Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
de : jean 1
lundi 13 mai 2019 - 16h46 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

« Sans l’autorité d’un seul, il y aurait la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L’autorité d’un seul, c’est un crime. »
Louise Michel, 1830-1905, extrait d’une plaidoirie le 22 juin 1883

Dans l’appel à l’assemblée des assemblées publié sur la région rouennaise, les Gilets jaunes font une analyse assez juste du système capitaliste et dénoncent toutes les injustices qu’il génère et ils ont raison. Ils exigent : l’augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations, des pensions ; le droit aux logements sociaux, à la santé et à des services publics gratuits pour tous. Mais ils oublient l’essentiel, ils ne remettent pas en cause ledit système, bien au contraire, ils proposent uniquement de venir à son secours afin de le ripoliner avec d’autres hommes et femmes politiques.

Leur révolte est légitime et pourtant…

A lire leur tract, ils crient haut et fort leur révolte contre le système avec des mots d’ordre que nous autres anarchistes ne pouvons pas renier comme : la formation de comités sur les lieux de travail, d’études ; la grève reconductible ; à prendre nos affaires en main ; à nous organiser démocratiquement ; à nous fédérer pour transformer la société… Et ce tract se conclut par un un « Vive le pouvoir au peuple, pour le peuple et par le peuple ! ». Seulement, là où le bât blesse, ce n’est qu’à aucun moment, ils ne disent vouloir en finir avec le système capitaliste qui les oppresse et qui fait d’eux des esclaves des temps « dits modernes », alors que c’est lui et ses bras armés, les suppôts, les politicards, qui sont la cause de l’exploitation, de leur malheur et de leur misère. A aucun moment, ils ne parlent d’éradiquer le patronat et le salariat, la source fondamentale de la lutte de classe. A les lire et les entendre, ils semblent s’accommoder du système capitaliste et sont à la recherche d’hommes et de femmes providentiels(les) pour leur déléguer la gestion de leurs affaires. C’est en contradiction avec une de leurs revendications qui dit : « prenons nos affaires en mains ».

Tout en demandant la transformation des institutions, des parlements et la fin des privilèges des élus (es), ils proposent l’instauration du RIC (Référendum d’initiative citoyenne) ce qui veut dire ni plus ni moins qu’ils laissent sur le fond toute initiative aux députés et au Président de la République qu’ils éliront. Ils acceptent donc de se lier les mains au pouvoir politique. Ainsi, ils délèguent consciemment leur « pouvoir », que pourtant ils réclament à hauts cris, et qu’ils offriront trop souvent à de parfaits inconnus(es). On pourrait croire qu’ils condamnent le système électoral et le pouvoir politique mais concrètement, ils veulent adapter le système capitaliste. Les dirigeants politique et le patronat l’ont bien compris. Ils se sont engouffrés dans la brèche du RIC et du grand débat. Ce sont eux qui maîtrisent la situation. Le mouvement est en marche pour qu’ils se fassent déposséder de toute initiative.

Le pouvoir au peuple : une incantation

Quant au mot d’ordre « le pouvoir au peuple, pour le peuple et par le peuple », ce n’est qu’une incantation car les Gilets jaunes ne s’en donnent vraiment pas les moyens. Bien au contraire, ils mettent tout en œuvre pour qu’encore une fois, il leur soit confisqué.

Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin…

« Pour délivrer les hommes, il n’y a qu’un moyen détruire les gouvernements. » Léon Tolstoï (1828-1910), écrivain russe, chrétien orthodoxe et anarchiste politique !

Car vous le dites, Mesdames et Messieurs les Gilets jaunes, si vous voulez que le pouvoir soit au peuple, pour le peuple et par le peuple, il faut s’attaquer aux racines du mal (le capitalisme et les politicards à son service) et se donner les moyens de l’éradiquer. Seulement dans votre programme vous n’en parlez pas. Pourtant, il s’agit d’une évidence. Il faut donc remplacer l’État qui est l’outil de domination à la disposition du grand capital, des financiers et des industriels. Puis s’approprier les moyens de production et de distribution par leur prise de possession collective.

Le capitalisme est fondé sur la recherche du profit et donc sur l’exploitation. Il implique une classe possédante de plus en plus riche et des travailleurs(es) toujours plus exploités(es). Il y a là des intérêts antinomiques, il y a donc lutte de classe. C’est pourquoi l’éradication du patronat et des politicards est une nécessité pour que la société change fondamentalement. Seulement, le mouvement des Gilets jaunes ne va pas au bout, il s’arrête en chemin, dévoyé qu’il est par une palanquée d’opportunistes qui s’affairent à le mettre dans l’impasse. Leur but n’est pas d’en finir avec l’exploitation et la misère. Mais bien de s’approprier le pouvoir et servir le capitalisme en changeant le nom des hommes et des femmes et leurs appartenances politiques. Cette lutte passe impérativement par : le remplacement du pouvoir politique par le fédéralisme autogestionnaire et le système électoral (chèque en blanc) par le mandatement. Le fédéralisme autogestionnaire concerne tous les membres de la société, qui en libres associations, selon leurs affinités, leurs volontés pourront se fédérer en reconnaissant leurs diversités. Ainsi, les citoyennes et les citoyens se donneront les moyens de bâtir une société autogestionnaire pour aller vers la liberté, l’égalité émancipatrice. Elles, ils pourront prendre en main la gestion économique, sociale de l’entreprise et des communes et ce, sans intermédiaire, sans dirigeant, sans institution décisionnaire. Personne ne pourra décider à leur place.

La colère des Gilets jaunes montre au grand jour la perversité du système électoral, de la démocratie parlementaire et le rôle néfaste de la représentation, et cela dure maintenant depuis 220 ans. Il serait grand temps que les citoyennes et les citoyens s’en rendent compte et y mettent un terme. Plutôt que de vouloir absolument se désigner des représentants(es) et vouloir continuer à passer par le système électoral… qui est un semblant de démocratie.

A cet égard, je vais rappeler ici ce qu’écrivait à ce sujet Auguste Blanqui en 1871, dans « La patrie en danger », il serait bien que nous ayons à l’esprit son propos : « Qu’est-ce donc qu’une assemblée ?… C’est un ramassis de nullités et d’égoïsme où priment quelques artistes de la parole et certaines habilités malfaisantes, bientôt les guides du troupeau et les maîtres de tout le monde. » Le système représentatif n’est en fin de compte « qu’un fétichisme qui coûte cher au peuple. » Il est intrinsèquement critiquable car il ne peut échapper à la perversité de son fondement : « Tous ces prétendus représentants ne s’occupent que d’eux-mêmes, de leurs familles, de leurs amis. Un député est bien maladroit si son mandat ne devient pas le fondement de son avenir et l’avenir de tous les siens. Ainsi se passent les choses en temps ordinaire ».

Justhom (Groupe de Rouen de la fédération anarchiste)

https://www.infolibertaire.net/il-n...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
13 mai 2019 - 23h56 - Posté par Marc ARAKIOUZO

80 % des concitoyens n’ont strictement aucune envie de participer à des palabres, de faire la politique de façon permanente, d’avoir une opinion sur tous les sujets, de gérer autre chose que leur budget personnel ou familial ... Alors la politique est une vocation en général et un métier en particulier ! Cela n’empêche pas de clascher avec le système en proposant le pouvoir des conseils, 70 000 délégués à la place des 577 députés (*)...etc.

A Rouen, la starlette Boulo doit bien sûr poser un problème ! Avec son discours sur le RIC, fétiche politique du démocratisme petit bourgeois le plus aveugle, il se moque de nous ouvertement. Mais une réponse encore plus idéaliste et irréaliste ne contrera pas ce type de leader charismatique.

(*) NB : dans ce cas les 70 000 délégués éliront bien sûr un bureau de 700 députés et 3500 assistants parlementaire pour le travail technique, non ?






CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches. Victor Hugo
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite