Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Je hais le nouvel an
de : Antonio Gramsci via FR
mercredi 31 décembre 2014 - 20h24 - Signaler aux modérateurs
27 commentaires
JPEG - 42.1 ko

Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année.

C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour l’exercice à venir. Ils font perdre le sens de la continuité de la vie et de l’esprit. On finit par croire sérieusement que d’une année à l’autre existe une solution de continuité et que commence une nouvelle histoire, on fait des résolutions et l’on regrette ses erreurs etc. etc. C’est un travers des dates en général.

On dit que la chronologie est l’ossature de l’Histoire ; on peut l’admettre. Mais il faut admettre aussi qu’il y a quatre ou cinq dates fondamentales que toute personne bien élevée conserve fichée dans un coin de son cerveau et qui ont joué de vilains tours à l’Histoire. Elles aussi sont des nouvel an. Le nouvel an de l’Histoire romaine, ou du Moyen Âge, ou de l’Époque moderne.

Et elles sont devenues tellement envahissantes et fossilisantes que nous nous surprenons nous-mêmes à penser quelquefois que la vie en Italie a commencé en 752, et que 1490 ou 1492 sont comme des montagnes que l’humanité a franchies d’un seul coup en se retrouvant dans un nouveau monde, en entrant dans une nouvelle vie. Ainsi la date devient un obstacle, un parapet qui empêche de voir que l’histoire continue de se dérouler avec la même ligne fondamentale et inchangée, sans arrêts brusques, comme lorsque au cinéma la pellicule se déchire et laisse place à un intervalle de lumière éblouissante.

Voilà pourquoi je déteste le nouvel an. Je veux que chaque matin soit pour moi une année nouvelle. Chaque jour je veux faire les comptes avec moi-même, et me renouveler chaque jour. Aucun jour prévu pour le repos. Les pauses je les choisis moi-même, quand je me sens ivre de vie intense et que je veux faire un plongeon dans l’animalité pour en retirer une vigueur nouvelle.

Pas de ronds-de-cuir spirituels. Chaque heure de ma vie je la voudrais neuve, fût-ce en la rattachant à celles déjà parcourues. Pas de jour de jubilation aux rimes obligées collectives, à partager avec des étrangers qui ne m’intéressent pas. Parce qu’ont jubilé les grands-parents de nos grands parents etc., nous devrions nous aussi ressentir le besoin de la jubilation. Tout cela est écœurant.

Aussi pour cette raison j’attends le socialisme. Car il jettera à la poubelle toutes ces dates qui désormais n’ont aucune résonance dans notre esprit et, s’il en créera d’autres, elles seront au moins les nôtres, et non pas celles que nous devons hériter, sans bénéfice d’inventaire, de la bêtise de nos ancêtres.

Antonio Gramsci, 1er janvier 1916

version italienne ici :
http://bellaciao.org/it/spip.php?article34700



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 07h05 - Posté par mallers

Entre sincérité et hypocrisie , nous sommes des millions à sacrifier notre temps et notre énergie à ce rite étrange à chaque changement d’année que sont les " Bonne année " et " Meilleurs voeux " ; rappelons-nous que sur le même ton endiablé , des imbéciles élus éructèrent "C’est la guerre " il y a tout juste un siècle ; et des millions d’autres répétant presque en chantant cette litanie , baïonnettes en avant pointées vers les frontières ennemies . Ho , certes diront les optimistes invétérés , nous vivons encore bien et des accidents , des catastrophes , il y en a toujours eu ; on sent bien pourtant que nous ne pourrons continuer très longtemps à vivre ainsi alors que des relents de putréfaction commencent sérieusement à nous faire douter sur le sens de nos vies et ses limites . Personnellement , je conserve au fond de moi la même joie simple à partager : celle d’un monde meilleur . Mais dit comme ça , ça sonne creux et eau de rose , il faut donc préciser : il ne s’agit plus de rendre meilleur ce vieux monde usant de maints subterfuges rhétoriques et euphémismes discursifs pour nous convaincre que ce bidonville mondial est une vitrine d’hypermarché ; un monde meilleur , plus convivial moins abstrait ( commençons déjà par déconstruire cette folie ravageuse "des droits de l’homme " ) ne se bâtira que sur les ruines de l’ancien . Autre idée plus précise : la multiplication des écrans ( du simple pare-brise de la bagnole au téléphone portable en passant par le télé ) nous ont accoutumés à jouir du spectacle des désastres sans que nous ayons à lever le petit doigt ; or rien de ce qui se transforme ne peut se réaliser sans notre consentement , notre volonté et notre implication réelle . Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons sentir des forces longtemps endormies s’ébrouer en nous et autour de nous , des forces morales et intellectuelles dirigées vers un but unique : l’abolition de ce monde pourri .



Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 11h46 - Posté par

"Entre sincérité et hypocrisie , nous sommes des millions à sacrifier notre temps et notre énergie à ce rite étrange à chaque changement d’année que sont les " Bonne année " et " Meilleurs voeux " ; rappelons-nous que sur le même ton endiablé , des imbéciles élus éructèrent "C’est la guerre " il y a tout juste un siècle"

quel amalgame stupide !!
le même ton entre ,les souhaits de bonheur de joie et une déclaration de guerre ??
où t’a s vu ça ?
nulle part !
ce n ’est pas un rite étrange qui fait que depuis des millénaires les hommes font la fête en fin d’année,c ’est tout simplement pour féter le solstice d’hiver,enfin les jours vont rallonger et la vie reprendre un peu plus vive,tout comme il y des fêtes depuis des millénaires en juin pour le solstice d’été,jour le plus long.

C’est cela l’humanité,la joie d’être ensemble ,avec ses amis,sa famille,et d’être heureux un moment hors du travail lourd et ennnuyeux.
la joie,l’échange,le rire,la danse,le plaisir de manger et de boire de danser toute la nuit.
et dans notre société communiste tout cela sera conservé et oui il y aura un autre sens plus profond plus humain mais la féte sera toujours là.
un monde sans fête ? quelle tristesse !


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 19h03 - Posté par Roberto Ferrario

C’est cela l’humanité,la joie d’être ensemble ,avec ses amis,sa famille,et d’être heureux un moment hors du travail lourd et ennnuyeux.
la joie,l’échange,le rire,la danse,le plaisir de manger et de boire de danser toute la nuit.
et dans notre société communiste tout cela sera conservé et oui il y aura un autre sens plus profond plus humain mais la féte sera toujours là.
un monde sans fête ? quelle tristesse !

je modifie mon commentaire...

oui 90.**.50.** c’est se que a ecrit Gramsci !!!

Moi je cet lecture et pourtant le française c’est ne pas ma langue... moi je comprends que ne faut pas suivre les fêtes imposée par le pouvoir dans des dates précise, mais utiliser ca propre vie pour fêter notre existence et encore mieux si dans une société socialiste....

Donc une rébellion contre le conformisme et le conservatisme bref un hymne a la liberté du bonheur qui ne se réduit pas a une seule soire par an... ;-)


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 12h31 - Posté par NOCTURNE

l’abolition de ce monde pourri .

OUI ! je signe,mais pas pour un monde triste, pour un monde de solidarité et de fêtes en commun .

LE COMMUNISME DOIT ETRE UN BONHEUR, CA DOIT ETRE SERIEUX ,MAIS
JOYEUX


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 14h02 - Posté par Roberto Ferrario

Ma vision du communisme ne peux pas être triste et sans progrès, je suis plus pour : "des Ferrari, du champagne et du caviar pour tous le monde" que pour l’abolition des tout ce que peux rendre la vie plus facile et agréable, une de raison que mon fait haïr le concept stalinienne....

Comme Babeuf dans ca tradition communiste, en recherchant le bonheur commun par « la communauté des biens et des traditions ». Dans le Manifeste des Égaux, publié le 9 frimaire an IV (30 novembre 1795), il affirme que le but de la société est le « bonheur commun », l’« égalité des jouissances ».... et certainement pas la grisaille...

Comme ne pas comprendre Gramsci dans ces phrases :

Voilà pourquoi je déteste le nouvel an. Je veux que chaque matin soit pour moi une année nouvelle. Chaque jour je veux faire les comptes avec moi-même, et me renouveler chaque jour. Aucun jour prévu pour le repos. Les pauses je les choisis moi-même, quand je me sens ivre de vie intense et que je veux faire un plongeon dans l’animalité pour en retirer une vigueur nouvelle.

Pas de ronds-de-cuir spirituels. Chaque heure de ma vie je la voudrais neuve, fût-ce en la rattachant à celles déjà parcourues. Pas de jour de jubilation aux rimes obligées collectives, à partager avec des étrangers qui ne m’intéressent pas. Parce qu’ont jubilé les grands-parents de nos grands parents etc., nous devrions nous aussi ressentir le besoin de la jubilation. Tout cela est écœurant.

En plus dans cet traduction de Gramsci manque une dernière phrase très important que donne un solution plus positive :

"Aspetto il socialismo anche per questa ragione. Perché scaraventerà nell’immondezzaio tutte queste date che ormai non hanno più nessuna risonanza nel nostro spirito e, se ne creerà delle altre, saranno almeno le nostre, e non quelle che dobbiamo accettare senza beneficio d’inventario dai nostri sciocchissimi antenati."

traduction faite par moi donc forcement pas parfaite :

"Je attend le socialisme aussi pour cette raison. Pourquoi le jettera dans la poubelle toutes ces dates qu’ils ne ont plus de résonance dans notre esprit, et ils créeront l’autre, seront au moins les nôtres, et non celles que nous devons accepter sans bénéfice d’inventaire par notre très bêtes ancêtres."

http://bellaciao.org/it/spip.php?ar...



Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 15h01 - Posté par

Aussi pour cette raison j’attends le socialisme. Car il jettera à la poubelle toutes ces dates qui désormais n’ont aucune résonance dans notre esprit et, s’il en créera d’autres, elles seront au moins les nôtres, et non pas celles que nous devons hériter, sans bénéfice d’inventaire, de la bêtise de nos ancêtres.


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 15h06 - Posté par

""sans bénéfice d’inventaire, de la bêtise de nos ancêtres.""

justement l’inventaire fait que la fête des solstices n’était absolument pas une bétise !

oui nous rajouterons nos fêtes le but est peut être que toute la vie soit une fête.


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 17h33 - Posté par

le but est peut être que toute la vie soit une fête.

C’est exactement ce que dis Gramsci, non ?

Il ne faut pas qu’on se sente "agressés" juste parce qu’on a fait un réveillon hier soir, bien légitime. Et que ce sentiment de "légitime défense" nous empêche de tirer du texte ce qui est une réflexion très intéressante sur les dates, les commémorations, le découpage de l’Histoire etc. Qui est un bon point de départ pour penser, échanger, débattre, d’accord pas d’accord, sans le prendre de façon trop simpliste ni premier degré.


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 17h20 - Posté par Roberto Ferrario

Merci pour la traduction exacte ;-)


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 19h18 - Posté par

Prego ! Non c’è di che.


Je hais le nouvel an
1er janvier 2015 - 22h03 - Posté par

je hais le nouvel an ,et je déteste NOEL depuis des lustres

merci pour tous les commentaires ,une bonne santé ,car il faudra être costauds

pour 2015 ? PAS VRAI FLANBY ?


Je hais le nouvel an
2 janvier 2015 - 12h13 - Posté par

""Ma vision du communisme ne peux pas être triste et sans progrès, je suis plus pour : "des Ferrari, du champagne et du caviar pour tous le monde" que pour l’abolition des tout ce que peux rendre la vie plus facile et agréable""

un peu provoc pour férrari et caviar ... ;-) mais je me reconnais dans le fond


Je hais le nouvel an
2 janvier 2015 - 14h16 - Posté par Roberto Ferrario

un peu provoc pour férrari et caviar ... ;-)

Pas vraiment, quoi que ;-)

Le but est une société progressiste que tire vers le haut et pas vers le bas... bref pas une société avec des biens triste et de basse qualité comme on a vu dans certaine pays dit "socialiste" dans le passe...

Je peux aussi dire : "des Kangoo et du cassoulet pour tous le monde" c’est déjà mieux que de "des trabant et du vodka frelate pour tous le monde" mais je pense que tu a compris ;-)


Je hais le nouvel an
2 janvier 2015 - 15h25 - Posté par

""Je peux aussi dire : "des Kangoo et du cassoulet pour tous le monde" c’est déjà mieux que de "des trabant et du vodka frelate pour tous le monde" mais je pense que tu a compris ;-)""

ha h a ha super !! bel humour,oui j’avais compris..je voulais juste ajouter un peu de respect et défense de la nature .


Je hais le nouvel an
2 janvier 2015 - 17h52 - Posté par

Le but est une société progressiste que tire vers le haut et pas vers le bas...

Moi quand je prends ma Ferrari, je suis plutôt tiré vers le bas, vu à quelle hauteur on est assis :)


Je hais le nouvel an
2 janvier 2015 - 19h22 - Posté par Roberto Ferrario

ok ok ok ;-))))) après la prise du pouvoir on va construire une Ferrari surélevé 4x4 modèle "spécial révolution" a énergie non polluante, un trône au fond pour produire du bio-méthane... ;-) et bien sur le tout d’un bel couleur rouge pour la circonstance ;-))))


Je hais le nouvel an
3 janvier 2015 - 20h32 - Posté par RICHARD PALAO

GRAMSCI était un grand philosophe et un combattant révolutionnaire que l’on doit lire et relire ...Mais dans la vie , il devait être un peu chiant , non ?

pour moi , militant de base et bac - 5, faire la révolution, c’est renverser la table pour que la classe des exploités élimine celle des exploiteurs , mais c’est aussi la joie , la fête , et peut m’importe la date ...

Mais je dis ça , je ne dis rien ...

BONNE ANNEE A TOUS


Je hais le nouvel an
4 janvier 2015 - 09h48 - Posté par

Mais dans la vie , il devait être un peu chiant , non ?

C’est personnel et subjectif, ce qui est chiant, non ?
Moi, c’est ceux qui ne remettent pas en question toute chose (dont les rituels) que je trouve ennuyeux...

mais c’est aussi la joie , la fête , et peut m’importe la date ...

Finalement tu es d’accord avec Gramsci, donc ! Il remet en question les dates "imposées", si j’ai bien compris, sans rejeter l’idée de joie ou de fête.


Je hais le nouvel an
4 janvier 2015 - 12h01 - Posté par Roberto Ferrario

Exacte 90.**.133.***... je ne comprende pas comme est possible de ne pas etre capable de bien lire et interprète ce que a ecrit Gramsci pourtant je le trouve asse simple....

Peut être que derriere les grand phrases et les grand discours pour le changement de la societe des certaines, reste encore une grand partie des positions conservatrices....

L’anti conformisme est encore quelque scose difficile a intégrer... difficile d’immaginer un changement encore mois une révolution avec cet attitude, pourquoi ne pas feter quand on a envie sans avoir des impositions a des dates précise pour le plus déterminé par des priorite des consumations massives et de masse des produit inutiles sans parler de la coercition idéologique du pouvoir capitaliste que dans ces occasion nous bombarde le cerveaux. ....


Je hais le nouvel an
4 janvier 2015 - 15h04 - Posté par RICHARD PALAO

tu as vu le point d’interrogation après chiant ? je pose une question à laquelle ni toi ni moi ne pouvons répondre car nous n’ avons pas vécu avec GRAMSCI , alors STP inutile de m’ expliquer qu ’au finale suis d’accord avec GRAMSCI sur les célébrations , moi je me fous totalement de faire la fête les jours pairs ou impairs et je ne me pose pas la question de savoir si la fête trouve ses origines dans des traditions bourgoises ou religieuses et je suis sûr d’ailleurs que ceux qui font semblant de s’extasier sur les propos de GRAMSCI sur ce sujet on sans doute fait réveillon à NOEL et NOUVEL AN et ne manque pas de fêter leur anniversaire ou ceux de leurs potes sans considérer qu’ils sacrifient au conformisme bourgeois...

franchement je ne trouve pas ce texte très pertinant alors que d ’autres écrits de GRAMSCI me semble d’une actualité brulante comme ceux qui concernent le vieux monde qui se meurt mais tarde à faire la place au nouveau .


Je hais le nouvel an
5 janvier 2015 - 02h35 - Posté par Roberto Ferrario

La pertinence est dans le sujet, cet article publié le mercredi 31 décembre 2014 - 20h24 est sans problème pertinente à 3h30 du début du nouvel an.... ;-)


Je hais le nouvel an
5 janvier 2015 - 08h34 - Posté par RICHARD PALAO

OK ROBERTO , pour ce qui concerne la pertinence de l’horaire , mais je voulais parler , mal sans doute , de la pertinence de la critique de l’anticonformisme à partir de la " haine du nouvel an ", il y a , à mon avis , d’autres textes et de sujets plus pertinents pour faire l’ éloge de l’anticonformisme ...

dans une démonstration , partir du général pour descendre vers le particulier me semble plus pertinent que l’inverse ...MAIS JE NE SUIS PAS GRAMSCI et je ne crois pas qu’il va se retourner dans sa tombe si je dis :

BONNE ANNEE A L’ EQUIPE DE BELLACIAO


Je hais le nouvel an
5 janvier 2015 - 09h23 - Posté par

en fait richard tu n’as pas compris...


Je hais le nouvel an
5 janvier 2015 - 11h42 - Posté par RICHARD PALAO

ça dois être ça ...


Je hais le nouvel an
5 janvier 2015 - 16h32 - Posté par

oui c ’est ça absolument !! ;-=


Je hais le nouvel an
5 janvier 2015 - 20h18 - Posté par RICHARD PALAO

puisque tu le dis ...


Je hais le nouvel an
13 avril 2018 - 11h10 - Posté par Aubert Sikirdji

...Même des révolutionnaires perdent "le sens de la continuité de la vie et de l’esprit", à découper arbitrairement l’Histoire en "périodes"convenues...
Cf. Aragon, dans un entretien de 1967 avec Jean-Jacques Brochier, pour le Magazine littéraire : « Il y a dans ce que j’écris un principe d’unité ; les périodes, c’est peut-être très commode pour les historiens, mais dans la vie ça n’existe pas. »






Communiqué de la CNT de Barcelone face aux derniers événements
mercredi 23 - 14h20
de : jean 1
Messages du président Bachar al-Assad en visite surprise sur le front d’Idleb (vidéo)
mercredi 23 - 12h38
de : nazairien
2 commentaires
Rassemblement soutien à Vincenzo Vecchi le 23 oct
mercredi 23 - 11h26
DÉSORDRE
mercredi 23 - 10h17
de : Ernest London
15 photos qui racontent les manifs à Barcelone
mercredi 23 - 10h11
À propos d’Extinction Rebellion – Partie III : La 4e Révolution industrielle
mardi 22 - 20h35
de : Kim Hill
SNCF : l’accident qui montre que le « train sans contrôleur » est dangereux pour tout le monde
mardi 22 - 20h24
de : Rachel Knaebel, avec Sophie Chapelle pour bastamag
Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les biens superflus rendent la vie superflue. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite