Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le "oui socialiste" pour l’Europe sociale ?
de : Philippe Marlière
jeudi 19 mai 2005 - 13h52 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 42.1 ko

de Philippe Marlière maître de conférences en sciences politiques à l’université de Londres

L’engagement européiste des socialistes français connut une inflexion importante au printemps 1983, lorsque le président Mitterrand décréta une « pause des - réformes » pour éviter à la France de quitter le système monétaire européen. Ce changement de cap obligea le Parti socialiste à nouer des alliances européennes pour construire une Europe non plus « socialiste », mais « sociale » ; une Europe qui se distingue de celle souhaitée par les libéraux. Il s’agissait alors d’un repli - non pas d’ordre sémantique, mais politique - par rapport à la position initiale du PS d’Épinay, que François Mitterrand avait résumée en ces termes : « L’Europe sera socialiste ou ne sera pas. » Pour les socialistes, l’intégration économique devait servir de levier à l’intégration politique. De plus en plus libéral, le marché unique a contrarié cette stratégie et les libéraux ont piégé les socialistes. Ces - derniers ont obtenu à peu près tout ce qu’ils - espéraient de l’intégration économique : la flexibilité du travail, la soumission à la libre concurrence, la baisse des charges patronales et des impôts, la privatisation des services - publics et leur ouverture à la concurrence, le dumping fiscal et social. Les délocalisations et les licenciements boursiers ont pu se multiplier en toute impunité et les taux de chômage sont restés élevés.

C’est dans ce contexte politique chargé qu’est intervenu le référendum socialiste sur la constitution à l’issue duquel une importante minorité de militants s’est prononcée contre la constitution. Les socialistes qui ont dit « non » prennent acte des changements intervenus depuis vingt ans (avancée de la mondialisation financière, déclin du rôle de la puissance publique dans la sphère économique, privatisations) et de l’échec de la stratégie socialiste. Ils constatent que la constitution ne comprend pas de mesures juridiques nouvelles destinées à corriger la dérive libérale de l’Europe. Le camp du « non - socialiste » souhaite une constitution idéologiquement neutre, révisable, qui permette de revenir sur les acquis du néolibéralisme et de s’opposer au dumping social et - fiscal. Il travaille à la création d’un rapport de forces, nouveau en Europe.

Les partisans du « oui - socialiste », après avoir longtemps déploré le « déficit social » de la constitution, se sont récemment ralliés à un « oui de combat ». Ils considèrent que le texte n’apporte que des « avancées ». Cadre « neutre », il permettrait de poursuivre la marche vers « l’Europe sociale ». Vingt années de reculs et d’échecs socialistes sont ainsi balayées du revers de la main ! La constitutionnalisation du néolibéralisme économique ne les perturbe pas, au prétexte qu’il était présent aux origines communautaires ! Le « oui socialiste » vante les mérites de la charte des droits fondamentaux et croit tenir la preuve de la nature « sociale » de la constitution. En réalité, son respect ne s’impose qu’aux actes de l’Union (alinéa 5) et non aux États membres. Les droits énoncés par la charte n’entreront en vigueur que si l’Union produit une loi (à l’unanimité des États membres). Cette loi doit ensuite être mise en oeuvre dans un État membre. Ce minimalisme a réjoui Tony Blair, qui a déjà annoncé que la charte ne « créerait aucun droit nouveau pour les travailleurs britanniques ». Le « oui socialiste » insiste sur la « reconnaissance juridique » des services publics au niveau - européen, pourtant déjà inscrits dans le traité d’Amsterdam (ce qui n’a pas empêché la poursuite des politiques d’ouverture à la concurrence et leur privatisation). Leur aménagement pratique est suspendu à une loi européenne devant être proposée par la... Commission, dont on connaît le penchant en matière de démantèlement des services publics (art. III-122). Les services publics restent soumis aux règles de la concurrence (art. III-166-2), les aides accordées par les États membres, qui faussent ou qui menacent de fausser la concurrence, leur sont interdites (art. III-167).

À la peine pour imposer à gauche une exégèse optimiste de la constitution, le « oui socialiste » a également recours au volontarisme politique pour assurer son électorat de son bon choix. Le rappel incessant du « soutien unanime » de la - social-démocratie européenne au texte est censé apporter une caution progressiste indiscutable. Une majorité de gauche au Conseil des ministres et au Parlement européen permettrait-elle de relancer l’Europe sociale ? Dans son écrasante majorité, les formations qui composent le Parti des socialistes européens (PSE) sont acquises aux politiques de Tony Blair - l’opposant le plus résolu à toute tentative d’harmonisation sociale et fiscale en Europe depuis 1997. C’est également lui qui a vidé de sa substance la charte des droits fondamentaux. Comment le PSE pourrait-il promouvoir l’Europe sociale quand on sait que les gouvernements du New Labour, du SPD - allemand (dans un premier temps) et de l’ensemble des partis d’Europe centrale ont soutenu avec enthousiasme le principe du pays d’origine dans la directive Bolkestein ? A-t-on oublié que l’Europe des quinze fut gouvernée par onze partis sociaux-démocrates entre 1997 et 2002 ? Pendant cette période, l’harmonisation fiscale et sociale n’a pas avancé d’un pouce et les traités d’Amsterdam et de Barcelone ont été signés. Le PS a proposé un SMIC européen et un gouvernement économique, deux - mesures qui sont ultraminoritaires au sein du PSE.

L’alternative qui s’offre aux partisans du « oui socialiste » n’est guère réjouissante : soit ils continuent de prôner l’harmonisation - sociale et fiscale et ils sont irrémédiablement isolés dans le PSE ; soit ils s’adaptent et composent avec l’air du temps blairiste. Dans les deux cas de figure, le « oui socialiste » se retrouve en porte-à-faux vis-à-vis de son électorat et des promesses qu’il lui fait en soutenant la constitution. Pendant combien de temps encore ce grand écart entre le discours et la pratique pourra-t-il être maintenu ?

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article





Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
2 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
3 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dans la bataille de l'homme et du monde, ce n'est pas le monde qui a commencé. Gaston Bachelard
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite