Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
de : Jean Luc Mélenchon
vendredi 17 février 2017 - 13h26 - Signaler aux modérateurs
19 commentaires

Bonjour Benoît,

Lors de mon meeting à Strasbourg, j’ai pris l’initiative de te proposer publiquement une rencontre. J’ai proposé la fin de la semaine prochaine compte tenu des rudes obligations de mon calendrier. Tu avais dit que tu me contacterais dès ton investiture. Mais tu n’en as pas eu le temps. Il en résultait un harcèlement de questions exclusivement sur ce thème de la part des médias et il devenait difficile de s’épargner le ridicule d’une situation qui semblait bloquée. Or, elle ne l’est pas de mon fait. J’ai rencontré avec grand plaisir Yannick Jadot à Strasbourg et je te verrai de même. Demain nous allons échanger une première fois, de vive voix.

Pour faciliter notre échange, je voudrai résumer ici ce que j’ai dit sur le sujet à Strasbourg et au cours de divers entretiens.

Ton investiture a exprimé un net désaveu de la politique du quinquennat. Non seulement du point de vue de ton programme mais aussi du fait de la rude sanction qu’a subie le Premier ministre emblématique de cette période qu’est Manuel Valls. À présent tu proposes une convergence de nos forces dans les élections présidentielles et législatives. Je ne crois pas un instant qu’elles puissent s’ajouter sans que de très sérieuses garanties ait été données. Au contraire, des accords d’appareils pourraient bien, hélas, démoraliser et désorganiser ce qui a été rassemblé de part et d’autre.

Voyons ce que nous pouvons faire d’utile. Nous sommes bien d’accord que la présidentielle et les législatives sont étroitement liées. Dans ces conditions parlons-nous avec sérieux, sincérité et loyauté à l’égard de notre peuple pour éclairer la décision et le choix qu’il va faire.

Tu as dit que tu ne faisais aucun préalable même de ta propre candidature. C’est une attitude positive. Mais tu as aussi déclaré qu’en toute hypothèse il y aura un bulletin de vote à ton nom le 23 avril prochain. Que devons-nous retenir ? Nous proposes-tu une candidature unique à l’élection présidentielle ?

En toute hypothèse, il s’agit d’être prêt à convaincre à entraîner et à gouverner. Cela nécessite confiance et cohérence. Sans que cela soit attaché à ta personne ni à ton talent il est évident que dans les sondages ta candidature reste à un niveau extrêmement bas par rapport aux scores traditionnels du PS. C’est cela le bilan de ce quinquennat. Le PS dont tu es le candidat n’est plus en mesure de fédérer les français. Tout est à reconstruire dans notre pays. Veux-tu t’atteler à cette tâche ? Un accord à l’ancienne ne le pourra jamais. D’autant que le quinquennat de François Hollande a montré quel usage un candidat du PS pouvait faire de ses engagements les plus solennels. Je te fais de bon cœur crédit de ta bonne foi. Mais nous ne pouvons avoir la naïveté de te croire sur parole alors même que tu es et reste le candidat d’un parti et d’élus majoritairement hostiles à l’orientation que tu défends. Il est donc légitime et honnête que nous te demandions des garanties politiques précises sur ton engagement à rompre avec le quinquennat et son bilan. Comment sans cela parler de quoi que ce soit avec confiance ?

La première garantie concerne le périmètre de la convergence. Nous ne voulons aucun accord ni à la présidentielle ni aux législatives avec Emmanuel Macron et son mouvement. Pour nous, ce que l’on connait du programme d’Emmanuel Macron est purement et simplement la poursuite ou le durcissement de la politique mise en œuvre par François Hollande

La seconde garantie concerne ta propre volonté d’assumer la rupture avec la politique du quinquennat et donc l’engagement clair à en abolir les mesures emblématique c’est-à-dire essentiellement la loi El Khomri, le CICE et l’état d’urgence permanent. Cela se traduira par la mise à l’écart des prochaines élections notamment des ministres du gouvernement qui a imposé cette « loi-travail » à coup de 49/3.

Mais nous croyons qu’à la rupture doit s’ajouter une volonté positive d’ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de notre pays. Notre programme comporte 357 mesures. Nous le mettons à la disposition de la discussion. Mais nous croyons que l’essentiel de l’esprit qu’il incarne, en lien avec les enseignements de l’altermondialisme, est à la base du contrat à nouer avec notre peuple. Compte tenu de ce que nous t’avons entendu dire nous croyons qu’il t’est possible de t’avancer largement vers ces positions quitte à ce que ceux qui te combattront de toute façon dans ton parti prennent leur distance !

Garantie de tourner la page de la monarchie présidentielle avec la convocation d’une assemblée constituante dans les trois premiers mois de la nouvelle mandature.

Garantie d’ouvrir le chapitre d’un cycle vertueux du partage de la richesse. Je suppose que nous sommes d’accord sur l’augmentation du SMIC et des minima sociaux. Mais il faut ouvrir de nouveaux horizons de progrès social avec l’échelle des salaires et limitée de un à vingt et l’instauration de la sécurité sociale intégrale, et au minimum le retour aux 35 heures réelle comme à la retraite à 60 ans avec 40 annuités.

Garantie du changement de la matrice productive du pays avec la sortie du nucléaire et le passage au cent pour cent d’énergies renouvelables.

Garantie de récupération de l’autonomie économique de notre pays avec l’annonce du retrait de la signature de la France de l’accord CETA et organisation de la consultation du peuple sur cet accord. Arrêt immédiat de l’application des directives européennes mettant en cause les services publics de notre pays et passage au plan B en cas d’échec des discussions avec nos partenaires européens pour mettre fin à la politique des traités budgétaires et des semestres européens.

Garantie de l’indépendance de notre pays vis-à-vis de l’OTAN avec la sortie de cette alliance militaire et le retour à une politique pour la paix et de désarmement dans le monde.

En t’adressant ces lignes, j’ai le sentiment de répondre à une exigence de sérieux et de sincérité dans les relations politiques. Comme la majorité de notre peuple, je n’ai plus aucune confiance dans les accords d’appareils entre partis politiques. Le mouvement « la France insoumise » s’est constitué sur un programme et une candidature qui le porte. Rien d’autre. Cela nous suffit amplement pour vouloir en convaincre le grand nombre. Mais s’il existe une possibilité que la trame essentielle de ce qui nous a regroupé puisse aussi fédérer des partis politiques de la gauche traditionnelle, je suis prêt à consulter les 250 000 personnes qui se sont personnellement engagées à mes côtés sur la proposition qui leur serait faite.

Mais je veux dire directement et franchement que je ne saurai composer avec les engagements que j’ai pris, ni faire confiance à la parole du candidat du PS sans garantie ferme et solide de sa part.

Avec l’espoir de t’en convaincre,

bien amicalement,
Jean Luc Mélenchon »



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 18h14 - Posté par CURTILLAT André

Hamon est un imposteur . Pour être resté(comme JLM ) très longtemps ,trop longtemps au P"s" je vois bien comment avec sa marche en crabe il essaye de sauver le P"s"en tenant un double discours .D’abord à l’égard des élus de son parti qui sont (et seront ) pour une très grande majorité hollando -vallsistes .Ensuite en direction de l’électorat de gauche qu’il essaye de ramener au P"s" en tentant de lui faire oublier les turpitudes du quinquennat dont Hamon est largement comptable malgré ses postures de demi-frondeur .
C’est donc comme Macron un imposteur qui joue sur les deux tableaux et il espère que cette imposture ne sera pas démasquée avant le premier tour de la Présidentielle ;
Les conditions mises par Mélenchon sont plus que claires .On ne combat pas les turpitudes du type Khomry(Macron ) avec ceux qui en sont les auteurs !
Discuter avec Hamon ne peut donc n’avoir qu’un sens .Le mettre au pied du mur pour que son imposture éclate enfin aux yeux du plus grand nombre .
Il faut débrancher le P"s" . C’est bien l’un des enjeux majeurs de cette élection .C’est l’affaire de tout un chacun . Et pas seulement celle de Mélenchon



La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 19h42 - Posté par stephanie

Bon d’accord ... au deuxième tour, tu voteras Macron pour éviter Le Pen.
Mais tu crois que le sort des classes populaires en serait meilleur ?


La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 20h01 - Posté par Roberto Ferrario

Stephanie ton commentaire n’est pas claire...

Non au deuxième tour, on va pas voter Macron contre Le Pen mais bien Jean luc Mélenchon....

Capito ? ;-)


La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 20h41 - Posté par stephanie

Non,non, tu ne voteras pas Melenchon au deuxième tour parce que, en l’état, Melenchon ne sera pas au deuxième tour. Tu le sais bien.
Il faut arrêter de se cacher derrière son petit doigt. S’ils partent tous les deux séparément, ni Hamon, ni Mélenchon ne seront qualifiés. La seule chance pour éviter un deuxième tour Macron (ou Fillon !) / le Pen est l’existence comme au Portugal d’un accord du gouvernement entre Hamon et Mélenchon (accord qui devra inclure l’abrogation de la loi El Khomri, ce qui poussera bien sur celle-ci à se réfugier ailleurs ... ). Sans cet accord de gouvernement on se payera Macron (ou Fillon .. ou Le Pen ) et alors bonjour les dégats ..


La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 20h25 - Posté par CURTILLAT André

Je n’ai déjà pas voté pour S Royal . Je n’ai pas voté non plus pour Hollande . Je fais donc partie de ces millions d’électeurs qui considèrent qu’on ne peut plus voter "socialiste"puisqu’ils ont démontré qu’ils étaient les fossoyeurs de l’idée que nous avons de la Gauche Alors Macron ce fondé de pouvoir de la Banque Rotschild , membre éminent du pouvoir "socialiste "comme vote utile pour battre Le Pen ?! Quelle sinistre plaisanterie ! Dégonfler les baudruches et les imposteurs que sont Hamon et Macron est l’une des tâches urgentes de l’heure Perdre sa voix au premier tour ,faire la fine bouche face à la candidature de JLM c’est contribuer au choix funeste que tu évoques Je vote Mélenchon au premier tour pour y échapper .Si une majorité de Français préfèrent un choix Le Pen Macron ils s’en débrouilleront avec les conséquences que je te laisse imaginer


La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 20h53 - Posté par stephanie

Si une majorité de Français préfèrent un choix Le Pen Macron ils s’en débrouilleront avec les conséquences que je te laisse imaginer"

Je suis pour ma part solidaires de ces millions de travailleurs (français ou étrangers d’ailleurs..) qui vont s’en prendre plein la gueule en cas de deuxième tour Macron (ou Fillon ! ) / Le Pen.
Il faut éviter ça, il faut se battre contre. Dans la rue comme l’an passé contre la loi El Khomri et partout. Un deuxième tour Macron / Le Pen serait une nouvelle défaite catastrophique pour les classes populaires. Un accord Macron/Mélenchon est la seule façon de permettre une nouvelle démoralisation de ces millions de travailleurs.


La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 21h01 - Posté par stephanie

Correction ...
Un accord Macron/Mélenchon est la seule façon d’empêcher une nouvelle démoralisation de ces millions de travailleurs.


La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 21h08 - Posté par stephanie

deuxième correction

Un accord Hamon/Mélenchon est la seule façon d’empêcher une nouvelle démoralisation de ces millions de travailleurs.

Non Non n’y voyez pas un subconscient quelconque ... ni les ravages de l’apéro.

Tous ces "ons" on finit pas les confondre ...


La lettre de JL Melenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 21h37 - Posté par Roberto Ferrario

"ons" comprendre rient de tes commentaires et des deuxièmes corrections... ;-)


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 21h04 - Posté par Gb26100

Les embrouilles de FILLON et l’élimination de VALLS modifient le contexte de l’élection présidentielle.
Si VALLS a été éliminé, et c’est une bonne nouvelle, c’est aussi la conséquence du mouvement de contestation de la loi EL KHOMRI.
Et maintenant beaucoup de gens se demandent comment éviter un second tour LE PEN / FILLON ou Le PEN / MACRON.
Il y a 2 candidats importants à gauche : HAMON et MELENCHON. Il y a en a un de trop pour accéder au second tour.

Seule l’union sur un socle politique suffisant, négocié en transparence devant les gens de gauche peut mener un candidat au second tour. Cela peut être HAMON selon les sondages.
Je note qu’il y a bien des contradictions dans cet attelage. Quel pourrait le niveau acceptable de compromis ?

En France, la bataille décisive pour ancrer une politique de gauche seront les législatives. il sera aisé se souligner qu’il ne faut pas donner comme en 2012 une majorité absolue au PS.
Ce scénario est envisageable, ce serait stupide de ne pas l’utiliser.



La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 21h17 - Posté par stephanie

Oui, d’accord ..
Il faut un accord de gouvernement Hamon/Mélenchon/Laurent/Jadot qui inclut la question des législatives. Avec une répartition des candidatures qui empèche toute hégémonie d’un parti sur les autres. Chaque candidat s’engageant à respecter le programme.
Un accord de répartition des circonscriptions reglerait le problème du casting. les sociaux libéraux préfèreront d’eux mêmes aller se faire voir ailleurs.


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 22h00 - Posté par CURTILLAT André

Une dernière intervention ..Stéphanie tu sais que Mélenchon ne sera pas au second tour .Tu savais donc sans aucun doute que Sarko et Juppé seraient dégagés par Fillon Tu sais sans doute que Fillon ira jusqu’au bout et sera au second tour .Tu savais sans doute que Valls et Montebourg seraient dégagés par Hamon .Tu sais bien sûr que Macron sera à coup sûr au second tour Trève de plaisanteries ! Tu suis attentivement les sondages qui se sont plantés comme tu n’as pas l’air de le savoir .
Hamon ne veut pas ,ne peut pas se démarquer des "socialistes" qui ont provoqué le naufrage du quinquennat ;pas plus de Valls que de Khomri et de leurs clones . D’ores et déjà les candidats"socialistes " aux législatives sont à plus de 70% des partisans de cette politique ! Et pour les futurs investis ce sera la même chose . Et tu penses donc qu’Hamon va avoir une majorité qui lui permettra de remettre les pendules de gauche à l’heure avec ces gens là Prends la peine de lire les exigences que Mélenchon pose sur la table pour Hamon .Si tu es de Gauche tu t’y retrouveras sans hésitation . On ne peut s’allier avec des gens qui sont la honte de la Gauche pour plusieurs générations . Chacun d’entre nous a rendez -vous avec lui(elle) même au soir du premier tour car il (elle ) sera responsable du choix ou de l’impossible choix que nous aurons alors . Si les gens qui fréquentent Bellaciao ne sont pas conscients de cette immense responsabilité qui alors ??


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
18 février 2017 - 00h11 - Posté par stephanie

Tout le monde sait que Melenchon ne sera pas au second tour y compris les supporters de la France Insoumise, y compris Mélenchon et y compris toi-même. Ce n’est pas une affaire de sondages mais de rapport de force. La lutte contre la loi El Khomri aurait pu changer la donne en cas de victoire. La défaite ne permet pas la mobilisation suffisante pour permettre une victoire électorale dans la foulée. Je le regrette comme toi mais il faut faire avec maintenant. Néanmoins le mouvement a été assez fort pour que Hollande/Valls soient balayés, c’est un bon point qu’il faut prendre en compte. Le vote Hamon a été utilisé pour ça, pas pour conforter les sociaux libéraux. Hamon n’a pas que des qualités mais Mélenchon non plus. S’ils se présentent l’un contre l’autre, ce sera la Bérézina.
Avec un accord de gouvernement entre eux, on peut limiter les dégats, pour à terme remettre les travailleurs dans le sens de la lutte. La voie est étroite, mais c’est la seule possible pour par exemple éviter le "blitzkrieg" par décret (comme Trump) que nous promet Fillon cet été. C’est dans 5 mois ! ça urge ...


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 21h31 - Posté par Gilles

On ne peut vraiment pas vous laisser cinq minutes... C’est tout de suite la panique dans le bac à sable.
Voter par défaut n’a-t-il pas conduit à Chirac, Sarkozy, Hollande ? Vous en faut-il d’autres ?
Il faudra se battre de toute façon ! Accepter de renier ses valeurs pour obtenir un avatar du mandat précédent ? Avez-vous déjà oublié ? Peut-être avez-vous été épargné ?
Peu importe ce qui sortira des urnes, il faut sanctionner le Ps et tout ceux qui le défendent encore.
Faut pas y craindre !
Gilles



La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 21h59 - Posté par stephanie

Oui il faudra se battre de toutes façons et sans renier ses valeurs comme on s’est battu contre la loi El Khomri.
Mais non , désolée, ce qui sortira des urnes importe et même importe beaucoup.

Le rapport des forces ne sera pas le même avec Hamon Melenchon Macron Fillon ou Le Pen.
Une victoire du trio infernal Macron/Fillon/LePen mettra les travailleurs en (tres) mauvaise posture. C’est une évidence.
Et malheureusement Melenchon (ni même Hamon) ne sera pas au deuxième tour s’il part tout seul.
Non on n’a pas été épargné mais si on veut éviter une catastrophe supplémentaire il faut un accord de gouvernement Hamon/Melenchon comme au Portugal et il faudra se battre aussi ensuite ..


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
17 février 2017 - 22h33 - Posté par Gilles

Posez- vous la question, que suis-je prêt-e à abandonner ?
Vous pensiez la lutte si facile ? Courage, on a tous à y gagner (qui avons tant perdu !).
Ne rien lâcher. Vous devez reprendre confiance en vous, pensez programme, projet, il y a tant à faire : cela est bien.
PS plus jamais !
Gilles


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
18 février 2017 - 00h21 - Posté par stephanie

On n’abandonne rien. On lâche rien. Rien n’est facile, surtout pas la lutte des classes..
Oui, pour que les travailleurs reprennent confiance, il faut l’unité autour d’un programme de gouvernement.

Oui le PS seul, plus jamais ... L’union est un combat.


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
18 février 2017 - 07h00 - Posté par Gilles

Pour en finir, il y a contradiction entre les termes "les travailleurs doivent reprendre courage" et "union avexpc le Ps".
Prenez garde que la bêtise ne prenne le pas sur la naïveté comme le font apparaître vos propos.
Gilles


La lettre de Jean Luc Mélenchon à B. Hamon
18 février 2017 - 13h31 - Posté par stephanie

Pour conclure aussi, il faut faire preuve d’une grande naïveté pour croire que Mélenchon peut gagner seul cette élection.
Mais si ça te convient de voir des millions de travailleurs voter Macron (ou Fillon) au deuxième tour pour s’éviter LePen, ce n’est pas mon cas.





Paysâmes actualités – terre empoisonnée - résiste
dimanche 22 - 21h06
de : Plouquistan
Fou mais vrai : la police poursuit un manifestant pour « jet de feuilles d’origine végétale »
dimanche 22 - 15h58
de : Grégoire Souchay
Le PCF hausse le ton contre Mélenchon
dimanche 22 - 12h46
de : Tristan Quinault-Maupoil
3 commentaires
Comment ne pas soutenir la population Catalane
dimanche 22 - 11h31
de : Jean Naideux
Le Conseil constitutionnel invalide le référendum d’entreprise
samedi 21 - 14h01
A propos d’orages et de boussoles
vendredi 20 - 18h16
de : Paroles Libres
Existrans - Face à la transphobie : organisons la résistance !
vendredi 20 - 18h10
de : Relations extérieures de la CGA
Sinutra, le lait caille !
vendredi 20 - 01h48
de : Carland
Quand Charlie-Hebdo déconne.
jeudi 19 - 18h05
de : L’iena rabbioso
VIE ET MORT DU CHE / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 19 - 10h07
de : Hdm
Ibiza, Bali ou Les Maldives ? Et toi où pars-tu avec ton chômage ?
jeudi 19 - 09h16
1 commentaire
EMILIANO ZAPATA
jeudi 19 - 08h13
de : Ernest London
Le franco-gabonais Jann Halexander en concert ’A vous dirais-je’ au Gouvernail 3 et 4 novembre 2017
mercredi 18 - 20h35
de : Bruno
Pétrograd rouge
mercredi 18 - 19h06
de : Bernard
CAMPAGNE BDS FRANCE
mercredi 18 - 09h16
de : jean 1
Le psy
mercredi 18 - 02h27
de : Caarland
1 commentaire
Spectacle ’CLAIR DE LUNE’ 3/02/2018 au Café de la Danse, avec Tita Nzebi
mercredi 18 - 01h17
de : Bruno
LA BATAILLE DE PARIS - 17 octobre 1961
mardi 17 - 22h13
de : Ernest London
MACRON, Le « PETIT TELEGRAPHISTE » ET FIER DE L’ETRE, de FRAU MERKEL
mardi 17 - 10h11
de : Floreal
Lettre ouverte d’un apprenti au Président de la République
mardi 17 - 09h02
de : Un apprenti
2 commentaires
Communiqué conjoint des syndicats de l’éducation CGT, CNT et Sud sur les arrestations et les humiliations subies par deu
mardi 17 - 07h38
de : jean 1
1 commentaire
Interview d’Eric Beynel (Solidaires) : « Nous sommes dans la construction d’un appel unitaire en novembre. »
lundi 16 - 18h37
1 commentaire
Manifestation des victimes de l’amiante
lundi 16 - 15h38
de : blanval
NOUS NE FERONS PAS MARCHE ARRIÈRE - Lutte contre la frontière franco-italienne à Vintimille
lundi 16 - 11h46
de : Ernest London
Socialisons l’espace économique !
dimanche 15 - 22h19
de : LE BRIS RENE
Soutenons le combat de Georges Abdallah !
dimanche 15 - 21h33
de : [Tien/1] Bagnolet
Retour vers le passé
dimanche 15 - 11h21
de : Irae
CGT : syndicat nucléaire.
samedi 14 - 23h29
de : L’iena rabbioso
5 commentaires
Objet de luxe 1 santé zéro
samedi 14 - 12h22
de : Irae
1 commentaire
LES PRÉDATEURS DU BÉTON : Enquête sur la multinationale Vinci
samedi 14 - 07h11
de : Ernest London
Ordonnances Macron Mobilisons nous le 19 octobre !!
vendredi 13 - 12h47
de : La CGT
2 commentaires
Ne jamais lâcher le fil de l’eau
vendredi 13 - 11h18
de : Jean-Luc Mélenchon
Pourquoi le drapeau européen est-il bleu avec 12 étoiles dorées en cercle ?
vendredi 13 - 11h13
de : Philippe Vandel
3 commentaires
Conflit d’intérêts : cette décision de la ministre Agnès Buzyn qui a bien fait les affaires de son mari
vendredi 13 - 11h09
de : Étienne Girard
Pétition : Procès en appel de Frédéric (4 mois ferme en 1ère instance)
vendredi 13 - 10h44
Le Média appartiendra à ses « socios »… c’est-à-dire nous !
vendredi 13 - 01h45
de : Pierrick Tillet
2 commentaires
Les médicaments génériques, c’est de la merde. Preuve par le lévothyrox
vendredi 13 - 00h47
de : André
Encore un suicide d’un camarade Goodyear, le 16ème... FAUT QUE CELA CESSE .....
jeudi 12 - 23h40
de : Mickael Wamen
5 commentaires
François Fillon placé sous le statut de témoin assisté pour "escroquerie aggravée" dans le PenelopeGate
jeudi 12 - 22h16
VIDÉO - Cattenom : des militants de Greenpeace ont pénétré tôt ce matin dans l’enceinte de la centrale nucléaire
jeudi 12 - 22h07
de : Thomas Jeangeorge
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les biens superflus rendent la vie superflue. Pier Paolo Pasolini
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite
Soutenez la création d’un nouveau média citoyen (video)
mardi 26 septembre
2 commentaires
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/media-citoyen Quand l’information et la culture sont trop souvent traitées comme des marchandises, quel rôle les citoyen·ne·s peuvent-ils encore jouer pour faire vivre le pluralisme et le débat ? Cette question appelle une réponse qui ne saurait attendre. Un peu partout, des millions de gens s’investissent et agissent sur leur quotidien sans attendre le bon vouloir des pouvoirs publics et à contre-courant des puissances (...)
Lire la suite
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite