosphère par évapotranspiration et s’écoulent dans la mer grâce aux rivières, ainsi que dans les lacs et les zones humides. L’eau de l’évapotranspiration alimente les forêts, les cultures et les pâturages des zones non irriguées, ainsi que les écosystèmes.

Nous prélevons 8 % de la quantité annuelle d’eau douce renouvelable et nous récupérons 26 % de l’évapotranspiration annuelle et 54 % du ruissellement accessible. Le contrôle du ruissellement par les êtres humains est désormais mondial et nous sommes des acteurs importants du cycle hydrologique. La quantité d’eau utilisée par personne s’accroît (en raison de l’amélioration des modes de vie) et la population augmente. En conséquence, le pourcentage d’eau prélevée s’élève aussi. À cela s’ajoutent les variations spatiales et temporelles de l’eau disponible. Ainsi, l’eau nécessaire à toutes nos utilisations se raréfie et nous nous acheminons vers une crise de l’eau. Les ressources en eau douce sont en outre réduites par la pollution.

Environ 2 millions de tonnes de déchets sont déversés chaque jour dans des eaux réceptrices, notamment des effluents industriels et des produits chimiques, des matières de vidange et des déchets agricoles (engrais, pesticides et résidus de pesticides). Bien que les données fiables sur l’importance et la gravité de la pollution soient incomplètes, on estime que la production mondiale d’eaux usées est d’environ 1 500 km3. Si l’on admet que 1 litre d’eau usée pollue 8 litres d’eau douce, la pollution mondiale actuelle pourrait atteindre 12 000 km3. Comme d’habitude, les populations pauvres sont les plus affectées : 50 % de la population des pays en développement est exposée à des sources d’eau polluées.

A.1.2 Situation française (rapport numéro 215 de 2002 du Sénat)

Il tombe 440 milliards de m3 de précipitations par an en France. 61 % de cette eau s’évaporent. 16 % ruissellent et rejoignent les cours d’eau, les mers et les océans. 23 % pénètrent dans la terre pour reconstituer les nappes souterraines. La France a de très bonnes possibilités naturelles pour stocker l’eau, grâce aux chaînes de montagnes et à ses importantes nappes souterraines.

Malgré cette abondance, on a construit des barrages et des réservoirs, pour faire face à des manques d’eau temporaires dans certaines régions.

D’où vient l’eau utilisée pour produire l’eau potable de la population française ?

Elle vient à 60 % d’eaux souterraines et à 40 % d’eaux des rivières, des fleuves et des lacs. L’ensemble des cours d’eau en France représente une longueur totale de 270000 kilomètres. Les quatre grands fleuves (Garonne, Loire, Rhône, Seine) collectent 63 % des eaux du pays.

La France est divisée en six grands bassins versants (Adour-Garonne, Artois-Picardie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône-Méditerranée-Corse et Seine-Normandie) : leurs frontières correspondent aux "lignes de partage des eaux". Dans chaque bassin, toutes les eaux reçues suivent une pente commune vers la même mer. À chacun correspond, depuis 1965, une Agence de l’eau.

La fourniture d’eau potable à la population française représente environ 6 milliards de m3 par an. Le chiffre atteint 32 milliards de m3 par an si l’on y ajoute l’eau utilisée, en France, pour l’agriculture, l’industrie et la production d’énergie (estimation datant de 1999/2000). C’est un chiffre assez modéré.

Globalement, la France ne manque pas d’eau. Les besoins annuels sont estimés à 16 milliards de m3 répartis en trois composantes d’égale importance : la fourniture d’eau potable à la population, l’arrosage ou l’irrigation agricole, et l’industrie (hors production d’énergie). Face à ces besoins, la France dispose de ressources potentielles très importantes : les précipitations annuelles représentent 440 milliards de m3, le stock mobilisable d’eaux souterraines est estimé à 2.000 milliards de m3, et les 270.000 km de cours d’eau ont un débit de 170 milliards de m3 par an.

Les besoins peuvent donc être satisfaits sans inquiétude, même si localement ou temporairement, un déficit d’eau peut apparaître. L’eau utilisée pour produire de l’eau potable vient à 63 % d’eaux souterraines et à 37 % d’eaux dites superficielles, issues des cours d’eau ou des lacs. Ces deux sources sont alimentées directement par l’eau de pluie participant ainsi au fameux cycle de l’eau. L’eau, au cours de son parcours dans le sol ou dans les rivières, se charge de différents polluants d’origine naturelle et/ou d’origine humaine qui devraient être traités ou éliminés avant que l’eau ne soit distribuée à la population. La qualité des eaux, et d’une façon générale, des milieux aquatiques, doit être évaluée aujourd’hui dans le contexte de la directive cadre européenne du 23 octobre 2000 qui impose une révision profonde de la méthode d’analyse et des objectifs de qualité attendus : En 2015, la ressource en eau, toutes catégories confondues (cours d’eau, eaux souterraines, eaux littorales...) doit être en « bon état ». Ce bon état est évalué à partir de critères de qualité physico-chimique de l’eau et de critères biologiques.

Enfin, sachez que le réchauffement climatique est responsable pour une part de 20% dans l’aggravation de la raréfaction de l’eau dans le monde ...

A.2 Détaillons cette situation

Bien. Avec cet état des lieux, nous pouvons rester partagés. Finalement, allons-nous vers une crise de l’eau rapidement, ou pas ? La lecture de ces chiffres nous incite à penser que les ressources existantes sont suffisantes pour l’humanité même en prenant en compte l’évolution de sa consommation et de sa démographie. Cependant en y regardant d’un peu plus près, nous pouvons nous rendre compte que ce n’est pas le cas, bien au contraire.

A.2.1 Imaginons que tout le monde bénéficie des même ressources (ce n’est bien entendu pas vrai du tout)

Deux remarques sembleraient indiquer qu’il n’est pas nécessaire de paniquer :

nous ne consommons que les eaux mobiles et qu’ainsi les deux tiers du stock d’eau douce (glaciers, neiges éternelles,...) sont encore à disposition. Avec un peu de cynisme, nous pourrions ajouter que le réchauffement climatique dans lequel nous semblons entrer, favorisa la fonte des ces stocks en attente.

. l’homme sait retraiter l’eau et il ne s’agit que d’augmenter les volumes traités pour subvenir aux besoins.

Ces deux remarques seraient vraies sans les objections suivantes.

 L’environnement a une capacité d’absorption et d’auto curage naturelle. Cependant, si celle-ci est dépassée, la biodiversité recule, les moyens de subsistance sont affectés, les ressources alimentaires naturelles (par exemple les poissons) se détériorent et les coûts de l’épuration qui en résultent sont élevés. Les atteintes à l’environnement sont à l’origine d’une augmentation des catastrophes naturelles, car les inondations progressent dans les zones où la déforestation et l’érosion du sol réduisent l’infiltration naturelle qui atténue l’avancée des eaux. L’assèchement des zones humides pour l’agriculture (50 % des terrains marécageux ont disparu au cours du siècle dernier) et la diminution de l’évapotranspiration (conséquence du défrichement) entraînent d’autres perturbations des systèmes naturels et auront de lourdes répercussions sur la future disponibilité des ressources en eau.

 Les réserves d’eau dans les nappes phréatiques datent pour certaines de plusieurs milliers d’années, à une époque dans laquelle il y avait beaucoup plus de zones verdoyantes et humides. Les nappes phréatiques connues sont de plus en plus exploitées par les humains. Les conditions atmosphériques extrêmes, il est probable que les inondations, les sécheresses, les glissements de terrain, les typhons et les cyclones seront plus nombreux. Le débit des cours d’eau pendant les périodes d’étiage pourrait diminuer et il ne fait aucun doute que la qualité de l’eau se détériorera, en raison de l’augmentation des charges polluantes dans les eaux de ruissellement et de l’élévation de la température de l’eau.

 Le risque d’emballement est réel. Si les pollutions continuent d’augmenter comme c’est le cas aujourd’hui (agriculture, industries, ménages,...), la biodiversité va décliner, entraînant irrémédiablement une perte de retraitement naturel (eco-système atteint) qui va entraîner à son tour une augmentation de la pollution. La surexploitation conduit au défrichage et à la pollution par infiltration, la diminution des zones humides et des possibilités d’évaporation, enfin au réchauffement climatique qui va à son tour amener des troubles dans le cycle de l’eau ...

 Pour ne pas noircir plus le tableau nous finirons par ne pas parler des possibilités de pics de pollution induits par : a) les déchets radioactifs et autres.. b) des décisions meurtrières comme celle de l’exploitation pétrolière des zones en Alaska (décidées dernièrement pas le gouvernement Bush). c) De l’augmentation des rejets par l’agriculture, de pesticides, herbicides et nitrates dans les nappes phréatiques. d) Etc ...

A.2.2 Inégalité des ressources

Dans le monde réel, il est clair que la répartition des ressources en eau de source est totalement inégalitaire.

Les lignes ci-dessous vous donnent pour chaque continent, sa population et sa disponibilité en eau. Amérique du nord et Amérique Centrale : 8%, 15% Amérique du sud : 6%, 26% Europe : 13%, 8% Asie : 60%, 36% Afrique : 13%, 11% Australie, Océanie : 1%, 5% La disparité entre continents est frappante. L’Afrique tient le haut du pavé en ramenant ces chiffres par habitant, alors que l’Asie possède le rapport le plus défavorable.

Les chiffres de la population non desservie par un approvisionnement en eau Europe : 2% Amérique Latine et caraïbes : 6% Afrique : 27% Asie : 65%

Les chiffres de la population non desservie par un assainissement en eau Europe : 2% Amérique Latine et caraïbes : 5% Afrique : 13% Asie : 80%

Car l’inégalité géographique et climatique n’est pas le seul enjeu. L’approvisionnement et l’assainissement sur certains continents ne sont pas un enjeu écologique mais un problème aujourd’hui qui entraîne misère, mort, famine, maladie. Les perspectives ne sont pas inquiétantes mais d’ores et déjà DRAMATIQUES !!

Rassurez-vous, la France a de bons atouts par sa géographie, mais la situation est en train de glisser et si vous avez fait un peu de physique, vous aurez retenu que plus nous accélérons dans une descente, plus il sera difficile de ralentir. Alors imaginez, pour s’arrêter !!

A.2.3 Quelques chiffres assez parlants

Chiffres mondiaux

Destinations des prélèvements d’eau douce des pays à revenu élevé : 30% sont utilisés par l’agriculture, 59% par l’industrie, 11% vont aux ménages.

Destinations des prélèvements d’eau douce des pays à revenu peu élevé : 82% sont utilisés par l’agriculture, 10% par l’industrie, 8% vont aux ménages.

Aujourd’hui, un Nord-Américain consomme en moyenne 700 litres d’eau par jour, un Européen 200 litres, un Africain 30 litres, un Haïtien 20 litres.

Dans les vingt prochaines années, du fait de l’accroissement démographique et de l’urbanisation (60 % de la population mondiale vivra dans les villes), la consommation d’eau consacrée à l’usage domestique et municipal devrait faire un bond de 40%, et celle utilisée pour l’irrigation de 17%.

Chiffres français

Les agences de l’eau françaises pour les bassins versants (voir Situation française plus haut), donnent les chiffres suivants pour 2001.

Prélèvements bruts d’eau des Eaux superficielles Energie : 93,9 % (centrales nucléaires) Agriculture : 3,4 % Industries : 1,1 % Usage Domestique . 1,6 %

Prélèvements bruts d’eau des Eaux souterraines. Energie : 0 % Agriculture : 44,7 % Industries : 7,4 % Usage Domestique . 47,9 %

A.3 Conlusion sur l’Etat de l’eau

En résumé, il est fort possible et même probable que nous allons entrer dans une crise mondiale de l’eau dont les premières victimes vont de nouveau être les habitants des pays asiatiques et africains. Personne cependant ne restera à l’abri très longtemps et des horizons comme 2050 apparaissent déjà comme noirs, très noirs. L’homme a les moyens de lutter (épuration et traitement de l’eau, traitement de l’eau mer) mais a surtout en main les données qui devraient lui permettrent de réagir à temps de manière à freiner la spirale écologique qui accélère la dégradation de l’eau.

Mais au fait, pourquoi vous ai-je entraîné dans ce voyage effrayant ?

Pour vous culpabiliser ? Non.

Pour vous sensibiliser ? Sans doute mais je vous fais confiance.

Pour vous inquiéter ? L’inquiétude est le début de la prise de conscience, mais Non...

...Pour vous dire que pendant ce temps là, soyez tranquilles, certains se sont tout à fait emparés du problème. Et franchement, une chose est sûre, si vous avez conscience du problème, alors vous allez voir que de conscience, chez eux, il n’en est pas question !!

http://e-torpedo.net



Imprimer cet article





SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
1 commentaire
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - 12/09/20
vendredi 4 - 17h40
de : Jean Clément
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - SAMEDI 12 SEP
vendredi 4 - 17h37
de : Jean Clément
Mali : Dans quel but s’y maintient l’Armée Française ?
vendredi 4 - 17h29
de : joclaude
Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE
vendredi 4 - 17h14
de : Christian.Delarue
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite