Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 mai
1 commentaire
Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les petites combines des grands patrons
de : Sylvie Garcia
lundi 8 février 2016 - 12h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

« La vie d’un entrepreneur est souvent bien plus dure que celle d’un salarié », s’est récemment ému Emmanuel Macron (1). Vraiment ? Une chose est sûre, pour quelques dirigeants de grandes entreprises françaises, cette pression est parfois compensée par de gras avantages octroyés par leurs actionnaires, ou par des droits qu’ils n’hésitent pas à s’arroger directement. Patrons tout-puissants ? En tout cas, certains d’entre eux ne manquent pas d’imagination pour gonfler des rémunérations pourtant indécentes.

Ponts d’or et autres parachutes

Les années se suivent…et se ressemblent. Malgré la crise financière et l’apparente volonté de réinjecter un peu de morale dans un capitalisme à la dérive, le système semble toujours bien rodé. Et profiter aux puissants dirigeants, chéris à coup de millions d’euros au moment de leur départ. Les retraites chapeaux (2) sont régulièrement dénoncées au vu des montants exorbitants : 2 millions d’euros par an provisionnés pour Franck Riboud par le groupe Danone, 21 millions mis de côté pour Philippe Varin chez PSA. Des rentes en somme, versées en complément de la retraite légale et qui permettent aux bénéficiaires de « préserver un niveau de vie » équivalent à celui qu’ils menaient auparavant.

Autres scandales, ceux des parachutes dorés ou autres indemnités de départ perçus par les dirigeants français comme Michel Combes, ex dirigeant d’Alcatel-Lucent (3). L’affaire a fait grand bruit : l’entreprise est bien connue pour les ponts d’or qu’elle érige à la gloire de ses dirigeants. Déjà en 2013, Ben Verwaayen avait quitté l’entreprise avec près de 5 millions d’euros en poche. Avant lui, Serge Tchuruk s’était consolé de son départ avec 5.7 millions d’euros, alors même que le groupe avait annoncé une perte trimestrielle de 1.1 milliard d’euros et un chiffre d’affaires en baisse de plus de 5%. De son côté, Franck Esser, ancien patron de SFR a été grassement remercié avec un chèque de près de 4 millions d’euros. Un cadeau pour avoir maladroitement sous-estimé l’arrivée de Free et contraint 850 salariés à quitter l’entreprise ?

Car ces « indemnités de départ » sont octroyées généreusement même en cas de gestion calamiteuse avérée. Le cas Jean-Marie Messier (4), qui a caché les dettes du groupe Vivendi qu’il dirigeait et démissionné en empochant 20 millions d’euros, résonne encore plus de dix ans après. Il semblerait donc que les grands patrons s’affranchissent aussi bien des règles du jeu que de celles de la décence. Et ces pratiques ne semblent choquer personne dans le milieu, pire, elles seraient un dû que s’octroient ces patrons élus parmi les élus. Chacun à leur tour.

Haro sur les conseils d’administration

Le copinage, voire la consanguinité au sein du capitalisme français, sont régulièrement dénoncés. Il faut bien voir que les grands patrons du CAC 40 siègent aux Conseils d’administration des sociétés dirigées par leurs pairs. 39 des 40 entreprises du CAC 40 ont au moins un administrateur en commun les unes avec les autres et certains administrateurs siègent même dans six conseils à la fois, comme le précise un article de Jean-Marc Delaunay, publié sur Alternatives Economiques et intitulé « Les cumulards du Cac40 » (5). Et dans ces hautes sphères, le temps c’est de l’argent et même beaucoup d’argent, à l’instar de l’épineux dossier des jetons de présence qui refait régulièrement surface.

Des jetons avec lesquels les grands patrons empochent à tous les coups, un pactole estimé en moyenne à 2750 euros (6) de l’heure…pour ne rien faire, ou presque. De l’aveu même de Gilles Pélission qui cumulait deux mandats chez Bic et Tf1 en plus de son poste de directeur d’Accor, « les réunions du Conseil d’administration de TF1 demandent peu de préparation et durent deux heures en moyenne ». Record battu donc !

Lors d’une audition auprès de la Commission des finances de l’Assemblée nationale, Michel Pébereau, le président du conseil d’administration de BNP, expliquait même que ce cumul était nécessaire au bon fonctionnement des grandes entreprises françaises. Il met en avant les compétences très techniques des grands patrons qui ont alors intérêt à se conseiller les uns les autres. Confortablement installés à l’arrière de leurs berlines, les patrons ne se cachent même plus et veillent jalousement à perpétuer leurs privilèges.

Le fait du Prince

Les combines atteignent des sommets lorsque les patrons sont les propriétaires ou les héritiers de l’empire qu’ils pensent pouvoir « gérer » en toute impunité. Le cas Arnaud Lagardère est édifiant à ce sujet. « Il est évident qu’il n’est pas au niveau. C’est un Mickey » déclarait un responsable patronal interrogé par l’hebdo Marianne (7) en avril 2010. Les attaques se sont accélérées avec la mise en scène pour le moins ridicule de son idylle avec une jeune mannequin qu’il a depuis épousé. Mais qu’importe pour le patron qui se comporte comme un enfant gâté et se croit tout permis. Les couacs sont nombreux, comme le jour où il était absent à l’assemblée générale d’EADS qui devait le nommer à la tête du conseil d’administration parce qu’il avait "des choses importantes à faire ».

"J’ai le choix entre passer pour quelqu’un de malhonnête ou d’incompétent. […] J’assume cette deuxième version », déclare Arnaud Lagardère (8) pour sa défense. Pourtant l’un ne semble pas exclure l’autre si on en croit la retentissante affaire EADS. Le patron a cédé une grande partie de ses parts dans le groupe peu avant que l’action ne chute en Bourse après l’annonce de retards dans le lancement de l’A380 d’Airbus. Bien que l’Autorité des marchés financiers (AMF) ait enquêté sur l’affaire, Arnaud Lagardère n’a jamais été sanctionné et a échappé à une amende de quelques 7 milliards d’euros. Mais Arnaud Lagardère n’est pas du genre à regarder à la dépense surtout si c’est l’argent du groupe qui sert à nourrir ses projets jugés illisibles (notamment la branche divertissement Lagardère Unlimited). Ce que le prince veut…

Dans un autre registre, la Lettre A a récemment montré du doigt des pratiques pour le moins surprenantes de Laurent Lévy (9), président fondateur de la société Optical Center dans un article intitulé « MDD : le don de double vue de Laurent Lévy chez Optical Center ». Le groupe affiche en effet une santé assez exceptionnelle au vu de la crise que traverse le secteur de l’optique : 450 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 (contre 332 millions d’euros en 2011). De quoi jeter le trouble sur le marché ? Ses concurrents seront heureux d’apprendre que Laurent Lévy a trouvé des combines assez opaques pour gonfler sa rémunération. Le système est simple : Le patron d’Optical Center crée des marques de distributeur (MDD) et les dépose en son nom propre. Ensuite, il les revend à prix d’or à la société. Ainsi, Lukkas et Lyris ont ainsi été achetées par son groupe pour les sommes respectives de 17 et 6 millions d’euros. En 2008, la marque l’Infini avait été vendue…32 millions €. « Incroyable mais vrai » aurait dit Jacques Martin, avec de simples noms déposés, Laurent Lévy se serait fait 55 millions d’euros à titre personnel ! Ce d’autant plus que les spécialistes s’accordent pour dire que ces fameuses MDD n’ont pas de valeur puisqu’elles ne peuvent être utilisées que par le distributeur. Le patron se voit également verser, par Optical Center, quelques 2 millions d’euros au titre des droits d’auteur pour « Les sept clés pour réussir », utilisées lors des formations au sein de… l’Optical Center Academy. Il faut reconnaître que ce Laurent Lévy a tout compris pour réussir. La clé : il faut savoir jouer avec les biens sociaux avec des montages fiscaux et juridiques. Preuve que là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

Au terme de cet article, une question me taraude : Que fait la puissance publique et l’Etat face à des pratiques que l’on peut qualifier de prédatrice de la part de ces patrons ? Un smicard de Peugeot se verra imposer des sacrifices sur le thème « les temps sont durs » alors que Philippe Varin le PDG devait toucher 21 million, un petit cafetier oubliant de payer sa TVA se fera immédiatement sanctionner alors le patron d’Optical Center va se prendre 55 millions d’euros avec des montages juridiques en toute impunité, etc. Ce système est il juste ? Il est en tout cas devenu fou et pourri. Il est temps d’y mettre de l’ordre et de laisser les salariés contrôler les organisations collectives que sont les entreprises. Rappelons que celles ci sont des « biens sociaux » c’est à dire qu’elles constituent des collectivités dans lesquelles chacun y a un intérêt.

(1) http://www.leparisien.fr/politique/... (2) http://www.humanite.fr/les-retraite... (3) http://www.latribune.fr/economie/le... (4) http://www.lefigaro.fr/societes/201... (5) http://www.alternatives-economiques... (6) http://lexpansion.lexpress.fr/entre... (7) http://www.marianne2.fr/Comment-et-... (8) http://www.francetvinfo.fr/economie... (9) http://www.lalettrea.fr/strategies-...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les petites combines des grands patrons
9 février 2016 - 08h57

« Au terme de cet article, une question me taraude : Que fait la puissance publique »
Elle pantoufle !






Espagne. Vers une gauche "d’adaptation" soluble dans le régime...
dimanche 20 - 14h31
de : Antoine (Montpellier)
Caméra, pourquoi sans répit m’épies-tu ?
dimanche 20 - 14h14
de : jean 1
Le syndicat contre l’affichage religieux identitaire ostensible
dimanche 20 - 11h52
de : Christian DELARUE
1 commentaire
L’ONU vote l’envoi d’une mission Internationale à GAZA ! Enfin !
dimanche 20 - 11h36
de : JO
Après les destructions, les matraques et les lacrymos, sur la ZAD de NDDLon ne manque pas d’humour
dimanche 20 - 01h12
de : nazairien
4 commentaires
Entretien avec Laurent BRUN, secrétaire général de la CGT Cheminots #greveSNCF #jesoutienslagrevedescheminots
samedi 19 - 18h59
de : Jodez
Migrants : une fillette kurde de deux ans tuée par balle par la police belge
samedi 19 - 08h21
2 commentaires
Internationalisation du voile crypto-fasciste, drapeau de l’islamisme et plus largement de l’intégrisme musulman.
vendredi 18 - 21h22
de : Christian DELARUE
2 commentaires
SUR LE FRONT DES GREVES : Les agents de l’ONF face aux mauvais coups Macron !
vendredi 18 - 18h11
de : JO
Assemblée Générale anti-autoritaire, illégitime et sauvage
vendredi 18 - 16h30
de : jean 1
Ils sont fiers,sur la manche du Gal Lizurey, commandat l’opération de destruction sur la Zad
vendredi 18 - 12h10
de : nazairien
6 commentaires
Le MRAP condamne l’ignominieux message publié sur les réseaux sociaux du CRIF le 15 mai 2018
vendredi 18 - 11h28
de : MRAP
L’ÉQUIPE : La répression patronale en marche ! Rassemblement vendredi 18 mai 14 heures
vendredi 18 - 07h47
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
VENEZUELA : Enfin , une vrai décision Révolutionnaire !
jeudi 17 - 16h01
de : JO
SYRIE : 60 militaires Français capturés !
jeudi 17 - 15h07
de : JO
1 commentaire
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 - 13h49
1 commentaire
La ZAD est de nouveau attaquée
jeudi 17 - 11h59
de : jean 1
3 commentaires
15 000 suppressions de postes dans les hôpitaux attendues cette année
jeudi 17 - 07h58
de : jean 1
Briançon • Chronique d’une mort annoncée
jeudi 17 - 00h33
de : chez jesus
Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran
mercredi 16 - 22h14
de : Manlio Dinucci
2 commentaires
CHEZ NOUS, À GAZA / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 16 - 21h50
de : Hdm
POUR SAUVER LE PLANÈTE, SORTEZ DU CAPITALISME
mercredi 16 - 18h43
de : Ernest London
EPR : plus fort que le survol des drones, le super-vol de cadenas !
mercredi 16 - 17h11
de : Patrick Samba
Enquête : la complaisance de Gérard Collomb envers les identitaires remonte à Lyon
mercredi 16 - 12h43
Ce que tout révolutionnaire doit savoir de la répression
mercredi 16 - 11h43
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
78 organisations CGT d’accord pour participer à la marée humaine du 26 mai
mercredi 16 - 07h01
2 commentaires
Le juste nombre de mort.
mardi 15 - 20h14
de : L’iena rabbioso
PALESTINE : L’Afrique du sud retire son ambassadeur en Israël
mardi 15 - 16h47
de : JO
2 commentaires
PSA remet en cause les 35h en se servant de la loi Travail à travers un accord local !
mardi 15 - 15h06
1 commentaire
ATTENTION ! Dattes des criminels israéliens dans les supermarchés !
mardi 15 - 10h03
de : CAPJPO-EuroPalestine
2 commentaires
Gaza : les Etats-Unis bloquent à l’ONU une demande d’enquête indépendante
mardi 15 - 09h43
2 commentaires
Palestine : Mobilisation dans toutes les villes face aux massacres !
lundi 14 - 22h51
de : CAPJPO-EuroPalestine
Israël assassin ! Manifestation mardi 18 heures à Paris (Métro Saint-Philippe du Roule)
lundi 14 - 22h47
de : CAPJPO-EuroPalestine
1 commentaire
19 Mai Marche populaire No TAV de Rosta à Avigliana
lundi 14 - 22h10
de : No Tav Maurienne
Les dons à Bellaciao
lundi 14 - 12h06
de : JO
2 commentaires
VENEZUELA : Une réforme agraire qui ne plaît pas à tout le monde !
lundi 14 - 11h59
de : JO
Solidaritat n°8, revue de Solidaires Gard
lundi 14 - 11h25
de : Jérémie (Solidaires 30)
LE PARADIS À (RE)CONQUÉRIR d’Henry David Thoreau
lundi 14 - 07h57
de : Ernest London
1 commentaire
La CUP créditée d’une forte poussée des intentions de vote...
dimanche 13 - 21h30
de : Antoine (Montpellier)
Cadences trop soutenues, flux trop tendus, arrêts maladie à la chaîne… Les salariés de 30 Lidl de Bretagne en grève !
dimanche 13 - 19h45
de : BCE_106
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l'agression et l'esprit de revanche. Le moyen d'en sortir est l'amour. Martin Luther King
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite