Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
de : Michael Dias
mardi 14 novembre 2017 - 13h40 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 49.2 ko

Mon père a été la première victime de la nuit du 13 novembre 2015, au Stade de France.

Je me suis exprimé, depuis, à plusieurs reprises dans les médias pour défendre les droits des victimes. Puis prononcé un discours devant l’ensemble de la classe politique l’an dernier, à la même date, afin d’essayer d’éveiller les consciences pour plus d’intelligence et de tolérance. Conditions qui me semblent indispensables pour réussir à endiguer la menace de radicalisation chez les plus jeunes, notamment.

Aujourd’hui, deux ans après ce 13 novembre qui a changé ma vie, j’ai décidé de refuser l’invitation à me rendre à la cérémonie de lundi, et par conséquent de ne pas saluer le Président de la république, qui depuis son élection, agit envers les victimes du terrorisme comme avec les plus défavorisés de notre pays, d’une façon tout simplement méprisante et inacceptable.

Le manque de solidarité envers les victimes d’attentats

Depuis Charlie, le nombre d’actes terroristes sur notre sol n’a cessé de se multiplier, mais étrangement la voix des victimes se fait elle de plus en plus rare. On en oublie le nombre, les noms, les lieux. La stratégie de banalisation a commencé.

Le Président Macron s’est en effet efforcé depuis son élection de faire oublier les victimes, en supprimant tout d’abord le Secrétariat d’Etat qui leur était dédié. Puis récemment en réduisant les aides à certaines catégories de victimes, relativisant ainsi une fois de plus la souffrance et les multiples préjudices subis.

Le discours de notre président et de son gouvernement envers les victimes, a lui aussi changé, parlant désormais de l’aide aux victimes, comme s’il s’agissait d’un acte de charité, quand celle-ci devrait être vue, au contraire, comme une prise de responsabilité de ces mêmes politiques et de cet exécutif forcément héritier, envers ces vies brisées, du fait de leur propre action (ou inaction). Les guerres qu’ils ont provoquées au service des lobbys (construction, énergie, armes), le chaos dans les banlieues qu’ils n’ont pas été capables de résoudre et le manque de cohésion sociale dont ils sont également à l’origine.

Cette banalisation du terrorisme, n’est pas anodine, elle est une démonstration d’un manque évident de solutions et d’une volonté de minimiser l’indignation légitime des victimes, celles d’hier et celles de demain. Une banalisation face à laquelle nous devons nous battre et éviter toute forme de résilience.

Anatole France a un jour dit à propos de la guerre, que l’on croit mourir pour la patrie mais on meurt en réalité pour des industriels. 100 ans plus tard le terrorisme revisite cette maxime qui ne pouvait être plus actuelle tout autant qu’inacceptable.

La responsabilisation individuelle des plus défavorisés

Le début du quinquennat d’Emmanuel Macron s’est aussi placé sous le signe de la stigmatisation des plus précaires.

De la réduction des APL, en passant par le mépris envers les ouvriers "qui foutent le bordel", les fainéants incapables de se payer un costard, les illettrés, alcooliques, tabagiques du nord de la France. Toutes ses sorties médiatiques sont une occasion pour Emmanuel Macron de dire son mépris de classe, et de stigmatiser encore un peu plus tous ceux que l’idéologie ultra-libérale, dont il est le parfait représentant, n’a pas su épargner des injustices que crée la mondialisation dérégulée.

Depuis Juin, son action politique est à l’image du quinquennat qu’il nous propose de subir. Injuste envers les plus défavorisés, révisant de façon anti-démocratique les acquis sociaux, souhaitant uberiser (précariser ?) les travailleurs, supprimant les palliatifs aux injustices sociales. Puis, on ne peut plus complaisant envers les plus fortunés, entretenant ce manque d’honnêteté intellectuelle qui consiste à faire croire que la déréglementation du droit du travail et les cadeaux fiscaux permettent le retour à la croissance et au plein emploi, alors que tous les économistes sérieux démontrent que ces mesures sont surtout synonymes de plus de dette et de précarité.

Dans notre pays, on a pris l’habitude de responsabiliser les uns et les autres de l’ignorance à laquelle on les cantonne, voici un président qui s’y attèle désormais d’une façon complètement décomplexée, que je me refuse d’accepter.

La "servitude volontaire" envers les puissants

A l’heure où le socialisme semble avoir disparu dans notre pays, Emmanuel Macron souhaite nous imposer définitivement une vision idéologique d’un politique qui ne peut rien, pieds et poings liés à cette finance qui se dit clairvoyante, qui dicte les règles.

Une sorte de "malencontre" de la Boétie, celui qui par cupidité (politique) permet, diffuse et met en place la servitude volontaire de son peuple à la tyrannie de la mondialisation, du marché et de la finance amorale.

Manipulant toutes les peurs primaires de l’être humain, à coup de chantage à l’emploi et à l’insécurité, attisant les bassesses de chacun d’entre nous (racisme, désolidarisation, divertissement nihiliste) on souhaite aujourd’hui nous destituer de nos droits démocratiques et de notre souveraineté à décider de notre destin collectif.

L’idéologie de notre gouvernement c’est celle d’un ultra-libéralisme qui prône plus de liberté pour les capitaux, les délocalisations et les marchandises et toujours plus d’aliénation et d’exploitation pour les travailleurs. Qui justifie les coupes budgétaires dans l’éducation, la sécurité et la santé au prétexte d’une rationalité économique restant à démontrer et contre laquelle je vous invite tous à vous opposer.

Étienne de La Boétie, toujours lui, dans son discours de la servitude volontaire nous disait : "soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres".

Voici pourquoi je me garderai d’exprimer une quelconque démonstration de servitude ce 13 novembre, en signe de protestation pour plus de liberté collective.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
14 novembre 2017 - 17h19 - Posté par Jean PRADIER dit jean 1

Bravo Michael , et le dingue ? http://reseauinternational.net/avon... peut crever au bord du chemin la bouche ouverte je n’irai pas lui fermer les yeux.



Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
14 novembre 2017 - 18h21 - Posté par JOclaude

La caste bourgeoise au pouvoir c’est constamment " fripons et Compagnie" Le Suffrage Universel nous en sortira ? DUR/DUR !



Pourquoi je refuse de saluer Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommage du 13 novembre
14 novembre 2017 - 20h59 - Posté par irae

Bravo.
Tout est dit.






Le C.U.L* bordé de nouilles
mercredi 24 - 10h08
de : BASTAMAG
"Regarde ailleurs" film sur les exilés de Calais (vidéo)
mardi 23 - 18h34
de : Lazo
La révolution du logement dans la Révolution Bolivarienne
mardi 23 - 14h38
de : Thierry Deronne
Le Président de l’association d’extrême-droite « Egalite et Réconciliation » encore condamné par la justice !
mardi 23 - 12h23
de : MRAP
9ème détention de Cédric Herrou : Communiqué de SOMICO 06 – Récit de Cédric Herrou – Revue de presse
mardi 23 - 10h17
Départs sur rupture conventionnelle : Petit lexit ... !
lundi 22 - 21h59
de : JO
1 commentaire
RANAZBOUC
lundi 22 - 20h01
de : Jean-Yves Peillard
Brutal… et sincère Donald Trump – Le vrai visage des USA (audio)
lundi 22 - 19h13
Afrin : la nouvelle Kobané des Kurdes de Syrie ?
lundi 22 - 17h29
2 commentaires
Pau : des retraités ont déposé une carte de voeux à l’attention d’Emmanuel Macron
lundi 22 - 15h24
1 commentaire
10.000 emplois seraient menacés par le futur "plan de transformation" de Carrefour
lundi 22 - 15h09
La justice espagnole refuse de lancer un mandat d’arrêt européen contre Carles Puigdemont
lundi 22 - 14h30
Yann Moix : Vous avez ­instauré à Calais, monsieur le Président, un protocole de la bavure (video)
lundi 22 - 12h46
de : Yann Moix
3 commentaires
Macron avoue à la BBC que les Français voteraient pour la sortie de l’UE ! (video)
lundi 22 - 09h56
de : Pierrick Tillet
Economie solidaire pour des biens communs !
dimanche 21 - 18h47
de : le bris rene
St.BARTH. : Paradis fiscal pour les milliardaires !!!
dimanche 21 - 17h19
de : JO
70 ans du honteux démantèlement de la Sécurité Sociale !
dimanche 21 - 14h35
de : JO
2 commentaires
POUR UNE DECROISSANCE LIBERTAIRE
dimanche 21 - 09h12
de : jean 1
ROBERT GUÉDIGUIAN - Cinéaste
samedi 20 - 22h10
de : Ernest London
J’EMMERDE LE SYSTÈME ET CEUX QUI Y CONTRIBUENT...
samedi 20 - 18h50
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Régularisation fiscale d’Apple : Tout le monde en croque !
samedi 20 - 16h29
MÉLENCHON : « Macron crée un gouffre social » (vidéo)
samedi 20 - 15h52
de : France insoumise
RETOUR DES ZONES DE DAECH (EI).
samedi 20 - 13h30
1 commentaire
L’insolente croissance du Portugal inflige un camouflet au culte de l’austérité de Merkel et Bruxelles
samedi 20 - 10h23
de : Pascal de Lima
1 commentaire
Moins Une
vendredi 19 - 16h07
Politique économique : les Français jugent sévèrement Macron
vendredi 19 - 15h33
de : Grégoire Normand
Journée d’action des Ehpad le 30 janvier
vendredi 19 - 15h17
de : CGT Santé et action sociale et Services publics
2 commentaires
#RDLS51 : LACTALIS, PRISONS, LE MÉDIA, NEUTRALITÉ DU NET (video)
vendredi 19 - 10h08
de : Jean-Luc Mélenchon
2 commentaires
Et puis peut-être que si j’aime Ferré, j’aime aussi Pasolini et Bernanos...
vendredi 19 - 09h49
de : Philippe Guillard
Racistes des années 80, mais racistes vraiment très crétins.
jeudi 18 - 18h31
de : L’iena rabbioso
" Tous les syndicalistes dans la chambre à gaz "
jeudi 18 - 12h40
de : Jeanne Blanquart
1 commentaire
Emission de m . . . . / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 18 - 10h07
de : Hdm
1 commentaire
OFFSHORE - Paradis fiscaux et souveraineté criminelle
jeudi 18 - 07h34
de : Ernest London
Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement
mercredi 17 - 20h08
Restriction du droit de grève en Grèce : Tsipras remporte le Thatcher d’or 2018
mercredi 17 - 16h25
de : Stéphane Ortega
Scandale Lactalis : l’enquête de Cash Investigation (video)
mercredi 17 - 10h15
de : Mathieu Ait Lachkar
Maraîchage, boulangeries, entraide : les vrais visages de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
mercredi 17 - 09h12
de : jean 1
2 commentaires
Expulsion de Notre-Dame-des-Landes : Serons-nous à la hauteur ?
mercredi 17 - 08h13
de : jean 1
1 commentaire
LE PREMIER JOURNAL DU MEDIA (video)
mardi 16 - 11h39
1 commentaire
Revue de la semaine 50 : Écologie, libéralisme, fake news, législatives partielles (video)
lundi 15 - 16h00
de : Jean-Luc Mélenchon

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le domaine de la liberté commence là où s'arrête le travail déterminé par la nécessité. Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre. Karl Marx
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Bonne année 2018 !!! Soutenez Bellaciao !!! :-)
mardi 2 janvier
de Bellaciao
https://bellaciao.org/souscription (transaction sécurisée) Bellaciao souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le capitalisme et qui se battent pour leur dignité et leur émancipation. Bonne santé, vive la liberté, vive l’amour et vive le communisme ! La lutte continue, on les aura ! Soutenez Bellaciao :) Le serveur et la bande passante coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements (...)
Lire la suite
Ça n’arrête pas !
mardi 26 décembre
de Jean-Luc Mélenchon
Et toc ! J’avais prévu mon coup. Mon post du lendemain de Noël est prêt. Mes amis Jean-François et Antoine le publient aussitôt. Que l’adversaire se le dise : nous ne dormons jamais que d’un œil. Voici donc des lignes qui vagabondent sur des sujets de la semaine passée. Je n’en rajoute pas. Je me suis fait reprocher à l’Assemblée nationale d’annoncer des désastres comme si je les souhaitais. À mon invitation à nous rendre maîtres de nos destins, on (...)
Lire la suite
Argentine : plus de 160 blessés lors d’une action contre la réforme des retraites (videos)
mercredi 20 décembre
Impressionnante vue de la marche en #Argentine ce lundi 18 décembre en rejetant la coupe des de la #reformaprevisional que le gouvernement mauricien macri pousse au congrès national, pour modifier la façon dont les retraites et les pensions sont calculées. Le bilan des violents affrontements entre police et manifestants provoqués suite à une mobilisation contre une réforme du régime des retraites s’est alourdi à 162 blessés, selon Todo Noticias. La chaîne de télévision argentine (...)
Lire la suite
LOI TRAVAIL : LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE LE DECRET SUR LE RÉFÉRENDUM D’ENTREPRISE + Conférence de presse (videos)
jeudi 7 décembre
de Info’Com-CGT
3 commentaires
Conférence de presse du 8-12-2017 : Suite à la procédure engagée par une quarantaine de syndicats CGT contre les décrets d’application de la Loi Travail, la décision du Conseil d’Etat vient de tomber : le décret sur les référendum est annulé ! :) :: : Le point de vue de Fiordor Rilov, l’avocat des syndicats ayant engagé cette procédure, lors de l’audience publique du 4 décembre :: : Liste des syndicats CGT à l’initiative de cette démarche juridique : (...)
Lire la suite
Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
samedi 25 novembre
Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati... C’est vraiment sympa, de lancer un journal... « Ben voilà, c’est comme d’hab’, les petits-bourgeois ont pris le contrôle du canard. » C’était un peu après, ça. Un peu après les débuts tonitruants de Moins Une, Laurent, plombier, syndicaliste, membre fondateur, tirait à vue sur les journaleux du collectif, confondus dans l’opprobre de la réaction, de la bourgeoisie, de l’intellectualisme (...)
Lire la suite
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite