Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sivens : Productivistes pollueurs, CG du Tarn, et forces du pouvoir parisien à la défense des magouilles !
de : lo beret liure
lundi 2 mars 2015 - 14h16 - Signaler aux modérateurs

Testet : alerte noire !!!

JPEG - 1.9 Mo

Depuis bientôt deux ans une bataille rangée se joue dans le Tarn, à quelques kilomètres de Gaillac. Une lutte pour la sauvegarde de la nature et du vivant, mais aussi et surtout contre le monde capitaliste, les bétonneurs de tous poil et "l’État providence" complice et commanditaire de ces chantiers écocides. Depuis bientôt deux ans, des résistant.e.s de tous horizons se battent contre la construction d’un barrage sur le cours d’eau du Tescou ; un symbole du refus d’une agriculture productiviste et non respectueuse de son environnement. Ce combat, plus qu’une lutte contre l’agriculture intensive et le bétonnage massif, est avant tout une lutte pour une société différente, libérée des carcans du capitalisme et de l’oppression étatique.

Depuis bientôt deux ans des gens partagent, échangent, construisent, expérimentent, et ce dans l’indifférence générale, sous les insultes et les propos mensongers des médias de propagande.

JPEG - 93.1 ko

Depuis bientôt deux ans la lutte se construit, politiquement mais aussi -malheureusement - physiquement. Les affrontements contre les forces de l’ordre, chiens de garde de l’État et du capital, garants d’un ordre établi qui passe par le saccage des biens communs au profits d’une petite minorité bourgeoise et mafieuse. Affrontement également contre les milices locales (dont les premiers représentants sont les agriculteurs productivistes de la FDSEA, entre autres...), déversant des torrents de haine et d’incitations à la violence physique envers les Zadistes, des propos d’une violence inouïe que les pires représentants de groupuscules fascistes n’auraient pas renié. Les militant.e.s s’efforcent depuis bientôt deux ans de mettre en lumière les innombrables conflits d’intérêts existant autour de ce projet de construction. (http://www.lemonde.fr/planete/artic...)

Il aura fallu des mois d’affrontement d’une violence inouïe contre les forces de l’ordre et la perte tragique d’un camarade pour que le petit monde hypocrite des politiques et des médias daigne tourner son regard vers le site de Sivens.
Et pour dire quoi ? Pour nous trainer dans la boue, pour nous insulter, de la même manière que les pros barrage s’y emploient. Nous n’oublions pas les propos de Mélenchon sur "les clochards avinés" de la ZAD, nous n’oublions pas les propos de Carcenac pour qui la mort de Rémi Fraisse est "quand même un peu stupide". Nous n’oublions pas la propagande diffamante des médias locaux et nationaux, de la dépêche du midi à TF1, qui dénigrent notre lutte, nous caricaturent en méchant.e.s casseur.se.s sans foi ni loi. Tellement pratique de tenter de masquer une véritable réflexion politique sous le vernis de la violence symbolique.

Rappelons une fois encore l’évidence : Les zadistes s’attaquent aux biens, les "anti-zadistes" s’attaquent aux personnes. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Nous n’oublions pas l’indignation sélective des hypocrites qui sont plus choqués par quelques vitrines de banque brisées que par la mort d’un jeune militant. Plus choqués par l’occupation de quelques champs que par les exactions commises en toutes impunité par la police, sur le site de Sivens jusque dans les rues de Toulouse ou de Nantes. Nous n’oublions pas les tentatives pathétiques et vaines de nous diviser entre "gentil.le.s pacifistes" et "méchant.e.s casseurs/casseuses". Nous assumons et revendiquons la pluralité de nos moyen d’actions pendant que nos adversaires s’embourbent dans des argumentaires bancals pour justifier la violence des uns et l’hégémonie économique des autres.

Et nous le réaffirmons, aujourd’hui premier mars, ce n’est pas parce que tout le petit cirque politico médiatique s’est désintéressé de Sivens que le combat est gagné. Bien au contraire, le combat continue et le rapport de force est plus disproportionné que jamais. Cette bataille des idées, nous sommes en train de la perdre face à l’écrasante oppression des différentes composantes du mouvement des "pros barrage". Mais si aujourd’hui ces personnes gagnent du terrain, ce n’est ni grâce à la pertinence de leur réflexion politique ni par la cohérence de leurs actions.

Depuis deux mois maintenant, la violence s’intensifie, l’oppression se fait plus violente et plus radicale chaque jour.

Les fascistes de la FDSEA et leurs alliés divers ont mis en place un blocus de la zone, un véritable état de siège dans le but de priver nos camarades de lutte de tout ravitaillement en eau, en nourriture, en denrées de base. Pour les priver de tout soutien extérieur et les enfermer dans leur condition. (http://www.reporterre.net/Au-Testet...)

Encore une fois, personne pour s’émouvoir de cette indignation sélective. Ces personnages reprochent aux zadistes l’occupation illégale d’un champ, ce à quoi ils répondent par le blocage de routes, sous le regard bienveillant des gendarmes mobiles, ceux là même qui ont passé des mois à matraquer et gazer les militant.e.s sur la zone. La pensée nous a traversé l’esprit que si nous, militants écologistes et anticapitalistes, avions pris l’initiative de bloquer un axe public de circulation, le retour de bâton ne se serait pas fait attendre.

Ces même personnes qui insultent les zadistes et bloquent des routes pratiquent également la technique du coup de pression : coup de feux tirés en pleine nuit à proximité de la zone, véhicules de militants volés, saccagés, incendie volontaires, appel à organiser des "battues" pour déloger les zadistes. Ces personnes feignent de s’émouvoir pour les pauvres policiers "maltraités" par les "djihadistes verts" de Sivens, en omettant le nombre incroyable de blessés recensé sur la zone pendant les affrontement. Pire, ils appliquent des méthodes miliciennes dignes des comités de vigilance de l’époque coloniale. Et pendant que la sacro sainte république française se prépare à expulser illégalement les habitant.e.s de la Métairie, les flics protègent les fascistes dans leurs exactions violentes. Nous mettrons en complément de ce communiqué un certains nombre de liens expliquant concrètement l’urgence de la situation.

L’État a choisi son camp, celui du fascisme et de ’ultra libéralisme. S’émouvoir d’une vitrine de banque et condamner à des peines complètement hallucinantes (https://iaata.info/Proces-d-un-cass...) tout en laissant les très droitiers et productivistes agriculteurs de la FNSEA saccager tranquillement des villes entières, tuer des animaux en public dans l’impunité la plus totale, ou en laissant des millions de personnes défiler pour exprimer pèle mêle leur haine des homosexuels, des juifs, des musulman.e.s etc...

On va gentiment s’émouvoir pour les pauvres petits commerçant.e.s toulousain.e.s pris en otage par les "anarchistes" et les casseurs/casseuses", mais on criminalisera tout mouvement social remettant en cause les bases du capitalisme et de l’État nation. (http://www.ladepeche.fr/article/201...)

Depuis deux ans, nous militons et nous battons au quotidien pour mettre à bas ce projet couteux, inutile et écocide, et pour défendre une autre idée de ce que devrait être une société harmonieuse. Depuis deux ans nous subissons la violence de l’État, du capitalisme et de toutes les personnes qui en sont les garant.e.s. La situation n’a jamais été aussi tendue. Aujourd’hui, la ZAD est coupée du monde, livrée à elle même et aux assauts des milices des pros-barrage. L’expulsion "officielle" de la zone est prévue dès le 7 mars, à grands renforts de flics et au plus grand bonheur des "pros-barrage". Il va sans dire que nous ne nous laisserons pas dégager aussi facilement.

JPEG - 65.5 ko

Sivens aujourd’hui

Aujourd’hui plus que jamais, la solidarité est notre arme. Aujourd’hui plus que jamais nous en appelons à toutes les bonnes volontés, à toutes les personnes concernées pour converger massivement sur la ZAD, pour faire des dons d’argent et de nourriture pour permettre à la résistance de tenir.

Aujourd’hui plus que jamais, le moment est venu de se rassembler et de lutter, par tous les moyens nécessaires !

Pour le saccage du monde capitaliste et la fin de leur monde, pour le vivant et contre les projets mortifères et liberticides.

ZAD PARTOUT !!! ZAD PERTOT !!!

https://tantquilyauradesbouilles.wo...



Imprimer cet article





C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
1 commentaire
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'ancien se meurt, le nouveau ne parvient pas à voir le jour, dans ce clair-obscur surgissent les monstres. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite