Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
de : antoine (Montpellier)
lundi 29 septembre 2014 - 01h36 - Signaler aux modérateurs
16 commentaires

Communiqué du syndicat Alter

PNG - 14.9 ko

Le combat continue !

Le syndicalisme pilote n’est pas mort !

[…A lire à la suite de ce communiqué A notre avis]

Nous regrettons que le SNPL (ndlr : Syndicat National des Pilotes de Ligne - syndicat ultra majoritaire) ait fait le choix non concerté de sortie de conflit, l’unité aurait dû prévaloir jusqu’en cette décision. ALTER ne peut donc qu’en prendre acte.

Nous entendons les raisons de cette décision, préservation de l’outil de travail et jusqu’au-boutisme de la direction qui n’aura rien lâché, allant de provocations en provocations. Mais pour ALTER, alors que la mobilisation battait encore son plein, alors que ce sont bien les pilotes qui avaient sonné le tocsin de la révolte au printemps dernier, il leur revenait de plein droit de décider ou non de la prolongation de ce conflit.

Néanmoins, personne n’aura trahi, personne n’aura signé d’accord de fin de conflit scélérat, comme ce fut trop souvent le cas par le passé. Mieux vaut pas d’accord qu’un mauvais accord !

Lire la suite

www.npa34.org



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
29 septembre 2014 - 10h31 - Posté par Antoine (Montpellier)

Précision : ce texte est une contribution de Guillaume, militant d’Alter pilotes.



Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
29 septembre 2014 - 11h33

Si encore ce syndicat s’appelait "Alter Air France", on pourrait vous suivre. Mais cette affaire des pilotes est la preuve que la stratégie des syndicats corporatistes, que vous soutenez est nocive.
Quand vous vous en rendrez compte, il sera trop tard, les salariés auront quitté vos syndicats. C’est vous qui faites le lit du front national.



Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
29 septembre 2014 - 16h38 - Posté par Antoine (Montpellier)

Snes, dans l’enseignement, cela veut dire Syndicat National des Enseignements de Second Degré. Faut-il en déduire que mécaniquement il est corporatiste ? Pareil pour l’équivalent Snuipp pour le primaire. Il y a certainement des critiques à faire des orientations des susmentionnés mais le corporatisme au sens globalement étroit qu’on donne au mot ne convient pas. Ces syndicats sont affiliés à la FSU. Alter n’est affilié à aucune fédération (mais est proche de Solidaires) ; l’histoire du syndicalisme est parfois compliquée et on aurait tort d’extrapoler ce qui a cours dans les grands blocs de métier à ce qui se passe dans certains autres métiers spécialisés. Cette spécialisation ne rime pas automatiquement avec corporatisme même si la défense de la corporation est présente dans les textes d’Alter. Mais là aussi il faudrait veiller à ne pas traquer le corporatisme dans ce qui est revendiqué comme "défense de la corporation" : il y a des réflexes curieux chez certains à gauche qui voient nécessairement dans le particulier, la défense du métier et des qualifications, le contrepoint obligé de l’intérêt général. Cela est d’autant plus dangereux que les directions d’entreprise et le gouvernement se servent de la notion de corporatisme dans la défense des intérêts capitalistes qui sont le corporatisme structurel de base !

En bref, s’il y a dans le parcours des syndicats majoritaires des pilotes aériens matière à critique (y compris des réflexes corporatistes), ce qui explique l’existence d’Alter, il faudrait vérifier dans la lutte qui vient de faire une pause, ce qui relève, au sens strict du mot, de ce qu’on appelle corporatisme et ce qui, à l’opposé, participe de l’intérêt général des salariés face au plan de restructuration de la direction. Cela fait, on fait la balance et on apprécie politiquement la question. Procéder autrement c’est prendre le risque de se retrouver, à l’insu de son plein gré, instrumentalisé par nos ennemis. C’est affaiblir une lutte qui, malgré des faiblesses (mais qui a tout bon quand il lutte ?), a tenté de poser une digue devant une offensive patronale et gouvernementale d’ampleur touchant par ailleurs au rapport de force global entre capital et travail.


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
30 septembre 2014 - 17h49 - Posté par

Quand la question qui est posée est la question de l’avenir d’une entreprise ; ce n’est pas à un syndicat d’une catégorie particulière des salariés de cette entreprise de se croire investi pour tous les salariés de l’entreprise. Si la question était si grave, alors au minimum on interpelle d’abord les autres salariés de l’entreprise pour envisager une action collective, avant d’en appeler au public.


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
29 septembre 2014 - 11h51 - Posté par François P

C’est bien dommage que le SNPL ait capitulé mais ce fut une belle grève quand même. Le gros problème est que ce genre de grève reste isolé. Il faudrait que les syndicats appellent tous-tes travailleurs-euses et aillent jusqu’à la grève générale. Je ne vois pas comment faire autrement. Il suffit de se rappeler les conflits de la SNCF, de la SNCM... Si tout ça avait été groupé on n’en serait pas là aujourd’hui. Mais bon...les syndicats ...



Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
29 septembre 2014 - 17h36 - Posté par PierreP

Oui mai pour cela encore faudrait-il que les syndicats de métiers (pilotes, enseignants, ...) se rattachent à un syndicat généralistes (CFDT, CGT, SUD, ...) dans lesquels il y a plus de militants et donc, plus de chance d’un appareil capable d’engager la solidarité.
Sans compter que des positions de lutte de classe claires facilitent également cette solidarité : par exemple les pilotes comment voient-ils l’accès des transports aériens pour les prolétaires ?


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
29 septembre 2014 - 18h14 - Posté par Antoine (Montpellier)

Le rattachement à des confédés, oui mais dans le concret de ce que sont celles-ci et du verrouillage qu’y font les appareils, il n’est pas évident que cela soit attractif ! Inviter à mener une bagarre contre lesdits appareils n’est pas, en l’état des choses, crédible pour les syndicats "autonomes" existants. Mais il y a certainement du boulot à faire pour aller dans le sens que tu dis.

Sur l’accès des prolétaires au transport aérien, j’avoue que cela mérite un long débat qui devrait poser la question autrement lourde de la nécessité écologique de diminuer, restructurer le trafic aérien et donc d’envisager probablement les reconversions de métiers, des maîtrises tarifaires publiques amortissant les coûts des solutions techniques écologiques, le développement des moyens de transports "propres" alternatifs à l’aérien sur les trajets relativement courts... Question terriblement compliquée qui, d’emblée, n’assure pas d’être audibles des personnels de l’aérien, pas seulement des pilotes ! Et pourtant on ne peut pas continuer à dire qu’il faut, sans plus, développer l’aérien. Il y a là, en tout cas pour moi, le point d’impossibilité à suivre plus loin des syndicats qui, pour défendre l’emploi, nieraient la réflexion sur le réchauffement climatique et ce qu’il doit aux pollutions aériennes. Sur le sujet lire ici


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
30 septembre 2014 - 16h21 - Posté par

l’accès des transports aériens pour les prolétaires ?

Les prolétaires ? C’est quoi ce machin bizarre ?

Ah, les prolétaires au sens de Marx ? Et bien les avions en sont pleins, de prolétaires ! Qui prennent par exemple l’avion pour se faire une semaine en Tunisie ou Turquie à un prix dérisoire (du fait de l’exploitation d’autres prolétaires locaux).

Faudrait peut-être arrêter un jour d’utiliser ce terme (prolétaire) n’importe comment.

Les prolétaires pauvres, n’ont pas accès à l’avion. Plusieurs millions de personnes, dans notre pays, femmes seules avec enfants, chômistes...). Ils n’ont d’ailleurs pas accès à grand chose, voiture, logement décent, santé etc.

Mais des millions de prolétaires "ordinaires" y ont accès.

En 2011, 2,8 milliards de passagers dans le monde. 5 milliards cette année. Un peu plus que les 200 familles, ou que les 1%, ou même que les 10% !


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
30 septembre 2014 - 18h18 - Posté par A.C

ça "vole" haut !

es prolétaires ? C’est quoi ce machin bizarre ?

Ah, les prolétaires au sens de Marx ? Et bien les avions en sont pleins, de prolétaires ! Qui prennent par exemple l’avion pour se faire une semaine en Tunisie ou Turquie à un prix dérisoire (du fait de l’exploitation d’autres prolétaires locaux).

des millions de prolétaires "ordinaires" y ont accès

Je connais même des internautes qui "planent"... sur B.C qui pourraient avoir accès à la cabine de pilotage quand les cons seront autorisés à transporter , même sans diplome, les milliards de prolétaires qui se pavanent en classe"Affaires"

Comme Antoine !

 :)

A.C


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
30 septembre 2014 - 18h35 - Posté par

"""ça "vole" haut !

es prolétaires ? C’est quoi ce machin bizarre ?

Ah, les prolétaires au sens de Marx ? Et bien les avions en sont pleins, de prolétaires ! Qui prennent par exemple l’avion pour se faire une semaine en Tunisie ou Turquie à un prix dérisoire (du fait de l’exploitation d’autres prolétaires locaux).

des millions de prolétaires "ordinaires" y ont accès
"""

oui c’est exact des prolos prennent l’avion à un nombre incroyable.
Exact aussi pas les RSA et autres smicard ou fin de droit ,mais ça ne change rien au fait que pour un salarié moyen et même petit ,avec deux salaires ,les vols sont devenus abordables .
Dans les années 60 ce n’était pas possible,mais maintenant oui ,des milliers de prolos partent une semaine à tunis,marrakech ,ou rome .


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
1er octobre 2014 - 10h11 - Posté par

Je connais même des internautes qui "planent"... sur B.C qui pourraient avoir accès à la cabine de pilotage quand les cons seront autorisés à transporter , même sans diplome, les milliards de prolétaires qui se pavanent en classe"Affaires"

On peut toujours nier la réalité, même celle des chiffres, pourquoi pas...

Les 5 milliards de passagers sont tous des riches, des non-prolétaires, des bourgeois ? :-) Alors les prolétaires sont ultra minoritaires dans le monde.

Quant à caricaturer (les prolétaires en classe affaire), bof... Evidemment ils sont plutôt en low cost.


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
1er octobre 2014 - 10h15 - Posté par

qui pourraient avoir accès à la cabine de pilotage quand les cons seront autorisés à transporter

Et bravo, me traiter de con en niant une réalité, c’est une preuve de courage, à défaut d’autre chose.


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
1er octobre 2014 - 20h08 - Posté par A.C

 ;)
Tu t’es senti visé ?

C’est un bon début..

Reste à te soigner..
Voilà qui t’évitera de réeécrire ll’histoire de la Lutte des classes à partir de critères comme le fait de prendre l’avion, deregarder le Barça, deboire du whisky ou de s’embourgeoiser en feéquentant les musées ou les biblios !

Remarque t’as des prédécesseurs qui estiment que Marx n’ayant pas été un prolétaire , il a été gonflé d’écrire"le Manifeste" et les deux tomes duKaputal

Moi qui te cause (gentiment) comme j’ai passé 42 ans à bosser pour les Banquiers, tu dois surement en déduire que je ne suis qu’un harki de la Finance !

Bref et pour conclure : = à part toi, Camarade, "ils " sont combien ceux qui, méritent ta considération ?et l’appelation de PROLETAIRES ?

*

selon ta définition !
En un mot, ceux qui ne prennet pas l’avion voire le bus, qui ne sont pas définitivement perdus pour ton Grand Soir ?

Si tu t’ai cru spécialemnt visé par le terme de"cons" rassure toi..

Des arguments comme les tiens, je les entends tous les jours etVOUS n ’êtes pas responsable des conneries répétées..

C’est comme la grippe.., la connerie !

ça s’attrappe et en plus, même pas de vaccin !

 :)

Bonne soirée..


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
1er octobre 2014 - 20h34 - Posté par

Bref et pour conclure : = à part toi, Camarade, "ils " sont combien ceux qui, méritent ta considération ?et l’appelation de PROLETAIRES ?

Tu es à géométrie variable. Il y a peu (déjà sur un fil concernant la grève des pilotes, je crois, et ce n’était pas la première fois il me semble), tu allais dans mon sens concernant la définition du terme "prolétaire"...
Ou alors tu n’as pas compris le sens de mon intervention.

Moi ça m’agace un peu la vision du prolétaire en bleu de travail avec du cambouis sous les ongles. Qu’on retrouve régulièrement chez certains intervenants du site.

Un prolétaire, ce n’est pas un pauvre bougre (qui ne peut pas prendre l’avion, et qu’il faut défendre avec condescendance, comme dans le commentaire auquel j’ai répondu), c’est un travailleur qui n’a que la vente de sa force de travail (manuel OU intellectuel) pour vivre.

Et les avions sont pleins de prolétaires, de secrétaires, d’infirmières, de techniciens, de profs, d’employés etc. D’autres prolétaires n’ont pas les moyens, précaires, chômeurs, un seul salaire...

Pour reprendre la phrase qui m’a fait réagir initialement :

par exemple les pilotes comment voient-ils l’accès des transports aériens pour les prolétaires ?

Je perçois une sorte de bienveillance condescendante pour les "prolétaires", vus comme des pauvres hères dont il faut s’occuper. Alors qu’ici on est tous des prolétaires. Et que les prolétaires n’ont pas besoin de "militants SPA", ils s’émanciperont eux-même.

 ;)
Tu t’es senti visé ?

C’est un bon début..

Reste à te soigner..

Tu es très spirituel.
Je plaisante : moi qui suis assez souvent en phase avec certaines de tes analyses (au-delà de la forme), je suis peiné de ce que tu donnes à voir dans ce genre de situation, tout à fait sincèrement.


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
2 octobre 2014 - 09h51 - Posté par A.C

Laissons de côté mon style outrancier et volontairement polémique, très souvent.

Cequi m’a fait réagir c’estque tu aies repris Antoine(tu sais très bien que le NPA n’est pas ma tasse de thé) en ricanat sur l’utilisation du terme "prolétaire"

A lare- re-lecture, je maintiens donc que la seule divergence , qui ne méritait donc pas ma salve un brin grossière, réside dans le fait que ton propos semblait  -, au juste prétexte de rappeler à ceux qui l’oublieraient que le prolétariat-mes enfants me reprochent ce terme et me disent que ça ne changerait pas la donne de ire"les travailleurs" et au lieu des"masses" de dire les"peuples"),
.................et que. que , cette classe sociale ce n’était pas que les derniers sidérurgistes et autres exploités en bleu de travail(1)
-
.. , que ta réaction semblait donc "nous" vendre un trafic aérien largement ouvert à des usagers de la classe ouvrière(au sens moderne du terme) de façon très large.

Là dessus, je persiste à penser , à croire que tu as "mordu le trait"

Même s’il m’est arrivé effectivement de prendre l’avion (rarement) et de savoir qu’il n’était pas rempli que de Présidents de sociétés côtées en bourse, voire de "traders" -dont j’ai expliqué un jou rqu’il était difficile de les"loger" r dans la"classe ouvrière"..contrairement à moi lorsque je"montais"un crédit qui allait contribuer à crer, avec toutes les contradictions du rapport K/travail, un investissement "productif", un lieudefcréation..et de VOL..de richesses..

Donc, et pour conclure, je te propose un verre de médoc et la signature de la paix, accompagné de mes excuses.

Cordialement

A.C

Nb

Au delà des pilotes et des"nouveaux prolos" , cette question d’appartenance de classes reste un réel problème ;

Je me souviens, lorsque , surement par défaut(s), je fus responsable du secteur dit INTELLECTUELS et ITC du PC33, , avoir organisé une demijournée de confrontation sur la question -certes"officiellement tranché, semblait il" - de laplace des nouvelles couches de salariés partie intégrante de laC.O , etdu besoin de casser le vieux terme d’"alliance" (en fait subordination) pour mieux -selon moi- "tenir" sur nos fondamentaux.
Et j’appris, avec étonnement, que chez Dassult(on avait plusieurs cellules , un CGT et un Parti qui n’avaient absolument rien à voir avec les"mutants" qui se profilaient déjà)

..., les copains les plus responsables, pourtant objectivement techniciens -et de quel savoir-faire !- refusaient la blouse blanche , et portaient avec orgueil leur "vieux bleus" du "bon vieux temps"....

Rien n’est donc si simple, et je suis de ceux qui enragent de voir que la petite Arthaud- et alors là du coup, L.O, c’est tout sauf un "machin" qui me branche !-
...................inspire de la rigolade parce qu’elle continue de s’adresser aux "travailleurs, travailleuses", plutôt qu’aux "gens" etaux "citoyens"


Mais je suis H Sujet

.J’en profite pour ajouter : je ne suis pas de ceux qui voient dans le pilote d’A.F, l’agriculteur breton détruisant des radars, ou demain le jeune excédé qui pétera la vitrine de lla Banque , parce qu’il estétranglé par le crédit, une espèce de nouvelle "classe révolutionnaire" d’avant garde en gestation...

Et que toutle débat sur"ils auraient du élargir le conflit", etc relève d’une méconnaissance totale de cequi, hélas, freine tout ce que certains coient voir en 2014 : du"68" qu’il suffirait de faire marcher au siffler "rouge"


Grève à Air France. Un fin qui appelle une suite !
2 octobre 2014 - 13h17 - Posté par

Les choses sont clarifiées, tant mieux.

Juste une dernière chose :

Cequi m’a fait réagir c’estque tu aies repris Antoine(tu sais très bien que le NPA n’est pas ma tasse de thé) en ricanat sur l’utilisation du terme "prolétaire"

Ce n’est pas à Antoine que je répondais, mais à un commentaire de PierreP. J’apprécie très souvent les articles et positions d’Antoine.

Cordialement.





Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
3 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Les 7 théories du complot.
vendredi 1er - 23h05
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Guerre de classe : la « gauche » joue désormais perdant ! Pourquoi ?
vendredi 1er - 22h50
de : Lepotier
5 commentaires
DIMANCHE 20 OCTOBRE 2019, JOUR DE VOTE A LA PAZ
vendredi 1er - 17h31
de : Allain Graux

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Pécher n'est pas faire le mal - Le vrai péché, c'est de ne pas faire le bien. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite